24/11/2022

Les P-8A « Poseidon » de la Navy dotés de l’HAAWC ! 

p-8a-poseidon_009.jpg

Les avions de patrouille Boeing P-8 "Poseidon" de l'US Navy (USN) sont dotés d’une nouvelle arme, capable de lancer des torpilles anti-sous-marines en altitude, avec le système HAAWC (High Altitude Anti-Submarine Warfare Weapon Capability) développé par Boeing.  

Rappel

C’est en août dernier que la division armement de Boeing a remporté un contrat de production à plein régime pour la capacité d'arme de guerre anti-sous-marine à haute altitude (HAAWC) soit, un kit qui transforme une torpille Raytheon Technologies Mk-54 standard en une munition à guidage de précision pouvant être lancée à haute altitude. 

L’HAAWC 

unnamed.jpg

La torpille Mk-54 de l'US Navy devait auparavant être larguée à des altitudes basses de 100 pieds et à proximité du sous-marin ciblé. Avec l’adjonction du kit HAAWC d'accessoires de lancement aérien modulaire, ou ALA, qui se fixe à une torpille MK 54, cette dernière se transforme en une arme de glisse guidée avec précision guidée par GPS. Le kit comprend des petites ailes dépliables et un parachute pour ralentir avant d'entrer dans l'eau. Une fois dans l’eau, le kit se sépare de la torpille. Lorsqu'il est sous l'eau et à proximité d'un sous-marin, le système de guidage embarqué de la torpille Mk-54 dirige de manière autonome la torpille vers sa cible. Avec ce système, les P-8A peuvent désormais de déployer des torpilles Mk-54 en altitude sur de plus longue distances. 

IOC

L'US Navy a déclaré la capacité opérationnelle initiale (IOC) pour le programme HAAWC le 22 novembre, ce qui signifie que le service dispose de suffisamment d'armes et de formation sur le système pour qu'il soit au moins minimalement prêt pour un déploiement opérationnel dans des délais très courts.  

La mise en service supplémentaire d'unités HAAWC est prévue jusqu'en 2024, avec la possibilité que la production se poursuive jusqu'en 2030 dans le cadre du contrat actuel. 

Boeing P-8A « Poseidon »

Le P-8A « Poseidon » de Boeing est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demande moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il est possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration les autres aéronefs. 

HAAWC_hires.jpg

Photos : 1 P-8A USN tirant une torpille classique@ USN 2 Principe de l’HAAWC 3 l’HAAWC @ Boeing

09:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a, haawc, lutte anti-sous-marine |  Facebook | |

22/11/2022

Arrivée d’un nouveau lot de Sukhoi Su-30SM2 !

IMG_1187.png

United Aircraft Corporation a livré un nouveau lot d’avions de combat Sukhoi Su-30SM2 « Super Sukhoi » neufs au ministère de la Défense russe, a indiqué le gouvernement russe dans un communiqué publié lundi. Ces appareils ont été assemblés au sein de l'usine d'aviation d'Irkoutsk.

Rappel

La Force aérienne et aérospatiale russe dispose d’un grand nombre d’avions de combat Sukhoi Su-30SM. Le ministère russe de la Défense avait donné son feu vert au programme de mise à niveau au standard « SM2 » ou nommé parfois « Super Sukhoi ». Un peu plus de 130 appareils sont concernés par cette mise à niveau qui seront complétés par 21 appareils neufs. Le consortium UAC dont fait partie Sukhoi a annoncé ce vendredi avoir débuté les livraisons du nouveau standard SM2 en janvier 2021dont quatre appareils neufs. Le Su-30SM2 a obtenu sa certification en décembre dernier après une campagne de tests.

Le Su-30SM2 « Super Sukhoi »

Ce nouveau standard dispose d’un grand nombre d’améliorations, dont plusieurs pièces et équipement en provenance du Su-35. Ce rapprochement des deux modèles va grandement améliorer la maintenance des deux flottes. L’avion est doté d’une suite avionique similaire à celle du Su-35 basée sur une architecture ouverte utilisant des liaisons d'échange de données multiplex et comprend un système de gestion de l'information.

Question radar, le SM2 emporte le système PESA l'Irbis-E développé par Tikhomorov NIIP. Il permet des fonctions air-air, air-mer et air- modes sol (cartographie au sol, affinage du faisceau Doppler et modes Radar à synthèse d'ouverture peut détecter les menaces aériennes furtives faibles et très faibles. Il fonctionne en bande X avec un réseau d'antennes passives en phase (PAA) monté sur une unité d'entraînement hydraulique à deux étages (en azimut et en roulis). Le dispositif d'antenne balaye par un faisceau contrôlé électroniquement en azimut et en angle d'élévation dans des secteurs non inférieurs à 60°. L'unité d'entraînement électrohydraulique en deux étapes tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60° en azimut et 120° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et le tour supplémentaire mécanique de l'antenne, l'angle de déviation maximum du faisceau croît jusqu'à 120°. Avec une puissance nominale moyenne de 5 kilowatts, avec une cote CW de 2 kilowatts pour l'éclairage. NIIP revendique deux fois la bande passante et une agilité de fréquence améliorée par rapport aux BARS en service sur les SM1, et une meilleure capacité ECCM. L’Irbis-E peut détecter et suivre jusqu'à 30 cibles aéroportées à la fois à des distances proches de 350 ~ 400 kilomètres, et attaquer jusqu'à 8. En mode air-sol, l'Irbis-E fournit une cartographie permettant d'attaquer quatre cibles de surface avec précision avec des armes guidées tout en parcourant l'horizon à la recherche de menaces aéroportées pouvant être engagées à l'aide de missiles avec radar actif. Il peut détecter une cible avec une section efficace radar (RCS) de 3m 2 jusqu'à 400 km, (l'un vers l'autre, dans une zone de 100 degrés carrés) tandis qu'une cible avec un RCS de 0,01 m 2 à plus à 90 km.

En matière de communication, c’est le système intégré de communication multicanal, d'échange de données, de navigation et d'identification (OSNOD) qui est installé, permettant notamment aux avions et aux drones de communiquer entre eux, de maintenir un contact à grande vitesse le tout en réseau.

Pour la motorisation, le Su-30SM2 dispose de deux moteurs Saturn ALF-117, également monté sur le Su-35. Sa poussée est 16% plus élevée à 14’500 kg en pleine postcombustion par rapport au moteur ALF-31. De plus, celà permet une réduction des coûts de maintenance en doublant l'intervalle entre les révisions, atteignant désormais 4’000 heures. L'allumage au plasma rend ce dernier plus efficace, réduisant également sa consommation de carburant.

589717733.jpg

Photos : 1 Su-30SM2 neuf livré cette semaine 2 Su-30SM2 @ UAC

19:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : uac, sukhoi, su-30sm2, aviation russe, l |  Facebook | |

21/11/2022

Le premier Super Hercules indonésien a volé !

IMG_1181.jpeg

Le premier exemplaires des cinq Lockheed Martin C-130J-30 « Super Hercules »  numéro de série A-1339 commandés par l'armée de l'air indonésienne (TNI-AU) a effectué son premier vol d'essai. Les livraisons débuteront en 2023 durant le premier semestre et se termineront en 2024.

Rappel

C’est en 2019 que Jakarta a passé commande pour 5 avions de transport lourd tactique Lockheed-Martin C-130J-30 « Super Hercules ». A noter que cette commande est restée confidentielle jusqu’en septembre 2021. Elle fait suite à la non-commande de 5 Airbus A400M qui était à l’époque pressentie.

Ces avions doivent progressivement venir de remplacer les anciens Lockheed C-130B « Hercules » actuellement en service et dont le taux de disponibilité est tombé au plus bas. Les nouveaux C-130J disposeront en plus  d’une configuration de recherches et sauvetages en mer.

Le Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » 

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courte. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26'000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11'000kg de carburant.

En tant que C-130 le plus avancé jamais produit, le « Super Hercules » mesure 4,6 m de plus que les anciens modèles C-130 et  offre des améliorations et avancées par rapport aux anciens modèles :

30 % de passagers et de fret en plus

50 % de bundles CDS en plus

44% de parachutistes en plus

30% de réduction d'équipage

14 % plus économe en carburant

Amélioration de 20 % de la capacité de charge utile/d'autonomie

Suite défensive intégrée 

Rapport de panne de maintenance automatisé

Connaissance de la situation inégalée avec l'avionique numérique et le double HUD

Photo : le premier Super Hercules indonésien @ LM

20/11/2022

Second A350 pour la Luftwaffe !

Fh_lOW7X0AETa_J.jpeg

La Luftwaffe a réceptionné en fin de semaine son second Airbus A350 (ACJ350-900 version VIP de l’A350-900 avec  l'identification 10+0. L’avion sera utilisé pour le transport des hauts fonctionnaires allemands dans le monde entier.

Trois appareils

Au total, la Luftwaffe doit recevoir trois ACJ350-900 qui fonctionneront au sein du Flugbereitschaft des Bundesministeriums der Verteidigung, soit l’unité en charge des missions de transport prioritaire. Ces avions vont venir remplacer les A310-300 et A340-300 en service actuellement. En plus des ACJ350, la flotte est composée d’un A321-200 et de trois Bombardier Global 6000. 

Konrad Adenauer

Ce second ACJ350-900 a été baptisé "Konrad Adenauer" soit l’ancien Chancellier allemand. L’avion est doté d’une cabine spéciale « VIPvery » qui établit de nouvelles normes avec les dernières technologies et des fonctionnalités maximales, qui n'ont été installées dans aucun A350 auparavant.

En tant qu'avion gouvernemental, l'A350 est une sorte de "bureau volant" pour les passagers de haut rang. L'Allemagne a été le premier pays à commander l'avion pour une utilisation gouvernementale dans la variante « VIPvery » important person. La moitié de l'intérieur se compose d'un espace VIP pour personnes très importantes avec plusieurs bureaux et un salon attenant. L'autre moitié se compose de la classe affaires et de la classe économique premium pour les délégations accompagnatrices. De plus, diverses toilettes et équipements de cuisine modernes sont à la disposition des passagers.

Le porte-parole de la Luftwaffe précise à cet effet, que Le projet respecte le calendrier et le budget, les performances sont bonnes et malgré la pandémie, il n'y a pas eu de retards importants dans la livraison. Le troisième appareils sera livré en 2023.

ACJ350-900 de la Luftwaffe

L'aménagement cabine a été facilité par le concept Easyfit d'ACJ, qui comprend des éléments de fixation préinstallés et des interfaces standardisées simplifiant considérablement l'installation des cloisons et des équipements dans un fuselage en fibre de carbone.

L'ACJ350/A350 XWB est le premier appareil d'Airbus à être équipé d'un fuselage et d'une voilure en fibre de carbone qui affichent une résistance à la fatigue et à la corrosion et permettent une réduction de la masse.

Ses caractéristiques techniques se traduisent également par un confort accru grâce à une altitude cabine inférieure, une formation de transition plus simple et rapide pour les pilotes grâce à la similarité du poste de pilotage proposé dans sa nouvelle version par Airbus, et une voilure à l’aérodynamique efficiente capable d’adapter sa forme pendant le vol.

Le nombre total de commandes d'A350 XWB s'élève à quelque 900 appareils, dont plus de 250 sont déjà en service auprès des compagnies. Dans sa version à très long rayon d'action, l’ACJ350-900 XWB peut transporter 25 passagers avec une autonomie de 20 550 km / 11’100 nm, soit plus de 22 heures.

Les ACJ350-900 allemands sont dotés par ailleurs d’un équipement complet de communication sécurisées et d'un système de défense antimissile. 

a350-im-landeanflug-hier-die-erste-maschine-der-flugbereitschaft-kurt-schumacher-.jpg

Photos : Le second ACJ350-900 allemand@ Airbus

18/11/2022

Premier vol d’un A330MRTT avec 100% de biocarburant !

unnamed.jpg

C’est une première mondiale qui vient d’être réalisée avec le premier vol d’un avion ravitailleur A330MRTT dont les réservoir ont été rempli à 100 % avec du biocarburant. L’avion appartient à la Royal Air Force (RAF) qui participé à ce vol historique.

Une première

Ce 18 novembre le partenariat entre la RAF, Airbus, du Ministère britannique de la défense, de la société britannique de location d'avions AirTanker et du motoriste Rolls-Royce, avec le carburant fourni par Air BP.

Un A330MRTT « Voyager », soit la variante militaire de l'avion de ligne commercial Airbus A330  a pris son envol depuis la base aérienne de la RAF à Brize Norton dans l'Oxfordshire, en Angleterre, mercredi, entièrement alimenté par du carburant d'aviation 100% durable sur les deux moteurs, ouvrant la voie à une gamme de possibilités pour l'avenir du pilotage d'avions militaires.

Le vol de retour de 90 minutes depuis la RAF Brize Norton a reproduit une sortie de ravitaillement en vol et a été observé par des représentants de la RAF et de l'industrie. La RAF a déclaré avoir démontré le potentiel de sa future capacité opérationnelle, garantissant la capacité de contribuer à la défense britannique où et quand cela était nécessaire. 

Carburant durable

Le carburant d'aviation durable qui est fabriqué à partir de matières premières durables à base de déchets, dans ce cas de l'huile de cuisson usagée réduit les émissions de carbone du cycle de vie jusqu'à 80 % par rapport au carburant conventionnel qu'il remplace, réduit la dépendance de la RAF aux chaînes d'approvisionnement mondiales et améliore la résilience opérationnelle en réduisant la nécessité d'un réapprovisionnement en carburant.

Étant donné que différentes approches conviendront à différentes plates-formes et environnements, une gamme d'options de carburants alternatifs est à l'étude pour s'assurer que le Royaume-Uni est à la pointe de cette technologie en développement. 

L’Airbus A330MRTT

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT compte 14 pays comme clients. 

Photo : l’A330MRTT « Voyager » de la RAF @ RAF