03/04/2017

Les F-22 et F-35 ne peuvent communiquer !

141105-F-XC395-173.JPG

Le problème est connu, mais il n’est toujours pas réglé, les avions de la cinquième génération qui équipent l’US Air Force n’arrivent pas à communiquer. Le Lockheed-Martin F-35A « Joint Strike Fighter » et F-22A « Raptor », ne peuvent toujours pas transmettre des données entre eux.

Aujourd'hui, le réseau de données du F-22 (Link16) ne peut recevoir que des données du F-35. De son côté le F-35 peut à la fois transmettre et recevoir des données avec des avions plus anciens comme les F-16 et les F-15 et ceci à travers le réseau de liaisons16 existant pour ces appareils. Mais le F-35 n’arrive toujours pas à recevoir les informations transmises par les F-22.

Les raisons du problème :

Les F-22 fonctionne avec une liaison Link 16 en lien avec des données intra-vol (IFDL), tandis que le F-35 utilise une liaison Link 16 qui englobe le Multi -Function Advanced Datalink (MADL). Hors, Les essais montrent que l’IFDL et le MADL ont une capacité d'interception à faible probabilité d'interception entre-elles. A contrario, les F-15C et F-22 peuvent communiquer à l'aide du de la nacelle « Talon HATE ».

De plus, il apparaît que le système MADL du F-35 a été conçu pour afficher des informations et les donner au pilote du F-35 uniquement. Les ingénieurs du système MADL semblent avoir oubliés d’y avoir intégré une passerelle permettant de transférer les informations sur le réseau de données Link16 permettant ainsi le partage des communications.

Le drame de cette histoire oblige l’US Air Force à revoir complément ses tactiques de combat avec le F-35 en pointe de l’attaque ,car celui-ci se retrouve isolé des autres appareils et surtout du F-22, dont il est pourtant le binôme de supériorité aérienne. Pour terminer cette navrante histoire, il n’est pas prévu pour l’instant dans le budget du F-35 d’amélioration pour ce problème.

 

Photo : Les F-22 et F-35 peuvent voler ensemble mais ne peuvent partager des informations @ USAF

 

 

 

Binter a reçu son CRJ1000 !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux accueille Binter dans la famille des exploitants de biréacteurs régionaux CRJ1000. Cet exploitant établi en Espagne étendra son réseau grâce au plus récent avion CRJ1000 dans le cadre d’un accord de location conclu avec Air Nostrum de Valence, en Espagne.

L’avion CRJ1000 a été livré à Air Nostrum le 30 mars 2017 à l’occasion d’une cérémonie tenue aux installations de Bombardier à Mirabel, où sont fabriqués les biréacteurs régionaux CRJ Series.

L’avion livré aujourd’hui portera à 36 le nombre d’avions régionaux CRJ Series dans la flotte d’Air Nostrum, qui comprend notamment 19 biréacteurs régionaux CRJ1000.

Les CRJ Series :

Les biréacteurs régionaux CRJ Series partagent les avantages d’éléments en commun qui assurent la souplesse des exploitants et leur permettent d’optimiser leurs flottes afin de répondre aux exigences particulières de chaque marché. Aucun autre avion régional n’offre ce potentiel. Optimisés pour les liaisons régionales moyen-courriers, ces avions procurent un avantage pouvant aller jusqu’à 10 % sur le plan des décaissements d’exploitation comparativement aux avions à réaction concurrents.

Chacun des modèles d’avions CRJ présente ses propres avantages distincts. Le biréacteur régional CRJ200 offre des coûts de propriété exceptionnels, idéaux pour l’ouverture de nouvelles liaisons et de nouveaux marchés. Le biréacteur régional CRJ700 est l’avion le plus léger de sa catégorie, assurant efficacité, performance et économies de carburant impressionnantes, tandis que le biréacteur régional CRJ900 offre une très grande souplesse et est idéal pour les marchés en croissance. Le biréacteur régional CRJ1000, qui présente la plus grande capacité passagers de cette gamme d’avions, affiche les plus faibles coûts par siège-mille sur le marché des avions régionaux et consomme jusqu’à 13 % moins de carburant que ses concurrents.

Depuis son lancement, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series a stimulé le marché de l’aviation régionale. En Amérique du Nord seulement, elle représente plus de 20 % de tous les départs par avion à réaction. À l’échelle mondiale, cette gamme d’avions assure plus de 200 000 vols par mois.

La gamme d’avions CRJ Series compte plus de 100 propriétaires et exploitants dans 49 pays et la flotte mondiale a enregistré plus de 45 millions d’heures de vol. À ce jour, Bombardier a comptabilisé des commandes fermes de 1 912 avions CRJ Series.

 

Photo : CRJ1000 auyxcouleurs de Binter @ Bombardier

 

 

02/04/2017

Missile multirole de nouvelle génération pour le Gripen E

b760be578da1a528_org.jpg

La Suède va équiper sa future flotte d’avions de combat Saab JAS-39 Gripen E avec une version étendue du missile antinavire et air-sol RBS15 fabriquée par Saab/Diehl Defense, dans le cadre d'un projet d'une valeur de 3,2 milliards de couronnes (358 millions de dollars).

Annoncé le 31 mars dernier, l'accord offrira des armes avec des «capacités grandement améliorées pour engager une cible dans toutes les conditions météorologiques», déclare le directeur général de Saab, Håkan Buskhe. La nouvelle version du missile RBS15F ER aura un poids de lancement réduit et une portée accrue par rapport aux versions antérieures du missile d'attaque maritime et terrestre.

Ce développement viendra compléter les nouveaux systèmes d’armes déjà prévues et validées pour les Gripen E qui entreront en service en 2019 au sein de la flygvapnet et au Brésil. Le Gripen E emportera les missiles air-air Iris-T de Diehl BGT, le Meteor de MBDA et pour l’attaque au sol le MBDA Brimstone II et le futur RBS15F ER en plus des systèmes déjà qualifiés air-air et air-sol sur les version antérieur C/D du Gripen.

Le Saab/Diehl Defense RBS15F ER :

Le RBS-15 (Robotsystem 15) est un missile à son origine conçu pour la lutte-anti-navie à longue portée de type « tir et oublie », fabriqué par Saab Defense. Il peut être employé depuis des navires, des vecteurs terrestres ou des aéronefs. La dernière version en service le  RBS-15 Mk.III, permet également d'attaquer des cibles terrestres. Saab Défense travaille en collaboration avec le missilier allemand Diehl Defense depuis quelques années pour les améliorations du RBS15. La nouvelle version connue jusqu’ici sous l’appellation Mk.IV et renommée « F-ER ». Elle intègrera des autodirecteurs doubles et disposera d'une portée accrue et d'une nouvelle liaison de données. La signature radar est diminuée et la charge militaire peut être changée en fonction de la mission à accomplir. La portée du RBS15F ER sera significativement plus importante que celle de ses prédécesseurs, probablement de plus de 1’000 km. Et pourra être engagée contre des navires mais également contre des cibles terrestres.

saab_indodefence_gripen_2048_904.jpg

Photos : 1 Gripen E armé de quatre RBS15, deux Meteor et deux Iris-T 2 Le version du Gripen C/D avec deux RBS, deux AMRAAM et deux Iris-T @ Saab Defense

 

 

 

 

Premières infos sur le nouveau Su-30SME !

su30sm.jpg

On en sait un peu plus sur la nouvelle variante d'exportation Sukhoi Su-30SME « Flanker » lancée au début de l’année 2016. Le président d'Irkut Corporation Oleg Demchenko a révélé des spécifications sur les performances du Su-30SME qui sera un dérivé à l’exportation du Su-30SM.

 

Le Su-30SME destiné à l’exportation :

Le Sukhoi Su-30SME a un poids normal au décollage de 26’090 kg et un poids maximal au décollage de 34’000 kg. L’avion pourra atteindre une vitesse de 1,75 Mach avec un poids de carburant normaux / maximaux de 5,270/ 9,300 kg, respectivement. Il a une portée opérationnelle de 1’280 km au niveau de la mer et à une vitesse de 800 km/h. Il pourra selon Irkut atteindre les 3’000 km de rayon d’action volant à haute altitude avec une vitesse de 900 km/h.

Le Su-30SME est doté de deux moteurs à réaction avec postcombustion Saturn AL-31FP avec contrôle vectoriel de poussée. Ils combinent une poussée c de 25 000 kg, et offrent au Su-30SME une charge utile de combat qui peut atteindre jusqu'à 8’000 kg sur 12 points d’emports.

La suite avionique du Su-30SME a été mise à niveau et l'avion a été équipé avec un ciblage à visée infrarouge et par laser pour l'acquisition et l'engagement des cibles au sol. Le nouveau radar de contrôle à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron

peut acquérir et suivre 15 cibles aériennes simultanément tout en pouvant attaquer quatre à la fois. Les autres caractéristiques comprennent un capteur de ciblage électro-optique intégré couplé à un système de navigation inertielle laser, un désignateur de cible monté sur casque et un système de navigation par satellite compatible avec les formats GLONASS et NAVSTAR.

 

1700219_-_main.jpg

Photos : 1 Le Su-30SME sera une version dérivée du Su-30SM 2 Maquette du Su-30SME@ Irkut

 

 

01/04/2017

Le premier MiG-29M2 égyptien !

C8ROkCtWsAAzcXd.jpg

En février 2016, l’Egypte a passé commande pour total de 50 avions de combat de type MiG-29M/M2 pour un montant estimé à 2,5 milliards de dollars. Ces appareils doivent venir remplacer progressivement les bons vieux MiG-21.

Premières photos :

L‘avionneur RAC MiG a récemment publié quelques photos de la ligne de production des « Fulcrum » destinés à l’Egypte, ainsi que du premier biplace n°811 lors de ses essais en vol.

cyoijxyw8aazq_f.jpg

Le MiG-29M/M2 :

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

Les MiG-29M/M2 de la Force aérienne égyptienne (EAF) seront équipés de systèmes de recherche et de suivi infrarouge IRST de type OLS-UE initialement offert avec le MiG-35 et d’une suites de ciblage dotée de la puce PPK pour les frappes aériennes au guidage de précision. Une suite de contre-mesures électroniques (ECM) pour brouiller des missiles air-air guidés par radar sera également incluse dans le paquet.

Commentaire :

Le nouveau gouvernement cherche à moderniser son armée tout en préservant des liens tant en Occident qu’avec la Russie. Avec une flotte composée de F-16, de Rafales et bientôt du MiG-29M/M2 l'EAF tout en préservant ses possiblilités de pouvoir à l’avenir se fournir chez plusieurs fournisseurs, lui garrantissant un approvissionnement moderne à large spectre.

 

cyoijyixaay1uqp.jpg

Photos : 1 MiG-29M2 de l’EAF 2&3 ligne de fabrication @ RAC MiG