31/03/2019

Global 7500 pour Niki Lauda !

CB0DD632-4C63-48D8-91BD-3E6AA5C334F7.jpeg

Bombardier a annoncé la livraison de son premier avion Global 7500 basé en Europe à son client de longue date Niki Lauda, au moment où la production et la finition de ses biréacteurs d’affaires de premier ordre continuent de s’accélérer comme prévu. Bombardier devrait livrer comme prévu de 15 à 20 avions Global 7500 en 2019.

« Nous sommes enchantés de livrer notre avion phare Global 7500 à Niki Lauda, notre estimé client depuis de nombreuses années », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion Global 7500 est tout simplement le meilleur avion d’affaires sur le marché. Il fixe la norme à laquelle tous les autres avions de l’aviation privée seront mesurés, comme en témoignent les prestigieux prix de design et d’aviation qu’il accumule. L’avion Global 7500 est le joyau de la couronne de tous les avions d’affaires. »

« J’ai suivi avec plaisir l’évolution et la croissance du programme d’avions Global. J’ai toujours été impressionné par l’expertise, le savoir-faire et l’innovation dans la construction de chaque biréacteur d’affaires Global », a déclaré Niki Lauda. « L’avion Global 7500 est l’aboutissement de toutes les connaissances accumulées par les équipes de Bombardier au fil des ans et je suis impatient de vivre l’expérience de l’autonomie, de la vitesse et du confort que cet avion peut offrir. »

Le biréacteur Global 7500 est le tout dernier d’une série d’avions d’affaires Bombardier dont M. Lauda a fait l’acquisition et qu’il a piloté pendant sa carrière d’aviateur. Auparavant, il avait exploité un Global 6000, un Global 5000 et un Challenger 300comme avions privés.

Depuis son entrée en service, le biréacteur d’affaires Global 7500 s’est affirmé sans équivoque comme l’avion le plus performant de l’industrie. L’avion d’affaires Global 7500 atteint une vitesse maximale de Mach 0,925 et a récemment volé de Singapour à Tucson, effectuant un vol record de 8 152 milles marins – le vol sur la plus longue distance de toute l’histoire de l’aviation d’affaires. De plus, il a battu récemment le record de vitesse sur la liaison Los Angeles-New York. Le biréacteur Global 7500 continue de s’affirmer comme le chef de file du marché des avions d’affaires.

L’avion Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de spacieuses dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur de premier ordre sur mesure, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Nouvelle référence des intérieurs de cabine exceptionnels, cet avion offre les caractéristiques les plus novatrices : le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, soigneusement conçu pour un confort maximal, et le système de gestion cabine révolutionnaire nice Touch, une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’affichage à DELO dans l’aviation d’affaires.

 

30/03/2019

Première mise à jour pour B737MAX !

7D27025A-4F14-49D2-92C8-0E1903008335.jpeg

Boeing a annoncé la mise en place des mises à jour des logiciels et des postes de pilotage pour le B737 Max. Un briefing a été organisé à Renton (Washington) avec plus de 200 pilotes de ligne, responsables techniques et régulateurs. Les mises à jour font suite aux deux accidents portent sur le système d’augmentation des caractéristiques de manoeuvre (MCAS) ainsi que sur les systèmes et équipements associés. Les mises à jour du MCAS ont nécessité des centaines d’heures d’analyses, de tests de laboratoire, de vérifications sur simulateur et de deux vols de test, dont un test de certification en vol avec des représentants de la Federal Aviation Administration (FAA), en tant qu’observateurs.

2D968890-392D-4982-A038-00EDA9A942D6.jpeg


L’un des principaux changements concerne les capteurs d’angle d’attaque, sur lesquels le MCAS comparera si une différence apparaît sur les capteurs. Si ceux-ci sont en désaccord de 5,5 degrés ou plus avec les volets rentrés, le MCAS ne s'active pas. Un indicateur sur l’affichage du poste de pilotage alertera les pilotes. Enfin, le MCAS ne peut jamais commander plus d’entrée de stabilisateur que les pilotes ne peuvent neutraliser en tirant sur la colonne. Les pilotes peuvent à tout moment contourner le MCAS et contrôler manuellement l'avion. Selon Boeing, les mises à jour réduisent la charge de travail de l’équipage dans des situations de vol inhabituelles et empêchent l’activation de MCAS par des données erronées.

Les mises à jour du poste de pilotage incluent désormais un indicateur de désaccord d’angle d’attaque et une alerte sur l’affichage principal du vol. 

Enfin, Boeing a mis à jour la formation sur les différences assistée par ordinateur du Max et l’examen manuel destinés à accompagner la mise à jour du logiciel. Boeing a conçu ce cours de manière à fournir aux pilotes une meilleure compréhension du système de trim de vitesse du B737 Max, y compris de la fonction MCAS, des procédures d’équipage existantes et des modifications logicielles connexes.

Dans le cadre du nouveau programme d’entraînement, les pilotes devront examiner le bulletin du manuel d’exploitation de l’équipage de conduite, la liste de vérification mise à jour des échecs de compensation de vitesse et un guide de référence rapide révisé.

Boeing continue de travailler avec la FAA sur la certification des mises à jour. 
 

29/03/2019

L’Inde a terminé de négocier l’achat de C-295 !

307CF57F-72A1-4C65-AD77-3B03701A589A.jpeg

Le ministère indien de la Défense a achevé les négociations sur les prix en vue d'acquérir un total de 62 avions de transport moyen Airbus Defence and Space C-295 pour l'Indian Air Force (IAF) et l'Indian Coast Guard (ICG).

Le contrat est estimé à près de 2,8 milliards d’euros (3,15 milliards d’USD).
Le programme MTA prévoit l'importation directe de 16 C-295 et l'assemblage sous licences locale des 46 aéronefs restants dans une usine près de Bangalore appartenant au groupe Tata.

Le C-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

28/03/2019

Un nouveau radar pour l’U-2 !

 

 

1BA54631-0F12-4BA7-B5FE-F3C0C4EB11D7.jpeg

L’équipementier Raytheon a signé un contrat de 320 millions de dollars avec l’US Air Force pour développer le nouveau radar destiné à l’avion de reconnaissance U-2.

Sous la dénomination ASARS-2B, le nouveau radar aura une portée doublée double la portée par rapport à son prédécesseur, le système ASARS-2A, tout en conservant la même résolution de cartographie et d'imagerie. Le nouveau radar a terminé les essais en vol depuis la base aérienne d’Edwards en Californie au début de 2019.

L’ASARS-2B est un radar à longue portée qui fournit aux opérateurs des données de renseignement, de surveillance et de reconnaissance sur des cibles fixes ou mobiles. Un tel radar est capable de fonctionner par tous les temps, ainsi que le jour ou la nuit, contrairement aux caméras espion optiques classiques.

Raytheon n’a pas révélé la portée ni la résolution de ses radiations à synthèse d’ouverture avancée.

Le Lockheed-Martin U-2 :

Le Lockheed U-2 est un avion de reconnaissance à haute altitude qui fut utilisé intensivement durant la Guerre Froide pour observer les territoires de l’ex-URSS. La caractéristique principale de l'U-2 est sa capacité à voler à haute altitude (70 000 pieds, soit environ 21 000 mètres, deux fois plus haut que les avions de ligne) pour être hors de portée des défenses anti-aériennes. Il dispose d'un important rayon d'action, mais d'une vitesse relativement limitée.

Techniquement, l'U-2 pourrait être considéré comme un "planeur propulsé" en raison de ses énormes ailes qu'on retrouve sur les planeurs. L'atterrissage et le décollage de cet avion étaient très délicats : en effet, le Lockheed U-2 dispose d'un train avant et d'un train arrière en tandem (à l'inverse des autres avions qui ont deux trains arrières et un train avant), auxquels sont rajoutées des roulettes de stabilisation aux extrémités des deux ailes. Ces roulettes tombent au décollage, allégeant l'avion, mais rendant l'atterrissage d'autant plus difficile et impose que du personnel au sol intervienne à chaque atterrissage.

Les premiers vols d'espionnage du Lockheed U-2 ont lieu en 1956. Testé depuis la Zone 51. Le premier objectif était de repérer et de photographier les sites de missiles stratégiques intercontinentaux dans le cadre des programmes de reconnaissance aérienne.

 

A220D242-D5FE-4473-8833-E33E96C13E18.jpeg

27/03/2019

Embraer livre le 500ème Phenom 300!

5FDCD926-0C62-4714-9E06-FBAA3A239C51.jpeg

Embraer a livré le 500ème avion d’affaires Phenom 300. Selon les rapports de la General Aviation Manufacturers Association (GAMA), le Phenom 300 est le seul modèle de jet d’affaires à avoir atteint ce jalon au cours des 10 dernières années. Le Phenom 300 surpasse les jets légers en termes de vitesse, de portée, de confort et de technologie. En tant que jet léger le plus rapide et le plus lointain, le Phenom 300 a établi de nombreux records de vitesse, certifiés par la National Aeronautic Association et la Federation Aeronautique International.

Phenom 300 : 

Le Phenom 300 est l'un des avions les plus rapides dans la catégorie des biréacteurs légers, pour atteindre 521 mph (839 km / h, ou 453 noeuds - KTAS) et il peut voler à une altitude de 45000 pieds (13716 mètres). Pour un rayon d’action  de 1,971 miles nautiques (3.650 km), y compris les réserves NBAA IFR de carburant, l'appareil est capable de voler sans escale de New York à Dallas, Londres à Athènes, ou Delhi  à Dubaï.