21/06/2017

CemAir opte pour le Q400!

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui au salon international de l’aéronautique de Paris qu’elle a signé une lettre d’intention (LOI) avec CemAir (Pty) Ltd. (CemAir) de l’Afrique du Sud pour deux biturbopropulseurs Q400. Au prix courant de l’avion Q400, une commande ferme pourrait valoir jusqu’à 65 millions US.

«Nous sommes fiers du succès que les avions Q Series continuent d’avoir en Afrique. Les exploitants apprécient leurs caractéristiques économiques et leur performance, et nous sommes ravis que CemAir a l’intention d’ajouter de nouveaux appareils Q400 à sa flotte d’avions Bombardier, » a dit Jean-Paul Boutibou, vice-président, Ventes, Moyen-Orient et Afrique. «L’avion Q400, dont les capacités sont inégalées, est l’avion parfait pour la région et nous sommes enchantés que notre appareil moderne et versatile reçoive cette reconnaissance additionnelle.»En tenant compte des avions Q400 faisant partie de cette annonce, la flotte d’avions Bombardier de CemAir augmenterait à 17 appareils – incluant cinq avions turbopropulsés Q Series et 12 avions régionaux CRJ Series.

Bombardier Avions commerciaux dispose déjà d’une solide tête de pont sur le continent africain avec plus de 190 avions turbopropulsés Q Series, utilisés notamment par 35 entreprises exploitant des avions Q Series, et des jets régionaux CRJ Series en service ou commandés par divers clients. Au cours des 20 prochaines années, on prévoit des livraisons de 550 nouveaux avions en Afrique et la gamme d’appareils de Bombardier positionne favorablement l’entreprise dans ce marché en expansion.

Le carnet de commandes fermes pour l’avion Q400 de Bombardier atteint maintenant 585 apparei

20/06/2017

Le MiG-35 prêt à la fin de l’année !

MiG-35.jpg

RAC MiG poursuit ses essais sur le MiG-35 « Fulcrum-F » et s'attend à ce que le programme soit terminé, d'ici la fin de 2017. L’avion sera disponible pour entrer en service.

Au salon du Bourget à Paris, l’avionneur russe a confirmé aujourd’hui que les tests de vol se déroulent bien et que le gouvernement russe est satisfait des progrès réalisés". « Après l'achèvement des essais en vol, on s'attend à ce que Moscou signe une commande pour l’avion, peut-être pour 37 exemplaires a déclarer » Katia Kravchenko responsable de la communication pour RAC MiG.

À plus long terme, le MiG-35 remplacera vraisemblablement la flotte complète des 258 MiG-29 en service au sein de la Force aérienne russe.

Bien que le MiG-35 ressemble à son prédécesseur, Katia Kravchenko souligne qu'il s'agit d'une plate-forme complètement nouvelle. Les améliorations incluent une section transversale permettant une réduction de la signature radar, réalisée grâce à un nouveau matériau absorbant ainsi que des moyens électroniques.

Le MiG-35 « Fulcrum-F »:

Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MiG-35C/D et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV avec tuyères vectorielles en options. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8. Il dispose également du nouveau désignateur de cible OLS.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

mig_35-1600x900.jpg

Photos : MiG-35 en vol @ RAC MiG

Salon du Bourget, les commandes du jour !

 

new_static_display.jpg

 

Une nouvelle fois nous assistons à une surenchère des annonces  de commandes de la part des deux grands avionneurs que sont Airbus et Boeing.

Rappelons que les négociations en vue d’une commande ferme se déroulent durant de longs mois. Avionneurs et clients conviennent, lorsque le calendrier le permet, d’annoncer la finalisation de celle-ci, lors d’un évènement important, tel qu’un Salon aéronautique. 

Au final, ce n’est pas tant lequel des avionneurs aura présenté le plus gros carnet de commande, mais bien l’impact communicatif qui est recherché, notamment avec les nouveaux modèles d’aéronefs. Pour la compagnie aériennes s’est également l’occasion de se voir offrir une fenêtre publicitaire de grande ampleur. Mais n’oublions pas non plus l’organisation du Salon qui en tire également une notoriété. Vous l’aurez compris, ces effets d’annonces sont au final bonnes pour l’ensembles des acteurs du secteur du transport aérien.

 

Airbus :

Le loueur d’avion GECAS a annoncé une commande pour 100 avions de la famille A320neo. Tous seront équipés de moteurs CFM International LEAP-1A.

 

Air Lease opte pour 12 A321neo.

 

Viva Air a signé un protocole d’accord portant sur 50 A320neo.

 

Ethiopian Airlines commande 10 A350-900 et 10 A321.

 

Boeing :

 

OKAY Airways annonce une commande portant sur 8  B737MAX-10 et 7 B737MAX-800. Le tout est accompagné d’une lettre d’intention pour 5 B787-900 « Dreamliner ».

 

Avolon commande un total de 75 B737MAX-800 pour un montant estimé à 8,4 milliards de dollars.

 

Blue Air passe commande pour 6 B737-800 « Next Generation ».

 

Ryannair a finalisé une commande portant sur 10 B737MAX-800 supplémentaires.

 

Azerbaijan Airlines passe commande pour 4 B787 -800 « Dreamliner ».

 

CAC  China Aircraft Leasing Group passe commande pour un total de 50 B737MAX-800 et 15 B737MAX-10.

 

Aviation Capital Group (ACG) a annoncé aujourd'hui une commande de 20 B737MAX-10.

 

United Airlines a commandé pas moins de 100 B737MAX-10 et 4 B777-300ER.

 

Ethiopian Airlines commande 10 B737MAX-800 et 2 B777 Freighter.

 

Bombardier :

L’avionneur canadien a confirmé la commande pour 5 Q400 de la part d’Ethiopian Airlines.

 

Photo : Salon du Bourget édition 2017

19/06/2017

Suède, un pas en avant pour remplacer les Saab 105 !

Gsaab105.jpg

La Suède a lancé le processus de remplacement de sa flotte d’avions écoles Saab 105 (SK 60) à réaction pour sa force aérienne. La Suède veut se doter d’un nouveau système complet de formation pour les élèves pilotes de la Flygvapnet. Mais ce projet était ralentit ces derniers mois dans l’attente d’un choix possible du Boeing/Saab T-X pour l’US Air Force.

Accélération du processus :

Le processus de remplacement de la flotte des Saab 105 vient de faire un pas en avant. En effet, une partie des Saab 105 vont atteindre leur limite d’exploitation. De fait, une demande d'information pour un remplacement des Saab 105 Sk.60 de 50 ans va intervenir durant l’été. En parallèle, un programme d'extension de vie pour maintenir certains Saab 105 en service jusqu'à 2024-2025 va être lancée dans l’attente du nouvel avion école.

Répondant à une question lors de la réunion du Fan Club de la Force aérienne Suédoise au Salon du Bourget à Paris ce matin, le Maj Gen Mats Helgesson, le chef d'état-major de la Force aérienne a déclaré que le nouveau formateur parfait serait "très bon marché et devait être une plate-forme complète". Il a déclaré que la solution pourrait être soit un jet ou un turbopropulseur, mais la plate-forme était moins importante que l'ensemble du système d'entraînement qui sera prioritaire. "Nous avons l'intention d'utiliser « Gripen » monoplace, de sorte que l'ensemble du système, y compris les simulateurs et la formation par ordinateur, doit conduire un pilote directement à un poste de pilotage de « Gripen ». Nous avons décidé que nous allons former nos propres pilotes, nous ne les formerons pas dans un autre pays".

Le nouveau programme de formation pour les élèves pilotes suédois vise à fournir jusqu'à 8.000 heures de vol par an en autant de sorties, plus 3,000 heures d'enseignement avec utilisation. Les suédois ont par ailleurs demandé une capacité à fournir 10% à 30% de potentiel supplémentaire et ceci dans le cas ou il faudrait former plus de pilotes pour faire face à une dégradation de la sécurité. 

Le cahier des charges semble demander les caractéristiques suivantes :  le formateur devrait inclure la capacité de fonctionner au-dessus 20,000ft, et de maintenir 230kt (425 kmh) en vol en palier à 15,000ft. Performances requises pour la formation avancée de vol et de combat à Mach 0,65 pour un plafond opérationnel de plus de 25,000ft, et une vitesse de 1000 pieds au 300kt.

Le formateur doit avoir deux sièges, un système d’affichage tactique avec fusion des données permettant de préparer les élèves pilotes à une transition sur avions de chasse de quatrième / cinquième génération.

 Les favoris :

Deux avions semble avoir les préférences de la Flygvapnet, il s’agit du Pilatus PC-21 suisse et du Boeing/Saab T-X dans le cas ou celui-ci serait choisi par l’US Air Force. Mais ce dernier pourrait encore attendre pour le choix américain favorisant ainsi l’avion suisse. Le M-346 italien semble déjà distancé à l’heure actuel ainsi que l’Embraer Super Tucano

Pilatus PC-21 :

2864379457.jpg

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

Boeing/Saab T-X :

4099319272.jpg

Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le Hornet et le Gripen. Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. 

 

Photos : 1 Saab 105 @ Flygvapnet 2 PC-21@ Pilatus 3 T-X@ Boeing/Saab

Salon du Bourget, Boeing crée la sensation !

boeing.jpg

En ce premier jour de l’ouverture du salon du Bourget à Paris, l’avionneur américain a créé la sensation avec le lancement du B737MAX -10 et une pluie de commandes.

Le B737MAX-10 :

 Première étape de la journée Boeing a annoncé le lancement du B737MAX-10 en tant que nouveau membre de la famille de «  737 MAX ».  Selon l’avionneur, le B737MAX-10 aura le plus bas coût par siège de tous les avions monocouloirs jamais produit. Les modifications de conception pour le MAX-10 comprennent un tronçon de fuselage de 66 pouces par rapport à l’actuel B737MAX-9 et un train d'atterrissage principal à effet de levier. L'avion aura la capacité de transporter jusqu'à 230 passagers. Comme les autres modèles de Boeing, le MAX-10 intègre les dernières technologies en matière de motorisation avec le CFM International LEAP-1B, l’Advanced Technology Winglets, le Boeing Sky Interior, les grands écrans du poste de pilotage et d'autres améliorations pour le meilleur confort des passagers dans le marché monocouloir.

L'avion a gagné une large acceptation du marché avec plus de 240 commandes et engagements garantis de plus de 10 clients dans le monde entier. Les clients annonceront les détails d'ordre tout au long de la semaine.

Pluie de commandes :

En parallèle à cette annonce Boeing a annoncé tout au long de la journée une pluie de commandes pour différents appareils :

GE Capital Aviation Services (GECAS), le bras de crédit - bail d'avions commerciaux et le financement de General Electric, a annoncé aujourd'hui une commande pour 20 B737MAX-10.

Aviation PEH Lease Finance (PEH Aviation) a annoncé  la signature d'un protocole d'entente (PE) pour 42 B737MAX-800, 10 B737MAX-10 et 8 B787-900 « Dreamliner ».

La compagnie TUI a passé commande pour 18 B737MAX-10.

Monarch a également annoncé une commande de 15 B737MAX-800. Évalué à 1,7 milliard $ au prix catalogue, la commande se développera flotte de Boeing B737 MAX Monarch de 30 à 45 avions.

Lion Air Group a annoncé aujourd'hui un engagement de 50 B73MAX-10 L'annonce, d'une valeur d'environ 6,24 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

AerCap a annoncé aujourd'hui une commande pour 30 B787-900 « Dreamliner ». L'accord, d'une valeur de 8,1 milliards de dollars au prix catalogue, fait AerCap le plus gros client pour le B787 « Dreamliner ».

 

Photo : Le B737MAX-10@ Boeing