12/02/2016

L’Iran prépare l’achat de Sukhoi Su-30 !

654.jpg

Téhéran, après une première commande confirmée pour 24 avions de combat chinois CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) J-10 « Dragon Véloce », l’Iran prépare l’achat d'un nombre indéterminé, pour l’instant ,de Sukhoi Su-30SM russes.

L'accord proposé, qui a été divulgué par le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan, lors d'une interview à la télévision nationale a démontre la volonté du pays à combler rapidement ses faiblesses militaires dues à l’embargo.

Cette annonce est la dernière indication que Moscou et Téhéran préparent un important contrat d'armement après la levée officielle des sanctions économiques contre le pays.

Il faut rappeler que si le pays est toujours en restriction concernant les programmes de missiles balistiques, il existe une exception, selon laquelle les ventes d'armes individuelles peuvent être autorisées au cas par cas par le Conseil de sécurité des Nations Unies (sous réserve des votes et vetos habituels). Cette exception pourrait permettre de fournir Téhéran en moyens militaires dont elle a besoin après des décennies de sanctions américaines et internationales.

 

Photo: Sukhoi Su-30 SM@ Sukhoi

 

11/02/2016

La Biélorussie commande le Sukhoi su-30SM !

764.jpg

 La Biélorusssie et la Russie ont conclu un accord de principe sur la vente de 12 Sukhoi Su-30SM, selon le vice ministre de la Défense biélorusse le Major général Igor Lotenkov. Les livraisons devraient débuter en 2020.

Les Sukhoi Su-30SM vont progressivement remplacer les MiG-29 « Fulcrum » et venir épauler la flotte de Su-27 actuellement en phase de modernisation. Un accord de partenariat entrera également en vigueur pour la maintenance, en effet l'usine de réparation des aéronefs n° 558 située à Baranovichi dans l'ouest de la Biélorussie a déjà les compétences nécessaires pour entretenir et réparer les aéronefs de la série Su-27/30.

 

Le Sukhoi Su-30SM :

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

3618429884.jpg

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Sergy

24/05/2015

L’aéronavale russe en plein développement !

2307318.jpg

 

L’aéronavale russe est en pleine mutation, l’arrivée de nouveaux avions et projet d’un nouveau porte-avions vont profondément renforcer les capacités de la marine russe ces prochaines années.

 

Nouveaux aéronefs: 

 

Le Sukhoi SU-30SM a reçu l’approbation de la marine pour un approvisionnement à large taux de production. Selon l'amiral Chirkov, cette acquisition de SU-30SM est prévue dans le cadre d'un achat important qui comprend 21 nouveaux avions qui devront être livré d’ici 2020. Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

De plus, en parallèle à l’arrivée prochaine des SU-30SM, la marine russe est actuellement en cours d’introduction du MiG-29K/KUB, dont une vingtaine aéronefs sont prévu, dans le cadre d’un premier lot d’acquisition. Le MiG-19K/KUB est un appareil multi-rôles, destinés à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MIG-29.

Les MiG-29K/KUB sont basées sur les portes-avions dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage d'arrêt.

Les MiG-29K/KUB dispose d’un radar multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Par la suite, les MIG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination pour cibles terrestres.

 

4036014373.jpg

 

Projet d’un porte-avions nucléaire : 

 

La marine russe prévoit par ailleurs, de lancer un nouveau projet concernant un porte-avions nucléaire de nouvelle génération, connu sous le nom de projet 23000E Chtorm (Tempête). Selon les premières informations disponibles, le futur porte-avions russe sera long de 330 m, large de 40 m, pour un déplacement d'eau de 90.000 à 100.000 tonnes et une vitesse maximale de 30 nœuds (vitesse de croisière de 20 nœuds). Son tirant d'eau serait de 11 mètres. Son équipage comprendra entre 4.000 et 5.000 personnes. Le bâtiment doit pouvoir embarquer

entre 80 et 90 aéronefs (avions et hélicoptères), dont des MiG-29K SU-30SM, hélicoptères Ka-27 & Ka-52K.

 

 

Photos : 1 Sukhoi Su-30SM @ Svido Stanislav 2 MiG-29K @ Marine russe 

12/02/2014

Russie, Su-35 et Su-30SM au menu !

07-Su-35_17-06-2013_Le_Bourget_Rob_Vogelaar.jpg


Komsomolsk-sur-l'Amour (Extrême-Orient), le Consortium aéronautique unifié (OAK) vient de livrer ce mercredi 12 avions de combat Sukhoi Su-35S supplémentaire à l’aviation russe. En parallèle, on apprend que 21 Sukhoi Su-30SM seront livrés durant l’année.

Sukhoi Su-35 :

Une nouvelle tranche de chasseurs polyvalents Sukhoi Su-35S ont été remis mercredi à l'Armée de l'air russe à Komsomolsk-sur-l'Amour.  Novosti sur place. Les avions équiperont le 23e régiment de chasseurs cantonné sur l'aérodrome de Dzemgi, dans le territoire de Khabarovsk. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et le président du Consortium aéronautique unifié (OAK) Mikhaïl Pogossian ont assisté à la cérémonie de remise des avions, organisée à l'usine aéronautique Gagarine de Komsomolsk-sur-l'Amour. Ces 12 appareils vont rejoindre les 6 premiers exemplaires déjà opérationnels.

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques. Le pilote dispose de deux écrans MFI à affichage multi-fonctions de 9x12 pouces pour une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du SU-35S dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60 °. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de l'avion est de 6000 heures d'heures de vol, le cycle de vie est de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4.000 heures.

Livraison de Su-30SM : 

Par ailleurs, 21chasseurs lourds de type Sukhoi Su-30SM seront remis au ministère russe de la Défense en 2014, a annoncé mercredi Oleg Demtchenko, président du groupe russe Irkout, qui fabrique ces appareils. 

"Nous avons déjà livré 16 chasseurs de type Su-30SM aux Forces aériennes du pays. Cette année, nous livrerons 21 appareils supplémentaires", a indiqué M.Demtchenko au salon aéronautique de Singapour. 

Le Sukhoi SU-30SM :


 

563190616.2.jpg


Les Su-30SM se différencient  des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol, mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

Photos : 1 Sukhoi Su-35S au Bourget @ Rob Vogelaar 2 Sukhoi Su-30SM @ Oleg Belyakov

19:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : aviation russe, sukhoi, su-35s, su-30sm |  Facebook | |

03/09/2013

La Marine russe confirme le SU-30SM !

DSC_5873.jpg


 

 

MOSCOU, la Marine russe a confirmé mardi son intention d'aligner le chasseur de dernière génération Sukhoi SU-30SM «Flanker» dans le cadre d'une large montée en puissance de ses capacités de combat, selon le commandant de la marine en chef l’amiral Viktor Chirkov, lors d'une conférence de presse à l'Académie navale Kuznetsov.

 

Après avoir entamé des négociations avec le constructeur Irkut pour la livraison de 12 avions SU- 30SM à la mi-2011, la Marine russe s'attend maintenant à recevoir «plusieurs dizaines» de ces appareils. Le SU-30SM a reçu l’approbation de la Marine pour un approvisionnement à large taux de production. Selon l'amiral Chirkov, cette acquisition de SU-30SM est prévue dans le cadre d'un achat important qui comprend 21 nouveaux avions qui devront être livré d’ici 2020.

 

L’Armée de l’air russe a déjà commandé 60 Sukhoi SU-30SM, la Marine compte se doter du même appareil et par la suite, procéder à des commandes additionnelles conjointes avec l’Armée de l’air.

 

Sukhoi SU-30SM : 


 

349057970.jpeg


 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.


 

DSC_5815.jpg


 

Photos :  1 & 3 Sukhoi SU-30SM @ Sergy 2 Cockpit @ Irkut

21:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marine russe, aéronavale russe, sukhoi, su-30sm |  Facebook | |