28/09/2017

Airbus débute les essais de l’A340 BLADE !

Airbus_A340-laminar-flow-BLADE-demonstrator-first-flight-1-copie.jpg

L’avionneur européen Airbus a débuté les essais en vol de son A340 BLADE “Breakthrough Laminar Aircraft Demonstrator in Europe” ou «Demonstrateur d'avion laminaire révolutionnaire en Europe» dont le but est de viser une réduction de 50% du frottement des ailes et permettre une réduction des émissions de CO2 jusqu'à 5 % plus faibles.

L’A340 BLADE :

Ce programme d’essai basé sur une cellule d’A340 comprend les modifications suivantes : l’avion est équipé à l’extérieur de deux extensions d’ailes, représentatives d’ailes laminaires transsoniques. À l’intérieur de la cabine, a été installé un poste spécialisé très complexe pour mesurer les essais en vol (Flight Test Instrumentation ou FTI). Ces modifications du « banc d’essai volant » A340-300 ont été réalisées à Tarbes. Le chantier a nécessité 16 mois de travail et le soutien de nombreux partenaires européens d’Airbus, les principaux étant Saab Aircraft et GKN Aerospace.

Sur les ailes, des centaines de capteurs ont été installés pour mesurer l'ondulation de la surface pour aider les ingénieurs d'Airbus à déterminer leur influence sur la stabilité. C'est la première fois qu’ Airbus a utilisé une telle méthode d'essai sur un avion. D'autres premières sont l'utilisation de caméras infrarouges à l'intérieur de la puce pour mesurer la température des ailes et un générateur acoustique qui mesure l'influence de l'acoustique sur la laminarité. En outre, il existe également un système de réflectométrie innovant, qui mesure la déformation globale en temps réel pendant le vol.

L’objectif majeur du projet Blade est d’être capable de mesurer les tolérances et les imperfections qui peuvent être présentes, et de toujours maintenir la laminarité. Durant la campagne, Airbus prévoit de simuler tous les types d’imperfections de manière contrôlée, de sorte que les tolérances pour la fabrication d’une voilure laminaire puissent être complètement connues. L’A340 Blade va effectuer environ 150 heures de vol au cours des prochains mois.

A340-laminar-flow-BLADE-demonstrator-first-flight-057.jpg

 

Photos : A340 Blade @ Airbus

 

 

 

 

27/09/2017

Séoul désire plus de T-50 « Golden Eagle » !

2321.jpg

Séoul prépare l’acquisition d’un nouveau lot d’avions écoles T-50 auprès de Korean Aerospace Industries (KAI), afin de pouvoir tenir sa capacité de formation. En effet, un l’augmentation du besoin en nouveaux avions formateurs est nécessaire en raison de l’arrivée prochaine du Lockheed-Martin F-35 dans les années 2020 et plus tard, du futur avion de combat coréen KAI KFX.

Les acquisitions devraient débuter en 2019, selon le ministère coréen de la Défense, cependant, le nombre d'appareils n'est pour l'heure pas communiqué. Les nouveaux T-50 devraient prendre la relève des 36 avions formateurs Northrop F-5F en service au sein de la ROKAF.

Le KAI T-50 : 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

2d138lu.jpg

Photos : 1 T-50 de la ROKAF @ Darren Mottram 2 T-50 Golden Eagle@ KAI

Du spatial et du spécial au Musée Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Cette année, Clin d’Ailes allie son week-end spécial avec la journée de l’espace dédiée aux jeunes, hôtes du musée le samedi 7 octobre.

Depuis 18 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace (WSW) au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra- atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain.

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes HB4FR, cette année, ce sont des élèves primaires de Belfaux qui participent à la WSW 2017. Lors du «Payerne Space Day» ils proposeront au public le samedi 7 octobre les travaux qu’ils ont réalisés dans le cadre de cette semaine mondiale de l’espace. Ils aborderont notamment les quatre missions de l’astronaute Claude Nicollier, le télescope de Galilée à Hubble, avec diverses démonstrations et quiz.

Pour les journées spéciales du samedi 7 et du dimanche 8 octobre, les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays. L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des initiations dans son installation de simulation que les visiteurs pourront tester. Des démonstrations seront proposées, comme des vols glaciers, sur porte-avions, en Morane, avec aussi une présentation des aérodromes modélisés, des tirs à l’Axalp, entre autres. On reste dans le virtuel, avec la possibilité pour les visiteurs de s’essayer au manche à balai sur la récente nouvelle installation de simulation du Virtual Air School (VAS) du Musée Clin d’Ailes, aux manettes d’un PC- 7, en compagnie de pilotes chevronnés.

Le dimanche après-midi, on retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. Les jeunes pourront aussi se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur FA/18 en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une démonstration d’imprimante 3D sera aussi au menu.

Le simulateur du Mirage III sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation unique au monde. A noter que l’entreprise Skyguide, fournisseur des services suisses de la navigation aérienne sera présente au musée ce week-end-là.
Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.

Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

26/09/2017

A330MRTT pour l’Allemagne et la Norvège !

798111201.jpg

L'Allemagne et la Norvège ont formellement ajouté cinq autres avions ravitailleurs multrirôle Airbus Defence A330 MRTT au sein d’un programme multinational lancé plus tôt cette année par le Luxembourg et les Pays-Bas.

Airbus a annoncé la réception d'une commande ferme auprès de l'agence européenne de passation de marchés pour 5 A330MRTT supplémentaires, ce qui augmenterait la flotte groupée des pays partenaires du type à sept unités. Ces avions devraient être livrés entre 2020 et 2022.

L‘A330 MRTT :

L’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

A ce jour, 28 A330 MRTT ont été livré pour les forces aériennes de l'Australie, de l'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et du Royaume-Uni. 23 autres sont en commande, y compris pour la France et Singapour. Une coalition de partenaires de l'OTAN, l'Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Norvège acquerront également ce type d’appareil ainsi que le Qatar et la Corée du Sud.

Photo : A330MRTT avec des Hornet espagnols @ Airbus DS

B747-8 Freighter & B777 pour Qatar Airways !

QTR 747 delivery.jpg

 

Everett, Washington, Qatar Airways a annoncé une commande pour deux B747-8 « Freighter » et quatre B777-300ER (Extented Range), une valeur de 2,16 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain. Les commandes étaient auparavant non identifiées sur le site Web des commandes et livraisons de Boeing.

La compagnie aérienne a également reçu le premier ministre Son Excellence M. Akbar Al Baker, chef de direction Qatar Airways Group, lors de la cérémonie de livraison d’un B747-8 « Freighter ».

« L'arrivée de notre premier B747-8 « Freighter » est un moment important pour notre division Cargo et un ajout bienvenu à notre flotte cargo de 20 avions à grand fuselage», a déclaré Son Excellence M. Al Baker.

L'annonce de cette commande est la dernière étape dans la relation entre Qatar Airways et Boeing. Le transporteur est devenu un client de lancement du B777X en 2013, fut le premier à utiliser le B787 au Moyen-Orient et de disposer de 20 B737 MAX sur commande.

qatar airways,boeing,b747-8 freighter,b777-300er,avions cargo,compagnies aériennes,transport aérien,fret aérien,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le B747-800 « Freighter » : 

Le B747-800 "Freighter" n’a pas de concurrent dans sa catégorie. Avec une capacité de charge utile structurelle maximale de 140 tonnes, le B747-800 F offre un volume de fret supérieur de 16 % à celui du B747-400 cargo. Grâce à ce volume supplémentaire de 120 m3, cet avion peut accueillir quatre palettes supplémentaires sur le pont principal et trois autres dans les soutes. Les utilisateurs du B747-800F ont le choix entre deux options : transporter une charge utile plus importante, soit 20 tonnes supplémentaires, ou parcourir une distance supplémentaire de 2 593 km vers des marchés où les impératifs de densité de fret sont moindres. Ce nouvel appareil fait honneur à l’efficacité légendaire de son prédécesseur, avec un coût par trajet pratiquement équivalent et un coût tonne-kilomètre inférieur de 16 % à celui du B747-400 Cargo. En fait, le B747-800 Cargo affiche le coût tonne-kilomètre le plus bas de tous les avions cargo, assurant aux opérateurs un potentiel de profit sans équivalent.

Le B747-800F dispose de dimensions parfaitement adaptées au marché des avions gros porteurs, ce qui réduit les risques encourus par les compagnies aériennes dans un environnement opérationnel sujet à fortes variations.

Le B777-300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 40 clients à travers le monde entier. Trente-huit clients opèrent maintenant le B777-300ER. Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base « 777 ». Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit, le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commerciale, avec 512 kN de poussée.

 

Qatar_Airways_Boeing_777-300ER;_A7-BAF@FRA;16.07.2011_609gt_(6190539010).jpg

Photos : 1 & 2 Cérémonie de réception du B747-8 « Freighter » @ Boeing  B777-300ER QatarAirways @ Aero Icarus