15/01/2021

Vol inaugural pour le H160 d’ANH !

unnamed.jpg

Le H160 d'All Nippon Helicopter (ANH) a effectué son vol inaugural. D’une durée de 95 minutes depuis les installations de l'aéroport Marseille Provence. Ce vol inaugural réussi ouvre la voie à l'entrée en service de l'hélicoptère au Japon.

ANH déploie une flotte d'hélicoptères comprenant six AS365 et cinq H135s pour la collecte des nouvelles électroniques pour les chaînes de télévision à travers le Japon. Ce H160 remplacera l'un de ses AS365. Le marché japonais de la collecte d'informations électroniques* et de transport d'équipes de télévision (télévisuelles). ANH travaille également dans le domaine du transport de VIP, soit un marché mature avec 87 hélicoptères dédiés aujourd'hui à de telles missions. Près de 70% de ces hélicoptères sont fabriqués par Airbus, avec les plates-formes H125, AS365, H135 et H155 couramment utilisées par les opérateurs. Avec l'introduction imminente du H160, qui est équipé de caractéristiques de sécurité supplémentaires provenant de l'assistance au pilote accumulée de l'Helionix, cet hélicoptère apportera un levier supplémentaire à l'opérateur.

Le H160 :

Conçu comme un hélicoptère polyvalent capable d'exécuter un large éventail de missions telles que le transport offshore, les services médicaux d'urgence, l'aviation privée et d'affaires et les services publics, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters. Celles-ci incluent des fonctionnalités de sécurité révolutionnaires avec l'assistance au pilote accumulée par Helionix et des fonctionnalités automatisées ainsi qu'une protection de l'enveloppe de vol. L'hélicoptère offre également aux passagers un confort supérieur grâce aux pales insonorisantes Blue Edge et à une superbe visibilité extérieure qui profite aux passagers et aux pilotes.

Le H160 n'a pas été conçu uniquement pour les passagers et les pilotes. Les opérateurs apprécieront sa compétitivité grâce à son efficacité énergétique accrue et son écosystème de maintenance simplifié centré sur le client: l'accessibilité des équipements a été facilitée par l'architecture optimisée de l'hélicoptère, le plan de maintenance a été minutieusement vérifié lors des campagnes Operator Zero, et il est livré avec une interface intuitive Documentation de maintenance 3D.

Le H160 bimoteur de moyen-tonnage est capable d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan.

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

Le H160 a obtenu son certificat de type par l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (EASA) en juillet 2020, la certification du Bureau de l'aviation civile japonaise (JCAB) étant attendue début 2021. Lors de la livraison de l'hélicoptère, l'installation et la personnalisation des équipements spécialisés seront effectuées dans les installations d'Airbus Helicopters à Kobe, avant sa mise en service.

*Collecte d'informations électroniques, sous-entendu le suivi des réseaux sociaux en vue de capter un évènement spontané ou non pour le rejoindre et l'intégrer à l'information du moment. 

Photo : le premier H160 aux couleurs d’ANH @ Airbus Helicopters

14/01/2021

Le F-35 oscille toujours entre défaillances et améliorations !

C8811B94-AADB-4DA8-A230-39628377CBF7.jpeg


Le bureau des évaluations du Pentagone tire à nouveau à « boulets rouges » sur le programme. F-35. Si ce rapport devait rester confidentiel, le groupe Bloomberg News vient d’en révéler le fond. Selon les informations disponibles, le rapport dénonce le grand nombre de déficiences, encore présentes au sein du programme.

871 déficiences logicielles et matérielles :

Ce nouveau rapport revient une fois encore sur les nombreux 2bugs » qui animent le programme F-35. Au total, on identifie toujours 871 déficiences logicielles et matérielles qui pourraient compromettre les missions ou la maintenance de l’avion. Rappelons qu’en 2018 le Bureau du pentagone avait identifiés 941 failles.

Rectifications à la peine :

Pour autant l’avionneur Lockheed Martin travaille à la résolution des nombreux problèmes. Mais force est de constater que ceux-ci sont tenaces. Le programme F-35 fait l’objet d’une mise à niveau du « Bloc 4 » d’un coût d’au moins 12,1 milliards de dollars visant à corriger les lacunes du passé et à introduire de nouvelles capacités par incrémentation de six mois jusqu’en 2026 pour faire face aux menaces actuelles. Le plan comprend la modernisation de certains avions déjà construits et utilisés aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon.

Mais le rapport dénonce le fait que le nombre global de lacunes ouvertes n'a pas changé de manière significative depuis début 2018, et ceci en raison de problèmes continus avec la qualité initiale du logiciel dans le Bloc 4 et des capacités de test en laboratoire et en vol limités, résultant en un taux élevé de découvertes de problèmes lors des tests et sur le terrain.

Pour Robert Behler, directeur des tests et évaluation pour le Pentagone, « le processus du Bloc 4 ne fonctionne pas», « Cela entraîne des retards importants dans les calendriers planifiés et entraîne une mauvaise qualité des logiciels, contenant des lacunes.» Les modifications logicielles « destinées à introduire de nouvelles fonctionnalités ou à corriger des lacunes ont souvent introduit des problèmes de stabilité ».

Robert Behler ajoute que seulement 10 des 871 lacunes non résolues citées impliquent des problèmes de « catégorie 1 » potentiellement graves, définis comme des lacunes critiques qui pourraient compromettre la sécurité du pilote ou de l'aéronef ou dégrader l'efficacité de la mission. C’est à comparer avec 102 problèmes graves parmi les 941 cas cités en 2018. Il y donc une certaine amélioration, au sein du programme, mais celles-ci sont insuffisantes et de l’autre les déficiences secondaires sont encore trop présentes.

20 ans déjà :

Le programme F-35 fêtera cette année ses 20 ans depuis que ce dernier a été sélectionné. Or pour R.
Behler, le programme souvent encore trop de maladies de jeunesses. En plus des défauts techniques, le programme F-35 fait face à un déficit de 10 milliards de dollars dans le budget prévu du Pentagone pour 2021 à 2025. Le plan budgétaire final de l'administration Trump appelle à demander 78 milliards de dollars pour la recherche et le développement, l'achat d'avions, les opérations et la maintenance. Mais l’unité indépendante d’analyse des coûts du Pentagone estime que 88 milliards de dollars seront nécessaires, selon une analyse de juin 2020.

12BD0D70-053D-4CBC-BDDF-A52690000FB4.jpeg

Photos : F-35 @ USAF

13/01/2021

Nouveau contrat pour le KC-46A Pegasus !

boeing,usaf,kc-46a,ravitailleur,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L'US Air Force (USAF) a attribué à Boeing un nouveau contrat de 1,7 milliard de dollars portant sur 12 ravitailleurs KC-46A supplémentaires.

Le point sur le KC-46A « Pagasus » :

A ce jour, Boeing a livré 42 KC-46A depuis janvier 2019.L’année dernière, l’avionneur a livré 14 appareils à l'US Air Force (USAF) soit la moitié de ce qu'il a livré l'année précédente. Ce ralentissement est principalement dû à deux facteurs : les problèmes de conception et de fabrication, ainsi que des interruptions de production causées par le coronavirus.

Boeing est en contrat pour 79 KC-46A. La société a également signé un contrat pour quatre pétroliers pour le Japon, dont le premier exemplaire est en construction à Everett, à Washington.

KC-46A « Pegasus »:

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanke r» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le KC-46A se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le KC-46Adispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo :KC-46A ravitaillant des F-16@ USAF

 

12/01/2021

Atlas Air commande des B747-8 Freighter !

fret aérien avion cargo,boeing,b747 freighter,les nouvelles de l'aviation

Atlas Air Worldwide se porte acquéreur de quatre Boeing B747-8F « Freighter ». Cette commande permet à Atlas Air de tirer parti des avantages opérationnels du B747-8 Freighter pour répondre à la demande croissante de fret dans le monde entier. Il s’agit probablement d’une des dernières, si ce n’est la dernière commande de B747 avant la fin de la production. En juillet 2020, Boeing a annoncé sa décision d'achever la production du B747-8 en 2022.

Le B747-8F offre une capacité de charge utile maximale de 137,7 tonnes métriques (137 750 kg), il permet aux clients d'accéder à 20% de capacité de charge utile en plus tout en utilisant 16% de carburant en moins par rapport aux B747 de la génération précédente. L’avion dispose également de moteurs 30% plus silencieux. Les B747-8 de cet accord seront les quatre derniers avions à sortir de la chaîne de production d'Everett, Washington.

A propos d’Atlas Air :

Atlas Air possède 53 B747 dans sa flotte actuelle, ce qui en fait le plus grand opérateur de B747 au monde. Sa flotte de classe mondiale comprend également des B737,B767 et B777. Les modèles B747 et B777, en particulier, sont capables de transporter des charges de chargement hautes et hors normes sur des palettes de 3 mètres de haut (10 pieds de haut). Cette hauteur de palette commune sur le pont principal prend en charge les palettes interchangeables, ajoutant à la polyvalence des deux modèles.

L’avionneur américain Boeing est le leader du marché des avions de fret aérien, fournit plus de 90% de la capacité de fret dédiée dans le monde, y compris la nouvelle production et les cargos convertis. Le programme "747" a produit 1'560 avions depuis le lancement du jumbo jet il y a plus de 50 ans.

Le B747-8 « Freighter » :

Le B747-8 F bien qu’il soit parfaitement reconnaissable aux versions précédentes du JumboJet ,il incorpore de nombreuses modifications, issues du programme du B787 «Dreamliner». L’aile a été redessinée et utilise plus de matériaux composites à la manière du B787. Les moteurs sont les mêmes et les nacelles reprennent les échancrures de fuite évitant la création de turbulences. La nouvelle configuration du poste de pilotage et le futur intérieur cabine seront très proches entre les différents modèles d’avion de Boeing. Ceci à la manière de ce qu’avait initié Airbus sur ses avions.

L'avion mesure 76,3 m de long, soit 5,6 m de plus que la version cargo B747-400. Le tronçon fournit à ses clients 16 % de volume supplémentaire, ce qui se traduit par 4 palettes sur le pont principal et 3 au pont inférieur. Avec une masse à vide de 80 tonnes il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

Les nouveaux moteurs qui équipent l’avion, les General-Electric GEnx-2B67 incorporent les dernières technologies, comme un carter de soufflante en composite avec une turbine révolutionnaire.

fret aérien avion cargo,boeing,b747 freighter,les nouvelles de l'aviation

 Photos :1 Image de synthèse du futur B747F d’Atlas Air Worldwide 2 B747F Cargolux @ Boeing

11/01/2021

Un AW139 pour le Président de la Colombie !

76093_colombiaaw139cleonardohelicopters_662053.jpg

L’Armée de l’air colombienne va recevoir un hélicoptère Leonardo AW139 pour le transport présidentiel. L'hélicoptère dans une configuration VIP spéciale, devrait être livré au printemps de cette année et sera exploité par l'armée de l'air colombienne. La fourniture de cet hélicoptère fera de l'armée de l'air colombienne le premier client militaire de ce type dans le pays et élargira la flotte d’AW139 existante en Colombie.

Le modèle a déjà fait ses preuves pour les opérations de transport civil soutenant l'industrie pétrolière et gazière, avec cinq unités en service utilisées par l'opérateur principal Helistar S.A.S. L'AW139 présidentiel comportera, entre autres, une configuration de huit places dans la plus grande cabine de sa catégorie, les normes de sécurité les plus élevées et comprendra une suite d'autodéfense, généralement intégrée à d'autres hélicoptères dans le rôle de transport du chef d'État / gouvernement.

La sélection de l'AW139 VVIP en Colombie confirme le rôle de premier plan de Leonardo sur le marché mondial des hélicoptères multimédias VIP avec une part de 40% et fait croître le succès du type à travers l'Amérique latine pour une gamme ou des rôles, y compris le transport VIP et offshore, l'application de la loi et les services publics. Un modèle à succès sur le marché militaire mondial grâce à ses performances exceptionnelles en matière de chaud et élevé, de charge utile, de polyvalence, de dernières technologies et d'une approche de maintenance moderne.

L’AW139:

L’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performances dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Les AW139 sont dotés d’une motorisation de type Pratt & Whitney Canada PT6C-67C. Le poste de pilotage intégré et avancé et doté d’une avionique de dernière génération qui minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux rôles y compris EMS/SAR/VIP/ transport corporate, application de la loi et de transport militaire.

Des commandes de près de 1’200 unités dans plus de 70 pays ont été passées par plus de 280 clients dans le monde et près de 1’100 hélicoptères sont en service avec plus de 2,9 millions d'heures de vol enregistrées à ce jour.  

Photo : AW139 VIP aux couleurs présidentielles de la Colombie @ Leaonardo