01/12/2015

Les bombardiers russes armés air-air en Syrie !

1039246244-1.jpg

Moscou, l'armée de l'air de russe annoncé que ses avions Sukhoi Su-24 « Fencer » et Su-34 « Fullback » d’attaque au sol opérant en Syrie ont été armés de missiles air-air.

Le développement intervient moins d'une semaine après qu’un Sukhoi su-24 « Fencer » a été abattu par Lockheed-Martin F-16 de l’armée de l’air turque. Par ailleurs, la Russie a terminé le déploiement de missiles sol-air Almaz-Antey S-400.

 

Quels missiles ?

Les bombardiers tactique sukhoi Su-24 et Su-34 sont équipés avec de missile Vympel R-27 et R-73.

Le Vympel R-27, est un missile air-air à moyenne / longue portée. Il est disponible avec une très large variété d'autodirecteurs. Les distances d'engagement sont varies selon la version, mais peut atteindre 130km.

Le Vympel R-73 est un missile à courte portée d’une portée de 40km. Le R-73 emploie un guidage infrarouge passif. Son capteur très sensible, refroidi par cryogénie, possède aussi un champ de débattement étendu de 60 ° dans toutes les directions par rapport à l'axe de vol du missile. Ce capteur peut être asservi au casque du pilote, permettant une désignation de l'objectif, simplement en regardant celui-ci. Il est également possible de désigner la cible de façon classique au radar ou bien en utilisant un IRST. Par ailleurs, ce missile est très insensible et résistant aux contre-mesures, ce qui le rend très difficile à leurrer.

Cette mesure vient compléter le renforcement aérien russe en Syrie, avec notamment l’escorte des bombardiers par des chasseurs Su-27SM et de Sukhoi Su-30SM (voir article avia news du 26/11).

 

Photos : Sukhoi Su-34 « Fullback » armé air-sol et air-air @ Sukhoi

26/11/2015

Syrie, les bombardiers russes seront escortés !

130311114.jpg

Moscou, prépare la réorganisation de sa flotte d’avions en Syrie, suite à la perte de son bombardier Sukhoi Su-24 « Fencer » abattu par la chasse turque.

 

Escorte des bombardiers :

La Russie prépare l’envoi de d’avions de chasse supplémentaires sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie. On parle ce matin de 10 à 12 chasseurs qui auront pour mission d’assurer la couverture de chacun des 24 bombardiers qui participent aux opérations contre les divers groupes de djihadistes. Deux type de chasseurs sont prévus, il s’agit de Sukhoi Su-27SM et de Sukhoi Su-30SM.

Un porte-parole de l’aviation russe précise qu’avant l'incident du Su-24M abattu par la Turquie, les bombardiers russes volaient sans être accompagnés par des chasseurs, car il n'y avait pas de risques d'être attaqué en vol et le risque d’un tir de missile de type « Manpad » est très faible.

 

Photo : Sukhoi Su-30SM @ Svido Stanislav

 

24/11/2015

L’avion russe abattu complique les choses !

CUkJDYWW4AAVyhk.jpg

 

Syrie, vous le savez certainement, ce matin l'aviation de chasse turque a détruit un avion de type Sukhoi Su-24 « Fencer » russe à la frontière entre la Syrie et la Turquie. Ce grave incident va compliquer les choses en Syrie, tout en augmentant la tension dans la région, mais également entre l’OTAN et la Russie.

 

Les deux camps se renvoient la responsabilité :

La Turquie et la Russie se renvoient les responsabilités de ce drame qui a couté la vie à l’un deux pilotes.

De son côté, l'armée turque affirme avoir abattu l'appareil ennemi après que ce dernier ait violé l'espace aérien national et dans le strict respect des règles d'engagement. L’armée turque assure avoir tenté par dix fois de prévenir l’équipage russe.

De son côté, le porte-parole de l’aviation russe déclare que le Su-24 se trouvait à 1 km de la frontière turque et que celui-ci, s’était écrasé à 4 kilomètres de la frontière, mais côté syrien.

Précisons que les deux camps avancent pouvoir justifiés leurs propos grâce aux relevés radar.

 

Conséquences :

Si, il est pour l’heure difficile de savoir quelle ampleur aura cet incident sur le long terme, il est par contre évident, que la tension est aujourd’hui montée d’un cran et que le « semblant » de rapprochement effectué ces derniers jours, suite aux attaques qui ont eu lieu à Paris, vient d’en prendre un sérieux coup.

De plus, de nombreuses questions sont posées, comme celle-ci : L’aviation turque ne pouvait-elle pas simplement raccompagner l’avion russe hors de la frontière (si celui-ci se trouvait effectivement en Turquie) comme cela se fait en matière de police du ciel entre deux pays qui ne sont pas en guerre ?

 

Le Sukhoi Su-24 « Fencer » 

Le Sukhoi Su-24 « Fencer » est un bombardier tout-temps de première ligne. Au total, environ 1’400 exemplaires en ont été produits.

Lorsque les Soviétiques virent les premières images du F-111 américain, en 1964, ils prirent conscience du retard qu'ils avaient dans le domaine du bombardier de pénétration à basse altitude. N'ayant à opposer que de modestes et anciens Yak-28 et Il-28, ceux-ci s'inspirèrent de l’avion américain pour concevoir un nouvel appareil.

C’est en 1969, dans le plus grand secret, le premier Su-24 prenait l'air. Les Occidentaux n'en entendront parler qu'en1971. Durant l’année 1975, l’avion entra en service.

 

Sukhoi_Su-24_inflight_Mishin.jpg

Photos : 1 Su-24 abattu ce matin 2 Sukhoi Su-24 Fencer @VVP

 

 

 

 

20/11/2015

Syrie, arrivées des E-3G « Sentry » !

8894549043_e2a8754617_b.jpg

L'US Air Force vient de confirmer l’envois de la version la plus moderne de l’E-3 « Sentry » AWACS, soit le standard « G » Block 40/45 en déploiement en Asie du Sud-Ouest, où il servira en soutient à la campagne

Le nombre d’aéronef n’est pas divulgué, cependant l’USAF précise qu’ils font partie de l’escadre du 552ème escadron de contrôle aérien basé à Tinker, en Oklahoma.

 

L’E-3G « Sentry » :

L’E-3G « Sentry » est le standard le plus moderne du célèbre avion d’alerte lointaine et de détection avancée de l’US Air Force. Le poste de pilotage modernisé dispose de cinq écrans offrant à l’équipage une interface conviviale et personnalisable, en ce qui concerne la navigation et les données radar. Rockwell Collins fourni le système de gestion de vol, y compris les écrans EFIS, ainsi que les ordinateurs de gestion de vol.  Le nouveau standard comprend l’installation de systèmes de communications modernes, la mise à jour des capacités de détections et d’accompagnement des cibles avec analyses des menaces. L’avion fonctionne en réseau et permet une communication directe avec les autres appareils engagés. De plus, le standard Block40/45 offre une interface homme-machine simplifiée, qui permet à l'utilisateur d’intégrer les mises à jour de données tactiques « Link Information (TADIL) ».

 

boeing-e3-sentry-awacs.jpg

Photos : Boeing E-3G Block40/45 « Sentry » @ USAF

 

01/11/2015

Un nouveau lot de Sukhoi Su-34 « Fullback » !

Su-34_october_2015-1.jpg

 

 

Moscou, la société Sukhoi confirme avoir remis un autre lot de deux Su-34 « Fullback » (n°de série 06-12 & 06-13) aux Forces aériennes et spatiales russes. Les avions ont décollés de l'aérodrome de  VPChkalov Novosibirsk Aircraft pour rejoindre le lieu de déploiement près de Lipetsk.

À l'heure actuelle l'usine Sukhoi  fonctionne avec une efficacité maximale. Le contrat d'Etat avec le  ministère de la Défense de la Fédération de Russie comprend des livraisons jusqu’en 2020.

 

Baptême du feu en Syrie :

Le 28 septembre dernier se sont six Sukhoi Su-34 « Fullback » qui ont rejoints l’aéroport de Lattaquié en Syrie pour compléter le dispositif russe d’appuis des forces de l’armée syrienne fidèle à Bachard El-Assad. Ces appareils proviennent de la base aérienne de Mozdok en Ossérie du Nord. Les Su-34 ont pour mission le bombardement lourd à moyenne distance avec 36 bombes de 250kg. La polyvalence du « Fullback » permet également la reconnaissance avec des capteurs infrarouges et une caméra panoramique AP-404. Il peut également emporter le puissant brouilleur de type L175V/KS418.

 

1018887409.jpg

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Su-34_october_2015-2.jpg

Photos : 1 & 3 Les nouveaux Su-34 lors de la livraison @ Sukhoi 2 Bombardement en Syrie @VVF