12/10/2012

Gripen F, présentation à la presse !

Gripen%20Emmen%204158%2072%20dpi%20Liander.jpg


Ce matin s’est déroulé la dernière phase de la visite du démonstrateur Gripen F dans notre pays, soit la présentation à la presse. 

Les Forces aériennes en collaboration avec armasuisse ont présenté ce vendredi à Emmen (LU) les mérites du Gripen NG. lors d'une présentation aux médias de l'avion de démonstration Gripen F. Jürg Weber, chef du projet Gripen au centre fédéral d'armement armasuisse, a longuement présenté en allemand, mais aussi en français les détails du développement de l’avion, notamment le radar ES-05 «RAVEN» de type AESA. 

 

Emmen Press.jpg


Le Chef de projet des Forces aériennes, le colonel Fabio Antognini, pilote d’essais,  a loué la force de frappe du Gripen, aussi bien en temps de paix, qu'en situation de crise ou de conflit. Bien que le Gripen ne soit pas l'avion de combat le plus puissant, son avionique et ses systèmes remplissent les buts qui lui sont fixés et même bien au-delà, estime le colonel qui évoque «un bon choix, nous avons volé en collaboration avec les pilotes suédois et l'avion a réalisé d'excellentes performances. Nous sommes maintenant impatients de poursuivre le programme d'essais en vol».

«Le Gripen de nouvelle génération, est un système de combat avancé et moderne qui satisfait aux exigences de la défense aérienne de demain» a déclaré Jürg Weber.

Confirmations de certains faits :

Les Gripen «E» suisses seront tous neufs avec de nouveaux composants. Ainsi les Gripen E suédois et suisses auront toujours le même type de hardware et de software. Le calendrier est maintenu soit : les avions seront livrés dès le deuxième semestre 2018 pour un montant de 3,1 milliards de francs. 

Suppression des maladies de jeunesse :

Une fois l'acquisition du nouvel avion de combat signée, une équipe de spécialistes suisses accompagnera le développement du Gripen «E» dans le but de supprimer les éventuels risques qui pourraient subsister.

 

670265526.jpg


Photos : Gripen F en démo @Peter Liander

.


06/10/2012

Axalp, une première pour le Gripen !

axalp2011_064.jpg



Le traditionnel exercice de tir des Forces aériennes suisses se déroulera le mercredi 10 et le jeudi 11 octobre 2012 sur la place de tir d’aviation d’Axalp-Ebenfluh.

Le Saab Gripen F Demonstrator sera présenté pour la première fois en Suisse à l’occasion de l‘Axalp.
Les démonstrations aériennes des Forces aériennes suisses sont considérées dans le monde entier comme uniques et spectaculaires.

Voici un aperçu du programme:  

 Parade de F/A-18 Hornet et de F-5 Tiger II

 Présentation de PC-21

 Mobilité lors des tirs au canon en montagne 

 Engagement d’éclaireurs parachutistes 

 Opération de sauvetage et opération d’extinction 

 Démonstration des caractéristiques de vol des Cougar 

 Démonstration des caractéristiques de vol des EC635 

 Démonstration des caractéristiques de vol des F/A-18 Hornet

 Démonstration de la Patrouille Suisse 

 Pour la première fois, l'avion  de combat Gripen  F en Suisse et fera une démonstration sur le site exceptionnel d’Axalp.

 

 

"C'est un honneur pour nous d'avoir été invité à participer à cet événement de grande envergure et d'avoir l'occasion de démontrer les capacités du Gripen de nouvelle génération pour les Forces de défense suisses ainsi que pour les personnes en Suisse", explique Richard Smith, Directeur de la Campagne Gripen Suisse, Saab.

Gripen%20Emmen.jpg

 

Photos : 1 F/A-18 Hornet @ Peter Steehouwer  2 Gripen F à Emmen @ Saab Gripen


13/09/2012

Gripen E, une avionique Hi-Tech !

163235ef-df51-4386-ab1e-34b6f77ae551.Full.jpg


 

 

 

De nouvelles informations sont maintenant disponibles concernant l’avionique et le cockpit du Gripen E. Je vous parlais dans un billet antérieur d’une série de nouveautés qui allaient équiper le Gripen «Next Generation», je vous propose ici de découvrir notamment le nouveau cockpit destiné à équiper la version «E» et de faire le point sur l’avancée des travaux.

 

Un nouveau cockpit : 

 

Les avions de combat d’aujourd’hui intègrent pour la plupart d’entre eux un cockpit doté de trois écrans couleurs. Le Gripen E sera doté d’un unique écran couleurs 3D géant, tout comme le Lockheed-Martin F-35 Lignthing II. 


 

cockpit2ng.png


 

Pourquoi ce changement ?

 

Si vous interrogez un pilote de F/A-18 Hornet, il vous expliquera que les divers censeurs qui équipent l’avion, lui amènent un flux constant d’information relative à la situation aérienne ainsi que de l’état des systèmes de l’avion, à tel point d’ailleurs, que pour ne pas se trouver à saturation, il lui faut à un moment dire «stop». 

 

La nouvelle génération d’avions de combat, dont fait partie le Gripen au standard E, sera encore plus rapide et plus précis en matière de flux d’information. A tel point d’ailleurs, que les ingénieurs de Saab se sont aperçus que l’architecture actuel des trois écrans du standard C/D, ne permettait plus une efficience adaptée aux nouvelles possibilités offertes par la nouvelle avionique. 

 

Il fallait que le pilote dispose d’un cockpit permettant de facilité son travail, tout en lui permettant de pouvoir suivre l’ensemble des flux d’information dans leur globalité. 


 

gripen e,gripen suisse,gripen aesa,saab gripen,cockpit gripen,gripen avionique,swiss gripen,gripen schweiz,ddps gripen


 

CONOPS & WISCOM :

 

Pour simplifier, l’humain et la machine doivent travailler en même temps. Le système WISCOM du Gripen E gère l’ensemble des opérations machines de l’avion pendant que le CONOPS génère les systèmes employés par le pilote. Il est donc primordial que les deux interfaces soit transmises dans les deux sens, tant pour la machine que pour le pilote.

 

Le nouvel écran géant WIDESCREEN opère donc non plus comme un simple affichage des données, mais permet une véritable fusion des données visuelles. Adaptable en permanence,  le nouveau cockpit avec écran tactile permet également une  personnalisation de celui-ci en fonction de la mission et des évolutions de celle-ci (un pilote vous dira qu’une mission réserve souvent des surprises) et une adaptation personnalisée pour le pilote. Il est par exemple possible d’adapter la taille de l’écran radar ou de la vision FLIR par exemple. L’écran s’adapte immédiatement aux besoins du pilote selon l’évolution de la mission (défense aérienne, reconnaissance, attaque au sol). 

 

 

Concernant l’avionique :

avionique1.png

 

L'un des avantages les plus importants de la nouvelle avionique est de diviser (compartimenté) la fonctionnalité de vol critique et mission critique. Cela permet de raccourcir considérablement le temps de vérification et les  coûts.

 

Le concept est basé sur une nouvelle architecture d’ordinateurs de base très puissants et très rapide en particulier là où l'ordinateur de gestion de vol (FMC) et l'ordinateur de mission tactique (TMC) traite les informations provenant des différents sous-systèmes. Il fournit au pilote la combinaison optimale des données de connaissance de la situation, des décisions tactiques et des armes appropriées et leurs disponibilités. Les ordinateurs de base gèrent également la fonction du système de surveillance. 

 

Un autre facteur important dans la conception du système de l’avionique du Gripen E a été la nécessité de faciliter l'expansion de sécurité ainsi que le développement du système après la remise initiale. Par conséquent, il sera facile d'ajouter et d'intégrer de nouvelles fonctionnalités, des logiciels, des processus, de nouvelles armes et des capteurs etc. 


 

 

Radar AESA et IRST :

 

Comme vous le savez certainement, l’avion de développement Gripen NG vole depuis le début juin avec le nouveau radar ES-05 «RAVEN» doté d’une antenne à balayage électronique AESA (Active Electronically Scanned Array) monté sur un plateau cyclique nomme «Swashplate» permettant au capteur d’être repositionné et du même coup offrir une plage de détection de ± 100 º. 


 

Gripen with ES 05 Raven pic1.jpg


 

Cette évolution n’était pas sans risque mais l’intégration ainsi que les essais se poursuivent aujourd’hui sans problème particulier et dans les délais du calendrier. Le constructeur suédois confirme d’ailleurs que les pilotes suisses pourront comme prévu venir tester le radar avant la fin de l’année. 


 

bvr1.png


 

Signalons que l’optique frontale IRST (Infra-Red Search and Track) Skyward-G sera monté définitivement à la fin de l’année et que selon son constructeur SelexGalileo il est capable de suivre passivement jusqu’à 200 cibles. 

 

Synthèse :

 

Le Gripen E n’est pas le plus puissant des avions de combat, (nous le savions !) mais il offre néanmoins la panoplie complète des systèmes, dont, doivent être dotés les avions modernes, par ailleurs, il offre un cockpit et une avionique non pas d’aujourd’hui, mais celle de demain, avec en plus des possibilités inégalées en matière de plage de détection et une vitesse de calcul sans précèdent. 

 

Reste donc à continuer à suivre le développement l’avion, tout en suivant les prochaines et cruciales étapes politiques tant en Suède que chez nous !

 

532953364.jpg

 

 

Photos & Schémas :  Gripen Ng en vol, le radar AESA @ Saab Aeropace/SelexGalileo

 

 

28/08/2012

Gripen :garantie du prix et de la livraison !

796856156.jpg

 
La facture pour l'achat de 22 avions de combat Gripen s'élèvera à 3,126 milliards de francs, a assuré la Suède à la Suisse. Tous les coûts de développement sont inclus dans cette somme, selon Ueli Maurer.

07/02/2012

Gripen E/F : l’excellence !

 

Gripen_demo_4.jpg


 

Voici la première partie d’une nouvelle série d’articles, concernant le choix par le Conseil Fédéral du nouvel avion de combat, le Gripen (Griffon) E/F. Le dossier étant en pleine évolution, je reviendrai notamment sur les offres de partenariat industriel (Offsets), ainsi que les évènements qui ont marqué la décision.

Cette première partie va me permettre de vous révéler certaines informations techniques qui n’ont jusqu’ici jamais été abordées. Elles font suite à mes recherches ainsi qu’à la possibilité que j’ai eu de me rendre en Suède chez Saab pour voir de près l’avion et obtenir de nombreux éclaircissements.

Les raisons du choix :

Les raisons du choix sont particulièrement complexes et tiennent compte d’une multitudes de paramètres et ceci contrairement à la croyance populaire. Le choix s’est fait suite à l’obtention de centaines d’informations vérifiées qui font suite à l’évaluation de 2008.

Je me permets ici de rappeler qu’aucun des trois standards d’avion proposés à notre pays ne sont actuellement en service. Le Gripen E/F dérivé du démonstrateur NG sera commandé ce printemps par la Suède. Le Rafale proposé, soit le F3-04T n’existe qu’à un seul exemplaire dont l’Armée de l’air recevra ses premiers modèles en 2013. L’Eurofighter DA7 série 3, proposé et en cours d’industrialisation mais ne pouvait être doté du radar AESA avant 2016.

 

DSC_1548.JPG

 

 

La presse a avancé que le choix du Gripen pour notre pays était principalement financier. Ce n’est pas totalement juste, du moins très incomplet !

Effectivement, le prix proposé pour une dotation minimale de 22 appareils à 3,1 milliards est le meilleur prix des trois. Mais, il faut encore tenir compte des coûts d’utilisation, qui sont là encore, très inférieurs pour le Gripen. Cela  permettra à terme deux options sur un budget annuel :

  • Economie des coûts sur le budget annuel pouvant être réinvestis dans la modernisation.
  • Augmentation des heures de vol à l’année sans modifier le budget.

 

Les avantages techniques du Gripen E/F :

Les trois appareils proposés à notre pays disposent d’une technologie équivalente et sont tous trois en constante évolution. Du côté de l’offre suédoise, certains points ont fait la différence !

  • Le radar AESA ES-05 «RAVEN» permet un balayage avec un débatement total de ± 100 ° qui offre la possibilité de voir vers l’arrière et d’engager directement les adversaires.
  • L’architecture électronique est au minimum 5x plus rapide en matière de calcul que ses concurrents.
  • Le cockpit, basé sur un écran géant (comme le F-35), offre la possibilité de personnalisation pour chaque pilote et l’adaptation immédiate en fonction de l’évolution de la mission (air-air, reco, air-sol).
  • Le moteur, General-Electrique GE F-414G, offrira 10,5 tonnes de poussées (avec mode SuperCruise).
DSC_1549.JPG

 

 

Un équipement complet :

Concernant les équipements du Gripen E/F, ils sont très complets et prêts à l’industrialisation. Voici la liste standard de ceux-ci :

Avec le radar AESA ES-05 « Raven » couplé au système optique frontal IRST Skyward-G, le Gripen E/F dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et d’un fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). Un nouveau système de guerre électronique avec détection des missiles en approche  de type électro-optique EW39 qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS).

La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations   de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR.

Le pilote dispose d’une commande vocale, des classiques commandes HOTAS et d’un viseur de casque et d’un HUD large également de la nouvelle génération.

Enfin, un générateur d'oxygène embarqué (On-Board Oxygen Generation System, OBOGS) permet d’augmenter la teneur en oxygène de l'air prélevé au niveau d'un compresseur du moteur, afin, qu'il soit fourni directement aux pilotes. Avec l'OBOGS, la production d'oxygène est quasiment infinie et facilite la logistique : pas de production au sol, ni de chargement et d'installation des bouteilles à bord.

Le siège éjectable Matin-Baker dispose de deux airbag latéraux pour protéger le pilote en cas d’éjection.

En matière d’armement, le Gripen E/F offre un vaste choix international :

Air-Air :

Missiles courte portée à guidage infrarouge couplé avec viseur de casque  SRAAM (Sort Range Air to Air Missile):

IRIS-T, AIM-9X, A-DARTER, Python 5

Missiles longue portée BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile) :

AIM-120C7 AMRAAM,  DERBY, METEOR.

Air-Sol :

Missiles :

Maverick, RBS-15, TAURUS (missile de croisière).

Bombes à guidages laser de type « Paveway », modèles : GBU 10/12/16/24/27/28.

Nacelles : Reco et ATFLIR, Nite-Hawk, SNIPER.

 

Gripen-UCAV-nEUROn.jpg

 

 

Optimisation pour les drones :

Saab fait partie du groupe de travail mené par Dassault Aviation dans le cadre du drone de démonstration NEURON. Le constructeur suédois, comme son homologue français avec le Rafale, a optimisé l'avenir de son avion de combat Gripen E/F en vue d'une utilisation future en binôme avec le futur drone de combat européen.

Questions fréquements posées :

Une nouvelle affaire "Mirage" pourrait-elle se reproduire avec le Gripen ?

En aucun cas, les surcoûts engendrés lors de l'achat des Mirage III étaient dûs à de nombreuses modifications (radar, armement, cockpit, cellule) voulues par la Suisse. Dans le cas du Gripen E/F, le modèle pour notre pays sera exactement le même que celui qui équipera la force aérienne suédoise.

En cas de retard qui paiera ?

Saab Aerospace s'est engagé à prendre en charge les éventuels surcoûts d'industrialisation à 100%.

Quelles sont les risques de maladies de jeunesse ?

Les risques sont faibles, car l'ensemble des systèmes fonctionnent et ont fait leurs preuves durant les essais du démonstrateur Gripen NG.

Le développement du Gripen va-t-il s'arrêter une fois les livraisons effectuées à la Suisse ?

Non, le programme Gripen va continuer d'évoluer, il est garantit jusqu'en 2040. la Suisse aura d’ailleurs de nombreuses cartes à jouer en matière de recherche & développement dans le cadre du programme de partenariat avec la Suède.

Commentaires :

Le Gripen n’est en rien un appareil inférieur techniquement. Certes, la gamme du constructeur suédois est plus modeste en ce qui concerne l’emport de charges avec 10 points d’attaches contre 14 à ses concurrents. Le rayon d’action est également sensiblement  plus court d’environ  400 km, mais l’avion permet le ravitaillement en vol. Il est optimisé pour le dégagement sur des aérodromes secondaires et l’emploi sur autoroutes. Ce même concept permettant de limiter les pertes lors d’attaques, notamment le sabotage d’aérodrome par des terroristes.

Aujourd’hui, nous avons sur le vieux continent une chance extraordinaire d’avoir trois appareils d’excellente valeur en développement continu, Gripen E/F, Rafale, Eurofighter. Hormis Quelques différences, l’Europe peut répondre comme jamais à la demande de divers clients et de leurs spécificités. L’Inde, de part sa situation géopolitique avec son voisin, a préféré un appareil pouvant répondre en matière d’attaque lourde en profondeur. Notre pays n’a pas ce besoin extrême, heureusement d’ailleurs, mais va pouvoir assumer son rôles en matière de surveillance, détection et poursuite de cibles, reconnaissance et attaque au sol tactique en travaillant en collaboration avec ses voisins, dans un cadre moderne et évolutif.

A suivre : le détail de la commande, les Offsets, les conclusions de la sous-commissions d’enquête, le lancement de la fabrication en chaîne.

Gripen Ng test aircraft_photo Jamie Hunter.jpg

 

 

Photos : 1 Gripen NG avec IRIS-T, METEOR et Paveway @ Saab 2 & 3 Gripen NG @ Pascal Kümmerling 4 Gripen E/F & NEURON 5 Gripen F & D l’ancienne et la nouvelle génération @ Saab