02/10/2018

United Airlines commande des B787-9 !

UAL-7879-high res.jpg

United Airlines a annoncé vouloir élargir sa flotte de Boeing B787 « Dreamliner » avec une nouvelle commande de neuf avions de type B787-9. Le contrat est évalué 2,53 milliards de dollars selon le prix catalogue de l’avionneur américain. 

L'ordre du transporteur américain reflète sa stratégie de remplacement des avions gros porteurs plus anciens avec de nouveaux avions avancés tels que le B787-9, qui peut voler plus loin et utiliser 20 % de moins de carburant avec 20 % de moins d'émissions de CO2. United Airlines a commandé un total de 64 « Dreamliner ». United airlines a commencé à voler le « Dreamliner » en 2012, en utilisant le B787-8 pour desservir des liaisons intercontinentales telles que Houston à Sydney et San Francisco à Singapour. 

Forte demande du « Dreamliner » :

Les maladies de jeunesse sont maintenant derrière, et l’avionneur américain peut compter sur une forte demande des avions de la famille « Dreamliner ». Rien que cette année plus de 100 B787 ont déjà été commandé et un peu moins de 1’400 depuis le début du programme. Près de la moitié des clients du « 787 » ont compléter leur commande avec les options sur de nouvelle machines. Soit des commandes supplémentaires pour l'avion, faisant ainsi du « Dreamlier » la famille la plus rapidement vendue dans l'histoire. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bicouloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Depuis son entrée en service en 2011, la famille 787 a volé près de 280 millions de passagers en économies estimées à 28,7 milliards de livres de carburant.

Photo :B787-9 aux couleurs de United Airlines @ Boeing

01/10/2018

Avion de combat : c’est reparti en Bulgarie !

bulgarie-20140402.jpg

Sofia, le ministère bulgare de la Défense a annoncé ce lundi avoir reçu des offres pour 4 types d’avions en provenance de trois pays.

Retour en arrière politique :

En 2017 pourtant l’ancien gouvernement avait anoncé avoir choisi le JAS-39C/D Gripen de l’avionneur suédois Saab pour remplacer sa flotte de vieux MiG-29 datant de l'ère soviétique. Mais l’arrivée de l’opposition à bloqué les négociations. Ce dernier à relancé un appel d’offre, dont les premiers éléments de réponses viennent d’arriver.

3966379636.jpg

Situation du pays : 

La Bulgarie a lancé un important programme de modernisation de son armée, malgré les difficultés financières que le pays traverse. Le pays le plus pauvre de l'Union européenne est préoccupé par la crise en Crimée et d’une manière générale par la situation en Ukraine. La Bulgarie prévoit d'augmenter ses dépenses de défense à 2% du PIB d'ici 2024.

super-hornet.jpg

Les réponses :

Les Etats-Unis, la Suède et l'Italie ont répondu à la demande de propositions de la Bulgarie concernant la fourniture de 16 avions de combat, a annoncé lundi le ministre de la Défense de la Bulgarie.

Ces réponses font suite au nouvel appel d’offre lancé cet été demandées à sept pays pour des avions neufs ou d’occasions en provenance des États-Unis, du Portugal, de la France, de l'Allemagne, d’Israël, de l'Italie et de la Suède. Au final, les USA proposent le Lockheed-Martin F-16 et le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet », l’Italie l’Eurofighter T1 d’occasion et la Suède des Gripen E.

ob_aaa905_30690273985-dcaa2f3331-h.jpg

À l'issue de l'évaluation, un deuxième groupe de travail ainsi nommé par le premier ministre aura des entretiens avec les soumissionnaires pour améliorer les conditions des offres, selon le ministère.

La première étape du projet prévoit l'achat d'au moins huit avions avec la fourniture d'un soutien logistique intégré pour une période de trois ans, les services d'entraînement et de l'équipement de formation, ainsi que du matériel de soutien au sol.

 

567-gripen-pic.jpg

Photos : 1MiG-29 Bulgare @ FAB 2F-16 Viper@LM 3Super Hornet @ Boeing4Eurofighter T1 @ FaI 5Gripen E @ Saab

Des A320neo & A321neo supplémentaires pour SWISS !

SWISS-neo.jpg

Swiss International Air Lines (SWISS) franchit une nouvelle étape dans la modernisation de sa flotte d’avions court-et-moyen-courrier en convertissant les options d’achat actuelles en avions «néo» de dernière génération de la famille Airbus A320 en commandes fermes.

Selon une annonce, Airbus A320neo (New Engine Option) et trois A321neo,  seront livrés en 2023 et 2024 respectivement.

Rappel :

Les nouvelles commandes font partie des options en plus des dix A320neo et cinq A321neos commandés par SWISS en 2014. Le Conseil de surveillance de Lufthansa Group avait annoncé que SWISS, membre du groupe, va étendre sa flotte d'Airbus A320/21 avec la version « neo ».
L’objectif est de remplacer à terme l’ensemble de la flotte d’A320 de SWISS par la version re-motorisée de la famille Airbus.«Notre décision est d'aller au plus propre, au plus fiable, deux image qui  appartiennent à l'image de la Suisse».

Les premiers nouveaux avions en version « neo » vont rejoindre la flotte entre 2019 et 2022 pour remplacer les anciens A320 et A321.

SWISS souhaite exploiter l’une des flottes d’avions la plus jeunes d’Europe après la mise en service de tous ses membres de la famille Airbus A320.

Membre du groupe Lufthansa, SWISS dessert plus de 100 destinations dans 43 pays et transporte environ 17 millions de passagers par an avec sa flotte de 90 avions.

L’A320NEO : 
 
L’A320NEO est une nouvelle option de motorisation pour la famille A320, dont la mise en service est prévue à compter de 2015. Les appareils sont équipés de réacteurs de la dernière génération et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure, deux innovations qui permettront une réduction de 15% de la consommation de carburant. Cela équivaut à une économie de 1,4 millions de litres de carburant, soit la consommation de 1’000 voitures de taille moyenne. L’A320NEO permet également une réduction annuelle de CO2 de 3’600 tonnes par appareil et par an. Les émissions de NOx sont inférieures de 50% à la norme CAEP/6, et le bruit perçu est considérablement réduit.
 L’A320NEO offre deux motorisations à choix avec le Leap-X de CFM (Snecma-GE) et le nouveau moteur de Pratt&Whitney PW1100G-JM PurePower.

 

Photo :A320 & A321 neo aux couleurs de SWISS @ Air

L'A330-900 bientôt prêt pour sa livraison !

A330-900-in-flight.jpg

L'A330-900 a reçu sa certification de type de l'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) le 26 septembre 2018. Cet appareil est équipé de moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce. Le certificat de type a été signé par Trevor Woods, Certification Director de l'EASA, et remis par Ludovic Aron, Head of Large Aeroplanes Certification de l'EASA, à Jean-Brice Dumont, Head of Engineering d'Airbus Commercial Aircraft. La certification de la Federal Aviation Administration (FAA) est prévue prochainement.

« L'A330neo incarne l’esprit d’innovation d’Airbus. Cet appareil de nouvelle génération offre à ses utilisateurs des performances et une souplesse d’emploi inégalées sur tous les types de routes, du court courrier au long courrier. Il dispose d’un énorme potentiel commercial qui sera exploité sous peu par TAP Air Portugal » a déclaré Guillaume Faury Président d’Airbus Commercial Aircraft.

En accord avec TAP Air Portugal, le premier appareil produit pour cette compagnie a servi de démonstrateur pour les essais d'endurance et d'évaluation en ligne qui l'ont conduit dans plus de 12 pays à travers le monde. La campagne d'essais en vol préalable à la certification s'est achevée avec succès après quelque 1 400 heures de vol cumulées par cet appareil et les deux A330-900 destinés aux tests.

L’A330neo, véritable famille de nouvelle génération, se compose de l'A330-900 et de l'A330-800, de plus petite capacité, qui fera son premier vol au cours des semaines prochaines. L'A330-900 affiche en particulier uncoût au siège-kilomètre le plus bas de la catégorie des avions de 300 places, grâce à ses moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce extrêmement performants, à sa nouvelle voilure optimisée 3D et à ses nouveaux sharklets (dispositifs d'extrémité de voilure) constitués de matériaux composites plus légers. Ensemble, ces avancées se traduisent par une réduction significative de la consommation de carburant, de l'ordre de 25 pour cent par rapport aux avions de la même capacité des générations précédentes.

Les passagers pourront profiter d’un confort exceptionnel lors de leur vol à bord de l’A330neo, qui est équipé de la cabine « Airspace by Airbus », dotée de nouveaux panneaux latéraux, de coffres à bagages plus spacieux, d’un éclairage d’ambiance de dernière génération et des dernières avancées en termes de systèmes de divertissement et de connectivité à bord.

Du point de vue opérationnel, l'A330neo affiche la même qualification de type que l'A350 XWB de plus grande capacité, ce qui favorise la réduction des coûts de formation des pilotes et la productivité optimale de ces derniers. Les personnels de maintenance profiteront également sur cet avion des nouvelles fonctionnalités de connectivité des données offertes par Skywise, qui les aideront à anticiper les problèmes potentiels avant qu'ils ne se produisent, garantissant ainsi la rentabilité maximale de l'appareil pendant son exploitation commerciale.

L’A330 est l'une des familles de gros-porteurs les plus plébiscitées de tous les temps, avec plus de 1 700 commandes émanant de 120 clients. Plus de 1 400 A330 sont exploités par plus de 120 opérateurs à travers le monde. L'A330neo est le dernier né de la famille leader des gros-porteurs d'Airbus, qui comprend également l’A350 XWB et l’A380, des appareils qui offrent un espace et un confort hors pair ainsi que des niveaux d’efficacité et d’endurance inégalés.

 Photo :A330-900 en vol @ Airbus/S.Ramadier

 

30/09/2018

RAF, l’Eurofighter en successeur du Tornado !

An-RAF-Typhoon-takes-off--007.jpg

La Royal Air Force prépare activement la mise à jour de sa flotte d’avions de combat Eurofighter « Typhoon II »  en vue du remplacement du Panavia Tornado GR4. En effet, les dernières unités de « Tornado » devraient être retirées au début de l’année 2019.

Project Centurion :

 Le programme « Poject Centurion » doit permettre à l’avion européen d’égaler la capacité d’attaque au sol du « Tornado » et de la dépasser à terme.

Pour remplacer complètement le « Tornado » au sein de la RAF, les « Typhoon II » devront porter les mêmes armes, avec la phase 2 et phase 3 d’amélioration (P2EA et P3EA) qui, à leur tour, constituent la première phase et la deuxième phase du programme  « Centurion ». Ils ont été précédés d'un Phase Zero (P1EB ou Phase 1 Enhancement Further Work). La phase zéro a été livrée en décembre 2017, officiellement entrée en service en janvier 2018 et est désormais opérationnelle dans le cadre de l'opération «Shader».

La configuration du projet « Centurion » est destinée à combiner la bombe guidée de précision Raytheon Paveway IV déjà livrée avec les missiles « Storm Shadow », « Meteor » et « Brimstone » sur le Typhoon FGR4. L’avion devra prochainement venir remplacer le Panavia Tornado GR4 au début de l'année 2019. 

Les avions de première phase qui sont livrés ont été équipés de la mise à niveau « Typhoon » Phase 2 Enhancement (P2E) qui comprend le « Meteor » et le « Storm Shadow ». La phase 2 du projet Centurion couvre la mise à niveau de la phase 3 du Typhoon Enhancement (P3E) avec l’arrivée du  « Brimstone ». Les essais sont maintenant en cours, la configuration finale du projet « Centurion » devrait être prête pour la fin de 2018.

Les appareils concernés font partie de la Tranche 1 (51), la Tranche 2 (67)  et environ 10  appareils de la Tranche 3. A noter que 24 Eurofighter de la tranche 1 qui doivent être retenus serviront uniquement à la défense aérienne et ne recevront pas la mise à niveau du projet Centurion.

Environ 65 à 75 sorties devraient être enregistrées avant qu'une phase d'évaluation opérationnelle ne commence à au sein de la base aérienne de la RAF de Coningsby dans le Lincolnshire le 10 août prochain. Cela comprendra également des essais de tir complets avec l'arme de précision.

D'autres améliorations incluent des mises à jour de l'interface homme / machine du "Typhoon", avec notamment le système de visée monté sur un casque Striker fourni par BAE.

Le Storm Shadow : 

Le SCALP (acronyme de « Système de croisière conventionnel autonome à longue portée »), anciennement « Arme de précision tirée à grande distance », est un missile développé fin 1994 MBDA. La version britannique est baptisée «Storm Shadow». Cette arme est conçue pour frapper l'ennemi dans son territoire profond, quelle que soit la défense aérienne grâce à sa furtivité qui le rend indétectable, y compris par les avions radars. 

Le MBDA Brimstone : 

Le missile Brimstone air-sol britannique fabriqué par MBDA sur commande de la Royal Air Force. Il est équipé d'un guidage laser et d'un radar millimétrique, ceci afin de le rendre plus efficace contre des cibles mobiles. 

Le missile Meteor : 

Le Meteor est prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation est privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile va permettre d’assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

Un radar de bord qui fournit des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef.

  • Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  • Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.

3862082283.jpg

Photos :Eurofighter en préapration pour le standard GR4 @ RAF