10/12/2016

Des Sea Hawk pour la marine espagnole !

3425.jpg

Le gouvernement espagnol a donné son feu vert à la marine pour l'acquisition de deux hélicoptères Sikorsky SH-60F « Sea Hawk » de transport tactique. Cet achat initial dune valeur de 42,7 millions de dollars) a été approuvé par le cabinet le 2 décembre dernier. Il s’agit d’une première étape en vue de l’acquisition d’un total de six nouveaux hélicoptères.

Ces deux premiers SH-60F viendront remplacer les vieillissants Sikorsky SH-3 « Sea King » qui ont été exploités par la marine espagnole (Armada Española) pendant un demi-siècle. La décision d'acheter le SH-60F « Sea Hawk » a été prise après plusieurs années de discussions entre la marine et Airbus sur la possibilité de commander le NH90 NFH. Malheureusement les négociations sur le prix n’ont jamais abouties.

Le Sikorsky SH-60F « Sea Hawk » :

Le SH-60F vola pour la première fois en 1987 et entra en service en 1989. Le SH-60F est assez proche du SH-60B. Ses missions sont pour l'essentiel les mêmes. Le SH-60F est conçu pour protéger avec d'autres hélicoptères une flotte entière à partir d'un bâtiment de surface. Il doit le protéger des menaces de surface dans un périmètre de 50 miles et jusqu'à 150 miles pour les menaces sous-marines. Il peut lancer et écouter les bouées acoustiques grâce à un quatrième homme d'équipage. Il traque les sous-marins grâce à son sonar actif AQS-13F (au lieu d'un MAD) et bénéficie d'un pilote automatique pour les phases de vol stationnaire. Il assure les missions de transport entre navires de la flotte.

Photo : Sikorsky SH-60F « Sea Hawk » de la marine américaine@ USN

 

08/12/2016

Des S-70i pour le Chili !

Sikorsky_S-70i_Black_Hawk_SP-YVC_ILA_2012_03.jpg

L’Armée de l’air chilienne recevra 6 hélicoptères Sikorsky S-70iTM « Black Hawk ». Les négociations avec Sikorsky ont abouti à un accord. C’est la filiale polonaise PZL Mielec qui produira les appareils.

Les Sikorsky S-70iTM « Black Hawk » vont venir épauler les Bell 412 et UH-1 en service au sein de l’Armée de l’air. Les conditions de prix de l'accord n'ont pas été divulguées, mais comprennent un ensemble de soutien avec des pièces de rechange, la formation et le soutien technique sur place.

Le S-70i TM«Black-Hawk»: 

Le Sikorsky S-70iTM est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau « Black-Hawk » «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. 

 

Photo : S-70iTM @ PZL Mielec / Sikorsky

23/10/2016

Première phase d’essais réussie pour le King Stallion !

2999381134.jpg

West Plam Beach, Sikorsky (Lockheed-Martin) a annoncé le CH-53K « King Stallion » a terminé avec succès ses essais opérationnels initiaux au sein du Corps des Marines des Etats-Unis. Ces essais avaient pour but de vérifier les capacités clés de l'hélicoptère en matière de transport lourd.

L'évaluation opérationnelle effectuée par le Corps des Marine marque une étape importante dans la décision future du lancement du faible taux de production initial décision (CRTR) l’année prochaine.

Les tests ordonnés par le Corps des Marines portaient sur des scénarios de levage externes de 27.000 lbs. (12,200 kg) en vol stationnaire et sur12.000 lbs (5.422 kg) avec transport sur une distance de 110 nautiques miles. L’hélicoptère devait également démontrer sa capacité d’emport interne avec une jeep Humvee (voir photo) ainsi que réussir des exercices d’embarquement et débarquement de troupes, emport de palettes cargos et réussir le ravitaillement en vol ainsi l’adaptation au transport de civières en mode MEDEVAC.

1477062540770.jpg

Selon les équipages du Corps des Marines, le CH-53K s’est révélé parfaitement fiable et permet grâce nouvelles commandes de vol d’opérer en parfaite sécurité dans un environnement complexe de jour comme de nuit.

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

 

1477062512147.jpg

Photos : 1 Le CH-53K « King Stallion » 2 Exercice de levage 3 Chargement d’un Humvee@ Sikorsky

22/10/2016

La Malaisie modernise ses S-61 « Sea-King » !

140607-Z-IX631-075.jpg

Le Ministère de la Défense malaisien va moderniser une partie de sa flotte d’hélicoptères Sikorsky S-61 « Sea-King ». C’est la société MRO Heli-One qui sera chargée des opérations.

La société MRO Heli-One effectuera les travaux de modernisation avec le soutien de la firme malaisienne MRO Airod. La mise à niveau des vétustes Sikorsky S-61 « Sea-King » comprend principalement une mise à jour de l’avionique avec des écrans EFIS couleurs, un nouvel ordinateur de mission et un nouveau radar de recherche. La mise à niveau sera compatible avec l’emploi de lunettes de vision nocturne. La Malaisie a sélectionné les entreprises Universal Avionics, Rockwell Collins et EuroAvionics comme fournisseurs du nouveau matériel.

Retrait retardé :

La Malaisie avait prévu de retirer sa flotte de Sikorsky S-61 « Sea-King » en 2012. Cependant, faute de moyens financiers, le pays n’a pu commander que 12 hélicoptères Airbus EC725 pour venir remplacer une flotte de 30 hélicoptères S-61. Pour palier à la demande des militaires, le pays doit aujourd’hui maintenir et moderniser le vieil hélicoptère dont l’âge moyen est de 41 ans.

 

Sikorsky-S-61-Nuri_SDASM-700x357.jpg

Photos : Sikorsky S-61 « Sea-King » malaisien@ Force aérienne malaisienne

 

 

04/09/2016

UH-60 supplémentaires pour Taïwan !

3867662838.jpg

La Force aérienne taïwanaise (ROCA) a exercé une option pour l’achat de 24 hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » supplémentaires. L'acquisition a été annoncée par le Département américain de la Défense (DoD). L’hélicoptériste américain Sikorsky a reçu un contrat d’une valeur de 135,4 millions de dollars.

Taiwan avait déjà en commande 60 UH-60M, avec ces 24 nouveaux hélicoptères, le pays disposera de 84 appareils. Les premiers hélicoptères sont arrivés sur l’île en décembre 2014.

UH-60M adaptés pour Taïwan : 

Les hélicoptères Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» destinés à l’armée taïwanaise diffèrent sensiblement de la version initiale. Ils reprennent la motorisation de type General-Electric T-700-701D, mais sont dotés de divers équipements électroniques sélectionnés par Taïwan, comme le système d’alerte radar AN/APR-39A (V) de Northrop-Grumman, le système de leurre anti-missile AN/ALQ- 144A (V), ainsi que du système d’alerte d’approche missile AN/AAR-57 de BAe Systems. Les aéronefs sont également dotés d’un système de détection laser de AN/AVR-2B développé par Goodrich. Les pilotes peuvent voler à l’aide des lunettes de vision nocturne AN/AVS-9 du fabriquant Exelis.

Une liaison de données est incorporée aux UH-60M, afin de pouvoir communiquer avec les unités au sol et les AH-64E «Apache» BlockIII.  

 

3037263453.jpg

Photos : 1 UH-60M 2 Cockpit@ Konrad Bodzak