22/05/2017

EBACE, Bombardier présente ses nouveautés !

DSC_7047.jpg

Genève, salon EBACE, ce matin l’avionneur canadien Bombardier a présenté de nombreuses nouveautés pour sa gamme d’avions d’affaires.

Le nouvel intérieur « Premier » :

DSC_7111.jpg

Je vous en parlais hier dans un article, l’avionnuer a présenté en grande première son nuvel intérieur « Premier » qui va venir équiper les Global 5000 et 6000. Pour l’avoir vu ce matin, ce nouvel intérieur tranche avec les sièges en cuirs habituels. Ici, la ligne est épurée, moderne et offre une impression de grandeur. Légèreté et confort sont les impressions premières que l’on ressent en cabine. Selon l’avionneur, les fauteuils sont cousus main.

DSC_7109.jpg

Connectivité :

Déjà en service sur le haut de la gamme (Global 5000 et 6000) l’avionneur canandien offre désormais sa technologie à bande Ka à bord des nouveaux avions d’affaires Challenger 650. Soitn un système Internet haute vitesse à bande Ka avec la connectivité sans fil en vol la plus rapide de l’industrie avec couverture mondiale. Le système haute vitesse à bande Ka permet aux passagers de naviguer sur Internet, de diffuser des médias en ligne et de tenir une vidéoconférence aussi rapidement et facilement que s’ils étaient au travail ou à la maison. Bombardier a été le premier fabricant à introduire la technologie à bande Ka dans l’aviation d’affaires à bord de ses avions Global, avec les premières livraisons à compter de septembre 2016.

Nouvelle avionique pour le Challenger 604 :

DSC_7086.jpg

En collaboration avec Rockwell Collins, Bombardier a annoncé aujourd’hui une nouvelle mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD pour l’avion Challenger 604. Seule solution exhaustive à se conformer aux exigences de la réglementation du transport aérien tout en modernisant l’expérience de pilotage, la mise à niveau Pro Line FusionMD sera disponible par l’intermédiaire du vaste réseau de centres de services hautement qualifiés de Bombardier. L’ajout de la mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD à l’avion Challenger 604 améliorera l’expérience de pilotage en procurant les plus récentes fonctionnalités avioniques tout en accroissant la valeur des avions.

La mise à niveau Pro Line FusionMD remplacera les affichages à écran cathodique installés en usine par trois grands écrans de 14,1 po, offrant un graphisme évolué, des fenêtres configurables et une interface à écran tactile.

Cette mise à niveau apportera une série d’avantages entièrement nouveaux à l’avion Challenger 604, dont les suivants :

  • Équipement de base nécessaire pour pilotage dans l’espace aérien modernisé, telles la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) et la performance d'alignement de piste avec guidage vertical (LPV), et capacités FANS et Link 2000 en option
  • Système de vision synthétique standard, planification de vol avec vison à l’extérieur de l’avion et cartes de navigation électroniques géoréférencées
  • Mises à jour de base de données faciles et rapides.

DSC_7095.jpg

Photos : 1 La gamme Bombardier sur le statique à EBACE 2 & 3 Le nouvel intérieur 4 La nouvelle avionique 5 Visite de Bertrand Piccard chez Bombardier @ P.Kümmerling

21/05/2017

Chine, la version export du Z-19 a volé !

78654.jpg

La version d'exportation de l'hélicoptère de reconnaissance et d’attaque armé Harbin Aviation Industries (HAIG) Z-19 a effectué son premier vol. Appelé le Z-19E, la nouvelle variante a pris le ciel le 18 mai depuis les installations de l’avionneur à Heilongjiang au nord-est du pays.

Lors de ce vol inaugural, le Z-19E a mené des manœuvres permettant de confirmer ses performances. Cette nouvelle version du Z-19 est spécialement conçue pour répondre aux besoins de l’exportation. L’hélicoptère pourra être déployé en soutien du champ de bataille et peut évoluer de jour comme de nuit. Le Z-19 dispose d'une disposition de cabine qui offre à ses deux pilotes un bon degré de visibilité, alors que sa maniabilité et ses possibilités de survie sur le champ de bataille ont été grandement améliorées.

Le Harbin Z-19 : 

Le  Harbin Z-19 (WZ-19) est une version améliorée du Z-9W (similaire au développement du Bell AH-1 et qui reprend des éléments de l’AS365 produit en Chine sous licence. Les informations connues à ce jour, démontrent que le cockpit est renforcé pour pouvoir résister lors d'un crash. Il est équipé d'une tourelle abritant un canon. Ce canon dispose d'un télémètre laser. Le pilote est quant à lui équipé d'un viseur tête haute. 

En plus de la capacité de reconnaissance, le Z-19 est capable de fournir un appui-feu, il dispose de quatre points d'emport sous voilure et peut transporter des roquettes et d'autres armes comme le missile air-air TY-90 et le HJ-8 anti-char.  Le Z-19 est motorisé par un WZ-8A, soit une version dérivée du Turboméca Arriel. Avec un poids maximal au décollage de 4’250 kg, le Z-19E est un hélicoptère léger offrant des avantages en vitesse de croisière, vitesse de montée et plafond utilisable, selon sonconcepteur. Le Z-19E est principalement destiné à attaquer des véhicules blindés et d'autres cibles terrestres.

5643.jpg

Photos : 1 le Z-19 2  le Z-19 E @ CNTop

 

20/05/2017

Le plus grand avion-amphibie prépare son premier vol !

3234.jpg

Zhuhaie en Chine, le plus grand hydravion au monde, l’AVIC (Aviation Industry Corporation of China) AG600 a effectué son premier test de taxi à grande vitesse sur les installations de l’avionneur. Ce roulage a validé la capacité de pilotage, de freinage de l'avion, et l’avion a pu tourner sur 180 degrés

Selon Avic, les freins et les moteurs de l'AG600 se sont bien comportés lors de l'essai, ouvrant la voie à d'autres évaluations au sol avant un premier vol prévu à la fin du mois de mai, suivi d'un décollage ultérieur en mer au cours du second semestre de 2017.

L'AVIC TA-600, est le plus grand avion-amphibie au monde avec un poids maximum au décollage de 53,5 t (53,500 kg; 118,000 lb) et une portée maximale de plus de 4’500 km L'avion dispose d’une envergure de 38,8 mètres. Il est doté de quatre moteurs turbopropulseurs chinois WJ-6 d’une puissance de 3805 Kw chacun.

Dans son rôle de lutte contre l'incendie, l'avion peut récupérer 26 400 livres (12 tonnes métriques) d'eau en 20 secondes, avant de le laisser tomber sur une zone de la taille d'un terrain de football. Pour les opérations de recherche et de sauvetage, il est conçu pour résister à des vagues allant jusqu'à 13 pieds (2 mètres). L'avion a une capacité de sièges pour 50 passagers.

L’avionneur chinois espère des ventes à l’exportation, en effet, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont manifesté leur intérêt pour cet appareil. En Chine l’avion pourrait avoir une forte valeur stratégique dans la mer de Chine du Sud.

 

987.jpg

Photos 1 AG600 @ Zhou You 2 l’énorme amphibie @ Jack Li

 

19/05/2017

Les Hornet suisses engagés pour l’Arctic Challenge Exercise !

DAIefokXsAA_wfy.jpg

Dans le cadre de la coopération nordique de défense, la Finlande, la Norvège et la Suède unissent leurs forces pour un grand exercice aérien avec l'aide des Pays-Bas, de la Belgique, de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, de l'Allemagne et de la Suisse, des bombardiers américains B-52H seront également de la partie.

Une délégation des Forces aériennes suisses participe une nouvelle fois à l’exercice international de défense aérienne Arctic Challenge Exercise ACE 2017 qui se déroule à Luleå-Kallax, en Suède.

C8pPGmgWAAIuOh8.png

L'exercice mettra en vedette des avions de combat de plusieurs pays, des avions de guerre électronique, des aéronefs aéroportés et des avions de contrôle aérien avancé, et une défense aérienne terrestre «aux fins de la gestion de crise » selon un scénario spécifique à la situation internationale actuelle.

Les pays scandinaves restent neutres, mais ont vu leur espace aérien et leurs eaux territoriales qui sont régulièrement violées par des avions russes. Ils s’agit ici, d’entraîner les forces aériennes alliées à la collaboration internationale pour surmonter des situations de crise actuelles et d’entraîner, dans le cadre de scénarios complexes, l’engagement commun de différents moyens de mener une guerre aérienne, d’améliorer la capacité à coopérer avec leurs partenaires, tant sur les plans opérationnel et technique que logistique (interopérabilité), et enfin, de comparer leurs capacités tactiques et logistiques propres (benchmarking)

L'événement promet de rassembler les meilleures plates-formes aériennes de l'aviation de l'Ouest. Avec notamment : F /A-18, F-16 et F-15, Gripen, Rafale et Eurofighter. Pour compléter le tableau, un B-52H et un B-2 Spirit seront engagés par l’US Air Force. L'exercice se déroulera du 22 mai au 2 juin.

ace2017,artic challenge exercice,swiss air force,fa-18 hornet,exercice aérien international,blog défense,info aviation,les nouvelles de l'aviation,défense europe,avions de combat

 

Photos : 1 Hornet suisse arrivant en Suède 2 Hornet finlandais et Gripen suédois @ACE2017

 

18/05/2017

Finlande, le point sur le nouvel avion de combat !

00983.jpg

La Finlande est actuellement en phase d’analyse des réponses préliminaires des avionneurs en ce qui concerne la demande d'information qu'elle a émise dans le cadre du programme HX-FRP pour remplacer sa flotte de Boeing F/A-18C/D « Hornet ».

Selon le calendrier finlandais en vigueur, il est prévu de débuter le processus de sélection officielle au début de l’année 2018. C’est également à cette période que la Finlande demandera un premier devis (RFQ) aux avionneurs en compétition. Selon le chef de projet au ministère de la Défense finlandaise, Lauri Puranen, le cahier des charges doit permettre aux soumissionnaires de proposer une gamme de solutions suffisamment large pour répondre à un certains nombres de scénarios clés.

Les bases du projet :

La Finlande ne veut pas sacrifier sa capacité d’engagement en temps de paix et doit pouvoir compter sur une dotation lui permettant un engagement sur de longs mois en cas de situation tendue au niveau international. Pour ce faire la Force aérienne veut un minimum de 64 nouveaux avions de combat multirôle, soit la même dotation qu’actuellement. Pour la Finlande il n’est pas question de sacrifier sa capacité d’action. L’avion doit pouvoir évoluer en réseau connecté avec les systèmes de défenses au sol et le reste de l’armée. Pour cette acquisition la Finlande prévoit un budget d’acquisition dans une fourchette allant de 9 à 11 milliards de dollars. A noter, que la Finlande estime que les coûts à l'heure de vol pourraient atteindre trois fois le montant du prix d'achat sur une période de 30 ans. Cette donnée sera prise en compte pour le choix final.

Les aéronefs en compétitions:

On retrouve une nouvelle fois les grands classiques du moment, avec le Lockheed-Martin F-35 «Lightning II», le Saab JAS-39 Gripen E MS21,  l’Eurofighter «Typhoon II» T3A/B Block20 et le Dassault Rafale F3-R, ainsi que le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Le Hornet en Finlande : 

C’est en 1992 que la Finlande décida d’acquérir 64 F/A-18 C/D «Hornet» pour remplacer les bons vieux MiG-21 et Saab J-35 «Draken». A l’époque, les Hornet finlandais ne sont pas complètement équipés, notamment en matière de guerre électronique et d’avionique, ce qui avait permis à l’époque de faire baisser le prix d’achat. Mais dès le début des années 2000, la Finlande décida d’équiper ses « Hornet » des systèmes manquants. Depuis les « Hornet » finlandais ont reçu les missiles air-air à moyenne portée de type AIM-120 AMRAAM avec un système de système de visée plus performant et de doter ceux-ci, du système de guerre électronique AN/ALQ-67.

Le groupe de travail du ministère de la Défense finlandais a recommandé que la flotte de F/A-18C/D puisse entrer en retraite durant la période 2025-2030. A signaler, que la Finlande considère que le coût d'un programme d'extension de vie des « Hornet » est à la fois risqué et prohibitif.

Essais et choix :

Les essais des aéronefs proposés auront lieu à la fin de 2019 et au début de 2020 afin de démontrer la performance dans des conditions météorologiques difficiles. La sélection est prévue pour 2021, avec des livraisons en cours d'exécution entre 2025-2030.

04646.jpg

 

Photos : Boeing F/A-18C « Hornet » finlandais@ Cristain Schrik