23/09/2016

Bell Helicopters a dévoilé son drone V-247 « Vigilant » !

D3A(v2).jpg

Bell Helicopter a dévoilé cette semaine son projet de drone à rotors basculants V-247 « Vigilant ». Ce nouveau drone sera principalement destiné au Corps des Marines et pourra évoluer en binôme avec le futur V-280 « Valor ».

Le Bell V-247 « Vigilant » :

Pour Bell Helicopters, ce nouveau drone à rotors basculants pourra fournir la capacité de levage vertical d'un hélicoptère et voler plus loin et plus vite qu’un aéronef à voilure fixe classique. Il permettra d’intervenir à longue distance dans des environnements maritimes et des lieux qui n’offrent pas de pistes sécurisées. Mais ce drone pourra également voler avec les futures formations du Bell V-280 « Valors » qui équiperont peut-être un jour l’USMC ainsi que la Navy.

Le V-247 pourra travailler directement avec le V-280 et viendra appuyer celui-ci en ce qui concerne la guerre-électronique, le renseignement et la reconnaissance, l’escorte armée et fonctionner en tant que relais de communication.

Le V-247 sera capable de fonctionner directement depuis des bâtiments de surface. Ce drone sera capable de voler à 250 noeuds en vitesse de croisière et à 180 noeuds endurance avec un rayon d’action de 450 miles nautique. Il pourra emporter une charge de 13'000 livres (capteurs, armement) et pourra être ravitaillé en vol.

Bell Helicopters prévoit de doter le V-247 de divers capteurs à haute définition, d’une bouée sonar, d’un radar de surface de torpilles MK-50 torpilles ou de missiles Hellfire.

 

D4A(v2).jpg

Photos : Images de synthèse du futur V-247 « Vigilant » @ Bell Helicopters

 

 

29/08/2016

50ème KC-130J « Super Hercules » pour l’USMC !

1472133106471.jpg

Marietta, Le Corps des Marines des États-Unis a réceptionné son 50ème Lockheed-Matin KC-130J « Super Hercules ». Ce KC-130J « Super Hercules » est affecté au Marine Corps Air station de Miramar en Californie.

Le Corps des Marines a la particularité de fonctionner avec la plus grande flotte de KC-130J dans le monde. Le KC-130J de ravitaillement aérien est le dernier d'une longue lignée d’avion de combat KC-130 « Hercules ». Le nouveau KC-130J tire pleinement parti des améliorations technologiques et de performances énormes inhérentes au C-130J de base.

Le KC-130J « Super Hercules » Tanker :

Le KC-130J «Super Hercules» en version Tanker est directement dérivé du nouveau C-130J « Super Hercules ». Il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. La version KC-130J est dotée des systèmes de perches de ravitaillement, des réservoirs supplémentaires et un poste pour l’opérateur ravitailleur. Le système de ravitaillement existe déjà sur les modèles plus anciens du C-130.

La flotte mondiale de « Super Hercules » a plus de 1,3 million d'heures de vol à son actif et est pilotée par 19 opérateurs différents.

 

Photo : le 50ème KC-130J @ Lockheed-Martin

28/04/2016

Essais de levage pour le CH-53K !

1461681365229.jpg

West Palm Beach en Floride, Sikorsky (Lockheed-Martin) a annoncé que les essais de transport lourd avec le CH-53K « King Stallion » ont débuté. L’un des deux prototypes a effectué avec succès une série de levages externes avec une charge de 12.000 livres.

Les deux prototypes du CH-53K de transport lourd ont réalisé plus de 50 heures de vol combinées dont un vol à une vitesse supérieure à 140 nœuds. Le troisième et le quatrième prototype viendront les rejoindre cet été. Dans les prochaines semaines, le CH-54K va transporter respectivement 20.000 et 27.000 livres de charges utiles externes. Le CH-53K dispose d’une capacité de transport de 36'000 livres.

Le CH-53K « King Stallion » :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion» qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 36 000 sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric T-408 offrant un meilleur couple surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6’000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple, emporter en interne une Jeep «Humvee».

Et pour assurer des qualités de vol avec une faible charge de travail pour le pilote, le CH-53K est doté d’une avionique numérique Rockwell Collins qui va réagir à travers un système de commandes de vol « fly- by-wire » développé par Sikorsky et Bae Systems.

Le Corps des Marines a l'intention de commander près de 200 hélicoptères de type CH-53K pour équiper huit escadrons opérationnels et un escadron de formation.

 

3206394194.jpg

Photos : 1 Levage de charge 2 CH-53K @ Sikorsky

15/03/2016

Le second CH-53K rejoint le programme d'essais en vol !

second-CH-53K.jpg

West Palm Beach, le second prototype du Sikorsky CH-53K « King Stallion » a réalisé son premier vol. Le second CH-53K va rejoindre ces prochains jours, le programme d’essais en vol en vue de l’obtention de la certification.

Etat du programme :

Le premier Sikorsky CH-53K a atteint la vitesse de 120 noeuds et dépassé les 35 heures de vol, y compris avec un pilote de service de l’US Marines Corps aux commandes. Au total, l’hélicoptériste Sikorsky prévoit de faire voler quatre prototypes du CH-53K, pour un programme de tests d’une durée d'environ trois ans.

Sikorsky CH-53K « King Stallion » :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple, surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite élastomère, dotés de pales avec pointes xénomorphes. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

Le Corps des Marines a l'intention d’équiper huit escadrons actifs, un escadron de formation, et un escadron de réserve pour soutenir les besoins opérationnels avec le nouvel appareil.

 

EDM2_009.jpg

Photos : 1 Le second CH-53K 2 le premier exemplaire @ Sikorsky

 

25/02/2016

Le V-22 ravitailleur en vol !

1565624_-_main.jpg

Boeing a développé un système de ravitaillement, destiné à équiper son aéronef à rotors basculants V-22 « Osprey ». Cet équipement pourrait venir équiper les appareils en service au sein de l’US Marines Corps (USMC) en 2018.

L’USMC a besoin de compléter ses capacités en matière de temps de vol, pour cela, Boeing a développé un kit de ravitaillement destiné au V-22. Le système VARS (V-22 Aerial Refueling System) qui est actuellement en test devrait prochainement recevoir un premier contrat destiné à fournir l’USMC. Ce système doit permettre de ravitailler l’ensemble des aéronefs du Corps des Marines, soit les hélicoptères et les avions de combat.

Cette nouvelle possibilité pour la flotte de V-22, fait partie d’une variété d'améliorations prévues pour l’exploitation de l’aéronef sur les prochaines vingt années de service.

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions a été validé.

 

Photo : Tests du système VARS @ Boeing