29/04/2016

Nouveau déploiement de F-22 en Europe !

796.jpg

Deux Lockheed-Martin F-22 « Raptors2 et un Boeing KC-135 « Stratotanker » sont arrivés sur les installations de la base aérienne d’Èiauliai en Lituanie a annoncé l'US Air Force (USAF). Ces appareils ont effectué une mission de formation précédemment en Roumanie. Puis, les F-22 iront se positionner jusqu’à la fin du mois de mai en Angleterre.

Ces F-22 font partie du 95e Escadron de chasse basé à Tyndall, en Floride. Le KC-135 appartient à la 100e escadre aérienne basée à Mildenhall en Angleterre. Le déploiement de F-22 fait partie d’une initiative de l’US Air Force qui avait débuté en août 2015 avec l’arrivée d’un premier lot en Angleterre.

L’objectif du Pentagone vise à apaiser les inquiétudes des alliés des États-Unis au sujet de l'activité russe en Ukraine. Il s’agit également de renforcer sensiblement le nombre d’avions de combat en direction de l’Est de l’Europe, dont la dotation est particulièrement faible.

Rappel :

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus, les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM-120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes GBU39. Le F-22 dispose également de 4 pylônes sous les ailes, utilisables, losrque la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyés dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est d’environ Mach 2,2. L’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multifonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

 

Photo : F-22 « Raptor » @ USAF

26/04/2016

KC-46A, vol réussi pour le quatrième prototype !

767-2C EMD3FirstFlight #1067 Tanker_466_high-res.jpg

Everett, Washington, le quatrième avion d’essais du programme KC-46A « Pagasus » a effectué avec succès son premier vol hier.

L’avion un B767-2C a décollé des installations de Boeing pour effectuer un vol inaugural d’une durée de 1 heure 40 minutes. Les pilotes d'essai ont effectué les contrôles de base sur les moteurs, les commandes de vol et des vérifications sur les systèmes environnementaux. L’avion a atteint une altitude maximale de 39.000 pieds avant d'atterrir à Boeing Field, au sud de Seattle.

Le B767-2C est un KC-46 sans que le système de ravitaillement en vol. Cet avion, connu sous le nom d'EMD-3, sera utilisé pour effectuer des tests de système de contrôle de l'environnement par temps chaud et froid. A terme, l’avion sera modifié et recevra le système complet de ravitaillement pour devenir un KC-46A.

La situation du programme :

L’EMD-1, le premier avion d'essai de type B767-2C, a réalisé plus de 315 heures d'essais en vol depuis son premier vol en décembre 2014. L’EMD-2, soit un KC-46 a effectué son vol inaugural en septembre 2015 et a terminé plus de 240 heures d'essais en vol, y compris le ravitaillement d’avions de types F-16, F/A-18 et AV-8B. Il a également été ravitaillé par un camion-citerne KC-10. L’EMD-4, le deuxième KC-46A, a volé le 2 mars dernier et a complété 25 heures de vol. Selon Boeing, les soucis de câblage sont maintenant entièrement résolus.  Boeing prévoit de construire 179 avions KC-46 pour l'US Air Force.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

1223432898.jpg

Photos : 1 Quatrième avion d’essais au décollage 2 Ravitaillement en vol d’un F-16 pour l’EMD-2 @ Boieng

04/04/2016

Anomalie découverte sur le KC-46A !

p1565741.jpg

L'US Air Force (USAF) a découvert une anomalie dans le système de distribution de carburant du Boeing KC-46A « Pegasus » au cours des derniers essais.

Au cours des essais de ravitaillement avec un Boeing C-17 « Globemaster », l'équipe d'essais en vol a enregistré une charges axiale plus élevée que prévue sur la perche, lors du transfert de carburant, a déclaré Daryl Mayer, porte-parole de l'US Air Force.

Boeing est travaille à résoudre le problème et aura une meilleure compréhension de l'impact sur le programme dans peu de temps.

Pour l’instant, cette anomalie ne devrait pas avoir d’impacte sur le déroulement du programme, en effet, le KC-46A a réussi ses essais de ravitaillement avec les Lockheed-Martin F-16, un Boeing F/A-18 « Super Hornet », et McDonnell Douglas AV-8B Harrier II. Les deux derniers appareils utilisant le système flexible avec entonnoir pour le ravitaillement.

 

Photo : KC-46A en test avec des F-16 @ Boeing

08/03/2016

La liste des équipementiers du B-21 !

northrop grumman,lrs-b,bombardier b-21,us air force,bombardier furtif,blog défense,aviation militaire,nouveaux avions de comabt,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Northrop-Grumman va produire le futur bombardier stratégique furtif de l’US Air Force, le B-21. L‘US Air Force vient également, lors d’une conférence de presse, de révéler la liste des différents équipementiers qui vont participer à la fourniture des éléments du futur « Long Range Strike-Bomber » (LRS-B).

L’US Air Force a sélectionné le motoriste Pratt & Whitney, BAE Systems, GKN Aerospace, ATK, Rockwell Collins, Spirit Aerosystems, Janicki Industries, ce dernier est un spécialise dans les matériaux composites.

Sécurisation du programme :

Lors de la présentation des équipementiers, le Lt. Gen. Arnold Bunch, responsable de l’Air Force pour les acquisitions, a refusé de dire où le bombardier sera construit. Mais de l’aveu de l’avionneur Northrop-Grumman, le B-21 pourrait être construit dans le même établissement à Palmdale, en Californie, où a été assemblé le B-2.

Par ailleurs, il a été rappelé, que les entreprises participant au programme B-21 sont tenues d'avoir des plans de protection en place pour prévenir contre les fuites d'information.

La ressemblance avec le B-2 :

Lors de cette conférence de presse, de nombreuses questions ont portés sur la ressemblance du B-21 avec son prédécesseur le B-2 « Spirit » conçu à l’époque par Northrop-Grumman. La secrétaire de l’US Air Force Deborah Lee James, a rappelé que la conception de ce nouvel appareil doit s’appuyer sur des technologies existantes et matures, afin de réduire les coûts.

Rappel :

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012. Le projet LRS-B est considéré, comme prioritaire, pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique Occidental et le Moyen-Orient. Le budget estimé pour le développement et la production du B-21 s'élève à 33,1 milliards de dollars pour la période 2015-2024. Le coût unitaire estimé est 606 millions.

 

Photo : Northrop-Grumman B-21 @ USAF

29/02/2016

France, le H225M qualifié en ravitaillement de nuit !

1647107_-_main.jpg

L'Armée de l'Air française a qualifié ses premiers pilotes d’hélicoptère pour le ravitaillement air-air de nuit. Cette qualification a été réussie, après une semaine d'essais en partenariat avec l’US Air Force.

La qualification a eu lieu en France avec un hélicoptère Airbus H225M « Caracal » de l'Escadron) 1/67 Pyrénées et deux Lockheed-Martin MC-130J « Hercules » appartenant au 352e escadron des opérations spéciales de l'US Air Force.

Le « Caracal » est le premier hélicoptère français à être doté d’une sonde de ravitaillement. Il est entré en service en 2006 au sein de du 1/67. Avec cette nouvelle étape pour l’escadron, celui-ci se prépare en vue d’une pleine capacité opérationnelle de nuit.

En matière de ravitaillement pour hélicoptère, nos voisins français peuvent compter sur l’Italie et l’US Air Force et ceci dans l’attente de l’arrivée des futurs KC-130J « Super Hercules » en 2019.

Photo : H225M en ravitaillement avec un MC-130J de l’USAF @ Armée de l’air