13/10/2015

Les coulisses et l’enjeu du futur bombardier US!

635570048174454101-AIR-BTN-New-bomber.jpg

 

 

 

Vous le savez certainement, l'US Air Force désire un nouveau bombardier furtif connu sous le nom de programme Long Range Strike-Bomber (LRS-B). La problématique du futur bombardier furtif vient de son financement, qui est estimé à près de 14 milliards de dollars, juste pour le développement de celui-ci, mais un autre enjeu se joue en coulisses.

 

La survie de Northrop-Grumman :

Le statut de l’avionneur et équipementier Northrop-Grumman, en tant que troisième source d’avions de combat pour l'armée américaine est condamné. En effet, si l’un des deux autres avionneurs en concurrence, que sont Boeing et Lockheed-Martin devait emporter le contrat, Northrop-Grumman finirait par être avalé par l’un d’eux.

En effet, une défaite de Northrop-Grumman laisserait l’avionneur dans une position complexe,  car celui-ci ne produirait tout simplement plus d’avion de combat, laissant ainsi Lockheed-Martin et Boeing  comme les deux seuls fournisseurs de l’armée.  

Un autre scénario montre également que Boeing cherche à acquérir Northrop-Grumman. Il y a deux raisons à cela, premièrement dans le cas d’une victoire de Northrop-Grumman, c’est la branche avion de combat de Boeing qui serait alors en difficulté. Le "Super Hornet" arrive en fin de chaine de fabrication les modernisations de F-15 ne représentent pas un avenir suffisant et Lockheed-Martin est assuré de produire le F-35. Boeing dispose par ailleurs, de fonds suffisant pour avaler Northrop-Grumman et ceci, peu importe le résultat du futur gagnant du programme LRS-B.

 

lockheed-boeing-long-range-strike.jpg

Pression sur le financement :

Il fait également tenir compte des difficultés financières que rencontre actuellement l’armée américaine, le DoD ne semble pouvoir soutenir, que deux programmes d'avions furtifs, le premier étant le F-35 de Lockheed-Martin et le second sera le futur bombardier (les drones coûtent moins cher et ne sont pas pris en compte dans l’estimation). Que faire alors d’un troisième avionneur ? La question est posée, Boeing et Lockheed-Martin ont les reins solides, ce qui n’est pas le cas de Notrhrop-Grumman.

 

Le projet LRS-B :

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012, mais les principaux constructeurs (Boeing, Lockheed-Martin, Northrop-Grumman) ont reçu la consigne de ne rien divulguer sur le sujet. On le comprend, le sujet est classifié «confidentiel».

Le projet LRS-B est considéré, comme si important pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique occidental et le Moyen-Orient, que le programme se poursuivra en dépit d'une réduction de 487 milliards de dollars dans le budget du Pentagone, portant sur les 10 prochaines années.

 

16883_930424326987848_8460533173450331509_n.jpg

Photos : vues d’artiste des trois projets : 1 Northrop-Grumman 2 Lockheed-Martin 3 Boeing

27/07/2015

Essais canon pour le F-35A !

 

yourfile.jpg

 

Lockheed-Martin a débuté les essais du canon de bord sur le F-35A en collaboration avec l'US Air Force.  Le F-35A no° AF2 a reçu un canon General Dynamics GAU-22 en interne et a débuté une série de tirs sur les installations de la base d'Edwards en Californie.

 

Cette série de tirs au canon doit se poursuivre jusqu’à la mi-août pour ensuite, permettre des essais de tirs en vol en septembre. Le canon GAU-22 est une version améliorée du GAU-12 monté à bord des AV-8B  « Harrier» F-16 et F-15.

Les tests sont conçus pour s’assurer que le système d’intégration du canon fonctionne correctement et que l'aéronef supporte les vibrations dues aux tirs. Les essais en vol permettront ensuite valider l’intégration complète sur le F-34A. A noter que les versions F-35B/C ne seront pourvues du canon en interne, mais uniquement en nacelle extérieure. Cette solution ajoute à la polémique sur le F-35, car une fois de plus la furtivité de celui-ci, sera remise en question.

 

Photo : essais de tirs au canon au sol @ Lockheed-Martin

 

 

07/12/2014

Le KC-46A devrait voler d’ici quatre mois !

kc46a.jpg

 

Le premier prototype du KC-46A «New Generation Tanker»  est en cours de préparation pour son premier vol, qui devrait avoir lieu à la fin du printemps 2015, selon l’avionneur Boeing.

 

Problèmes de câblage résolus : 

 

Ce retard sur le calendrier est dû, je vous le rappelle à des problèmes de câblage qui  avaient été découverts et qu’il était nécessaire de corriger. Ces problèmes touchaient à l’efficacité de la triple redondance qui doit respecter les spécifications militaires et de la Federal Aviation Administration (FAA). Il a fallu déplacer des câbles qui étaient placés trop près les uns des autres. Les normes de sécurités exigent que ceux-ci puissent être installés à une distance physique suffisante. De fait, se sont 1’700 faisceaux de câbles qui doivent être retirés et réinstallés. Les trois premiers KC-46A d’essais sont concernés par ces modifications.

 

Roll Out : 

 

Le premier exemplaire du KC-46A est aujourd’hui modifié, son câblage est cette fois conforme aux normes de la FAA. L’avion a effectué son «Roll Out» il a y quelques semaines et l’avion a passé les premiers tests fonctionnels. 

 

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

130109-Z-ZZ000-001.jpg

 

Photos : 1 Roll Out du premier KC-46A@ PaintAirport 2  Image de synthèse du KC-46A @ Boeing

 

18/10/2014

Retour sur terre de l’étrange X-37B !

SEF14-12246-003_hires.jpg

 

Vandenberg  AFB en Californie, le Boeing X-37B Orbital Vehicle Test (OTV) a atterri avec succès hier à 09h24 sur la base américaine, concluant ainsi une mission d'essai expérimentale de  674 jours. Le X-37B avait été lancé à partir de la station de Cape Canaveral le 11 décembre de 2012.

 

Mission top secret :

 

Véhicule orbital d’essai de Boeing répond à une demande de l’US Air Force, et le moins que l’on puisse dire c’est que bien peu d’informations filtres sur ce sujet. En effet, à ce jour  nul ne sait vraiment en quoi a consisté cette nouvelle mission et à quoi servira véritablement ce véhicule spatial.




SEF14-12246-008_hires.jpg


 

Le programme X-37B, consiste selon Boeing en une plate-forme fiable de démonstration réutilisable sans pilote, utilisable dans l’espace pour répondre aux besoins de l’US Air Force. Le X-37B pèse 5 tonnes et mesure 8,9 mètres de long pour 2,9 mètres de haut.

Le X-37B est basé sur le concept de véhicule sans pilote basé qui réduit les risques de développement. Il est issus des technologies de véhicules spatiaux réutilisables qui pourraient devenir des éléments déterminants pour les futures missions spatiales.

 

Ce que l’on sait également sur ce projet, concerne les essais menés sur les systèmes de protection thermique, la récupération d’énergie solaire, les algorithmes de contrôle et de pilotage et atterrissage entièrement automatique. Il semble également que le ventre du X-37B puisse emporter de nombreux capteurs, comme des radars et des systèmes optiques. 

 

Un super drone ?

 

Si les véhicules dérivés des programmes automatiques serviront pour ravitailler la station spatiale internationale, le X-37B pourrait lui donner naissance à une famille de futurs «Super Drones» utilisable depuis l’espace et pouvant être re-configuré à volonté. 


SEF14-12246-006_hires.jpg


 

Photos : Boeing X-47B OTV @ Boeing

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation, Spatial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : x-37b, otv, boeing, nasa, us air force, drone |  Facebook | |

16/09/2014

Premier vol retardé pour le KC-46A !

25111344.jpg


Boeing annonce que le premier vol du futur avion de ravitailleur de l’US Air Force KC-46A est retardé de plusieurs mois. Selon l’avionneur celui-ci ne volera pas avant avril 2015.


Boeing avait annoncé il y a quelques mois que des "anomalies" dans le câblage de l'avion avaient été découvertes et qu’il serait nécessaire de les corriger. Ces problèmes relèvent de l’efficacité de la triple redondance qui doit respecter les spécifications militaires et de la Federal Aviation Administration (FAA). Il s’agit de déplacer des câbles qui sont actuellement placés trop près les uns des autres. Les normes de sécurités exigent que ceux-ci puissent être installés à une distance physique suffisante. De fait, se sont 1’700 faisceaux de câbles qui doivent être retirés et réinstallés. Les trois premiers KC-46A d’essais sont concernés par ces modifications.

 

439559831.jpg


La situation est donc particulièrement serrée pour Boeing qui doit impérativement faire voler le premier aéronef dans les six mois, afin, de pouvoir respecter le lancement de la fabrication initiale à taux faible  (LRIP). Selon le calendrier actuel, Boieng doit débuter la livraison des premiers KC-46A en août 2017.


Le KC-46A «New Generation Tanker»:


Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

1848456624.jpg


Photos : 1 Image de synthèse du KC-46A 2 Tronçon du second avion d’essai 3 Cockpit@ Boeing