19/04/2016

Israël négocie l’achat de C-130J Additionnels !

MP14-0471 C-130 5723 Israel Ferry .jpg

Israël a débuté des négociations en vue de d’augmenter sa flotte d’avions de transport tactique de Lockheed-Martin C-130J « Super Hercule ».

Trois Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » nommé "Samson" (Shimshon en hébreu) au sein de sont déjà en service au sein de la Kheil HaAvir, sur la base aérienne de Nevatim. Deux appareils doivent encore être livrés prochainement. L'armée de l'air israélienne (IAF), exploite des C-130 depuis 1971.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

Photo : C-130J « Samson » israélien @ IAF

23/12/2015

L’Australie désire plus de « Chinook » !

CH-47F-commissioning.jpg

L'Australie a exprimé son intérêt pour l'achat de 3 hélicoptères lourds Boeing CH-47F "Chinook" de plus. Au total, l’inventaire atteindrait alors le chiffre de dix appareils de ca type. Le montant de la transaction est estimé à près de 180 millions de dollars.

Les CH-47F "Chinook" australiens sont dotés de radios cryptées et d’un système complet de guerre-électronique avec détecteurs de radar et d’alerte d’approche missiles.

 

Le Boeing CH-47F : 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

 

Photo : Boeing CH-47F « Chinook » australien@ RAAF

 

05/12/2015

Entrée en service de l’Iliouchine Il-476 !

dsc01117.jpg

Moscou, la force aérienne russe (Voyenno-Vozdushnye Sily Rossii / VVS) a pris livraison de son premier avion de transport IL-476 en ce début du mois de décembre. Cette livraisons fait suite à un contrat en signé en 2012 d’une valeur de 3,5 milliards d’euros, portant sur 39 appareils. L'avion, rejoint sa base de déploiement à Ivanovo-Severnyy à environ 200 km au nord-est de Moscou.

 

l’Iliouchine Il-476 (Il-76MD-90A) :

 

images1234233_b1-1140d.jpg

L'avion de transport lourd Il-476 ((Il-76MD-90A) est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. Il rappelle son prédécesseur, 

l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six membres d'équipages contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique, ainsi qu’à des compagnies aériennes.

Dans le cadre de sa modernisation, la Russie développe également un système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS) variante devant être désignée l'A-100 (les AWACS actuelles base-76-Il, dont il existe 20 exemplaires actuellement en service avec le VVS, est désigné l'A-50 'Mainstay'.

 

001fd04cf34a12b3688d5a.jpg

Photos : 1 & 3 l’il-476 2 cockpit @ Iliouchine

03/08/2015

Le C-27J « Spartan » doté de « Winglets » !

original_C_27J_with_winglets_g.jpg

AleniaAermacchi a terminé les essais en vol du C-27J « Spartan » doté  de « winglets » en bout d’ailes. Les ailettes, qui sont des extensions à l'extrémité des ailes de l'avion, ont pour but d'améliorer les performances de vol de l'avion en augmentant le rapport portance-traînée.

En service, les avantages de cet ajout doivent l’amélioration des performances à par temps chaud chaud et sur piste d’altitude ainsi qu’une l’augmentation de la charge utile. Le C-27J disposera également d’une meilleure endurance et d’une réduction des coûts d’exploitation.

La conception de l'ailette comprend également, comme une particularité, certaines pièces ont été produites par une nouvelle technologie de fabrication en 3D.

 

Le C-27J « Spartan » : 

Le C-27J «Spartan» est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

Photos : AleniaAermacchi C-27J Spartan avec Winglets @ Alenia

 

20/09/2011

Le C-17 Globemaster III a vingt ans !

 

 

SLF11-0204-016_C-17_T-1_2011.jpg

 

 

LONG BEACH, Californie, Boeing Company a célébré le 20e anniversaire du premier vol de l'avion de transport C-17 « Globemaster III ». Le 15 septembre 1991, l’avion d'essai T-1 a décollé du site de Boeing de Long Beach pour un vol de deux heures.

Le premier vol du C-17 :


"Le premier vol du T-1 a inauguré une nouvelle ère dans le transport aérien militaire et humanitaire", a déclaré Bob Ciesla, responsable du programme C-17.. «Il y a vingt ans, quand je travaillais pour les  d'essai en vol de ce programme je ne pouvais pas anticiper à quel point le C-17 deviendrait essentiel pour les Forces Aériennes américaines et de ses alliés » !

 

Boeing.jpg

 

 

Une histoire de vingt ans :

Le C-17 a volé plus de 2 millions d'heures en 20 ans d'histoire et effectués des missions dans le monde entier, que ce soit pour l’appui logistique des Forces déployées sur divers théâtres d’opérations ou pour venir en aide à des populations sinistrées lors de crise humanitaires.

Des records :

Les avions C-17 en services ont  réalisé un certain nombre de records, plus que n'importe quel avion de transport militaire dans l'histoire. En effet, pas moins de 33 records du monde ont étés attribués aux Globemaster III et ceci en matière de charge utile, de temps de montée, un record concerne un décollage  et atterrissage court dans lequel un C-17 a décollé d’une piste de  moins de 1.400 pieds, avec une charge utile de £ 44. 000  et a atterri sur une distance inférieur  à 1400 pieds.

Un avenir assuré :

Boeing a livré 235 appareils  de type C-17, soit 211 aux  Forces Aériennes américaine et 24 à des clients internationaux  comme la Royal Air Force et la Royal Australian Air Force, la Royal Force aérienne du Canada, au Emirats Arabes Unis Air ainsi qu’aux Forces stratégique de transport aérien de l'OTAN et du Partenariat pour la Paix. L'Inde est devenue le plus récent client du  C-17 en Juin, quand le ministère indien de la Défense a signé un accord avec le gouvernement américain pour acquérir 10 avions C-17 qui seront livrés en 2013-2014.

La production est cependant sensiblement réduite de 15 à 10 avions par an et ceci dans l’attente du contrat de remplacement des derniers  C-5 qui interviendra d’ici 2014.

L’Australie a reçu son 5e C-17 :

Parallèlement  à cet évènement Boeing a livré le cinquième C-17 à la Royal Australian Air Force (RAAF) lors d'une cérémonie qui s’est déroulée sur les installations d’assemblage à Long Beach. Une délégation de la RAAF dirigée par Stephen Smith, ministre australien de la Défense, a reçu réceptionné l’appareil.

SLF11-0201-144_RAAF_C-17_5.jpg

 

 

Photos : 1 Boeing C-17 2 le prototype T-1 3 le cinquième C-17 pour la RAAF @ Boeing