01/02/2015

Premier solo pour les instructeurs brésiliens !

fab2.jpg

 

Les deux premiers pilotes instructeurs militaires de la Force aérienne brésilienne (FAB) viennent d’effectuer leur premier vol en solo sur l’avion de combat Saab JAS-39 Gripen C en Suède. 

 

Les capitaines Ramon Santos Fórneas Lincoln et Gustavo de Oliveira Pascotto, sont les deux premiers instructeurs  à avoir volé en solo le Gripen C. Au préalable, les deux pilotes de la FAB ont participé à des entraînements sur des simulateurs sur la base aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède. Puis en novembre dernier au sein de l’escadrille F7 basée à Satenas, ils ont débuté les vols en doubles commandes. 

 

La formation totale des deux pilotes n’est pas encore terminée, elle durera jusqu’au mois d’avril.  Puis ils prendront le chemin du Brésil où ils transmettront ces connaissances à leurs collègues comme instructeurs « Gripen » nouvellement qualifiés.

 

Les pilotes instructeurs de la FAB passeront ensuite sur le Gripen E en 2016 pour préparer l’arrivée du nouvel aéronefs en 2018.

 

 

 

Photo: Les deux pilotes brésiliens @FAB/Saab

28/01/2015

La Bulgarie veut maintenir ses MiG-29 en attendant mieux !

Bulgarian_mig-29_r-27.jpg

 

La Bulgarie est en négociations pour faire entretenir sa flotte de MiG-29 «Fulcrum»  en Pologne et ceci dans l’attente du choix d’un nouvel avion de combat. Pour la Bulgarie, il faut tenir encore quelques années avec le MiG-29, avant de pouvoir enfin, passer sur un avion moderne.

 

La Bulgarie envisage de faire entretenir sa flotte de MiG-29 « Fulcrum » en Pologne par l’entreprise WZL. L’entreprise polonaise semble être moins cher que le fournisseur d’origine russe. Pour la Bulgarie, il s’agit de maintenir sa flotte d’avion russe durant encore 6 à 7 ans, avant de voir l’arrivée d’un nouvel aéronef.

 

Un choix stratégique : 

 

Que la Bulgarie se tourne en direction de la Pologne pour entretenir encore quelques années ses MiG-29, n’est pas seulement un problème financier, ce pays est déjà impliqué au sein de l’Otan et Moscou peut à tout moment perturber l’acquisition de pièces de rechange. Cette décision permet donc, à la Bulgarie de se détourner un peu plus de l’emprise russe.

 

Le futur avion sera occidental : 

 

Le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité, d'acquérir d'occasion des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles, que sont :  les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis, la Belgique, la Norvège. 

 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions qui proviendraient des surplus de la Fligvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

Airbus Group propose de son côté des Eurofighter tranche 1appartenant à l’Allemagne, mais l’offre a été refusée, pour des questions à la fois techniques et de coûts d’heures de vol, par trop prohibitifs. 

 

Mig29_graf_ignatievo.jpg

 

Photos : MiG-29 «Fulcrum» bulgare @ Force aérienne bulgare

23/10/2014

L’Argentine négocie l’achat de Gripen E !

FX_story_-_main.jpg

 

 

Buenos Aires, je l’avais écrit, lors du choix du Brésil, l’avionneur suédois a mis un pied en Amérique latines et compte bien y mettre le second. Le gouvernement argentin a entamé des négociations en vue de l’acquisition d’avions de combat Gripen E.

 

24 appareils : 

 

Ces négociations portent sur l’achat de 24 Saab JAS-39 Gripen E MS21, qui seront très probablement produits sur la future chaine de fabrication en préparation au Brésil.  Le ministère brésilien de la Défense (MoD) confirme de son côté l’information.

Le ministère de la Défense a déclaré que le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi avait conditionné l'acquisition du Gripen E sur la participation de l'industrie aérospatiale de l'Argentine sur le projet. 

 

De sources concordantes, les 24 Gripen E argentins devraient être commandés en parallèle avec les 36 Gripen E de la première tranche destinée au Brésil. Ce panachage permettra de réduire les coûts de fabrication.

 

Cette acquisition doit permettre à l’Argentine de remplacer les actuels Mirage IIIEA/DA, Mirage 5PA et autres IAI Dagger  en service. Dans un premier temps l’Argentine avait étudié le remplacement de ces appareils par des aéronefs d’occasions, Lockheed-Martin avait offert des F-16C/D Block50 et Airbus Group des Eurofighter T1 en service en Allemagne. Mais ces solutions se sont avérées inadaptées au cahier des charges de la Force aérienne.


0973076.jpg


 

La signature avec le Brésil se précise : 

 

L’avionneur suédois Saab est en voie de signer le contrat avec le Brésil, pour fournir son armée de l'air avec l’avion de combat Gripen E, la signature devrait intervenir d’ici la mi-décembre.

Le contrat prévoit une première tranche de 36 Gripen E pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Les livraisons devraient débuter 48 mois après la signature du contrat et finiront par atteindre un taux de 12 avions par an. A terme, la Force aérienne brésilienne (FAB) prévoit d’acquérir jusqu’à 120 Gripen E en trois tranches.


fabgripen_saabgroup_svud.jpg


 

 

Photos : 1 Gripen NG de démonstration 2 IAI Dagger argentin @ Cris Lofting  3 Aux couleurs du Brésil @ Saab

15/07/2014

Nouveau viseur de casque pour Eurofighter & Gripen !

yourfile-1.jpg

 

Je vous l’annonçais lors de la campagne sur le Gripen E en Suisse, l’avion suédois ainsi que l’Eurofighter disposeront d’une nouvelle génération de viseur de casque. Dans le cadre de l’utilisation du missile courte portée Iris-T, l’Eurofighter et le Gripen disposaient d’un viseur de casque BAe «Cobra».

 

Nouveaux standards, nouveau viseur : 


Gripen E.jpg


 

Pour répondre aux besoins des nouveaux standards de l’Eurofighter T3 et Gripen E, l’équipementier BAe Systems a développé une nouvelle génération de viseur de casque en utilisant notamment les technologies développées pour le programme alternatif de casque du Lockheed-Martin F-35.

 

Le BAe «Striker II» : 

 

Le nouveau viseur de casque destiné à l’Eurofighter T3 et Gripen E dispose d'un écran de casque innovant. La capacité de vision nocturne sera intégré dans le casque sans le besoin de lunettes séparées. Le système est plus léger que les modèles actuels, il est optimisé pour la sécurité, la protection et le confort. Il offre une pleine capacité, le jour ou la nuit, et dans des conditions météorologiques défavorables. Le système devrait offrir une pleine capacité d’affichage binoculaire sur 40 degrés. Il offrira également une protection contre les faisceaux laser et disposera d’un système audio avancé.


6319585891_f7496985c6_b.jpg


 

 

Photos: 1 Le Striker II de BAe Systems@ Bae  2 Gripen @ Saab 3 Eurofighter T3 @ Airbus Group

13/07/2014

L’Empire Test Pilot’s School continue sur Gripen !

Etps_jas39b_gripen_arp.jpg

 

Saab a signé une prolongation de contrat d’utilisation d’avion Gripen avec l'Empire Test Pilots du Royaume-Uni (ETPS). Les étudiants de l’ETPS sont formés à l’aide du Gripen depuis 1999.

 

Plus de 70 pilotes d'essai ont volé sur le Gripen B, au sein de l’ETPS. Plus de 800 heures de vol ont été fournis à ce jour, à partir du site de Linköping en Suède. 

 

Arrivée du Gripen D :

 

A ce jour l’ETPS volait sur un Gripen «B» de première génération, dorénavant, c’est aux commandes d’un Gripen «D» que les futurs pilotes d’essai et ingénieurs de vol seront formés. L’avion de combat Gripen est utilisé pour les cours de formation des pilotes d'essai depuis 13 ans et fait partie intégrante du programme de formation Fixed Wing Graduate de l’ETPS. Les instructeurs et les étudiants volent sur un Gripen biplace dans le cadre de vols d’instructions et de formations sur simulateur, ce qui leur permet de découvrir la technologie avancée et les caractéristiques de vol de cet avion. Parmi les éléments clés du programme, il permet notamment d’apprendre des techniques spécifiques, d’utiliser des systèmes et d’être évalué sur l’avion. La campagne consiste également à réaliser des vols-cibles au cours desquels un avion d’entrainement SK 60 sert de cible lors d’exercices de contrôle radar.

 

 

L’Empire Test Pilots' School (ETPS) :

L’Empire Test Pilots School est géré par le ministère de la Défense Britannique  et la société  QinetiQ en vertu d'un accord à long terme. C’est en 1943, que le maréchal de l'Air Sir Ralph Sorley  à formé le "Flight Training Test Pilots" après que de nombreux pilotes furent tués en testant de nombreux avions et prototypes introduits lors du début de la Seconde Guerre mondiale.

Le 21 Juin 1943, l'unité devient l'école des pilotes d'essai et d'armement expérimental (A & AEE) à Boscombe Down.  L'école devant fournir une formation approfondie leur permettant d’être en mesure de tester des appareils et des systèmes de nouvelles générations afin d’en déterminer les qualités et défauts. En juillet 1944 l’école change de nom et devient  l’Empire Test Pilots School.

L'école des pilotes d'essai de l'Empire a été le premier en son genre, et fut bientôt suivi par d'autres écoles similaires, tels que l'École de  l'US Air Force Test Pilot à Edwards Air Force Base, en Californie, en 1944, le United States Naval Test Pilot School dans le Maryland en 1945 et l'EPNER en France (École du Personnel Navigant d'Essais et de Réception) en 1946. D'autres écoles en Inde (Indian Air Force School Test Pilot à Bangalore)  Certaines de ces écoles fonctionnent avec des programmes d'échange, qui élargissent la gamme d'aéronefs que les élèves ont à leur disposition pour acquérir une expérience de test en vol. 

En plus de ces échanges d'étudiants, les Britanniques, Français et Américains partagent l'accès aux écoles de leur avion, de sorte que les élèves peuvent éprouver un large éventail de types d'aéronefs au cours de leurs cours respectifs.


11me1de.jpg


Photos : l’actuel Gripen B de l’ETPS @ Saab