26/11/2013

Taïwan, seconde commande UH-60M «Black-Hawk» !

1261778.jpg


 

Taïwan, vient de notifier une commande additionnelle de 26 hélicoptères UH-60M «Black-Hawk» auprès du constructeur américain Sikorsky. Cette commande s’additionne aux quatre hélicoptères déjà commandés. A terme, l’île portera à 60 le nombre total de Black-Hawk, soit un contrat total estimé à 3,1 milliards de dollars.

 

Les quatre premiers exemplaires seront livrés en 2014 et seront rejoint, par ce second lot en 2016. 

 

UH-60M adaptés pour Taïwan : 

 

Les hélicoptères Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» destinés à l’armée taïwanaise diffèrent sensiblement de la version initiale. Ils reprennent la motorisation de type General-Electric T-700-701D, mais recevront divers équipements électronique sélectionnés par Taïwan, comme le système d’alerte radar AN/APR-39A (V) de Northrop-Grumman, le système de leurre anti-missile AN/ALQ- 144A (V) ainsi que du système d’alerte d’approche missile AN/AAR-57 de BAe Systems. Les aéronefs sont également dotés d’un système de détection laser de AN/AVR-2B développé par Goodrich. Les pilotes recevront des lunettes de vision nocturne AN/AVS-9 du fabriquant Exelis.

 

Une liaison de données sera incorporée aux UH-60M, afin de pouvoir communiquer avec les unités au sol et les AH-64E «Apache» BlockIII.  

 

Rappel : 


 

elec_uh-60m_cockpit_2008_lg.jpg


 

La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l'analogique UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré des commandes de vol numériques doublées, des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Le modèle «M» a vu des améliorations mesurables en matière de survie, de navigation et de la durabilité des moteurs associée à une baisse des coûts de maintenance.

 

Photos : 1 Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» @ Konrad Bodzak 2 Cockpit UH-60M @ Sikorsky 

 


05/11/2013

Taïwan reçoit ses premiers AH-64E Apache !

4145059689.jpg


 

Taïwan vient de recevoir ses premiers hélicoptères Boeing AH-64E «Apache», les six appareils sont arrivés hier dans le port de Kaohsiung, par voie maritime. L’ìle de Taïwan a commandé un total de 30 AH-64E «Apache» en 2008 pour un montant de 2,01 milliards de dollars US.

 

Taïwan deviendra en avril prochain, le premier pays en dehors des États-Unis à déployer ce type d'hélicoptère. L'armée américaine a pris livraison de son premier AH- 64E à la fin de l’année 2011.


 

P04-131105-aa2.jpg


 

L’AH-64E «Apache» :

 

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir AN/APG-78 «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.


 

ah-64e-apache-attack-helicopter-in-flight.jpg


 

Photos : 1 & 3 AH-64E Apache @ Boeing 2 Arrivée dans le port de Taïwan @CNA

 


20:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64e apache, apache block 3, taïwan |  Facebook | |

07/04/2013

Taïwan a modernisé ses E-2 «Hawkeye» !

E-2T.jpg


 

TAIPE, Northrop-Grumman a livré les quatre avions d’alerte précoce et de surveillance E-2 «Hawkeye» modernisés à la République de Chine Air Force (RoCAF). Taïwan exploitait six avions E-2 sous la désignation F-2, ceux-ci opéreront dorénavant sous une norme commune et sous l'appellation E-2K au sein de la RoCAF. Les appareils ont été remis au 2e Escadron d’avertissement électronique, qui fait partie de la 6e (439e) Wing combiné basé dans la ville méridionale de Pingtung.

 

 

Standard Hawkeye 2000 (E-2D) :

 

Les travaux de mise à niveau sont évalués à environ 250 millions de dollars. Le nouveau standard  «Hawkeye 2000» adopté par Taïwan est la version export du modèle E-2D destiné à l’US Navy.

Les systèmes E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain en s’intégrant totalement avec les nouveaux appareils de combat.

Le Hawkeye E-2D Advanced dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et permet un suivi complet air et mer. Par contre la variante export «Hawkeye 2000» dispose du radar AN/APS-145.  L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami /ennemi, de nouveaux postes de travail tactique ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 

Ces avions peuvent patrouiller durant cinq heures et détecter tout mouvement d’aéronef dans une zone de 150.000 km2, alors que dans le même temps, ils peuvent suivre simultanément jusqu'à 600 cibles. En plus d’assurer la tâche de la surveillance aérienne et l'alerte précoce contre un ennemi, l'appareil peut également fournir des fonctions pour guider les appareils amis afin d’exécuter des missions d'interception et de contrôle, procéder à une surveillance de l'air et la reconnaissance électronique. Il est également possible de d’assurer la recherche et l'orientation de sauvetage ainsi que de relais de communications.


 

2013032800221.jpg


 

Photos : Northrop-Grummann E-2K @ RoCAF

23:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : northrop grumman, e-2c, hawkeye, taiwan, rocaf |  Facebook | |

22/09/2011

Taïwan va moderniser ses F-16 !

 

 

1289312.jpg

 

 

TAIPEI, le gouvernement de l’Ile de Taïwan en partenariat avec Lockheed-Martin va procéder à la modernisation de ses 146 Lockheed-Martin F-16 A/B «Fighting Falcon». Le coût est estimé à 5,8 milliards de dollars.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin, de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-2 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprendra l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA, soit le Northrop-Grumman APG-80, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’un pod de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

ELEC_AN-APG-80_lg.jpg

 

 

Remplacement des F-5E et Mirage 2000 :

Si, officiellement, la messe n’est pas dite sur l’optique du remplacement des 60 Northrop F-5E/F et des 60 Mirage 2000-5S, en juillet dernier pourtant, le Département d'Etat américain a indiqué qu'une décision finale sur la fourniture de 66 F-16 C/D Block 50/55 serait faite au début octobre. Cette vente est estimée à plus de 8 milliards de dollars  US.

Les motivations américano-taïwanaise :

Il est à craindre que la perte de Taiwan pourrait signifier la fin de la projection de puissance américaine dans la région. Perdre Taiwan, au profit de la Chine, ferait tout changer en matière de perspective opérationnelle dans la région. Pires, c’est toute la région du sud-est asiatique qui en serait déstabilisée. De son côté, la Chine qui détient environ 8%  de la dette américaine, tente de son point de vue d’infléchir tant cette modernisation que la vente d’un lot additionnel de F-16. De son côté le gouvernement de Taïwan espère conclure rapidement le second contrats non seulement pour des questions d’équilibre militaire, mais également pour satisfaire son industrie et les emplois.

1304244.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 F-16A Taïwanais  @ Dennis Chang 2 Antenne AESA du radar APG-80 @ Northrop-Grumman

 

26/07/2011

Taiwan modernise son chasseur "Ching-Kuo"!

AIR_F-CK-1C-D_Unveiling_Chang-Song_Wang_GFD1-2_lg[1].jpg

Taiwan, la mise à niveau des 128 avions chasseurs AIDC A-1 "Ching-Kuo" est achevée, est ceci pour faire face au Chengdu J-10 et autres SU-30 chinois déployés dans le détroit de Taiwan.

 

Le FCK-1 C/D Hsiung Ying :

L'appareil modernisé porte également un nouveau nom : FCK-1C / D "Hsiung Ying" (Brave Hawk). Le consortium AIDC a effectué toute une série d’amélioration sur le F-CK1C/D comme le cockpit numérique et un radar amélioré. Le précédent radar Golden Dragon CD-53 à impulsions Doppler n’était efficace que pour ces cibles terrestres. Le radar actuel peut fonctionner en mode air-air avec également un mode de recherche naval sur plus de 80 miles nautiques.

Les FCK-1C/D ont également été équipés de réservoirs de carburant supplémentaires pour étendre leur autonomie et leur temps de patrouille. L’avion a une structure renforcée pour accueillir des réservoirs et des pylônes d’armements supplémentaires comme des missiles air-air Tien Chien II Sky Sword. L’intégration de missiles Sky Sword II et de bombes Wan Chien guidés par GPS fera du F-CK-1C un véritable chasseur polyvalent.

ELEC_F-CK-1C-D_Cockpit_Chang-Song_Wang_GFD1-2_lg[1].jpg

Rappel :

Le premier Ching-Kuo de série a été livré à la RoCAF en janvier 1994 et la dernière des 130 machines le 26 décembre 1998. L’avion dépendant de matériel d’origine américaine se voit dès lors soumis à embargo lors de possible contrat à l’étranger. De ce fait aucun A-1 n’a été livré à l’extérieur de l’île et le coût d’un seconde série serait dès lors impossible à assumer pour son constructeur comme pour le gouvernement Taiwanais. En conséquence, depuis l’année 2000 La Force aérienne Taiwanaise s’est dotée depuis de 60 Mirage 2000-5 et 150 F-16A/B block 20/30 pour un prix nettement moins élevé. Notons au passage que la RoCAF et l’une des Armée de l’Air les mieux équipée de la région, ce qui ne manque pas de contribuer à irriter régulièrement le gouvernement de la Chine communiste qui, rappelons le, lorgne toujours sur la petite île.


Un appareil pourtant insuffisant :

Une chose est évidente, malgrés cette modernisation l'appareil taiwannais reste très inférieur aux appareils occidentaux et à ceux en services en Chine, on peut aisément parler d'une génération de retard en matiere technologique, portée radar, et une sous motorisation des deux moteurs Garrett ITEC-TFE 1042-1070 qui génèrent une poussée de seulement 42kN. A tel point que, Tapei cherche à acheter 66 F-16 C/D Block 60 dont la demande est actuellement bloquée à Washington.

2117552874[1].jpg

Photos : 1 le nouveau FCK-1 C/D 2 Le cockpit modernisé 3 L'ancienne version A-1 Ching-Kuo @ AIDC