26/11/2015

RUAG, contrat pour le Gripen E !

 

saab,gripen e,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Emmen, l'entreprise suédoise de défense et de sécurité Saab a signé avec la société Ruag d'Emmen (LU) un contrat de plus de 80 millions de francs. La convention porte sur des dispositifs de suspension de charge pour le Gripen E/F.

Les nouveaux composants sont destinés à la Suède et au Brésil, a indiqué jeudi Ruag dans un communiqué. Ils sont conçus pour supporter des réservoirs de carburant, des systèmes d'exploration ou encore des missiles. Quelque 33 prototypes et 546 pièces sont concernés par ces nouveaux appareils. Les premiers dispositifs devraient être livrés fin 2016. Mais leur production en série durera jusqu'en 2026, selon les prévisions. La firme lucernoise fera appel à plusieurs fournisseurs de la région pour leur réalisation.

Un second contrat:

En mars 2014, l'entreprise en mains de la Confédération avait déjà décroché un mandat de 68 millions de francs pour le développement et la production d'éléments de suspension de charges pour le Gripen E. Ces contrats font partie de la promesse du groupe suédois en ce qui concerne le partenariat avec la Suisse et même si l’achat de l’avion n’a pas été validé. A noter, que l’ensemble des contrats pour la Suisse ne pourraient être adjugé que si celle-ci devait à l’avenir commander l’avion suédois.

Le contrat ont été signé aujourd'hui, en présence de Lennart Sindahl, Directeur Général Adjoint chez Saab, qui a déclaré: «Le succès de Gripen est construit sur le partenariat avec des entreprises de classe mondiale, il est évident que RUAG est le bon pour ce produit. Nous sommes donc très heureux d'établir cette large relation et à long terme, faisant de RUAG un fournisseur majeur dans le programme Gripen. ». « Dans le même temps, ce contrat est signal clair que la Suisse fait partie d’un marché clé pour Saab à l'avenir a-t-il ajouté ! Urs Breitmeier, PDG du groupe RUAG, a ajouté: "Ce contrat représente un sceau d'approbation de la division Aérostructure de RUAG à Emmen en vertu de l'expansion de notre partenariat à long terme avec Saab est également un signe positif pour l'avenir de tous nos employés ».

 

saab,gripen e,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Saab Gripen E 2 Signature du contrat @ RUAG

10/11/2015

AEW&C, les EAU choisissent le tandem Bombardier/SAAB !

saab_image_dubai_2048x904.jpg

Salon aéronautique de Dubaï, les Emirats Arabe Unis (EAU) ont choisi l’offre de Bombardier/Saab pour se doter du futur avion de surveillance et d’alerte lointaine AWACS. Le programme plus connu sous le nom de « Swing Role Surveillance System (SRSS) comprend un aéronef de type Bombardier Global 6000 et le système électronique de radar de type « Erieye » de Saab. Les EAU prévoient de commander deux systèmes complets.

L’avionneur canadien livrera donc la plateforme basée sur le jet privé Global 6000. La grande cabine du biréacteur Global 6000 offrira un espace confortable pour l’installation des postes de commandes et de surveillance. Le personnel pourra se tenir debout. Le poste de pilotage est doté du nouveau système d’avionique Bombardier Vision. Offrant les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers.

De son côté la Société de la Défense et de la sécurité Saab installera sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ». Le système Swing Role Surveillance System (SRSS) est capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

Le radar du système de mission Erieye AEW & C est actif à impulsions Doppler est il est associé à une liaison de donnée. Le système utilise une antenne à double face logée dans un carénage dorsal. L'antenne est fixe, et le faisceau est balayé par voie électronique, ce qui permet d'améliorer la détection et les performances de suivi par rapport aux antennes radars à dômes. L’Erieye détecte et suit les cibles aériennes et maritimes sur une portée officielle de 450 kilomètres (280 mi). Les caractéristiques du système comprennent: la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. L’Erieye dispose également d’une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

 

Photo : le futur SRSS Bombardier Global 6000/Saab Erieye @ Saab Defense

 

11/09/2015

Brésil, le contrat pour le Gripen E est effectif !

Gripen-NG_[Photo-creditFAB_Paulo_Rezende][Saab.com-Col-img-2340x1316px].jpg

 

 

Le 27 octobre 2014 Saab a annoncé la conclusion d'un contrat avec le gouvernement fédéral brésilien pour le développement et la production d’un premier lot de 36 avions Gripen NG. Le contrat est maintenant entré en vigueur, toutes les conditions requises sont remplies. Aujourd'hui, la valeur de l'ordre est de 39.3 milliards de couronnes suédoise. La prise de commande par l’avionneur suédois Saab est enregistrée et les premières livraisons à l'Armée de l'Air brésilienne seront entreprises de 2019 au 2024.

Le contrat de coopération industrielle afférents (y compris le transfert de technologie aux industries brésiliennes), qui a été signé en octobre 2014, est également en vigueur aujourd'hui.

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

«Grâce au programme Gripen NG, nous continuons à bâtir des relations industrielles entre le Brésil et la Suède. Je suis convaincu que cet important programme servira de plate-forme pour de nouvelles entreprises et contribuera à la croissance à la fois de l'industrie brésilienne et suédoise ", dit Marcus Wallenberg, président du conseil d'administration de Saab.

"Cette étape importante marque le début officiel du programme Gripen NG au Brésil. Nous allons maintenant travailler à plein régime pour assurer la ponctualité des livraisons des Gripen E au Brésil. Notre partenariat avec l'industrie brésilienne renforce la position de Saab en Amérique latine et soutient notre stratégie de croissance par le biais de la coopération industrielle », explique Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Le programme de transfert de technologie contribuera davantage à l'élaboration d'une base avancée de la défense au Brésil. Ingénieurs et techniciens brésiliens viendront chez Saab pour la formation sur les systèmes de l’avion à partir d’octobre à 2015.

 

«L'acquisition de Gripen NG apporte des avantages au-delà de l'élargissement de la capacité opérationnelle de l'armée de l'air brésilienne. En plus d'équiper FAB avec l'un des combattants les plus modernes du monde, la participation dans le développement du Gripen NG signifie une percée technologique pour l'industrie brésilienne ", explique le Lieutenant-brigadier Nivaldo Luiz Rossato, commandant de la Force Aérienne Brésilienne.

La FAB prévoit à terme l’acquisition de trois lots de Gripen NG pour un total de 102 aéronefs. Le développement et l’acquisition de la version Sea Gripen pour la marine ne concernent pas ce contrat.

 

IMG_0082.JPG

Photos : Gripen E et la FAB @ Sgt Rezende/FAB

02/09/2015

Une short list pour notre DCA !

hotnews.parsys.49365.Image.gif.jpeg

 

 

 

L'évaluation préalable dans le cadre du projet BODLUV 2020 s'est terminée à la fin de 2014. Partant d'une liste de fabricants, une liste réduite de candidats a pu être établie pour un système de moyenne portée après l'analyse des bases, des concepts et des entretiens menés. Jusqu’ici trois systèmes avaient été retenus. Les derniers travaux d’évaluation ont permis de ne retenir que deux systèmes.

 

bodluv2020,camm-l,iris.sl,thales,saab,infos aviation,blog défense

 

De plus, La société Thales Suisse SA a été désignée entrepreneur général pour la préparation de l'acquisition dans le cadre du projet « Défense aérienne basée au sol 2020 ( BODLUV 2020 ) ». A la fin août 2015, une nouvelle étape des travaux de projet en cours a pu être franchie avec la désignation d'un entrepreneur général suisse. Après l'achèvement de l'évaluation préalable pour BODLUV 2020 à la fin de 2014 et l'adoption d'une liste réduite des candidats entrant en question pour un système de moyenne portée ( MR ), les sociétés RUAG, Thales Suisse SA et Rheinmetall Air Defence ( RAD ) restaient encore en lice et ont été invitées à déposer leur candidature en qualité d'entrepreneur général. Tandis que RUAG s'est retirée dans le cadre de l'évaluation pour se concentrer sur des activités de sous-traitante pour la maintenance, un examen approfondi de l'aptitude a été effectué auprès des deux autres entreprises.

 

Deux systèmes et deux fabricants de radars :

 

bodluv2020,camm-l,iris.sl,thales,saab,infos aviation,blog défense

armasuisse procédera aux évaluations et aux vérifications et ceci  conjointement avec Thales Suisse SA. Les systèmes de missiles des sociétés Diehl BGT Defence GmbH & CO ( Allemagne ) Irish-SLM et MBDA UK Ltd ( Grande Bretagne ) CAMM-L, de même que les systèmes de radars des sociétés Saab Girafe 4A ( Suède ) et Thales Air Systems GM200 ( France ) seront évalués pour le système modulaire intégré de défense aérienne basée au sol de moyenne portée ( BODLUV 2020 MR ).

 

ob_7d45a3_gm200-sur-camion-800-01.png

 

Examen approfondi

Les offres remises ont été examinées et analysées de manière circonstanciée par des spécialistes d'armasuisse, des Forces aériennes, de la Base d'aide au commandement BAC, de la Base logistique de l’armée BLA et de l'Etat-major de l'armée. Thales Suisse SA reçoit d'armasuisse le mandat de préparer l'acquisition d'un système de défense aérienne basée au sol. L'objectif de cette phase est l'obtention la plus rapide possible de la maturité d'acquisition. Le projet sera vraisemblablement soumis au Parlement dans sa teneur et son ampleur définitives avec le programme d'armement 2017 ( progr arm 17 ).

 

Diehl BGT Defence Iris-SL : 

 

2629643094.jpg

Le système allemand Diehl BGT Defence Iris-SL/SLS/SLM est basé sur le missile air-air Iris-T qui équipe les Eurofighter et Gripen, la variante Iris SLM d’exportation est tirée depuis un lanceur vertical monté sur camion. Il permet une défense aérienne à courte et moyenne portée et est adapté pour la défense de l'espace aérien de site comme des aérodromes, mais permet également de couvrir de troupes au sol et des mouvements de blindés. L’IRIS SL permet une interception à 360° d’une portée de 40 km. Le système le choix entre plusieurs radars de dernière génération de type multifonction 3D (Saab Girafe 4A ou Thales GM200) capable de détecter toutes cibles volantes (avions, drones hélicoptères, missiles) ainsi que des roquettes, obus d’artilleries et mortiers.

 

 

MBDA CAMM-ER : 

 

1640764597.jpg

Le CAMM pour (Common Anti-Air Modular Missile) est une famille de missile surface-aérien cours de développement par MBDA. Le CAMM doit remplacer le «Rapier» et le «Sea Wolf»au sein des forces britanniques à partir de 2016.

Le missile CAMM doit être la base de différents missiles anti-aérien répondant aux besoins des différents armées britanniques (Army, Royal Navy, Royal Air Force).reprend le missile air-air « ASRAAM » qui équipe les Eurofighter anglais, mais se différencie avec l'utilisation d'un autodirecteur électromagnétique actif et d'une liaison de données bidirectionnel. Il est tiré en position verticale et possède la capacité de "soft launch", le missile est éjecté par un piston pneumatique et le propulseur s’allume quelques secondes après le lancement. Ce système doit être plus compact et permettant d'intégrer plus de missiles dans les lanceurs verticaux.

Contrairement au «Sea Wolf» et au « Rapier » le CAMM ne nécessite pas de radar de conduite de tir, permettant de mieux traiter les attaques saturantesLe CAMM-ER (version terrestre) doit pour détecter des cibles multiples à 40km de portée. Le système offre également un choix de radars 3D aux clients (Saab Giraffe 4A ou Thales GM200).

 

Photos : 1 les différents systèmes  2 Radar Saab Giraffe 4A 3 radar Thales GM20 4 Diehl BGT Defence Iris-SL/SLS/SL 5 MBDA CAMM-L

 

 

07/08/2015

Brésil, le sénat approuve le financement du Gripen !

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

Brasilia, la dernière étape en vue de l’acquisition de la première tranche d’avions de Combat Saab Gripen E par le Brésil est terminée, le Sénat vient d’approuver l’accord de financement portant sur un montant de 4.6 milliards de dollars pour l'achat de 36 Gripen E.

L'accord, a été signé le 5 août entre le Ministère brésilien de la Défense et le Swedish Export Credit Corporation ( FMV)pour un plan de financement définitif.

 

Nouveau taux d’intérêt :

Selon l'accord, les taux d'intérêt annuels seront fixés à 2,19%, contre 2,54% initialement demandé par le gouvernement suédois. Le Brésil a 25 ans pour rembourser le prêt, avec une période de grâce de huit ans.

 

Trois tranches :

Le Brésil a annoncé son intention d'acquérir un premier lot de 36 avions Gripen E dans le cadre de son programme de modernisation F-X2 en décembre 2013. Les 15 premiers avions seront produit en Suède sur les installations de Saab  de Linköping, les autres appareils seront produits au Brésil. La première livraison est prévue en 2019 et le dernier en 2024.

Au total le Brésil prévoit d’acquérir un total de 108 Saab Gripen E, trois lots allant de 2019 jusqu'à 2032. Il est probable que les deux autres lots seront entièrement assemblés au Brésil, de même que les avions potentiellement acquis par des clients régionaux futurs.

A cela il faut ajouter le développement navale du Gripen E le « Sea Gripen » destiné à l’aéronavale. Actuellement l’industrie participe à près de 50% dans le développement du projet.

 

Equipement connu : 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipements de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Gripen-NG-Mockup-cockpit-960x653.jpg

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track)le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

 

2251521495.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB @ SGT 2 Cockpit  Rezende/FAB 2 Gripen E FAB @ SAAB