11/07/2014

Embraer partenaire du Gripen E !

3248674945.3.jpg

 

L’avionneur brésilien Embraer, troisième constructeur mondial, s’associe avec Saab en tant que partenaire du programme d’avion de combat Gripen E. Embraer et Saab ont signé un protocole d'accord pour un partenariat dans la gestion du programme conjoint pour le projet F-X2, conformément à la sélection du Gripen E pour le Brésil. En vertu de cette entente, Embraer jouera un rôle de premier plan dans la performance globale du programme, ainsi que pour la production et la livraison du Gripen E pour l'Armée de l'Air brésilienne. 

 

Embraer va coordonner toutes les activités de développement et de production au Brésil, au nom de Saab, participera à l'élaboration de systèmes, l’intégration et les essais en vol, l'assemblage final et les livraisons. 

 

La finalisation du contrat d’achat de la première tranche de 36 Gripen E (sur un total de 100) devrait être signé avant la fin de cette année.

 

Photo: Gripen E aux couleurs brésiliennes @ Saab

 

 

19:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, saab, gripen, gripen blog, gripen brésil, fx2 |  Facebook | |

20/06/2014

Le Gripen teste la nacelle ESTL !

 

81f327886bd274a2_org.jpg


 

L’Armée de l’air suédoise a testé une nouvelle nacelle d'auto-protection sur un avion de combat JAS-39C Gripen. La nacelle ESTL est un nouveau système produit par la division des systèmes de guerre électronique de Saab.

 

La nacelle ESTL est un nouveau système d’autoprotection complet servant à la détection du départ d’un missile adverse, puis le leurrage de celui-ci. L’ESTL permet la lutte contre des missile air-air et sol-air. Cette nacelle peut-être installée sur n’importe qu’elle aéronef, elle est compatible pour une installation depuis les pylônes destinés aux AIM-9 «Sidewinder» et AIM-130 «AMRAAM».


 

estl animation copy.jpg


 

L’ESTL peut être configuré pour différents scénarios de menace, ce système permet de manière simple de renforcer les défenses d’avions face aux dernières génération de missiles à guidage infra-rouge et radar (RF & IR). Le système d'alerte missiles d’approche (MAW) fournit des données de détection et de suivi rapide et précis de l'approche missiles. 

Puis le système libère la contre-mesure adaptée à la menace via les éjecteurs BOH/BOL ou un système de brouillage Jammer Transmitter.

 

Cette nacelle n’est pas destinée à la famille «Gripen» qui dispose déjà de l’ensemble des systèmes d’autoprotection des plus récent, mais doit permettre l’équipement d’aéronefs plus ancien. 


 

estl on gripen.jpg


 

Photos : 1 Gripen C en vol avec l’ESTL   2 La nacelle ESTL @ Saab

 

 

28/03/2014

Pilatus & Saab signent un mémorandum !

PC-21.jpg

Stans, Pilatus Aircraft et Saab Aerospace viennent de signer un mémorandum d'accord sur une coopération de grande envergure concernant la coopération industrielle, liée aux compensations de l’achat des 22 Gripen E.

Deux objectifs :

L’objectif premier étant de fournir à la Suède une vingtaine d’avions écoles Pilatus PC-21 pour remplacer les actuels appareils Saab 105 (SK60), en service depuis plus de trente ans, au sein de la Flygvapnet.

Le second objectif de cet accord concerne la création d’une centaine d’emplois qui seront liés à la fabrication de structures du Gripen, mais aussi de renforcer la collaboration entre les deux avionneurs sur d’autres projets aéronautiques. Il est également prévu que Saab et Pilatus coopèrent sur le développement de logiciels pour leurs avions et ceci en parallèle avec les synergies des portefeuilles de produits des deux sociétés. Le contrat prévoit la création d’un centre de développement aéronautique commun aux deux firmes, qui rapporterait 500 millions de francs à la Suisse.

Pour Markus Bucher, directeur général de Pilatus Aircraft Ltd " Il s'agit d'une coopération fructueuse et durable pour les deux sociétés, la Suède et la Suisse pourront ainsi bénéficier à part égale d’une large collaboration ».

Photo : PC-21 @ PIlatus

 

25/02/2014

Patrouille Suisse sur F/A-18 & Solo Display sur Gripen !

US_Navy_020920-N-1522W-021_The_U_S__Navy_Blue_Angels_Flight_Demonstration_Team_performs_fly-by_formation_at_the_^ldquo,_2002_Neptune_Festival_Air_Show_^rdquo,_.jpg

 

Je vous l’expliquais dans un article précédent, la survie de la Patrouille Suisse tient de l’acceptation ou non le de la Loi sur le fond Gripen. La question est ouverte, quel appareil pour la futur patrouille Suisse ?

 

 

Patrouille Suisse sur F/A-18 :

 

 

L’idée fait son chemin, la Patrouille Suisse pourrait être équipée à partir de 2016, date à laquelle la flotte de F-5 sera retirée du service, d’avion de combat Boeing F/A-18 « Hornet ». Mais pour cela, il faut impérativement disposer d’une dotation minimale de 50 avions de combat, afin de pouvoir assurer les entrainements et les tournus, sans parler de la mise en place de la  Police de l’air 24/24. Autrement dit, si le peuple refuse l’achat des Gripen E, les 32 Hornet ne pourront être utilisés pour la Patrouille Suisse. Celle-ci n’existera plus sous sa forme actuelle et donc sur un jet de combat.

 

A la manière des Blue Angels :

 

La mise en œuvre de la Patrouille Suisse sur avion de combat F/A-18 ne poserait techniquement pas de problème, cet avion équipe déjà la prestigieuse patrouille de l’US Navy les Blue Angels. Par contre, dans un premier temps il ne faudrait s’attendre à voir une patrouille de Hornet repeinte en rouge et blanc, celle-ci volerait avec les couleurs actuelles des Hornet. Par la suite, il est par contre envisageable selon certaines sources, de repeindre un petit nombre de Hornet.

 

Solo Display sur Gripen E :

 

Dans le cas d’une telle décision, le Swiss Solo Display transiterait tout naturellement sur le Gripen E.

 

En approuvant de manière univoque cette acquisition par un OUI au Gripen et donc un OUI à notre armée, c'est également un OUI à l'avenir des Forces aériennes et des cartes de visite que réprésentent la Patrouille Suisse et le Swiss Solo Display. 

366.jpg

 

 

Photos : 1 Les Blue Angels @ USNAVY 2  Gripen C Sweeden Solo Dipslay@ Fligvapnet

 

 

01/02/2014

Gripen E, le Brésil et Saab négocient !

unnamed-1.jpg


 

 

Le Brésil a choisi le Gripen E de Saab, voici venu le temps des négociations du contrat. Pour le Commandant de la Force aérienne, le Brigadier Juniti Saito, il s’agit d’un soulagement et la fin d’un long feuilleton.

 

Toujours sur le choix de l’avion, le Bigadier Juniti Saito déclarait cette semaine que l’avion suédois avait très rapidement séduit les pilotes avec sa nouvelle avionique et ses nombreuses capacités technologiques, comme par exemple l’extraordinaire capacité de détection du radar  AESA ES-05 «Raven» qui surpasse ses concurrents. 

 

Mais d’un autre côté, l’avionneur Saab offre un véritable partenariat technologique aux différentes industries brésiliennes avec la possibilité de produire des parts importantes de l’avion mais également dans une collaboration plus large permettant aux industriels brésiliens de conserver un propriété intellectuelle des produits manufacturés. 

 

De nombreuses synergies ont été trouvées entre les deux pays en matière de développement, comme par exemple l’installation de système d’alerte lointaine (AEW) de Saab sur des appareils de la famille Embraer.

 

Les négociations :


 

unnamed.jpg


 

Le Ministre de la Défense brésilien Celso Amorim a rencontré le secrétaire suédois à la Défense Carl von der Esch, la semaine dernière pour discuter de l'avancement des négociations du contrat.  Les premières informations qui ont filtrés de cette rencontre, s’avèrent très positives quant à un partenariat entre les deux pays.

En marge de cette rencontre, un groupe de travail sera créé afin de surveiller le processus d'achat de l'aéronef.

 

Le contrat pour l'achat et la production de l'avion Gripen E doit être signé par la FAB et conduira l’entreprise Embraer à produire et livrer l’avion. Embraer sera l’entrepreneur principal. Les négociations de ces prochaines semaines vont permettre de définir les responsabilités d’Embraer dans la production.

 

Suédois et Brésiliens attendent la Suisse : 

Si la commande du Brésil pour 36 appareils est importante et sera augmentée probablement jusqu’à 100 appareils, en résulte donc un important chantier en matière de production. Les négociateurs suédois et brésiliens sont donc, dans l’attente du résultat du référendum suisse du 18 mai prochain. En effet, plusieurs éléments du Gripen E devraient être produits dans notre pays et rejoindre les futurs appareils brésiliens et suédois. 

En effet, avec un OUI le 18 mai prochain, la petite industrie aéronautique suisse aura l’opportunité de rejoindre une nouvelle force industrielle sur le marché aéronautique !

Photos : 1 Image de synthèse Gripen E brésilien 2 Table des négociations entre brésiliens et suédois @ FAB/Gouv. brésilien