11/06/2014

USA, augmentation de la dotation aérienne !

6673882647_7411c88712_z.jpg



Washington, le duel budgétaire pour 2015 est lancé avec l’approbation par la 

 entre le Lockheed Martin F-35 et Boeing EA-18G a produit deux vainqueurs dans la version du projet de loi budgétaire 2015 des dépenses de défense adoptées le 10 Juin par la House Appropriations Committee. Ce projet de loi d’acquisition sera prochainement envoyé pour le vote à la Chambre des représentants. 

 

 

Equilibre entre Boeing & Lockheed-Martin :

 

La loi fait une part belle, aux deux principaux avionneurs américains et se compose de la manière suivante : 

 

 

Lockheed Martin F-35

 

38

Boeing EA-18G Growler

 

12

Bell Boeing V-22

 

19

Boeing AH-64E Apache

 

28

Boeing CH-47F Chinoook

 

32

Airbus UH-72A Lakota

 

55

Sikorsky U/MH-60 Black Hawk

 

124

Bell Helicopter A/UH-1 Upgrades

 

27

Northrop Grumman E-2D Advanced Hawkeye

 

5

Boeing P-8A Poseidon

 

9

Sikorsky U/MH-60 Black Hawk

 

19

General Atomics AMQ-9 Reaper

 

24

Lockheed Martin C-130J Hercules

 

14

Boeing KC-46A Pegasus

 

7

 

 Cette loi demande 17 appareils de plus que la proposition initiale de la Maison Blanche, soit : 12 EA-18G (contre 0), 3 Apache supplémentaires, 1 E-2D et 1 P-8a supplémentaires.

AIR_EA18G_and_F-18F_Underside_lg.jpg

 

Analyse : 

 

Il faut noter que la commande de F-35 pour 2015 est inférieure de quatre appareils à ce qui avait été prévu sur le calendrier de commande du Pentagone en 2012. Par contre, avec la commande de 12 EA-18G «Growler», Boeing dispose d’un tout petit sursis d’une année avec une production allongée à 2017.

Le projet ne prévoyant rien à ce stade au maintien opérationnel des derniers A-10, seul le Sénat pourrait encore sauver pour quelques années le vénérable aéronef.

A signaler la provision pour commande des 7 premiers nouveaux ravitailleurs Boeing KC-46A «Pegasus», dont on attend le premier vol en fin d’année.

 

Question hélicoptères, pas de nouvelle concernant le remplacement les OH-58 «Kiowa», mais une légère augmentation de la dotation d’AH-64E «Apache» avec 28 appareils au lieu de 25 programmés initialement.

 

Une nouvelle importante ponctue ces acquisitions, avec l’option envisagée au sein de l’US Air Force, de disposer d’une flotte mixte en matière de reconnaissance stratégique composée du vénérable Lockheed U-2 et du drone RQ-4. La raison invoquée, tient du fait que les systèmes du RQ-4 restent sensiblement inférieurs à ceux du U-2, lors de mauvaises conditions météorologiques. Il faudra donc les améliorer, avant de pouvoir retirer les U-2 du service.


 

u-2-dragon-lady.jpg


 

 

Photos : 1F-35 @ USAF 2 EA-18G Growler @ USN 3 U-2 @USAF

22:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : us air force, us navy, boeing, lockheed-martin |  Facebook | |

25/01/2014

Le F-35 entre bonne et mauvaise nouvelles !

F-35-armed.jpg


 

Le Lockheed-Martin F-35 refait parler de lui, avec une bonne et une mauvaise nouvelle. Une fois de plus, les difficultés de ce programme font surface, malgré des avancées significatives.

 

F-35 en configuration lourde :

 

Pour la première fois, l’avionneur américain a démontré la capacité de charge effective avec un exemplaire du F-35 doté de charge multiples. L’avion testé a emporté une panoplie variée d’équipement tel que :  quatre bombes GBU-12 et  deux missiles AIM-9X «Sidewinder» et une nacelle canon en externe. Si l’on tient compte de l'armement emporté en soute, soit deux AIM-120 «AMRAAM»  et deux bombes de type JDAM (Joint Direct Attack Munition) à guidage par GPS, on obtient la capacité réelle de l’avion en configuration de support aux troupes au sol. Mais cette option rend la furtivité  de l’avion totalement caduc.

 

Problèmes de logiciels : 

 

A contrario, la mauvaise nouvelle qui accompagne désormais  le programme F-35, concerne un nouveau rapport du Département américain de la Défense qui met en garde sur des problèmes logiciels de maintenance et de fiabilité du F-35, rien que ça !

De fait, si ces problèmes devaient être confirmés, les unités aériennes du Corps des Marines devront retarder la mise en service du F-35B prévue actuellement en 2015. Ce retard pourrait atteindre 13 mois.

Le rapport en question fait état de plusieurs problèmes, dont la fiabilité des logiciels de maintenance et des vulnérabilités en matière d’incendie provoquées par des tirs adverses.

 

Pour les responsables de Lockheed-Martin, ces problèmes sont connus et concernent le standard Block2B. Ce standard étant intermédiaire, seul un minimum d’appareils seraient concernés. Normalement, le standard de livraison doit être le Block3I qui concerne notamment les F-35A de  l’US Air Force. En conséquence seul les F-35B du Corps des Marines seraient concernés de manière temporaire, pour ensuite recevoir les améliorations nécessaires.  

 

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle n’est pas des plus rassurante à court terme pour les utilisateurs du F-35. 



 

412th_Test_Wing_-_F-35_Lightning_II.jpg


 

Photos : 1 F-35 doté de charge multiples 2 F-35 envol lors de test avec AIM-9X @ Lockheed-Martin 

 

17/01/2014

Assemblage du quatrième KC-46A !

KC-46A.jpg


EVERETT, Washington, Boeing a débuté l'assemblage du quatrième et dernier avion d'essai KC-46A de ravitaillement en vol. L’objectif pour cette année est de faire voler le premier KC-46A, puis de débuter les essais de ravitaillement en 2015.

Boeing doit livrer les premiers ravitailleurs de nouvelle génération, soit 18  appareils pour 2017 à l’US Air Force.

Le KC-46A «New Generation Tanker»

Boeing a déterminé les besoins de la mission pour optimiser la taille de la cellule qui apportera le meilleur coût d’exploitation possible. Le B767 «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).


 

Blog767cockpit.jpg


Photos : 1 Image de synthèse du KC-46A 2 Cockpit @ Boeing

22:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, kc-46a, new gen tanker, us air force |  Facebook | |

06/12/2013

Boeing & Saab s’associent pour le programme TX !

Northrop_T-38A_Talon_USAF.jpg

 

 

St-Louis/Stockholm, l’avionneur Boeing et l’avionneur Saab viennent ce matin de signer un accord pour le développement conjoint d’un jet école de nouvelle génération dans le but de concourir au remplacement des vénérables Northrop T-38 « Talon » en service dans l’US Air Force.

 

 

Programme TX :

 

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour  couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing.

L’avion de Boeing & Saab sera en compétition avec le M-346 d’Alenia Aermacchi, le T-50 de KAI associé à Lockheed-martin et le Bae Hawk T2.

 

boeing.saab,programme tx,t-38 talon,us air force

 

 «Notre collaboration avec Saab réunira une formidable expertise technique pour nos entreprises, la présence mondiale, et la volonté de présenter une solution de formation des pilotes de pointe adaptable et abordable», a déclaré le président de Boeing Military Aircraft Chris Chadwick

 

"Saab est fier de s'associer avec Boeing pour la compétition TX, créant ainsi une équipe capable d'offrir une valeur sans précédent pour le client. Nous sommes sûr que ce sera la meilleure façon de fournir des formateurs de première classe à prix abordable à l'US Air Force ", a déclaré le président-directeur général de Saab Håkan Buskhe.

 

255788--010_med.jpg

 

L’industrie suisse en embuscade :

 

Cette décision entre les deux avionneurs américain et suédois pourrait avoir des conséquences positives pour notre industrie, dans le cas d’un vote positif en faveur du Gripen E suédois.  En effet, si la Suisse achète le Gripen E suédois, notre pays deviendra du même coup un partenaire privilégié de Saab. L’industrie suisse pourrait donc, devenir un important sous-traitant pour ce nouvel appareil. Une chance à saisir !

 

 

 

Photos : 1 T-38 Talon @ USAF 2 Projet d’avion école Boeing/Saab 3 Signature de l’accord @ Boeing/Saab

 

 

10/06/2013

F-35 : Premier tir du AMRAAM !

GetAsset.jpg


 

 

Edwards AFB, Californie, un Lockheed-Martin F-35A «Lightning II» de l’Us Air Force vient de réussir le tir d’un premier missile Raytheon AIM-120C5 AMRAAM. L’avion était piloté par le Lieutenant-Colonel George Schwartz de l’USAF.

 

Ce premier essais de tir d’un AMRAAM a été réussi au-dessus du site de tir de Mugu Sea Range au large de la côte californienne. Le test devait valider la séparation du missile depuis la soute du F-35, de vérifier la séquence de communications entre l’avion et le missile et le démarrage du moteur-fusée de l'arme après sa sortie de la soute.

 

Le missile était une variante de type inerte (sans charge ni censeurs actifs de poursuite), le test doit permettre de préparer la configuration de type Bloc 2B qui permettra un nouveau tir, mais cette fois avec le chargement du logiciel avec la capacité de combat réel.

 

Selon le calendrier initial de développement du constructeur Lockheed-Martin, la version block 2B devra être validée en 2015 pour les F-35 de l’US Marines Corps et la Navy, puis en 2016 pour l’US Air Force.

 

Signalons encore au passage que le missilier norvégien Kongsberg vient de terminer l’ajustement dans la soute du F-35, de son missile anti-navire Joint Strike Missile (JSM) dérivé de la version navale NSM.  L'arme a déjà été adaptée sur les pylônes externes du F-35.


 

6a00d83451b88369e200e54f2447f78834-800wi.jpg


 

 

Photos : 1 Tir du premier AMRAAM depuis un F-35A 2 Image de synthèse F-35 avec JSM & AMRAAM en soute @ Lockheed-Martin