11/05/2017

Chine : démonstration de force des Xian JF-7 !

54777.jpg

La Chine est devenue une puissance économique et militaire, le pays tient à le faire savoir. La montée en puissance militaire du pays ne fait aujourd’hui plus aucun doute, chars, missiles, radars second porte-avions et une aviation indigène sont devenus les témoins des nouvelles et incontournables capacités de la Chine.

Dans une vidéo destinée à plusieurs médias chinois et étrangers, le Chine a voulu démontrer ses compétences aériennes. Une manière de s’imposer et de faire reconnaître sa force. Simple propagande me direz-vous ? Non, car il s’agit pour les instances du pays de mettre en avant une réel capacité qui pèse déjà dans les dossiers important comme Taïwan et les îles revendiquées dans les eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale.


L’exercice volontairement rendu public montre des avions de combat Xian JH-7 mener des tirs contre des objectifs navals, avec des missiles et des bombes de divers calibres sur le secteur de l'île de Hainan, au sud du pays. L’objectif est évident, montrer que la Chine est capable d’opérer des opérations de combat aérien de grandes envergures.

68459.jpg

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » :

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » est un bombardier bimoteur. Entièrement conçu en Chine, il est le premier appareil indigène, non issus d’appareils russes. L’aaapreil a été développé dans les année 1980 pour venir remplacer les Harbin H-5 et Nanchang Q-5. L’avion a volé le 14 décembre 1988,pour la première fois. L'avion a été conçu comme un avion de combat multi-rôle et doit répondre à la fois aux exigences de l'aviation navale et la force aérienne.  L’avion est doté d’un moteur chinois, le WS-9 qui est en fait un dérivé dune licence du Rolls-Royce Spey MK202 RB.168. En 2002, les JH-7 ont été modernisés avec un poste de pilotage est équipé d'affichages multifonctions (MFD) et un radar doppler à impulsion permettant l'utilisation du laser et du guidage par télévision. Cette modernisation a permis l’adaptation d’armes de précision à guidage radar. De 2004 à 2009 environ 100 machines ont été livrées à la Marine et la Force aérienne chinoise. Au total, 240 machines ont été construites.

342.jpg

Photos : 1 JH-7 de face @ Aleksey Lisitsyn 2 En vol @ Ilya 3 en double Dmitriy Pichugin

 

La compagnie scandinave Primera Air opte pour le B737MAX !

43876.jpg

Seattle,  Boeing et la compagnie scandinave Primera Air ont annoncé aujourd'hui une commande de huit B737-900 MAX, d'une valeur de plus de 950 millions de dollars au prix catalogue. L'accord inclut également des droits d'achat pour quatre aviosn supplémentaires un contrat de location pour huit autres avions auprès d’Air Lease Corporation. 

Le B737-900 MAX formera l'épine dorsale de l'avenir de la compagnie aérienne à bas coût qui débutera ses vols entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Primera Air prévoit d'utiliser des réservoirs de carburant auxiliaires pour réduire les coûts de voyage et de maximiser la gamme pour accueillir des vols reliant l'Europe à la côte est des Etats-Unis.

Le B737-900 MAX permettra à Primera Air d'ouvrir des vols non - stop,sur routes long-courriers de l'Europe vers les Etats-Unis avec une économie inégalée", a déclaré Andri M. Ingolfsson, président, de Primera Air.

La famille « MAX » :

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Photo : Le premier B737-900MAX lors de son vol inaugural @ Boeing

 

L’US Air Force teste le Talon HATE !

TalonHATE_high-res.jpg

L’US Air Force en collaboration avec Boeing ont récemment démontré que plusieurs aéronefs et stations terrestres peuvent communiquer efficacement et de manière sécurisée en utilisant le système de réseau aérien Talon HATE développé par Boeing.

Lors des essais en vol depuis la base de Nellis AFB, le système de communication Talon HATE installé sur deux avions de combat F-15C ont permis aux utilisateurs d'échanger des informations via les satellites SATCOM et la liaison 16 8Link16), Common Data Link et Wide Satellites Global de l'armée. Les tests ont également validé les capacités de réseau de liaison de données intra-vol utilisées par les avions de type F-22.

Les pilotes utilisant le système peuvent transmettre rapidement des informations entre le F-15C et d'autres appareils et systèmes d'armes de la Force aérienne, ce qui permet un partage efficace de l'information en temps réel.

Boeing effectuera des tests supplémentaires plus tard cette année avec des capteurs avancés, ce qui offrira des capacités améliorées de ciblage d'aéronef.

Le Talon HATE :

Développé initialement au sein du très secret bureau d’étude Phantom Works, la nacelle Talon HATE est un système qui combine une capacité d'échange de données secrète et un capteur infrarouge intégré de type Infrared Search-and-Track (IRST). Le système doit permettre d’assimiler en temps réel de nombreuses informations en créant une meilleure image opérationnelle commune pour la conscience tactique entre les flottes de F-15 et de F-22.

 

3798180764.jpg

Photo : F-15C doté du Talon HATE@ Boeing

 

10/05/2017

Le premier Super Lynx portugais modernisé en approche !

2599895463.jpg

Le premier des cinq hélicoptères AgustaWestland Super Lynx Mk 95 exploités par la Marine portugaise sera livré en juin. Les Super Lynx portugais ont débuté un programme de modernisation au sein des installations de Leonado à Yeovil au Royaume-Uni.

Le contrat de modernisation a été signé en 2016 et porte sur une enveloppe de 75 millions de dollars. La mise à niveau comprend le remplacement des moteurs originaux Rolls-Royce Gem 42 par des Rolls-Royce/Honeywell  LHTEC CTS800-4N plus puissants. Une nouvelle avionique avec écrans couleurs dotée d’un système de navigation par satellite, un nouvel ordinateur de gestion de mission et un système d'évitement de collision. Le programme mettra également à jour les logiciels du radar RDR-1500B et du sonar trempé AN/ AQS-18V.

La mise à niveau étendra également la durée de vie de la flotte et permettra de résister à l'obsolescence de navigabilité et lui permettra de respecter les nouvelles normes de vol européennes qui entreront en vigueur en 2018.

Le Super Lynx au Portugal :

La Marine portugaise exploite 5 hélicoptères AgustaWestland MK95 achetés en 1990 au sein de ses installations de Montijo. Les hélicoptères effectuent des missions de guerre antisurface et anti-sous-marine, de recherche et sauvetage ainsi que l’évacuation sanitaire. Les Super Lynx sont également régulièrement déployés sur les frégates de la marine Vasco da Gama-classe et Bartolomeu Dias.

Photo : AgustaWestlans Super Lynx portugais@ Marine du portugal

 

IndiGo opte pour l’ATR 72-600!

ATR-72-600.jpg

La compagnie aérienne indienne IndiGo, a choisi de moderniser sa flotte d’avions régionaux avec des ATR 72-600. Au total, ce sont 50 ATR 72-600 qui sont concernés. Le contrat inclut une certaine flexibilité qui permettra de réduire le nombre d’avions livrés sous certaines conditions. La transaction est estimée à plus de 1,3 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2017. La compagnie indienne se prépare ainsi à développer considérablement son offre régionale.

Cette initiative d’IndiGo coïncide avec le lancement du Plan de connectivité régionale, baptisé « UDAN », élaboré par le gouvernement indien. Il vise à dynamiser le développement économique du pays, la création d’emplois et l’activité touristique en améliorant la connectivité avec les petites villes et les zones enclavées.

Avec près de 100 millions de passagers en 2016, le marché intérieur indien connaît une expansion rapide. Il enregistre ainsi une hausse continue de plus de 20 % par an et devrait se classer au rang de 3e plus grand marché régional au monde d’ici 2020. Ce plan gouvernemental de connectivité régionale permettra la création de 100 nouveaux aéroports d’ici deux à trois ans, et les compagnies aériennes bénéficieront d’un soutien financier et d’autres avantages incitatifs visant à rendre le transport aérien plus abordable.

 

Photo : ATR 72-600 @ ATR Aircraft