26/12/2017

L’Indian Air Force finalise l’achat de Tejas !

8964.jpg

Hindustan Aeronautics Limited (HAL) a reçu une demande de proposition (RFP) portant sur 83 avions de combat Tejas Mk-1A. L’avionneur indien devrait recevoir une commande ferme de production à fin 2018.

Le Conseil de l'acquisition de la défense de l'Inde (DAC) avait autorisé l'achat de 83 avions Tejas Mk-1A en novembre 2016. Les 83 avions doivent être configurés selon la norme Tejas Mk-1A, soit une version sensiblement modifiée du Tejas Mk-1.

Rappel :

A ce jour, le ministère de la défense indien a passé un contrat avec HAL pour un total de 40 Tejas Mk-1 dans le cadre des commandes passées entre 2006 et 2010 pour 20 appareils. Mais suite à des retards de livraison, seul cinq avions ont été livrés à l'armée de l'air. Le de la première commande de Tajas Mk-1 sera livré en 2020.

Le Tejas MK-1A :

Hindustan Aeronautics et l'Agence de développement aéronautique (ADA) sont actuellement en phase de finalisation du développement du Tejas Mk-1A. Selon l’avionneur indien, la production du Mk-1A pourra commencer immédiatement après la fin des livraisons du premier lot de 20 avions au standard MK-1 en configuration d'Operational Operation (IOC).

Le Tejas Mk-1A emportera un radar israélien Elta 2052 AESA, une suite de guerre électronique (EW) et une sonde de ravitaillement en vol Cobham. De nouveaux missiles air-air et des munitions de précision sont également envisagés par l’ADA, en plus des R-73 et du Rafael Derby BVRAAM, déjà intégrés sur les avions Tejas Mk-1.

Des doutes sur le Tejas Mk-2 :

De fait, cette nouvelle version adaptée du Tejas et le lancement de la compétition pour un nouveau type de chasseur monomoteur en cours, semble jeter un doute sur l’avenir du Tejas MK-2. L’Inde est actuellement en phase de test avec le Lockheed.Martin F-16V et Saab Gripen E.

 

1509866_-_main.jpg

Photos : le Tejas @ HAL

Chine, le plus gros amphibie du monde s’est envolé !

DR3gQxVW4AAyuXJ.jpg


Zhuhaie en Chine, le plus grand amphibie au monde, l’AVIC (Aviation Industry Corporation of China) AG600 a effectué son vol inaugural le 24 décembre. Ce premier vol a été réalisé près de 17 mois après son « roll-out »

L’AG600 a décollé vers 09h39 heure de Pékin sous le regard de millions de téléspectateurs chinois. En effet, l’événement était très attendu et a été retransmis en direct sur la chaîne nationale CCTV. Ce premier vol d’une durée 64 minutes a permis de tester les éléments de l’avion et d’en vérifer le bon fonctionnement.

2123845439.2.jpg

L’AG600 « Kunlong » :

L'AVIC AG-600 est le plus grand avion-amphibie au monde avec un poids maximum au décollage de 53,5 t (53,500 kg; 118,000 lb) et une portée maximale de plus de 4’500 km. L'avion dispose d’une envergure de 38,8 mètres. Il est doté de quatre moteurs turbopropulseurs chinois WJ-6 d’une puissance de 3805 Kw chacun.

Dans son rôle de lutte contre l'incendie, l'avion peut récupérer 26’400 livres (12 tonnes) d'eau en 20 secondes, avant de la laisser tomber sur une zone de la taille d'un terrain de football. Pour les opérations de recherche et de sauvetage, il est conçu pour résister à des vagues allant jusqu'à 13 pieds (2 mètres). L'avion a une capacité de sièges pour 50 passagers.

L’avionneur chinois espère des ventes à l’exportation, en effet, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont manifesté leur intérêt pour cet appareil. En Chine l’avion pourrait avoir une forte valeur stratégique dans la mer de Chine du Sud.

DR4q7QLU8AA9FAF.jpg

Photos : 1 & 3 l’AG600 en vol 2 Au sol @CCTV

 

 

 

24/12/2017

Le Japon commande le KC-46A « Pegasus » !

5530d64b0d4e1.jpg

La force d'autodéfense (JASDF) du Japon a officiellement commandé l’avion ravitailleur Boeing KC-46A « Pegasus » auprès du Pentagone. Dans le cadre du processus de vente militaire à l'étranger, l'US Air Force a attribué à Boeing un contrat de 279 millions de dollars un premier ravitailleur KC-46 son soutien logistique, marquant ainsi la première vente internationale de l'avion. 

Le Japon a choisi le ravitailleur KC-46 de Boeing suite à son concours KC-X en octobre 2015. Le KC-46 sera ajouté à la flotte actuelle de quatre KC-767J. Selon Boeing, KC-46 est particulièrement intéressant pour le Japon, car il sera capable de ravitaillement l’ensemble de la flotte aérienne japonaise  d'autodéfense ainsi que les nouveaux  Bell-Boeing MV-22 « Osprey ».

« Nous sommes ravis de collaborer avec Boeing et le Japon à faire avancer les capacités de ravitaillement en vol du Pegasus », a déclaré le général Donna Shipton du programme de direction de l'US Air Force.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo : KC-46A Pegasus@ Boeing

 

23/12/2017

Boeing prépare le Super Hornet BlockIII !

F-18-Advanced-Super-Hornet-hornet_gallery_lrg_09_960.jpg

L’avionneur américain prépare l’arrivée du nouveau standard de son F/A-18 E/F le BlockII ou « Advanced Super Hornet ».

Dans un premier temps, Boeing et l’US Navy prévoient de mettre à jour 30 « Super Hornet ». La première phase consistera dans une amélioration de la structure (programme SLM) afin de réduire notamment les risques de corrosion. Puis, une fois que le programme de modification de durée de vie (SLM) est stable, Boeing veut ajouter les capacités du Bloc III au à ces appareils autour de 2022.

Selon les ingénieurs de Boeing le "Super Hornet » est un avion assez furtif aujourd'hui. Les améliorations du BlockIII sont simple à exécuter, mais vont changer radicalement l'avion.

Un financement acquis :

Le budget pour l'exercice 2018 finance 80 « Super Hornet » au cours des cinq prochaines années, avec 14 avions en 2018 et 66 nouveaux avions au BlocIII répartis entre les exercices 2019 et 2022.

Le budget comprend également environ 265 millions de dollars en financement de recherche pour appuyer les capacités du BlockIII, notamment la conformité des réservoirs de carburant, le système de poste de pilotage avancé, l’IRST21 et les mises à niveau du radar AESA.

L’Advanced Super Hornet (Super Hornet Block III) :

f-18-advanced-super-hornet-3.jpg

Le projet « Advanced Super Hornet » est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur. L’avion est doté d’un capteur IRST. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%. 

Selon Boeing, le « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35C à l’exception de la pénétration furtive.

ASH071-130827-Boeing-F18F-ASH-126111.jpg

Photos : 1&3 Advanced Super Hornet 3 Cocpkit @ Boeing

 

Korean Air a réceptionné son premier CS300 !

2098.jpg

Bombardier Avions commerciaux a célébré hier la livraison d’un premier avion CS300 à Korean Air Lines Co., Ltd, client de lancement en Asie de la gamme d’avions C Series.

« Il s’agit d’un jalon très important pour le programme d’avions C Series, car il représente notre percée sur le marché asiatique, qui connaît une croissance rapide. Nous sommes honorés d’avoir Korean Air comme ambassadeur de notre marque dans la région, a dit Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Nous prévoyons qu’au cours des 20 prochaines années, les exploitants asiatiques prendront livraison de 2 870 petits avions monocouloirs. Nous sommes ravis que Korean Air soit la première compagnie aérienne de la région à mettre en valeur la performance et les capacités exceptionnelles du CS300 de Bombardier. »

Les dirigeants de Korean Air et de Bombardier ainsi que plusieurs centaines d’employés d’usine qui ont fabriqué l’avion C Series ont assisté à la cérémonie de livraison à l’usine de production C Series à Mirabel, au Québec.

Grâce à l’avion CS300, Korean Air pourra affecter ses avions monocouloirs plus grands et à large fuselage aux routes qui exigent cette capacité, et utiliser les avions Bombardier, d’une capacité idéale, sur les routes régionales à plus faible densité. Korean Air pourra plus tard tirer parti du rayon d’action de l’avion CS300 pour étendre ses activités à l’échelle internationale.

Korean Air doit prendre livraison de son deuxième avion CS300 avant la fin de l’année – lui aussi comptant 127 places et configuré en deux classes offrant des sièges de classe économique supérieure et économique.

La commande ferme de 10 avions CS300 de Korean Air, qui comprend des options pour 10 avions et des droits d’achat pour 10 autres avions, a été annoncée le 29 juillet 2011, à la suite d’une lettre d’intention annoncée un mois plus tôt au salon international de l’aviation de Paris Le Bourget.

25551866_1750432458321758_8101793547967891644_n.jpg

Photos : 1 CS300 Koren Air @ Matthew Lee 2 Cérémonie d elivraiosn@ Bombardier