22/02/2014

L’Armée de l’air russe aux commandes du T-50!

856491.pg.jpg


 

Moscou, l'Armée de l'air russe a reçu son premier chasseur de 5e génération Sukhoi T-50 pour réaliser des essais d'homologation, a annoncé vendredi l'avionneur russe Sukhoi.

 

Le premier exemplaire no: T-50-2 du chasseur de 5e génération (PAK-FA, T-50) est arrivé vendredi à l'aérodrome du 929e Centre des essais en vols Tchkalov d'Akhtoubinsk (région d'Astrakhan, Volga) où il passera des essais d'homologation, a indiqué Sukhoi dans un communiqué.

 

Actuellement, quatre autres avions Sukhoi T-50 participent aux essais en vol à l'aérodrome militaire de Joukovski, dans la région de Moscou. Par ailleurs, l’avionneur mène des essais terrestres avec deux autres appareils de ce type. Le groupe a déjà testé les caractéristiques aérodynamiques du T-50 et ses équipements de bord.

 

"Nous avons obtenu des résultats positifs. Nous avons effectué un ravitaillement en vol et testons actuellement la manœuvrabilité de l'avion", a ajouté le service de presse.

Le commandant de l'Armée de l'air russe Victor Bondarev a annoncé en décembre dernier que les chasseurs T-50 fabriqués en série seraient livrés à l'armée à partir de 2016.

 

Le T-50 (PAK-FA) :

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.


 

945348763.jpg


Photos : Sukhoi T-50 @ Sukhoi 

01/12/2013

Le programme T-50 avance bien !

T-50.jpg


 

MOSCOU, la première étape des essais du chasseur russe de cinquième génération T-50 (PAK-FA) devrait prendre fin en 2015, a annoncé vendredi le président du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) Mikhaïl Pogossian.

 

"Cette année, nous achevons les essais préliminaires du PAK-FA. L'année prochaine, le chasseur sera présenté au commandant en chef de l'Armée de l'air pour le début des tests d'Etat", a rapporté le responsable lors d'une réunion avec le président russe Vladimir Poutine, ajoutant que le chasseur devrait commencer à équiper l'armée dès 2017.

 

Le T-50 (PAK-FA) :

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Photo : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

15:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |

28/10/2013

Le 5e Sukhoi T-50 a volé !


Sukhoi_T-50_Beltyukov.jpg



 

Komsomolsk-sur-Amour, le cinquième prototype de l’avion de combat de 5e génération Sukhoi T-50 PAK-FA a effectué son vol inaugural.

 

Le cinquième prototype du Sukhoi T-50 (PAK FA) vient d’effectuer son premier vol, l’avion a quitté les installations de l’usine Sukhoi de KnAAZ «Youry Gagarin». L'avion était piloté par le pilote d'essai R. Kondratiev. L'avion de chasse a passé 50 minutes dans les airs et a atterri en toute sécurité sur la piste de l'aérodrome de l'usine. Le vol d'essai a été un succès en pleine conformité avec le plan de vol selon les informations fournies par le constructeur.  La stabilité de l'avion et le système de propulsion ont été testés durant le vol. L'avion a donné de bons résultats dans toutes les phases du programme de vol prévu. Le pilote a confirmé la fiabilité de tous les systèmes et équipements.

 

Après avoir terminé le programme de vols d'essai à Komsomolsk, l'avion se joindra aux essais en vol depuis les installations de Joukovski près de Moscou. L’avion rejoindra les quatre T-50 déjà en activité. Actuellement, deux avions sont impliqués dans les essais au sol, l'un subit des essais d’intégration aux infrastructures, tandis que le second subit des essais statiques. Les deux autres T-50 continuent les essais en vol. À ce jour, plus de 450 vols ont été effectués dans le cadre du programme d'essais en vol.


 

t50-1.jpg


 

L’Inde va augmenter sa participation : 

 

L’Inde qui est partie prenante dans le projet du chasseur T-50, participe aux recherches et développements menés conjointement avec la Russie dans le cadre de la conception de l’avion. Aux dernières nouvelles, l’Inde va progressivement augmenter sa participation dans le programme T-50. Actuellement, l’Inde participe à hauteur de 15% au projet et les investissements engagés par l'Inde dans le projet s'élèvent à 50%. A terme, l’Inde va procéder à une augmentation de sa participation industrielle pour finalement atteindre 50%.

 

La Russie et l'Inde envisageaient de construire environ 200 chasseurs de cinquième génération chacune.

Un nouveau moteur : 

Actuellement les prototypes volent avec une version limitée du réacteur NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée. Cette version nommée «ST1» sera à terme remplacée par une version plus puissante «ST2». Cette seconde étape prévoit d'améliorer les performances du moteur et de dépasser les paramètres spécifiés dans la spécification des performances. La version finale du moteur est en cours d'élaboration et devrait être achevée d'ici la mi-2015.


 

T-50.jpg


 

Photos : 1 Sukhoi T-50 PAK FA 2 Chaine de montage @ Sukhoi 3 T-50

21:37 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, pak fa, t-50, sukhoi t-50 |  Facebook | |

19/08/2013

Les derniers développements du T-50 !

_SPN8702.jpg


 

 

MOSCOU, nous venons de recevoir les dernières informations officiels sur le programme de développement du chasseur russo-indien de cinquième génération le Sukhoi T-50 (PAK).

 

Concernant la motorisation :

 

Le développement de la 2ème étape du moteur sera achevée à la mi-2015. Actuellement les prototype volent avec une version limitée du réacteur  NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée. La seconde étape prévoit d'améliorer les performances du moteur et de dépasser les paramètres spécifiés dans la spécification de performance.

 

Nouvelle combinaison : 

 

Les pilotes russes du T-50 seront dotés d'un équipement de protection unique visant à compenser la pression sur le pilote en cas de surcharge prolongée. Cette innovation de l'entreprise Zvezda comprend deux combinaisons anti-charge et un système d'équilibrage de la pression au niveau des poumons, permettant d'effectuer des manœuvres à un facteur de charge de 9G pour une durée de 30 secondes. Les pilotes seront également en mesure de s'éjecter à une altitude de 23 kilomètres.  

Nikolaï Dergounov, constructeur en chef adjoint de Zvezda, a expliqué que la protection des pilotes comptera deux combinaisons : une anti-charge PPK-7 et une de compensation de l'altitude VKK-17. Le choix de l’une ou de l’autre dépendra de l'altitude : le PPK-7 est efficace jusqu'à 12 kilomètres, alors que le VKK-17 pourrait servir à des altitudes jusqu'à 23 kilomètres. 

Les deux combinaisons sont liées au système d'équilibrage AD-17 qui pompe l'air dans des cavités spéciales et apporte l'oxygène dans le respirateur du pilote en cas de facteur de charge important.

La combinaison de compensation de l'altitude VKK-17 est conçue d'un tissu plus dense et possède un garnissage spécial permettant au pilote de survivre à la dépressurisation ou de s’éjecter à 23 kilomètres d’altitude. Le VKK-17 est également muni d'un gilet de ventilation qui sert à refroidir le corps du pilote. Néanmoins, ce système n'est pas en mesure de compenser à 100% la chaleur et les pilotes préfèrent donc le PPK-7 quand il s'agit d’altitudes moins importantes.     

Les trois derniers prototypes de T-50 sont déjà munis de systèmes de pompes à air et d'équilibrage de pression. Les combinaisons sont actuellement à l'essai, mais seront bientôt transmises aux pilotes. 


 

ob_a9e2a4_combinaison-de-vol-sur-t-50.jpg


 

Système OBOG : 

 

Enfin, les ingénieurs russes se mettent à L’OBOG, le chasseur russe de cinquième génération T-50 sera doté d'un système d'oxygène illimité pour la respiration du pilote, comme ses concurrents occidentaux F-22, F-35 , Gripen E, Rafale et Eurofighter. Ce dispositif est nécessaire pour les vols à des altitudes supérieures à 4 kilomètres : à cette hauteur le pilote "s'endort" et perd connaissance à cause du manque d'oxygène. Tous les avions russes actuellement en service possèdent des ballons d'oxygène, mais ils ont une durée d’utilisation limitée. Le T-50, par contre, sera muni d'un système OBOG qui produit l'oxygène à partir de l'air environnant.

 

Ce système fournit un volume d'oxygène illimité, mais permet aussi d'économiser la charge utile de l'appareil : il ne pèse que 30 kg alors que le poids des ballons d'oxygène nécessaires pour deux heures de vol s'élève aujourd’hui à 90 kg.

Aucun avion moderne ne peut se passer d'oxygène : les pilotes sont tout physiquement incapables de respirer à des altitudes de plus de 4 kilomètres. Et si un avion de ligne ou de transport peut embarquer sans problème de gros ballons d'oxygène, cette diminution de 60 kg est plus que considérable pour un chasseur qui compte chaque centimètre d'espace et chaque gramme de charge.


 

179261837.jpg


 

Photos : 1 & 3  T-50  2 Nouvelle tenue des pilotes russes @ Sukhoi

00:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa, aviation russe, obog |  Facebook | |

23/08/2012

Ravitaillement en vol pour le T-50 !

T-50-3.jpg


 

Sukhoi  vient de confirmer que les essais de son avion de démonstration Sukhoi T-50 (PAK-FA) comprennent le ravitaillement en vol.

 

Un prototype du PAK-Fa T-50 vient de réaliser une phase complète de ravitaillement en vol avec un avion IL-78 «Tanker». Le prototype no: T-50-2 vient de réaliser le premier vol de ravitaillement avec un appareil de type Ilyushin Il-78 «Tanker».

 

Les trois appareils de tests T-50 sont utilisés pour des phases de testes bien définies, le T-50-01 sers à tester les angles d'attaque élevés et les manoeuvres de combat aérien. le T-50-02  teste l’enveloppe de vol supersonique avec  diverses configurations. Le troisième prototype, le  T-50-03 est doté du radar AESA  et teste les nombreuses modalités de combat du nouveau radar.

 

Suprématie avenir de Sukhoi :

 

Selon une étude récente du  Centre russe d'analyse et des stratégies et technologies (l'AST-Centre), le Sukhoi T-50 remplacera  les deux tiers de la flotte d'avions tactiques de l'armée de l'air russe  et formera le noyau de la force aérienne nationale à partir des années 2020. D’une manière générale, les avions Sukhoi représentent aujourd’hui plus de 40% du parc d’avions de combat russe et ceci progressivement au détriment de MIG. L’arrivée prochaine dans les unités de combat des versions de SU-27SM3 et SU-30M2, SU34 et SU30CM ainsi que les Su-35 confirme que le constructeur Sukhoi se taille une part toujours plus importante du marché de la Force aérienne russe.

 

_SPN3372.jpg


 

Photos : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

23:17 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sikhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |