28/04/2016

Essais de levage pour le CH-53K !

1461681365229.jpg

West Palm Beach en Floride, Sikorsky (Lockheed-Martin) a annoncé que les essais de transport lourd avec le CH-53K « King Stallion » ont débuté. L’un des deux prototypes a effectué avec succès une série de levages externes avec une charge de 12.000 livres.

Les deux prototypes du CH-53K de transport lourd ont réalisé plus de 50 heures de vol combinées dont un vol à une vitesse supérieure à 140 nœuds. Le troisième et le quatrième prototype viendront les rejoindre cet été. Dans les prochaines semaines, le CH-54K va transporter respectivement 20.000 et 27.000 livres de charges utiles externes. Le CH-53K dispose d’une capacité de transport de 36'000 livres.

Le CH-53K « King Stallion » :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion» qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 36 000 sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric T-408 offrant un meilleur couple surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6’000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple, emporter en interne une Jeep «Humvee».

Et pour assurer des qualités de vol avec une faible charge de travail pour le pilote, le CH-53K est doté d’une avionique numérique Rockwell Collins qui va réagir à travers un système de commandes de vol « fly- by-wire » développé par Sikorsky et Bae Systems.

Le Corps des Marines a l'intention de commander près de 200 hélicoptères de type CH-53K pour équiper huit escadrons opérationnels et un escadron de formation.

 

3206394194.jpg

Photos : 1 Levage de charge 2 CH-53K @ Sikorsky

12/04/2016

Black-Hawk supplémentaires pour le Mexique !

3369788320.jpg

Sikorsky reçu un contrat du Mexique pour 7 hélicoptères UH-60M « Black-Hawk » pour un montant de 54.9 millions de dollars. Les livraisons doivent être achevées pour février 2019. L'UH-60M est déjà en service au Mexique au sein de la Force aérienne, la marine et la police fédérale.

 

Le Sikorsky UH-60M sélectionné pour le Mexique : 

Les hélicoptères Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» mexicains reprennent la motorisation de type General-Electric T-700-701D et sont dotés des équipements standards en service dans l’armée américaine avec par exemple : les systèmes de navigation GPS/INS embarqués, deux mitrailleuses M134 de 7,62 mm, un  systèmes de planification de mission de type AN/AVS-9 et des lunettes de vision nocturne. En matière de communication, les radios Rockwell Collin AN/ARC-210 et RT- 8100 équiperont les appareils.

L’UH-60M est déjà en service dans la Marine mexicaine avec trois hélicoptères livrés en août 2011. Ces appareils ont été remis par l’US Northern Command dans le cadre de l’Initiative Merida, qui est conçue pour aider les forces mexicaines dans leur lutte contre les cartels de la drogue et d’autres activités criminelles organisées. La police dispose également de 3 UH-60M livrés en 2011.

 

Photo : UH-60M Balck-Hawk de la marine mexicaine @ Marine Mexiciane

17/03/2016

L’USAF a besoin de 41 nouveaux hélicoptères !

030807-F-7823A-002.jpg

L'US Air Force a besoin de 41 nouveaux hélicoptères pour renforcer ses capacités de sécurisation de ses sites de missiles balistiques intercontinentaux à tête nucléaire. Actuellement l’USAF dispose de 25 hélicoptères UH-1N « Huey » dans le cadre de ce besoin spécifique et l’Air Force envisage de remonter ce nombre jusqu'à 41 hélicoptères.

Témoignant devant le Congrès le 16 mars dernier, l’adjoint pour les questions d’acquisition de l’USAF, le Lt Gen Arnold Bunch a confirmé ce nombre. L’objectif est d’acquérir des Sikorsky UH-60M « Black Hawk » pour un coût de 1,4 milliard de dollars. Il s’agit notamment de remplacer l’actuel flotte vieillissante de UH-1N.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

 

1035239538.jpg

Photos : 1 Sikorsky UH-60 Black-HawkCockpit @ Sikorsky

 

 

15/03/2016

Le second CH-53K rejoint le programme d'essais en vol !

second-CH-53K.jpg

West Palm Beach, le second prototype du Sikorsky CH-53K « King Stallion » a réalisé son premier vol. Le second CH-53K va rejoindre ces prochains jours, le programme d’essais en vol en vue de l’obtention de la certification.

Etat du programme :

Le premier Sikorsky CH-53K a atteint la vitesse de 120 noeuds et dépassé les 35 heures de vol, y compris avec un pilote de service de l’US Marines Corps aux commandes. Au total, l’hélicoptériste Sikorsky prévoit de faire voler quatre prototypes du CH-53K, pour un programme de tests d’une durée d'environ trois ans.

Sikorsky CH-53K « King Stallion » :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple, surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite élastomère, dotés de pales avec pointes xénomorphes. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

Le Corps des Marines a l'intention d’équiper huit escadrons actifs, un escadron de formation, et un escadron de réserve pour soutenir les besoins opérationnels avec le nouvel appareil.

 

EDM2_009.jpg

Photos : 1 Le second CH-53K 2 le premier exemplaire @ Sikorsky

 

21/02/2016

La Malaisie cherche un nouvel hélicoptère de lutte anti-sous-marine !

AgustaWestland-AW159.jpg

La Malaisie a déclaré avoir débuté les évaluations initiales en vue de l’achat d’un nouvel hélicoptère de lutte anti-sous-marine. La Royal Malaysian Navy (RMN) a commencé des évaluations préliminaires en vue de l’acquisition de 6 hélicoptères en version navale.

Trois concurrents :

La série de tests préliminaires en vue de l’achat du futur hélicoptère de lutte ante-sous marine comprend trois concurrents qui sont:  l’AgustaWestland AW159, le Sikorsky MH-60R « Seahawk » et l’Airbus Helicopters H225M.

AW159 Lynx Wildcat :

2324879023.jpg

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multi-rôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011.

Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

Le MH60R «SeaHawk» :

maxresdefault.jpg

La version MH60R et le dernier développement du SH60 « SeaHawk » destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications. Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

Le H225M :

1965741484.jpeg

Le H225M est un hélicoptère de 11 tonnes bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), le transport aérien tactique, longue distance le transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et les missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère équipé d'un système de blindage et d'autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir, qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

Photos : 1 & 2 AW159 Lynx @ AgustaWestland 3 MH-60R Seahawk @ USN 4 Airbus Helicopters H225M@ Helibras