21/07/2016

Nouvelle modernisation pour les F-15 de l'USAF !

484894.jpg

Boeing a présenté un système informatique d'affichage amélioré sur un F-15E « Eagle » de l’US Air Force au début mois de juillet. Cette nouvelle mise à jour est destinée à la mise à niveau de l’ensemble de la flotte de F-15C et F-15 E.

Le 8 juillet dernier, un F-15E a effectué son premier vol avec un nouveau processeur plus puissant destiné à l’amélioration des affichages dans le cockpit. Le processeur à haute vitesse peut gérer de nouvelles capacités sur l’avion avec le montage du radar Raytheon AN/APG-82 (V) de type AESA couplé avec une nacelle IRST. L’avion dispose également d’une nouvelle suite de la guerre électronique. En parallèle, les écrans de bord ont été changés pour être optimisés avec l’ensemble des nouveaux éléments. Le pilote dispose également de la dernière version du viseur de casque Raytheon JHMCS.

Cette nouvelle mise à jour destinée à l’US Air Force est directement basée sur celle en cours d’introduction sur les Boeing F-15I israéliens.

4f2e9e03849276da47e4147d652eb2d7.jpg

 

Photos : 1 F-15 E @ USAF 2 le radar AN-/APG-82 @ Raytheon

05/06/2016

Premier vol du T-50A en concours pour l’USAF !

1464877168985.jpg

Lockheed-Martin et Korean Aerospace Industries ont organisé le premier vol de la version mise à jour du T-50 formateur qui va prochainement concourir pour le contrat T-X de l’US Air Force.

Les modifications du T-50 :

Le T-50A biplace monomoteur a été modifié pour le concours T-X avec un réceptacle de la colonne vertébrale compatible avec le système de ravitaillement en service au sein de l’USAF. D’autres modifications moins importantes concernent le cockpit et les logiciels de formation intégrés et un système de mission à architecture ouverte.

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI (Korean Aerospace Industries) se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, quatre pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50 et la Thaïlande avec 4 exemplaires.

Programme T-X :

Le programme T-X prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles de type T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korean Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi avec Raytheon et Northrop-Grumman avec un T-38 nouvelle génération.

 

270874267.8.jpg

Photos : Le T-50A modifié pour le programme T-X @ Lockheed-martin & KAI

 

28/05/2016

KC-46A, livraisons repoussées à 6 mois !

16BFT000006_14-med-res.jpg

Everett, Washington, Boeing et l’US Air Force ont trouvé un accord pour repousser les premières livraisons du nouveau ravitailleur KC-46A de 6 mois.

Ce nouveau délai doit permettre de solutionner définitivement les problèmes de la perche de ravitaillement. En effet, lors des essais de ravitaillement avec un C-17 celle-ci a démontré une instabilité. De plus. L’avionneur américain doit s’assurer l’approvisionnement en pièces détachées de la part de nombreux fournisseurs.

En conséquence les premières livraisons se feront en août 2017, soit un retard de six mois sur le dernier calendrier. Boeing doit livrer 18 avions pour le mois de janvier ici 2018.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

Photo : KC-46A ravitaillant un F-16 @ Boeing

 

06/05/2016

Les F-15 pourront communiquer avec les F-22 !

796.jpg

 

L'US Air Force (USAF) est actuellement engagée dans un programme d'essais en vol d’un nouveau système destiné à améliorer la communication entre les F-15 «  Eagle » et les F-22 « Raptor ». Le 422ème escadron d’essais et d’évaluation de Nellis Air Force Base (AFB) dans le Nevada est chargé de ces tests.

L'une des principales limites de l’avion de combat F-22 « Raptor » réside dans le fait que celui-ci, est incapable de communiquer secrètement avec d'autres types d'avions. Le F-22 dispose d'une liaison de données intra-vol (IFDL) qui lui permet d'échanger des données uniquement au sein d'une formation de F-22. Pour l’US Air Force, il est devenu primordial de permettre au F-22 de pouvoir transmettre et recevoir des informations tactiques avec les F-15.

Développé initialement au sein du très secret bureau d’étude Phantom Works, la nacelle Talon HATE est un système qui combine une capacité d'échange de données secrète et un capteur infrarouge intégré de type Infrared Search-and-Track (IRST). Le système doit permettre d’assimiler en temps réel de nombreuses informations en créant une meilleure image opérationnelle commune pour la conscience tactique entre les flottes de F-15 et de F-22.

  

xzemtkbgms6aontc5ked.jpg

Photo : F-15C doté de la nacelle Talon HATE @ USAF

 

29/04/2016

Nouveau déploiement de F-22 en Europe !

796.jpg

Deux Lockheed-Martin F-22 « Raptors2 et un Boeing KC-135 « Stratotanker » sont arrivés sur les installations de la base aérienne d’Èiauliai en Lituanie a annoncé l'US Air Force (USAF). Ces appareils ont effectué une mission de formation précédemment en Roumanie. Puis, les F-22 iront se positionner jusqu’à la fin du mois de mai en Angleterre.

Ces F-22 font partie du 95e Escadron de chasse basé à Tyndall, en Floride. Le KC-135 appartient à la 100e escadre aérienne basée à Mildenhall en Angleterre. Le déploiement de F-22 fait partie d’une initiative de l’US Air Force qui avait débuté en août 2015 avec l’arrivée d’un premier lot en Angleterre.

L’objectif du Pentagone vise à apaiser les inquiétudes des alliés des États-Unis au sujet de l'activité russe en Ukraine. Il s’agit également de renforcer sensiblement le nombre d’avions de combat en direction de l’Est de l’Europe, dont la dotation est particulièrement faible.

Rappel :

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus, les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM-120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes GBU39. Le F-22 dispose également de 4 pylônes sous les ailes, utilisables, losrque la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyés dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est d’environ Mach 2,2. L’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multifonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

 

Photo : F-22 « Raptor » @ USAF