15/03/2019

L’US Air Force place le F-15 Advanced dans son budget !

yourfile.jpg

Cette fois c’est fait, l'US Air Force (USAF) demande au Congrès des fonds pour un premier lot de 8 avions de combat Boeing F-15EX « Advanced Eagle » et ceci au lieu d’une commande unique de Lockheed-Martin F-35A « Lightning II ». L’objectif étant de continuer à moderniser la fotte tout en réduisant les coûts.

Au cours des 18 derniers mois, le bureau du secrétaire à la Défense et les chefs d'état-major ont proposé de remplacer rapidement et à moindre coût la flotte vieillissante de F-15C de l'US Air Force, qui entrera en retraite en 2020.

La nouvelle version du F-15 ne faisait pas partie des plans budgétaires initiaux, mais a été ajoutée car ce type d'appareil a des coûts d'exploitation de vie inférieurs, reconnaît l'US Air Force. Le service s'est engagé à acheter 72 chasseurs par an, mais ne peut se permettre d'acheter uniquement des F-35A en raison des coûts d'exploitation élevés de cet avion, qui avoisinent les 35’000 dollars l'heure. 

La demande budgétaire :

Dans le cadre de la demande de financement du Département de la Défense pour l’année fiscale 2020, l’USAF demande initialement 1,1 milliard de dollars pour huit F-15EX. Le service compte demander 80 appareils au total au cours des cinq prochaines années, pour un coût d'environ 80 millions de dollars pièce. Les premiers F-15EX devraient être livrés au cours de l'exercice 2020.

Après avoir légèrement augmenté les exercices 2018 et 2019 (+3 appareils), le nombre de F-35 que le Pentagone envisage de commander pour l'exercice 2020 diminuera de 15 appareils. Plus précisément, l'US Air Force prévoit de réduire son achat de huit avions, passant de 56 à 48, et l'US Marine Corps diminuera sa commande de F-35B d'une douzaine, passant de 22 à 10 appareils.

Prise de position :

Président de l'état-major interarmées Joseph Dunford a déclaré à la Commission des forces armées du Sénat que le "cadre" de cette décision provenait d'une étude des besoins futurs de la flotte d'appareils tactiques de l'armée, qui a montré que l'armée de l'air souffrait d'un manque de nombre d'appareils et de la quantité de ces appareils. Il était urgent de trouver une solution viable du point de vue coût/efficacité. "Donc, dans les cinq ou dix prochaines années, la meilleure solution consiste à utiliser le F-15EX « Advanced Eagle » pour remplacer le F-15, tout en continuant avec le F-35, mais en nombre réduit.

150917-F-EI321-230.JPG

La Marine également :

Il est clair que l'exercice 2020 confirme que le Pentagone prend des mesures pour trouver d'autres solution pour modernisés les différentes composantes aériennes: 

- L’armée de l’air réduit ses commandes de 8 F-35 et achète 8 F-15EX à la place;

- La marine américaine n’achète que cinq F-35C mais 24 F-18 Super Hornets.

- Le Corps des Marines supprime une douzaine de F-35B de son budget.

Les coûts du F-35, toujours pointés du doigt :

Ces décisions sont directement liées aux nombreux problèmes qui péjorent le programme F-35. En ce qui concerne les coûts, ceux du F-35 augmentent au lieu de baisser, et le coût des réparations et des modifications après livraison a plus que quadruplé en seulement deux ans. Le Pentagone estime que le coût à l’heure de vol est toujours 40% trop élevé par rapport au besoin et que les solutions apportées jusqu’ici n’y change rien.

Le projet F-15EX  « Advanced Eagle »:

Sous la désignation de projet F-15EX, la nouvelle variante du jet offre des commandes de vol plus modernes, un grand écran unique et un radar amélioré. L'avion emportera également beaucoup plus d’armes avec plus de deux douzaines de missiles air-air, soit une capacité inégalée au sein de l’USAF.

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15.  Pour Boeing, il s’agit de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » (F-15X). La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions et donc combler une énorme faiblesse du F-35, sa capacité d’emport.

Boeing va doter le F-15X du d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif, avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS «  Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant  de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offrirait la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité résident dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes.

Capacité d’emport phénoménale :

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15X « Advanced » sera bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’arme comme par exemple : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar  HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration.  Dernier élément, le F-15X pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

2668307255.jpg

Photos : 1 F-15EX Advanced Eagle@ Boeing F-35A  Cockpit F-15EX @ Boeing

11/03/2019

Remise du premier AC-130J « Ghostrider » Block30 !

p1720846_main.jpg

Le commandement des opérations spéciales de l'US Air Force AFSOC) a reçu le premier  exemplaire des 37 avions de soutien aérien Lockheed-Martin AC-130J « Ghostrider » au standard Block30.

L’AC-130J Block30  a été remis au 6ème escadron d’opérations spéciales (SOS) basé sur l’aérodrome de Hurlburt Field, en Floride, le 6 mars.

Comme l’AC-130W Stinger II, l’AC-130J est équipé du groupe de frappe de précision monté sur palette  (PSP), qui comprend un canon Bushmaster de 30 mm, des munitions à guidage de précision et un canon de 105 mm. Des munitions à guidage de précision telles que la bombe de petit diamètre GBU-39 (SDB) et le missile Griffin AGM-176A de Raytheon seront également utilisées, tandis que les missiles AGM-114 Hellfire. A l’avenir il sera également possible de doter l’avion de lasers à haute énergie.

Selon le communiqué de l’AFSCO, le Block30 « Ghostrider » dispose de meilleures technologies logicielles et avioniques que la précédente version Block20 en service. Le Block 30 intègre un nouveau capteur, des sièges d’équipage mis à jour avec des fonctions de sécurité supplémentaires, ainsi que de nouvelles technologies en matière de routeurs et de réseaux. 


L’AC-130J «Ghostrider»:

C’est au tout début du mois de janvier 2013 que le premier MC-130J Block20 est arrivé pour commencer sa transformation en AC-130J «Ghostrider». L’AC-130J «Ghostrider» est doté d’un radar à ouverture synthétique, de capteurs infrarouge d’un canon de 30mm, de missiles AGM-176 «Griffin». L’avion peut mettre en oeuvre la bombe de petit diamètre de type GBU-39 (SDB laser). Les capteurs permettent d’identifier visuellement ou électroniquement,  les forces et les cibles terrestres amies à tout moment, même dans des conditions météorologiques défavorables. L'avion est optimisé pour le ravitaillement en vol en mode universelle avec le système  «Air Prise Slipway». Pour répondre aux exigences de puissance imposées par l’avionique et les différents systèmes, l'AC-130J est équipé de 60 générateurs d'amplification qui offrent une production accrue en électricité.

404560710.jpeg

Caractéristiques générales :

Fonction principale: appui aérien rapproché et l'interdiction de l'air avec des missions connexes associées.

Constructeur: Lockheed-Martin

Power Plant : Quatre Rolls- Royce AE 2100D3 Turbopropulseurs

Poussée: 4591 

Envergure : 132 pieds 7 pouces (39,7 mètres)

Longueur : 97 pieds 9 pouces (29,3 mètres)

Hauteur: 38 pieds 10 pouces (11,9 mètres)

Vitesse: 362 noeuds à 22 000 pieds

Plafond: 28 000 pieds avec £ 42,000 charge utile

Décollage Poids maximum: £ 164,000

Gamme : 3,000 miles

Equipage: deux pilotes, deux officiers de systèmes de combat et trois canonniers.

Coût unitaire: 109 millions de dollars.

2935546651.JPG

Photos : 1 Le premier AC-10J Block30. 2 AC-130J block20 @ USAF

07/03/2019

Vol inaugural pour le drone XQ-58A « Valkyrie » !

yourfile.jpg

Le drone de démonstration XQ-58A « Valkyrie » de la société Kratos Defence & Security Solutions a effectué sont vol inaugural. Ce premier vol est le début d’une campagne qui comprend cinq essais en vol.

Ce premier vol a été effectué à Yuma Proving Grounds, en Arizona, en collaboration avec l'US Air Force. Cette dernière à confirmé que le drone avait atteint les résultats escomptés. Le XQ-58A doit démontré ses qualités en tant que drone ayant un faible coût (LCAAT). Selon l’USAF, le programme LCAAT doit permettre de valider l’objectif de construire des drone dotés de moteurs à réaction de manière simplifiée et rapide. Les processus de fabrication doivent permettre de réduire les coûts et le temps de construction. Il est prévu que ce programme donne naissance à la future génération de drones de combat, capable de surveiller l’avance de l’adversaire ou d’absorber les tirs ennemis ou de mener des attaques au sol.

Un tel système serait utiles dans une guerre entre deux nations rivales, ce qui concorde avec l’intention croissante du Pentagone de concurrencer la Chine et la Russie pour une domination militaire.


Le XQ-58A « Valkyrie » :

Le XQ-58A « Valkyrie » produit par Kratos Defence & Security Solutions, doit pouvoir voler aux côtés d'avions de combat habités et doit également être capable de naviguer de manière autonome. Le « Valkyrie » se déplace à grande vitesse subsonique et a mis 2,5 ans à se développer après l’attribution du contrat.

Le XQ-58A est le premier exemple d’un drone à réaction qui se caractérise par de faibles coûts d’achat et d’exploitation tout en offrant une capacité de combat révolutionnaire.
Le coût unitaire du XQ-58A est estimé entre 2 et 3 millions de dollars, ce qui devrait lui donner un profil de coût similaire à celui des missiles anti-aériens.

Le XQ58A à un rayon d’action de 3'941 km pour un plafond de service de 13’715m. Il dispose de 2 baies d’armes pouvant emporter jusuq’à 250kg d’armement, soit des bombes de petit diamètre ou le JDAM. Le XQ-58A est long de 8,8m avec une envergure de 6,7m. 

XQ-58A.png

Photos :le XQ-58A @ KDSS

 

02/03/2019

Sikorsky prépare le premier vol du HH-60 "Whisky" !

SIKORSKY-HH-60W-COMBAT-RESCUE-HELICOPTER.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpeg

 

Sikorsky Aircraft Corporation travaille à la finalisation de son nouvel hélicoptère de combat (CRH) HH-60W de l'armée de l'air américaine (USAF). Il s’agit d’une variante du UH-60M "Black-Hawk », éprouvé au combat.  Le nouvel hélicoptère 60« Whiskey » remplacera les hélicoptères de recherche et de sauvetage (CSAR) de transport moyen, le HH-60G « Pave Hawk » entré en service avec l'US Air Force en 1982.

Le futur HH-60W pourra être déployé pour l'évacuation de pilotes ou d’unités au sol (CASEVAC), l'évacuation médicale (MEDEVAC), les missions d'évacuation des non-combattants, les opérations civiles de recherche et de sauvetage, les humanitaires cas de catastrophe et d’insertion ou de retrait des forces de combat.

Détails du programme CRH :

L'US Air Force a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants HH-60G par un nouveau CRH en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Sikorsky s'est associé au principal fournisseur de sous-systèmes, Lockheed-Martin, pour proposer un UH-60M dérivé comme nouvel hélicoptère de sauvetage de combat de l'armée de l'air américaine.

Le contrat comprend également des options pour la production de 112 hélicoptères HH-60W.  La revue de conception préliminaire (PDR) du HH-60 a été achevée en mai 2016, tandis que la revue CDR s'est achevée en septembre 2017.

L'US Air Force a prévu de commencer le premier vol d'essai du HH-60W CRH en 2019 pour mettre en service un hélicoptère opérationnel en 2021, la production en plein régime étant prévue d'ici 2023.


Conception et caractéristiques de l'hélicoptère HH-60W :

La conception du HH-60W est basée sur l'hélicoptère UH-60M de nouvelle génération. Le giravion intègre une cellule résistante aux chocs et aux dommages. Il conserve composite, accord large, pales du rotor principal et les structures résistantes à la corrosion de son prédécesseur.

L'hélicoptère offre une capacité de carburant interne supérieure à celle de l'hélicoptère HH-60G. Il offre une plus grande autonomie tout en offrant un grand espace intérieur dans la cabine. Il peut accueillir deux pilotes, deux ambassadeurs paramédicaux et deux ambulanciers pour patients médicaux ou blessés. Les deux côtés du fuselage peuvent être montés avec les mitrailleuses de calibre 50 et 7.62mm.

L'hélicoptère sera équipé du système de planification de la mission de Lockheed-Martin, d'aides défensives, de liaisons de données, d'ordonnateurs de mission et de capteurs de conditions météorologiques défavorables.

Cockpit et avionique :

Le cockpit avec écrans multifonction de pointe pourra accueillir deux pilotes côte à côte. Il sera équipé de l'avionique et des équipements de mission de pointe de Rockwell Collins, notamment d'un vol de mission et de mission en poste de pilotage, de radios de navigation et du système de communication avancé ARC- 210 V/UHF. L'ARC-210 offre des communications vocales sécurisées et une interopérabilité civile. Le système prend en charge les futurs réseaux ad hoc et la communication par satellite (SATCOM) de la prochaine génération, pour une transmission voix et données ininterrompue. 

Les écrans multifonctions installés dans le poste de pilotage seront conformes aux normes récentes du système de vision nocturne (NVIS). Les dispositifs multifonctions prennent en charge les angles de vision larges pour une visualisation optimale dans le cockpit..

Moteur du HH-60W :

Le HH-60W sera doté de deux moteurs General Electric T700-GE-701D qui développeront chacun une puissance maximale continue de 1’716 shp (1 279 kW) et offriront des performances supérieures par mauvais temps.

Protection électronique : 

Le HH-60 « Whisky » sera doté du nouveau récepteur d’alerte radar AN/APR-52 (RWR). Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

1.jpeg

Photos : 1 Image de synthèse du HH-60W 2 Production des prototypes @ Sikorsky/ Lockheed-Martin

 

 

09/02/2019

Boeing livre le 5ème« Pegasus » !

_MAL7263_high-res.jpg

Boeing a livré hier le cinquième avion de ravitaillment multirôle KC-46A « Pegasus » à l'US Air Force, soit le premier qui sera basé à Altus Air Force Base à Oklahoma. Le KC-46 a quitté les installation de l’avionneur Boeing de Seattle. Pour rejoindre le 56ème escadron de ravitaillement.

Les 56èmeescadron ARS a été activé août 2016 pour préparé l’arrivée du nouvel avion citerne préparation. Trois avions supplémentaires de type KC-46A seront livré à Altus dans les semaines à venir. 

Les quatre premiers KC-46 ont été livrés en janvier à la ba
se aérienne de McConnell à Wichita dans le Kansas. Boeing est actuellement en contrat pour 52 avions en commande. Un total de 179  KC-46A devra être produit.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

JAV20160719094445.jpg

Photos : 1 le 5èmeKC-46A Ravitaillement de A-10 & F-16 @ Boeing