27/08/2019

Le premier A220-300 d’Egyptair !

FD294422-8873-4110-A132-FE428CB68F2B.jpeg

Le premier A220-300 d’EgyptAir a complété son vol d’essai depuis la ligne d’assemblage de Mirabel. Le premier des 12 avions commandés par EgyptAir doit être livré à la compagnie aérienne, dont le siège social est situé au Caire dans les prochaines semaines.

La conception novatrice de la cabine de l’A220 offrira aux passagers d’EgyptAir un confort supérieur grâce à des sièges plus larges procurant plus d’espace personnel en classe économie que tout autre avion monocouloir, ainsi que des hublots panoramiques laissant entrer davantage de lumière naturelle. L’avion qui est équipé d’une toute nouvelle cabine aménagée en configuration de 134 sièges, entame maintenant sa dernière phase de finition avant la livraison.

L’A220 offre une économie de carburant inégalée et un espace confortable et spacieux pour un avion monocouloir. Il combine un aérodynamisme, des matériaux de pointe ainsi que des  moteurs à turboréacteurs Pratt & Whitney PW1500G de dernière génération offrant une économie sur la consommation de carburant d’au moins 20 % par siège par rapport aux avions de la génération précédente. Avec une distance franchissable maximale de 3 400 NM (6 300 km), l’A220 offre la performance d’un avion monocouloir plus grand.

Plus de 80 avions A220 sont présentement en service auprès de 5 exploitants sur des trajets régionaux et transcontinentaux en Asie, en Amérique, en Europe et en Afrique, témoignant de la grande polyvalence du plus récent membre de la famille d’Airbus.

Photo : Vol inaugural de l’A220-300 d’EgyptAir @ Airbus

 

12/08/2019

AirAsia réceptionne son premier A330neo !

22C11F32-11DE-4257-AF43-7F4FE22B1BB5.jpeg

AirAsia a réceptionné son premier avion A330neo à sa filiale long-courrier AirAsia X Thailand.  

Grâce à ses économies améliorées, l’A330neo souhaite apporter un changement radical en matière de consommation de carburant aux opérations long-courrier d’AirAsia. L’A330neo de nouvelle génération souhaite s’implanter à l’aéroport international de Don Mueang, à Bangkok, en Thaïlande, afin de soutenir la croissance de la compagnie et de développer son réseau en Australie, au Japon et en Corée du Sud.

Les A330-900 d’AirAsia X Thailand disposent de 377 sièges répartis en deux classes, comprenant 12 lits plats Premium et 365 sièges en classe économique. 

AirAsia X, filiale long-courrier d'AirAsia, exploite actuellement 36 A330-300 et est le plus gros client de l'A330neo, avec 66 commandes fermes. 

L'A330neo est le véritable avion de nouvelle génération qui s'appuie sur les fonctions les plus populaires de l'A330 à corps élargi et sur l'exploitation de la technologie A350 XWB. Propulsé par les derniers moteurs Rolls-Royce Trent 7000, l'A330neo offre un niveau d'efficacité sans précédent - avec une consommation de carburant par siège inférieure de 25% à celle des concurrents de la génération précédente. Equipé de la cabine Airbus Airspace, l’A330neo offre une expérience passager unique avec plus d’espace personnel, le tout dernier système de divertissement en vol et la connectivité.

Photo :A330neo AirAsia @ Airbus@ P.Pigeyre

08/08/2019

Demande passagers en hausse !

209AC343-EF2C-4D19-BAE9-2F4F023D47AC.jpeg

L'Association du transport aérien international (IATA) a annoncé les résultats de son analyse du trafic mondial de passagers pour juin 2019, montrant que la demande (mesurée en kilomètres-passagers passagers ou RPK) avait augmenté de 5,0% par rapport à juin 2018. Ce chiffre était en légère hausse par rapport à 4,7% en un an ans de croissance enregistrée en mai. La capacité en juin (sièges-kilomètres disponibles ou ASK) a augmenté de 3,3% et le facteur de charge a augmenté de 1,4 point de pourcentage pour atteindre 84,4%, ce qui était un record pour le mois de juin.

Si les tensions économiques plombent le fret aérien, il n’en est rien pour la demande passager. Bien que celle-ci soit moins forte qu’il a 12 moins.

La demande de passagers internationaux en juin a augmenté de 5,4% par rapport à juin 2018, une amélioration par rapport à la croissance annuelle de 4,6% enregistrée en mai. Toutes les régions ont enregistré une croissance soutenue, tirée par les compagnies aériennes africaines. La capacité a augmenté de 3,4% et le facteur de charge a augmenté de 1,6 point de pourcentage pour atteindre 83,8%.

Le détail par régions :

Les compagnies aériennes européennes ont vu leur trafic augmenter de 5,6% en juin par rapport à juin 2018, ce qui correspond à une croissance de la demande de 5,5% le mois précédent. La capacité a augmenté de 4,5% et le facteur de charge a augmenté de 1,0%, pour atteindre 87,9%, à égalité avec l'Amérique du Nord, le plus élevé de toutes les régions. Cette solide croissance s’est produite dans un contexte de ralentissement de l’activité économique et de baisse de la confiance des chefs d’entreprise dans la zone euro et au Royaume-Uni.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de la demande de 8,1% en juin par rapport au même mois de l’année dernière, ce qui était bien supérieur à la hausse annuelle de 0,6% enregistrée en mai. Le calendrier du ramadan, qui a presque exclusivement chuté en mai de cette année, a probablement contribué aux résultats très contrastés. La capacité a augmenté de 1,7% et le facteur de charge a bondi de 4,5 points de pourcentage pour atteindre 76,6%.

En juin, le trafic des compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique a augmenté de 4,0% par rapport à la même période de l’année précédente, en baisse par rapport à une augmentation de 4,9% enregistrée en mai. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ont eu un impact sur la demande sur le marché élargi de la région Asie-Pacifique-Amérique du Nord, ainsi que sur le marché interasiatique. La capacité a augmenté de 3,1% et le facteur de charge a augmenté légèrement de 0,7 point pour atteindre 81,4%.

La demande des transporteurs nord-américains a augmenté de 3,5% par rapport à juin de l’année précédente, contre 5,0% en mai, reflétant de la même manière les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. La capacité a augmenté de 2,0%, le facteur de charge ayant augmenté de 1,3 point de pourcentage pour atteindre 87,9%.

Les compagnies aériennes latino-américaines ont vu leur trafic augmenter de 5,8% par rapport au même mois de l’année dernière, en légère hausse par rapport à la croissance annuelle de 5,6% enregistrée en mai. La capacité a augmenté de 2,5% et le facteur de charge a bondi de 2,6 points de pourcentage pour atteindre 84,0%. La dégradation de la conjoncture économique dans un certain nombre de pays clés de la région pourrait entraîner un ralentissement de la demande.

Le trafic des compagnies aériennes africaines a augmenté de 11,7% en juin, en hausse par rapport à 5,1% en mai. La capacité a augmenté de 7,7% et le facteur de charge a bondi de 2,6 points de pourcentage pour atteindre 70,5%. La demande profite d'un contexte économique généralement favorable, notamment de l'amélioration de la stabilité économique dans plusieurs pays, ainsi que de la connectivité aérienne accrue. (Sources IATA).

07/08/2019

Le volume du fret aérien en baisse !

699FE90B-690E-4EBF-A46B-9B432EE4EC1A.jpeg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié des données sur les marchés mondiaux du fret aérien montrant que la demande, mesurée en tonnes-kilomètres fret (FTK), avait diminué de 4,8% en juin 2019 par rapport à la même période en 2018. Une baisse générale se confirme, en effet, nous avons une diminution consécutive sur huit mois.

Stagnation du commerce mondial : 

Les signes d'une reprise modeste au cours des derniers mois semblent avoir été prématurés, la contraction de juin ayant été généralisée dans toutes les régions, à l'exception de l'Afrique. La croissance de la capacité reste modérée et le facteur de charge de la cargaison continue de diminuer. À l'échelle mondiale, la croissance du commerce stagne et l'incertitude des entreprises est aggravée par les dernières hausses de tarifs dans le différend commercial entre les États-Unis et la Chine.

La guerre économique engagée entre les USA et la Chine pèse considérablement sur les échanges internationaux. L’intensification de ces tensions ont pour effet direct de freiner le développement du fret aérien.

Les effets par régions :

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique et du Moyen-Orient ont encore une fois connu la plus forte baisse de la croissance annuelle du volume total de fret aérien en juin 2019. L'Afrique a été la seule région à afficher une croissance.

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique ont enregistré une demande de contrats de fret aérien de 5,4% en juin 2019 par rapport à la même période en 2018. Bien qu’il s’agisse d’un facteur important, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’est pas la seule responsable de cette chute. Les FTK pour le marché intra-asiatique ont diminué de plus de 10% au cours de la dernière année. La capacité de fret aérien a augmenté de 1,8% sur la même période.

La demande de fret des compagnies aériennes nord-américaines a diminué de 4,6% en juin 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. La capacité a augmenté de 1,9% au cours de la dernière année. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pèsent sur la performance, les FTK vers l'Asie ayant perdu 5%. Les FTK sur les routes en provenance d’Europe, d’Amérique du Sud et du Moyen-Orient étaient également plus faibles.

Les compagnies aériennes européennes ont enregistré une baisse de 3,6% de la demande de fret en juin 2019 par rapport à la même période de l'année précédente. Des volumes de fret relativement importants en Europe contribuent à minimiser l'impact de la faiblesse des exportations allemandes. La capacité a augmenté de 2,8% d'une année à l'autre.

Les volumes de fret des compagnies aériennes du Moyen-Orient ont diminué de 7,0% en juin 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. Capacité augmentée de 2,7%. La demande désaisonnalisée est en baisse depuis la fin de 2018 et les dernières données montrent que les volumes exportés vers l'Europe (-7,2%) et l'Asie-Pacifique (-6,5%) étaient particulièrement faibles.

Les compagnies aériennes latino-américaines ont vu leur demande de fret diminuer de 1,0% en juin 2019 par rapport à la même période de l'année dernière et leur capacité a augmenté de 4,6%. Une grande partie de la baisse du trafic peut être attribuée à la faiblesse du marché intérieur de l'Amérique du Sud (notamment le Brésil et l'Argentine), où les FTK ont chuté de 6,5%.

Les transporteurs africains ont été les seuls à faire état d'une croissance en juin 2019, avec une augmentation de la demande de 3,8% par rapport à la même période de l'année précédente. Cela fait de l'Afrique la région le plus performante pour le quatrième mois consécutif. La capacité a augmenté de 16,6%. L'analyse des itinéraires montre que la performance Afrique-Asie est forte, en hausse de 12% par rapport à l'année précédente. (Sources IATA).

Photo : B747 F @ Monarch

04/06/2019

Emirates prépare le retrait de l’A380 !

0F1E7EEE-D7BB-4EE8-AE8A-9F6CA657D2D8.jpeg

La compagnie Emirates Airlines, le plus gros utilisateurs de l’Airbus A380 prépare le remplacement de ce dernier. Lors de la réunion avec les actionnaires le 2 juin dernier, le PDG d’Emirates, Tim Clark, a expliqué son programme pour l’avenir de la compagnie. La partie la plus importante de cette annonce concerne le retrait progressif de la flotte d’Airbus A380.

Si les A380 en services sont encore jeunes, le dernier avion devant être livré en 2021 et l’âge moyen de la flotte de moins de dix ans, la compagnie retirera sa flotte de Superjumbo. Les A380 seront remplacés par le Boeing B777-9 (115 en commande) la plus grande variante de la famille B777. Le remplacement de l’A380 doit permettre au transporteur de mieux s’adapter à la demande en disposant  de plus de flexibilité en ce qui concerne les options de route disponibles.

Certes, l’A380 restera encore en service au sein de la compagnie, avec les derniers appareils livré. Mais le fleuron d’Airbus ne représentera bientôt plus qu’une flotte inférieure à 50 appareils en comparaison des 109 avions en service actuellement.

 

Photo : A380-800 Emirates @ Emirates