14/07/2018

Le trafic de passagers : forte croissance en mai !

Airbus_A350-900_Air_Caraibes_3-copie.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers pour le mois de mai, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 6,1 % par rapport à mai 2017, ce qui marque une légère reprise comparativement au taux de croissance observé en avril 2018, soit 6,0 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 5,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,1 %.

« Le mois de mai a été un autre solide mois sur le plan de la croissance. Comme prévu, nous avons observé une certaine modération, alors que les coûts des compagnies aériennes atténuent le stimulus associé aux bas tarifs. En particulier, les prix du carburéacteur devraient augmenter de près de 26 % cette année, par rapport à 2017. Néanmoins, le coefficient d’occupation record enregistré durant le mois signifie que la demande de connectivité aérienne est forte », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 5,8 %, en hausse par rapport au taux de 4,6 % observé en avril. Toutes les régions ont enregistré des hausses, et l’Asie-Pacifique vient en tête. La capacité totale a augmenté de 5,4 %, et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 78,7 %.

eva-air-flight-hello-kitty.jpg

Les transporteurs d’Asie-Pacifique affichent une augmentation de trafic de 8,0 % en mai, comparativement à la même période de l’année précédente. Il s’agit d’un léger fléchissement par rapport au taux de 8,1 % enregistré en avril. La capacité a augmenté de 7,6 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 77,9 %. Le trafic de passagers suit une tendance à la hausse en chiffres désaisonnalisés, stimulé à la fois par la forte croissance économique de la région et par l’augmentation du nombre de routes offertes aux voyageurs

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une augmentation de la demande de 6,2 % par rapport à mai 2017, ce qui surpasse largement le taux de croissance d’une année à l’autre de 3,4 % observé en avril. La capacité a augmenté de 5,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 83,5 %, soit le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Malgré les répercussions des grèves dans la région et les signaux mitigés concernant le contexte économique, la croissance du trafic est saine.

Chez les transporteurs du Moyen-Orient, la croissance par rapport à l’an dernier a ralenti à 0,8 %, comparativement au taux de 2,9 % observé en avril. L’arrivée précoce du ramadan cette année pourrait avoir influencé les résultats, mais de façon plus large, la tendance haussière du trafic s’est atténuée comparativement à l’an dernier. La capacité a augmenté de 3,7 % en mai et le coefficient d’occupation a perdu 1,9 point de pourcentage pour s’établir à 67,5 %.

 Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré en mai une augmentation de trafic de 4,9 % par rapport à mai 2017, ce qui constitue un fort redressement après le taux de croissance annuel de 0,9 % enregistré en avril (un creux sur 36 mois). La capacité a augmenté de 3,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,2 point de pourcentage pour atteindre 82,0 %. Étant donné la force comparative de l’économie intérieure américaine, la faible demande d’avril reflétait probablement des comparaisons défavorables par rapport à avril 2017, alors que la recrudescence actuelle s’amorçait.

Les transporteurs d’Amérique latine ont connu en mai une hausse de trafic de 7,5 % par rapport à la même période l’an dernier, ce qui surpasse l’augmentation de 6,5 % enregistrée en avril. La capacité a augmenté de 7,0 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 81,6 %. Les perturbations économiques au Brésil pourraient avoir contribué à un léger ralentissement de la croissance du trafic au cours des derniers mois, mais cela ne devrait pas avoir d’impact à long terme sur la saine tendance du trafic.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en mai une augmentation de trafic de 3,8 % par rapport à mai 2017, ce qui constitue un creux sur 8 mois. La capacité a augmenté de 3,2 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 66,4 %. Les deux plus grandes économies de la région, le Nigéria et l’Afrique du Sud, semblent encore une fois prendre des directions opposées, alors que les prix plus élevés du pétrole stimulent l’économie nigériane, tandis que la confiance des milieux d’affaires a encore fléchi en Afrique du Sud.

avianca.jpg

Photos : 1A350 Air Caraïbes @ Air Carïbes @ A320 Eva Air @ Weimeng 3B787 Avianca @ Phil Lemerge

28/04/2018

Boeing livre le premier B787 à Gulf Air !

48.jpg

Seattle, le transporteur Gulf Air a célébré la livraison de son premier B787-9 « Dreamliner ».  L’avion a rejoint sa base à Bahreïn avec la nouvelle livrée du transporteur. 

« Cette livraison est un moment historique pour Gulf Air et Bahreïn et marque une étape importante dans notre orientation stratégique vers la poursuite du processus de modernisation de la flotte de Gulf Air du soutien de notre réseau et des stratégies globales d'amélioration de l' expérience des passagers », a déclaré Krešimir Kucko, chef de la direction, Gulf Air.

Gulf Air prendra livraison de quatre autres « Dreamliner » cette année. La compagnie aérienne prévoit d'introduire le « B787 » sur son service deux fois par jour entre Bahreïn et Londres Heathrow avant de déployer le jet efficace sur d'autres routes. 

Boeing a livré plus de 670 B787 à ce jour, depuis que les livraisons ont commencé en 2011. La flotte de B787 a transporté plus de 240 millions de passagers tout en économisant plus de 23 milliards de livres de carburant et les compagnies aériennes ont ouvert plus de 180 nouvelles routes sans escale à travers le monde. 

Le B787  «Dreamliner» :

Construit principalement à partir de matériaux composites en fibre de carbone, le « Dreamliner » élève la barre en matière d’efficacité énergétique et le confort des passagers. Le B787 utilise 20% de carburant de moins, ce qui signifie qu’il est le premier avion de taille moyenne capable de voler long-courrier, tout en réduisant les émissions de carbone.

Avec une pression d’air pour les passagers plus conviviale en cabine et ceci grâce au maintien de la pression d’air dans l’habitacle à l’équivalent d’une altitude de 6.000 pieds (1.800m) nettement inférieur à l’altitude de 8.000 pieds (2400m) d’un appareil conventionnel. Les matériaux composites permettent de maintenir un niveau d’humidité mieux régulé et diminue ainsi l’effet de l’assèchement des muqueuses.

Les hublots sont plus grands de l’ordre de 30% offrant une meilleure visibilité et sont dotés de verre intelligent à gradation automatique. Il suffit d’une simple pression sur un bouton pour diminuer l’éblouissement et accentuer le contraste.

 

Photo :la nouvelle livrée de Gulf Air sur le B787@ Royal S.King

 

16/07/2015

Mise à niveau des Merlin !

EHI_EH-101_Merlin_HC3_(Mk411),_UK_-_Air_Force_AN0843217.jpg

 

 

 

Le Royaume-Uni a terminé la modification du premier des sept AgustaWestland HC3/3A « Merlin » configuration IHC3 intermédiaire. Il s’agit d’hélicoptères de la Royal Air Force (RAF) qui doivent être transférés à la Royal Navy (RN). Ces hélicoptères vont progressivement remplacer les actuels Westland HC.4 « Commando » d’ici le printemps 2016 au sein de la Royal Navy. 

 

Préparer le Merlin HC4/4A : 

 

La mise à niveau des Merlin HC3/3A au standard intermédiaire IHC3 va permettre 

de rapprocher ces appareils du futur standard HC4/4A, dont l’arrivée est prévue à partir de 2017. 

La mise à niveau IHC3, qui a été réalisée à l'usine d’AgustaWestland à Yeovil. Cette mise à jour fait partie du programme de maintien en vie du « Merlin » (MTPS) et comprend le montage d’une tête de rotor principal pliable, des modifications de châssis pour opérations sur le pont et de l’adaptation de nouveaux points pont d’amarrage destinés.

L’avionique a également été revue et modernisée, avec l’adjonction d’équipements spécifiques destinés à la Royal Navy.

 

L’AW101 «Merlin» : 

 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit : le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler pendant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

1655029_-_main.jpg

 

 

Photos : AW101 Merlin HC3/3A @RAF

14/07/2015

Edelweiss Air en pleine expansion !

HB-JHQ-A-330-300-Edelweiss-ZRH-17-08-2013-DSC03821-test-1024x767.jpg

 

 

 

La compagnie aérienne suisse Edelweiss Air est en pleine expansion, la reprise prochaine de trois Airbus A340 de Swiss, permettra l’ouverture de nouvelles lignes et la compagnie va avoir besoin de 400 nouveaux employés.

 

La petite soeur de Swiss va en effet, offrir de nouvelles destinations dès 2016 avec par exemple Rio de Janeiro qui sera desservie toute l’année et Calgary pour la saison d'été. La compagnie désire également se développer en direction de l’Asie avec le Vietnam, les Philippines et le Myanmar qui sont des pays émergents. Dans le même temps, la compagnie se développe  en direction des destinations américaines comme Tampa et Las Vegas dont la demande est en forte augmentation.

 

L’A340 chez Edelweiss Air : 

 

L’arrivée prochaine du Boeing B777-300ER au sein de la compagnie Swiss, va permettre à Edelweiss Air de reprendre les Airbus A340 de celle-ci. Avant de le mettre en ligne, la compagnie va les réaménager avec plus de sièges en « économie ». Se sont justement ces A340 qui seront ensuite utilisés sur les lignes à destination de l’Asie et de l’Amérique du Nord.

 

L’arrivée de l’A340 au sein d’Edelweiss Air va également permettre à la compagnie d’augmenter son personnel. Celle-ci va avoir besoin de 350 à 400 nouveaux employés, soit environ une centaine de nouveaux pilotes et 250 employés de cabine.

 

Swiss_A340-300(HB-JMN)_(5441628490).jpg

 

Photos : 1 A330 Edelweiss Air @ Edelweiss Air 2 A340 Swiss @Swiss

 

18/04/2015

Le transport Kazakh se prépare à l’exposition internationale de 2017 !

unnamed.jpg

 

 

Le Kazakhstan, 9e plus grand pays du monde, a obtenu pour 2017 l’organisation de l’exposition internationale qui se tiendra dans sa capitale Astana dont le thème sera  : l’avenir de la planète, l’environnement et les énergies durables et qui déplacera les plus grands de ce monde.

 

Ce pays que nous ne connaissons peu, à part son centre de lancement spatial de Baïkonour, connaît une croissance importante (réserves de pétrole et surtout d’uranium), rencontre l’intérêt du monde des affaires  devenant le point central d'Eurasie, au carrefour de la Russie et de la Chine.

 

Avec de bons résultats économiques, le transport aérien évolue.

 

L’aéroport international de la capitale Astana se lance dans la construction d’un nouveau terminal pour porter sa capacité de voyageurs de 3,5 millions à 7, 1 millions.

 

La piste et les taxiways seront améliorés d’ici 2017.

 

Un système d’entrée sans visa, pour une période de quinze jours, vient d’être mis en place pour dix pays.

 

La compagnie nationale Air Astana, n’est pas en reste, elle voit sa flotte et ses destinations augmenter, pour l’Europe elle relie déjà : Londres, Amsterdam, Frankfort puis maintenant Paris. 

 

Actuellement, ce n’est pas moins de trente appareils vers soixante destinations pour 4.300 personnes employées.

 

Air Astana, de part sa position géographique eurasienne est une très intéressante porte d’entrée pour le sud de la Russie mais aussi pour l’ouest de la Chine, et Astana se retrouve d’une certaine façon un hub  « inter-régional » (car il faut prendre en compte la grandeur des étendues dans ce coin du monde bordé de steppes, lacs et montagnes).

 

La compagnie passera commande prochainement de nouveaux appareils pour le remplacement de ces Boeing 757 (période s’étalant de 2016 à 2019), le choix du constructeur se fera sûrement avec le Salon du Bourget de cette année.

 

La compagnie est dans l’attente de livraison (2019) de Boeing 787 déjà commandés (3 ferme pour 9 en option) et se trouve en pour parler pour ouvrir sur New-York.

 

Pour ses vols européens Air Astana, propose une cabine en trois « classes », une business, l’économique et une économique « surprenante » avec le concept  « sleeper seat » qui propose au voyageur l’ajout d’un matelas spécifique sur une rangée de trois sièges pour le transformer en lit horizontal pour douze passagers.

 

2017 sera donc une année internationale pour ce pays et peut être une région à découvrir pour certains.

 

unnamed-1.jpg

 

 

Texte : Paul Marais-Hayer correspondant avia news en  France.