12/01/2016

Embraer présentera l’E-Jet E2 en février !

Computer-generated_conception_of_the_upcoming_Embraer_E-Jet_E2_family.jpg

Embraer a confirmé la date du déploiement du premier E-Jet E2 qui aura lieu le 25 février prochain, au siège de la société à São José dos Campos, São Paulo. Le premier modèle sera l'Embraer E190-E2, qui devrait commencer la campagne d'essais en vol dans la seconde moitié de l'année, avec des livraisons pour le premier trimestre de 2018. Le prochain modèle présenté sera le E195-E2, suivie de l'E175-E2, qui devrait entrer en service en 2019 et 2020, respectivement.

Actuellement, le programme E2 E-Jet est l'un des plus ambitieux de l’avionneur brésilien avec la modernisation de la famille « E-Jet » qui est devenue une référence au sein du marché mondial.

3l-image.jpg

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 aura un coût par siège similaire à celle des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. La famille E-Jet E2 dispose actuellement d'un portefeuille de 267 commandes fermes, plus de 373 options et droits d'achat, composés de compagnies aériennes et des sociétés de leasing.

 

1_E2_Embraer-Under_Bins.jpg

Photos : 1 Famille E-Jet E2 2 Cockpit 3 Cabine @ Embraer

 

07/01/2016

BOC Aviation commande 30 appareils de la famille A320 !

A320_BOC.jpg

BOC Aviation, société d'envergure mondiale spécialisée dans le leasing d'avions, basée à Singapour et filiale de Bank of China, a annoncé une commande portant sur 30 appareils supplémentaires de la famille A320, dont 18 de la famille A320neo et 12 de la famille A320ceo. 

 “Cette commande démontre encore une fois notre confiance dans la régularité et la rentabilité opérationnelle des appareils de la famille A320, ainsi que sa popularité auprès de nos clients pour les lignes court- et moyen-courrier", a déclaré Robert Martin, Managing Director et Chief Executive Officer de BOC Aviation.  

“BOC Aviation est une société de leasing leader implantée dans une région du monde en pleine expansion. Cette dernière commande témoigne clairement de sa confiance continue dans nos produits pour ses compagnies clientes, et démontre que l'A320 constitue un atout financier solide au sein de son portefeuille de produits," a pour sa part souligné John Leahy, Chief Operating Officer, Customers d'Airbus. “Nous sommes heureux des relations fortes et mutuellement bénéfiques que nous avons bâties avec BOC Aviation au cours des 20 dernières années. Avec cette commande, BOC Aviation devient l'un des 10 clients majeurs d'Airbus.”

Cette nouvelle transaction porte les commandes de BOC Aviation auprès d’Airbus à un total de 306 appareils, comprenant 12 A330 et 294 monocouloirs, dont 64neo. 

Avec plus de 12’300 appareils commandés et plus de 6’800 livrés à plus de 400 clients et opérateurs dans le monde, la famille A320 d'Airbus constitue la famille de monocouloirs best-seller dans le monde.

Les appareils de la famille A320neo bénéficient des dernières technologies, notamment des réacteurs de nouvelle génération et des 'Sharklets' (dispositifs d'extrémité de voilure), qui ensemble permettent de réaliser des économies de carburant de plus de 15 pour cent dès leur mise en service, et de 20 pour cent d'ici 2020 suite à l'intégration de nouvelles innovations cabine. Avec plus de 4'400 commandes reçues de près de 80 clients depuis son lancement en 2010, la famille A320neo a conquis quelque 60 pour cent de part de marché.

 

Photo : A320 aux couleurs de BOC Aviation@ Airbus

30/12/2015

Q400 supplémentaires pour Ethiopian Airlines !

original.jpg

Bombardier Avions commerciaux et Ethiopian Airlines Enterprise (Ethiopian Airlines) d’Addis-Abeba ont annoncé aujourd’hui qu’elles avaient signé une entente d’achat ferme de deux biturbopropulseurs de ligne Q400 supplémentaires, ce qui portera la flotte d’Ethiopian Airlines à un total de 19 avions, la plus importante flotte totale d’Afrique. Au prix courant de l’avion de ligne Q400, la transaction est estimée à quelque 63 millions de dollars.

En 2013, Ethiopian Airlines s’est jointe au réseau mondial d’établissements de service agréés de Bombardier pour les avions commerciaux et assure la maintenance en ligne et la révision générale d’avions Q400 à ses installations de l’aéroport international de Bole, à Addis-Abeba. Cet établissement travaille en étroite collaboration avec le réseau de maintenance des centres de service en propriété exclusive de Bombardier et d’établissements de service agréés, ainsi qu’avec le réseau de centres régionaux de distribution de pièces et de dépôts de pièces de Bombardier, notamment le dépôt de pièces de Johannesburg. Un bureau de soutien régional de Bombardier offrant des services complets est également situé à Johannesburg.

 

Le Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 86 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Grâce à sa combinaison de caractéristiques de biturbopropulseur, de qualités dignes d’un avion à réaction, d’expérience passagers et d’empreinte environnementale qui le placent en tête de l’industrie, l’avion Q400 est exceptionnellement polyvalent et peut être adapté à divers modèles d’exploitation. En offrant une consommation de carburant de 30 pour cent moindre que celle des avions à réaction qu’il vient souvent remplacer, le Q400 réduit radicalement les émissions de carbone et accroît la rentabilité. Sa vitesse de croisière élevée, de 160 km/h plus rapide que les avions turbopropulsés classiques. Ses grandes hélices tournent à un plus faible rapport de tours/minute, générant plus de puissance avec moins de bruit, ce qui en fait une option conviviale pour les centres-villes.

La gamme d’avions Q400 comprend plus de 60 propriétaires et exploitants dans près d’une quarantaine de pays du globe et la flotte mondiale a enregistré plus de 6 millions d’heures de vol. Ces avions ont transporté plus de 370 millions de passagers dans le monde entier. Reconnu de longue date comme un précieux actif par les exploitants, l’avion Q400 suscite également l’intérêt croissant du secteur de la location-exploitation.

En incluant la commande d’Ethiopian Airlines, Bombardier a enregistré des commandes fermes totalisant 547 avions Q400.

 

Photo : Q400 Ethiopian airlines @ Bombardier

01/10/2015

Stabilisation du fret !

 

103170.jpg

 

Genève, l'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données pour les marchés mondiaux de fret aérien montrant que, le mois d’août permis au transport de fret de se stabiliser après deux mois de baisse. Mesurées en kilomètres de fret, les volumes de fret aérien ont augmenté de 0,2% par rapport au même mois il y a un an. Ceci est une légère amélioration de la performance. Cependant, les résultats varient considérablement d'une région à l’autre. Les transporteurs du Moyen-Orient ont déclaré une croissance plus importante (10,4%), suivie par l'Afrique (2,3%) et des compagnies aériennes européennes (0,7%). L'impact négatif le plus important sur la performance globale était et retenue pour les compagnies d'Asie-Pacifique sur la base (-1,0%); et ceux de l'Amérique du Nord (-3,3%) et en Amérique latine (-7,3%). Toutes les régions ont des extensions de capacité supérieure à la croissance de la demande.

 

Analyse régionale en détail :

 

Les transporteurs d'Asie-Pacifique ont connu une baisse de FTK de 1,0% en août par rapport à août 2014, et de la capacité accrue de 4,9%. La contraction a été moins sévère qu’en juillet (-2,0%), bien que la baisse des commandes continue à l'exportation pour la fabrication chinoise.

Les transporteurs européens ont signalé une hausse de la demande en août de 0,7% par rapport à il y a un an et la capacité a augmenté de 3,9%. De récentes améliorations dans l'activité des entreprises de fabrication semblent enfin soutenir la demande de fret aérien.

Les compagnies aériennes nord-américaines ont connu une baisse de 3,3% d'année en année et la capacité a crû de 4,4%. Les compagnies aériennes de la région ont connu une baisse significative des volumes FTK depuis la fin de la congestion dans les ports de la côte Ouest.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont vu la plus forte croissance de la demande en expansion de 10,4%, et la capacité croissante de 14,3%. Bien que certaines économies de la région ont subi un ralentissement de la croissance non pétrolière, l'expansion globale reste assez robuste pour soutenir la croissance solide dans le fret aérien.

Les transporteurs d'Amérique latine ont enregistré une baisse de la demande de 7,3% d'année en année, et les capacités élargies de 0,8%. La grande chute reflète les luttes économiques suite du Brésil et de l'Argentine, tandis que l'activité du commerce régional n'a pas créé une plus forte demande de fret aérien.

Les transporteurs d'Afrique ont connu une croissance de la demande de 2,3%, et la capacité a augmenté de 10,6%. Le Nigeria et l'Afrique du Sud, les plus grandes économies de la région, ont sous-performé. Le commerce régional, cependant, a eu lieu, et l'augmentation des volumes de fret aérien généré.

 

ANA_&_JP_Express_Boeing_767-300ERF_KvW.jpg

 

06/09/2015

Fret aérien, la chute s’accélère !

90.jpg

 

 

 

Genève - L'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données pour les marchés mondiaux de fret aérien montrant une baisse de la demande de fret aérien en juillet par rapport au même mois de l'an dernier. Les volumes de fret aérien mesurés en kilomètres de fret (FTK) tonnes ont reculé de 0,6%, en ligne avec la croissance économique mondiale plus faible.

La baisse se généralise dans toutes les régions à l'exception de l'Afrique et le Moyen-Orient. Les baisses les plus prononcées étaient dans les Amériques, où les volumes ont reculé plus de 5% par rapport à juillet ici 2014.

 

"La récente tourmente boursière montre que les investisseurs ont des craintes réelles quant à la vigueur de l'économie mondiale. Et la performance décevante de fret en juillet est symptomatique d'un ralentissement de la croissance économique plus large. La combinaison de la transition continue de la Chine vers les marchés domestiques, la faiblesse plus large dans les marchés émergents, et le ralentissement du commerce mondial indique qu'il continuera d'être malmené pour le fret aérien dans les mois à venir ", a déclaré Tony Tyler, directeur général de l'IATA.

 

    Les transporteurs d'Asie-Pacifique ont connu une baisse de FTK de 1,9% en juillet par rapport à juillet 2014, et la capacité accrue de 5,3%. La région a connu des baisses notables dans les importations et les exportations au cours de 2015, avec notamment la fabrication chinoise en difficulté.

 

    Les transporteurs européens ont signalé une baisse de la demande en juin de 1,5% par rapport à il y a un an et la capacité a augmenté de 3,9%. Europe centrale et orientale a eu un quelques mois particulièrement difficile, avec le commerce dans cette région de tomber autour de 10% depuis la fin du premier trimestre.

 

    Les compagnies aériennes nord-américaines ont connu une baisse de 3,7% d'année en année et la capacité a augmenté de 5,4%. Malgré la faible performance de l'économie américaine au premier trimestre, le fret aérien a bénéficié d'un transfert vers l’aérien à la suite des grèves des ports de la côte Ouest. Cet impact a disparu et même si la performance économique probablement amélioré en Q2, cela ne semblent pas propulser une plus forte demande de fret aérien.

 

    Les transporteurs du Moyen-Orient ont vu la plus forte croissance de la demande en expansion de 10,8%, et la capacité croissante de 18,3%. La raison de la performance légèrement plus modérée en juillet est attribuable au calendrier du Ramadan, qui donne traditionnellement un coup de pouce au fret aérien. Le Ramadan a commencé en juin de cette année, alors qu'elle a eu lieu essentiellement en juillet en 2014.

 

    Les transporteurs d'Amérique latine ont signalé une baisse de la demande de 5,1% d'année en année, et les capacités élargies de 3,2%. L'activité commerciale régionale au Brésil et en Argentine était très solide dans la première moitié de 2015, mais cela n'a pas traduit une plus forte demande pour le fret aérien.

 

Les transporteurs d'Afrique ont connu une croissance de la demande de 3,6%, et la capacité a augmenté de 11,4%. Contrairement à l'Amérique latine, la forte performance commerciale régionale dans la région a soutenu la croissance du fret aérien solide, malgré la sous-performance des économies du Nigéria.

 

r8390.jpg

Photos : 1 B777F Thaï Cargo @ Tei 2 B747-400 UPS @ Marc Buchler