28/07/2018

Israël préfère de nouveaux F-15 aux F-35 !

1652905250.jpg

Israël prépare l’achat de nouveaux chasseurs F-15 pour ses forces aériennes dans le cadre du plus grand contrat de défense de l'histoire du pays. Je vous l’annonçais depuis un certain temps, l’Etat hébreu est entré en négociation avec le Boeing et le nouveau gouvernement américain pour l’achat d’au moins un escadron de Boeing F-15 « Silent Eagle » afin de venir combler, d’une part le vieillissement des F-15 les plus anciens, mais également de combler le faible nombre de F-35 qui seront finalement achetés.

Achat pour 11 milliards de dollars :

 L'accord avec le constructeur aéronautique Boeing, d'une valeur combinée de 11 milliards de dollars, comprendra vraisemblablement trois composantes principales: une flotte d'avions de combat, une flotte d'hélicoptères de transport et des ravitailleurs aériens. Ces deux derniers composants sont particulièrement critiques car les hélicoptères de transport et les avions de ravitaillement existants de l'armée de l'air israélienne sont extrêmement obsolètes et doivent être remplacés immédiatement.

L'accord devrait être étalé sur une période d'environ 10 ans, à partir du moment où l'accord est signé et jusqu'à ce que le dernier avion soit livré à Israël. Le ministère de la Défense et l'armée israélienne travaillent depuis longtemps pour conclure cet accord. Le point principal du débat a porté sur la question de savoir si l'achat de chaque composant d'un fabricant différent ou les trois de la même entreprise qui, finalement, est venu avec de meilleures conditions de paiement, d'approvisionnement et de maintenance.

Jusqu'à récemment, la H'eil Ha'Avir Ha'Israelipensait que le F-35 serait le dernier avion de chasse habité qu'Israël achèterait, à la fois pour préserver l'avantage qualitatif de l'armée de l'air sur les autres pays de la région et pour minimiser les types d'avions et maximiser la baisse des dépenses opérationnelles. Cependant, il y a eu un changement de politique et maintenant le plan est d'acheter un autre escadron de F-15 avancés, dans le cadre de l'accord global avec Boeing.

IAF-15 Israël Advanced :

On apprend notamment que le futur F-15 sera développé à partir du prototype du F-15 « Silent Eagle » et emportera en plus des systèmes de fabrication israélienne. L’avion sera complètement nouveau et sera connu comme l'IAF-15, soit un acronyme pour Israël Advanced.

Le futur IAF-15 du F-15 «Silent Eagle » qui dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

Les autres améliorations et équipements en provenance d’Israël ne sont pour l’heure pas connu.

do-israels-new-stealth-fighters-mean-stealth-is-going-out-of-style-1446825580.jpg

Photos : 1 F-15 israélien@ IAF Le F-15 Silent Eagle @ Boeing

 

27/07/2018

Premiers « Apache » & Chinook » pour L’Inde !

SMF18-G-0058-0027-high-res.jpg

Boeing vient de réaliser les premiers  vols des hélicoptères AH-64 E « Apache » et CH-47F « Chinook » destinés à l’Indian Air Force (IAF). Les livraisons débuteront l’année prochaine.

« Nous sommes impatients de livrer cette capacité phénoménale à l'Inde », a déclaré David Koopersmith, vice-président et directeur général, Boeing Vertical Lift.

L’Inde reçevera 22 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache, et 15 CH-47F  « Chinook » de transport

Rappel :

C’est le 28 mai 2015 que le Ministère indien de la Défense (MoD) a autorisé l'acquisition de 22 hélicoptères Boeing AH-64 E « Apache » et 15 hélicoptères Boeing  CH-47F « Chinook » pour un montant de 2,5 milliards de dollars US.

La vente de 22 hélicoptères de combat AH-64D Apache comprend également une large panoplie d’armement tel que : 812 missiles AGM-114L-3 Hellfire Longbow, 542 missiles AGM-114R-3 Hellfire-II, 245 missiles Stinger Block I-92H. Des munitions de 30mm pour approvisionner les canons. Il faut également ajouter  12 radars de définition de cible AN/APG-78, 12 Interféromètres AN/APR-48A à fréquence radar. L’Inde prévoit également de se doter d’un important stock de moteur de réserve avec 50 turbines General-El T700-GE-701D.

Nouvelle victoire de Boeing en Inde, après avoir remporté le contrat portant sur 22 AH-64 Apache Block III pour un montant de l’ordre de 1,4 milliards de dollars. L’Inde par l’intermédiaire de son ministère de la défense a confirmé le choix en matière d’hélicoptère lourd du CH-47F « Chinook ».

India-2401-FF_232-high-res.jpg

 

Photos : 1le premier Apache de l’IAF 2le premier Chinook @ Boeing

 

25/07/2018

Canada, le CH-148 « Cyclone » arrive enfin !

915729258.jpg

La flotte d'hélicoptères canadiens Sikorsky CH-148 « Cyclone » est « enfin » prête pour entrer en sevice sans aucune restriction. Le weekend dernier la RCAF a procédé à une démonstrationaérienne pour le public avant que les nouveaux hélicoptères ne soient déployés sur des missions à l’international, soit près de 10 ans après la date prévue de livraison.

Un hélicoptère Cyclone sera déployé sur la frégate NCSM « Ville de Québec », dont le port d’attache est Halifax, pour ensuite aller prendre la relève du navire NCSM St John’sen mer Méditerranée.

La fin des problèmes :

Annoncé en novembre 2004 par le gouvernement du premier ministre Paul Martin, l’achat de 28 hélicoptères Sikorsky CH-148« Cyclone » a été suivi de nombreux retards et a coûté beaucoup plus cher que la somme de 1,8 milliard de dollars initialement prévue.

Le Canada devait être en possession des 28 appareils en 2011, avec une première livraison prévue en 2008. Or, les premiers hélicoptères n'ont été livrés qu'en juin 2015 à la base des Forces canadiennes Shearwater, à Halifax.

Les hélicoptères ont depuis été testés et retournés plusieurs fois au constructeur américain Sikorsky pour faire des améliorations. En 2014, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a signé un nouveau contrat avec Sikorsky pour l'achat de 28 CH-148 Cyclone au coût de 7,6 milliards de dollars.

Jusqu’à aujourd’hui, la flotte d’hélicoptères CH-148 était limitée dans ses opérations à cause d’une restriction de vol, après une mise à la terre de deux mois. Un problème de logiciel a été détecté avec les ordinateurs de contrôle de vol de l'hélicoptère.

Le problème du logiciel a notamment entraîné un délai de plusieurs mois pour la formation des équipages sur l’aéronef. Sikorsky a dû modifier les CH-148 de la 12ème Escadre au standard Block II avant que ceux-ci puissent entrer pleinement en fonction, c’est chose faite.

1276021870.jpg

Le Sikorsky CH-148 «Cyclone» : 

Le Sikorsky CH-148 "Cyclone" (dérivé de la version civile S-92) est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Principalement utilisé pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 «Cyclone».

Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le «Sea King». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Actuellement, près de 200 appareils volent dans le monde.

helicopteres-cyclone.jpg

Photos :Le Sikorsky CH-148 « Cyclone » de la RCAF@ RCAF

Le 1’000ème ATR 72 !

atr_1000th_delivery_indigo_34.jpg

ATR Aircraft a livré avec fierté le 1’000ème ATR 72 à IndiGo, le premier transporteur national de l'Inde. Cette livraison marque une étape importante pour notre entreprise et consolide le remarquable succès commercial de l'ATR 72 et sa position de référence sur le marché de l'aviation régionale.

L'ATR 72 a été officiellement lancé en janvier 1986, la première livraison ayant eu lieu en octobre 1989 pour le transporteur finlandais Finnair. Le programme a été lancé avec l'ATR 72-200 (187 livraisons) avant l'introduction de l'ATR 72-500 (365 livraisons) en 1997, avec American Eagle. Notre dernier modèle, l'ATR 72-600 (448 livraisons), a été lancé en 2009 et est entré en service chez Royal Air Maroc en 2011.

Depuis plus de 30 ans, la popularité croissante de l'ATR 72 auprès de nos clients et de nos opérateurs témoigne de la qualité de nos avions et des innombrables innovations qu'il a connues au fil des décennies. Sa polyvalence opérationnelle, son éco-efficacité et sa rentabilité inégalée à ce jour ont permis, avec l'ATR 42, d'ouvrir en moyenne 100 nouvelles lignes par an, avec un chiffre record de plus de 150 en 2017. Les ATR ont fait un puissant contribution au développement et à la consolidation de la connectivité régionale dans le monde.

 

Photo : ATR 72-600 indiGo @ ATR Aircaft

24/07/2018

L’Inde finalise l’achat de Mi-17-V5 supplémentaires !

3632666754.jpg

Le ministère indien de la Défense (MoD) conclut des négociations avec la Russie pour l'acquisition de 48 hélicoptères de transport militaire de type Mi-17-V5 supplémentaires pour 1,1 milliard de dollars pour l'armée de l'air indienne et le ministère de l'Intérieur.

Le 23 juillet, des sources officielles indiennes ont indiqué que le contrat pour les hélicoptères bimoteurs dont 38 destinés à l'IAF devrait être signé lors de la visite du président russe Vladimir Poutine en Inde au début d'octobre pour le sommet bilatéral annuel entre les deux pays.

L'accord proposé comprend également une obligation de compensation qui oblige tous les fournisseurs à investir 30% de la valeur contractuelle globale de tous les achats militaires de plus de 20 milliards de couronnes dans les secteurs de la défense, de la sécurité intérieure et de l'aviation.

Le MIL MI17-V5 :

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grande dimension sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes, lors du débarquement ou de l'évacuation, ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de guerre-électronique équipe l’appareil contre les missiles sol-air ennemis.

Photo :Mil Mi-17V5@ Dusivan Sharamod