04/10/2017

SpiceJet commande 25 Q400 !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé la conclusion d’une entente d’achat ferme avec SpiceJet Limited (« SpiceJet ») de Gurgaon, en Inde, qui pourrait aller jusqu’à 50 avions de type turbopropulseurs Q400. Il s’agit de la plus importante commande individuelle du programme d’avions Q400 et fait franchir le cap des 600 commandes fermes d’avions Q400. Au moment de la livraison, le transporteur aérien deviendra le premier au monde à exploiter un turbopropulseur de 90 places, sous réserve de la certification par les organismes de règlementation.

L’entente d’achat comprend 25 avions turbopropulseurs Q400 et des droits d’achat de 25 avions supplémentaires. Selon le prix courant de l’avion, la valeur de la commande s’élève à 1,7 milliard de dollars US.

Depuis 2010, SpiceJet a pris livraison de 15 nouveaux avions Q400. À l’heure actuelle, le transporteur aérien exploite 20 avions Q400 dans une configuration à 78 places vers des destinations au pays et à l’étranger.  Cette expansion de sa flotte permettra à SpiceJet de croître de façon rentable et de tirer parti de la forte demande prévue du marché régional de l’aviation qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde.

Les turbopropulseurs Q Series  ont fait d’importantes avancées dans la région de l’Australasie où 240 avions Q Series, sont en service ou commandés.

Si on inclut la commande de SpiceJet, Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 610 avions Q400. 

Photo : Q400 aux couleurs de SpiceJet@ bombardier

 

03/10/2017

Une première en Suisse: des modifications robotiques sur F/A-18 !

0.0.0.0_Sourcing Serivces.jpg

Un important jalon du deuxième projet de renforcement structurel du F/A-18 a été franchi avec la première modification préventive implémentée sur un Boeing F/A-18 « Hornet » J-5003. Ce premier prototype, réalisé avec un an d’avance sur le programme initial, consiste à améliorer deux positions critiques de la cellule grâce à un fraisage local effectué par un robot.

Une première en Suisse :

58 autres sous-projets sont en phase de développement dans le cadre du deuxième projet de renforcement structurel (SRP2) du F/A-18. La modification en question consiste à fraiser un cadre dans le but d’enlever la couche supérieure sujette à des microfissures et à optimiser la géométrie localement. L’idée est de prévenir la propagation de fissures à cet endroit afin d’éviter des inspections coûteuses et, le cas échéant, des réparations complexes.

L’utilisation d’un robot permet un fraisage de précision et une constante dans l’exécution, avantages importants qu’un travail manuel ne pourrait garantir. Il est intéressant de noter que, lors de la réalisation du prototype, une fissure a été découverte sur une des quatre positions travaillées. Ce cas de figure était prévu et le dommage a été éliminé en fraisant de manière plus profonde. Le robot étant préprogrammé pour cette opération, aucun retard dans l’exécution n’a été déploré. Cette fissure démontre la nécessité et l’urgence de ces modifications préventives. Une réalisation trop tardive des différents travaux ne permettrait en effet plus de prévenir les fissures.

image.171003-wissenswertes-robot.jpg

Coopération internationale:

Le groupe technologique RUAG est responsable du développement des modifications et des inspections. L’entreprise canadienne L3-MAS s’est vite imposée comme sous-traitant de RUAG pour les modifications robotiques car elle a acquis une grande expérience dans ce domaine lors de travaux pour l'Aviation royale canadienne (RCAF).

Le problème principal des modifications robotiques est leurs coûts de développement. Une diminution des charges de moitié a été réalisée grâce à l’excellente collaboration entre les forces aériennes finlandaises et armasuisse. Les dirigeants finlandais ont en effet été convaincus de l’utilité de ces modifications et ont accepté de contribuer financièrement à leur réalisation.

Les travaux de développement ont commencé durant l’été 2015 et se terminent avec le prototype J-5003. Le budget alloué pour ces travaux n’a pas été dépassé et ces derniers se clôturent plus d’un an avant la date prévue dans l’échéancier initial. On peut également noter que ceci n’aurait pas été possible sans le support de la RCAF qui a livré des données essentielles aux analyses de fatigue, lors d’échanges de gouvernement à gouvernement.

209 inspections et 54 modifications :

Le SRP2 consiste en 209 inspections et 54 modifications. Les inspections doivent garantir la sécurité en vol et les modifications ont pour but de prévenir des dommages. La disponibilité de la flotte à moyen et long terme s’en retrouve améliorée et les coûts d’exploitation diminués.

image.jpg

Texte : Michel Godinat, armasuisse

 

Photos : 1 Entretien de Hornet chez RUAG à Emmen 2 Robot effectuant la modification sur l’avion J-5003 3 Points critiques @ armasuisse

 

Boeing dévoile le premier B787-10 de série !

Singapore_787-10-004.jpg

North Charleston en Caroline du Sud,  Boeing a présenté le premier B787-10 « Dreamliner » qui rejoindra la compagnie Singapore Airlines.

L'avion va maintenant recevoir sa livrée et commencer ses vérifications de système, de ravitaillement en carburant et pour faire tourner les moteurs. Singapore Airlines prendra livraison de son premier B787-10 au premier semestre de 2018 et sera exploité sur les lignes moyen-courriers de la compagnie aérienne. Singapore Airlines est le client de lancement du B787-10 et compte actuellement 30 avions en commande ferme. La compagnie aérienne a également signé une lettre d'intention en février dernier pour acheter 19 B787-10 supplémentaires. 

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Le B787-10 a gagné 149 commandes de la part de neuf clients à travers le monde, y compris le clients de lancement Singapore Airlines, Air Lease Corporation (ALC), All Nippon Airways (ANA), British Airways, Etihad Airways, EVA Air, GE Capital Aviation Services (GECAS) , KLM royal Dutch Airlines et United Airlines.

Photo : le premier B787-10 de Singapour Airlines @ Boeing 

 

02/10/2017

Premiers « Black-Hawk » afghans !

image.jpg

Les pilotes de la Force aérienne afghane vont débuter à s'entraîner sur les deux premiers hélicoptères Sikorsky UH-60A « Black-Hawk » qui ont été livré en septembre dernier. Les deux premiers exemplaires sont arrivés à bord d’un avion de transport stratégique Boeing C-17 de l'US Air Force sur la base aérienne de Kandahar.

Plus de 150 « Black-Hawk » en provenance des stocks de l'armée américaine, seront expédiés en Afghanistan au cours des cinq prochaines années pour venir équiper la nouvelle armée du pays.

Selon les plans actuels, ce total comprendrait 61 appareils en configuration d'utilité de base, et environ 58 exemplaires en version armée. Ces appareils vont progressivement venir remplacer la flotte vieillissante Mil Mi-17.

Le Sikorsky UH-60A « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

GYG3JF7CPNAYXLCHGRJFCIIFYA.JPG

Photos : UH-60A « Black-Hawk » afghans @ US Air Force

 

01/10/2017

Les RC-135W de la RAF au complet !

3232.jpg

La Royal Air Force (RAF) a reçu son troisième et dernier avion oeing RC-135W « Airseeker » de renseignement, surveillance et de reconnaissance (RSR). L'avion n°ZZ666 est arrivé à sur la base de Waddington dans le Lincolnshire quelques mois avant l'annonce. Au total la RAF a payé près de 1 milliard de dollars pour le mise en place du programme « Airseeker » du Royaume-Uni.

De nombreuses améliorations : 

Depuis la livraison du premier « Airseeker »  à la RAF en en 2014, plus de 60 améliorations ont été intégrées sur la flotte, allant de la mise à niveau des systèmes de mission à l'amélioration des moteurs en vue d’une efficacité accrue en terme de consommation et de durabilité. 

Le RC-135W :

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance électronique conçue à partir du C-135. Le RC-135V/W « Rivet Joint « est l'avion de type SIGINT (Renseignement électromagnétique  et électronique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux.

Photo :RC-135W de la RAF @ Global Aviation