09/08/2015

Inde & Russie, négociations sur le Sukhoi T-50!

4198372765.jpg

 

La Russie et l'Inde ont débuté les négociations définitives en vue du lancement et de l’acquisition de l’avion de combat Sukhoi T-50 PAK-FA a annoncé vendredi le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar.

Fin juillet, Manohar Parrikar a annoncé que l'Inde avait investi 14,8 milliards de roupies (plus de 212 millions d'euros) dans la mise au point, conjointement avec la Russie, du chasseur polyvalent T-50 (PAK FA) de cinquième génération, connu en Inde comme le FGFA.

Les livraisons duT-50 aux forces aériennes indiennes doivent débuter 94 mois après la signature du contrat, mais ce dernier n'est pas encore signé.Selon le ministère russe de la Défense, les premiers avions seront livrés à l'armée russe en 2016.

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

2499534338.jpg

Photo : Sukjhoi T-50 PAK-FA

 

05/04/2015

Nouveau missile pour le S-400 russe !

188647549.jpg

 

La Russie a testé il y a trois jours un nouveau type de missile destiné à équiper les systèmes sol-air de type S-400 « Triumph », a annoncé le commandant adjoint des Troupes aérospatiales russes.

 

Un nouveau type de missile a été testé il y a trois jours en Russie, a annoncé samedi le commandant adjoint du Troupes aérospatiales, le général Kirill Makarov.

Selon les premières informations disponibles, le premier tir du nouveau missile a eu lieu, il y a trois jour et fût une réussite. Le nouveau missile aurait détruit sa cible avec succès.

Le nouveau missile a été testé sur une distance légèrement inférieure à 400 km. On ne connait pas pour l’instant pas les caractéristiques qui différencies le nouveau de l’actuel missile qui équipe le S-400.

 

Russia Israel.jpg

 

Un quatrième régiment de S-400 : 

 

En parallèle avec cette nouvelle, on apprend qu’un quatrième régiment des Troupes russes de défense aérospatiale chargé de protéger la région de Moscou recevra des missiles sol-air S-400 en 2015, a annoncé le porte-parole des troupes, Alexeï Zolotoukhine.

Dorénavant, se sont quatre régiments des Troupes de défense aérospatiales équipés de missiles S-400 « Triumph » et « Pantsir-S » qui protégeront la Capitale Moscou et la région industrielle du Centre.

La Russie compte également des régiments équipés de missiles S-400 sur la mer Baltique, à Nakhodka et dans la région militaire du Sud. Un régiment sera prochainement doté de ces missiles sur la péninsule de Kola. Elle compte se doter de 12 régiments armés de ces missiles d'ici 2020.

 

Le système S-400 « Triumph » :


S400.jpg


 

Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles antiaérien et antimissile de grande et moyenne portée mobile développé par le groupe industriel Almaz-Antei. 

Le S-400 « Triumph » est la version évoluée du du S-300P qui s'en différencie par l'adoption de systèmes modernisés. Le radar serait capable d'accrocher 36 cibles et de contrôler jusqu'à 72 missiles. Il possède en plus une capacité antimissile. Il par ailleurs optimisé pour abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles éloignées à une distance de 400 km.

S-400_Triumph_triumf_5P85TE2_SA-21_Growler_surface_to_air_SAM_long_range_missile_defense_system_Russia_Russian_amy_018.jpg

 * A noter dans l'infographie que 10'000 pieds font 3'000 m d'altitude et pas 30km. Ceci étant, ces chiffres ne reflètent certainement pas la réalité, les capacités réelles de ce type de système ne sont jamais divulguées . A prendre donc avec précaution.

Photos : Système S-400 Triumph @ Almaz-Antei

01/01/2015

AW189 sera produit en Russie !

2547315421.jpg

 

 

Moscou, une nouvelle coentreprise russo-italienne produira des hélicoptères AW189 AgustaWestland dans la région de Moscou.

 

Commande russe : 

 

Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé une commande portant sur 160 hélicoptères Aw189 spécialisés dans les opérations offshore. Le contrat stipule que ceux-ci seront  produits en Russie. L'accord prévoit la création d'une coentreprise de production d'hélicoptères sur la base de l'usine HeliVert, détenue par le holding Hélicoptères de Russie et la société italienne AgustaWestland, filiales respectives de Rostec et de Finmeccanica.

 

L’AW189:

 

L’AgustaWestland AW189 fait partie de la famille des hélicoptères bi-moteurs de moyen tonnage qui est composée des modèles : AW169, AW139 et AW189 (par ordre croissant de taille). Leurs masses maximales sont d’environ 5,5 t, 6,8 t et 8 t, respectivement. L'AW189 est conçu pour répondre à la demande croissante du marché pour les hélicoptères de moyen  tonnage, polyvalent et abordable. La nouvelle classe d’hélicoptère bimoteur de 8 tonnes est optimisé pour le transport à grande distance en mer et les missions SAR, plus de 80 commandes sont déjà confirmées.  

La cabine spacieuse est configurée avec 16 sièges en standard avec une option pour une densité à 18 sièges  maximum ou 12 en minimum. L' AW189 est le seul appareil à avoir une boîte de transmission principale capable d’un 'run- sec ' 50 à minutes (fonctionnement sans lubrification), dépassant les normes de certification actuels et offrant une sécurité et une fiabilité inégalées pour les opérations en mer à longue portée.

L’AW189 est motorisé par deux moteurs General-Electric CT7-2E1. AgustaWestland a essayé de rendre la cellule la plus aérodynamique que possible. De plus, les pales du rotor ont été dessinées de telle sorte que l'hélicoptère consomme moins de carburant et puisse voler plus vite. L’ avionique a aussi bénéficié d'une mise à jour pour correspondre à ce qui se fait de plus moderne. Le cockpit est équipé de quatre écrans de 25cm de haut sur 20 de large.

 

7564340768_e776d52830_z.jpg

 

Photos : AW189 @ AgustaWestland 

24/12/2014

Bélorussie, La Russie déploye ses Su-27 !

image.jpg

 

La Russie augmentera le nombre de ses avions et hélicoptères déployés en Biélorussie, a déclaré mardi à Moscou le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors d'une rencontre avec son homologue biélorusse Andreï Ravkov.

 

"Je suis prêt à discuter de notre coopération pratique  avec des missiles S-300, de la création de la base aérienne en Biélorussie où le nombre d'avions et d'hélicoptères devrait augmenter pour garantir la sécurité de l'espace aérien commun", a indiqué M.Choïgou.

 

En effet, la Russie prévoit en marge de l'actuel déployement d'avions de combat de type Sukhoi Su-27 "Flanker", la création d'une base équipée de chasseurs de cetype à Bobrouïsk, en Biélorussie, d'ici 2016. Les premiers avions sont déjà arrivés à Bobrouïsk.L’origine du déploiement : 

 

Le 13 mars dernier Moscou avait une première fois déployé un premier groupe de 6 avions Su-27SM «Flanker» avec le personnel navigant et technique. Auparavant, le secrétaire général de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) Nikolaï Bordiouja a annoncé que l'Organisation constatait une intensification des activités d'espionnage des pays de l'Otan près des frontières biélorusses. Selon M.Bordiouja, il s'agit du "renforcement du groupe aérien de l'Alliance".

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a antérieurement déclaré que Minsk inviterait Moscou à déployer de 12 à 15 avions supplémentaires sur le sol biélorusse suite au renforcement du groupe aérien de l’Otan aux frontières de la Biélorussie. Selon le président Loukachenko, les chasseurs russes devront patrouiller dans l'espace aérien du pays.

 

 

Le Su-27SM(3) : 

 

Cette version modernisée du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplé à une nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée. Le SU-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS). Selon Sukhoi, le SU-27SM (3) est presque deux fois plus efficace que son prédécesseur, le Su-27C. Il est propulsé par deux moteurs Saturn AL-31F-M1. 

La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 SU-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.

13/10/2014

Russie, nouveau lot de Su-35 & Su-30M2 !

Su-35S-KnAAPO-2P-9S.jpg

 

 

Moscou, le group Irkout a remis nouveau un lot de Sukhoi Su-35 et Su-30M2 au ministère de la Défense. La cérémonie de transfert qui a lieu à l'aéroport de la succursale de la Société Sukhoi au sein des installations de Komsomolsk-sur-Amour.

 

Ce nouveau lot fait partie d’une commande effectuée en 2011 dans le cadre de la modernisation profonde de l'armée de l'air russe.

 

 

Le Sukhoi Su-35 : 


211418794.jpg


 

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

 

Le Sukhoi Su-30M2: 


2056962.jpg


 

 

Su-30M2 est conçu pour la supériorité aérienne à longue distance. Les principales caractéristiques du Su-30M2 comprennent un système de contrôle des armes modifiés avec des fonctionnalités avancées pour détruire des cibles terrestres et maritimes, un nouveau système d'affichage de poste de pilotage avec à écrans couleurs multifonctions. L’avion dispose de systèmes de communication et de navigation améliorées.

En matière d’armement. Le système de contrôle des armes du Su-30M2 permet la détection, le suivi et la destruction des cibles aériennes, terrestres et maritimes avec des armes antiaériennes dans toutes les conditions météorologiques, de jour et de nuit. 

La masse maximale au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russes air-air et air-surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion dispose du nouveau radar N011M Bars de type AESA couplé à l’optronique frontale OLS-30 (90 km de portée maxi). Le Su-30M2 dispose de la liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K. L’avion est doté des moteurs AL-31F.

 

 

60 avions prévu en 2015:

 

L’année prochaine sonnera comme l’année de tous les record pour Irkout, qui livrera un total de 60 avions à l’aviation russe. Ce chiffre comprendra 30 avions provenant des modèles Sukhoi Su-34 et Sukhoi Su-30SM & Su-30M2. Par ailleurs, se sont pas moins de 30 Yakovlev Yak-130 qui seront livrés pour modernisés les centres de formations de pilotes russes.


1*mkNNIuA_cBXIm8T3C4oBAw.jpeg


 

Photos : 1 Sukhoi Su-35 2 Cockpit Su-35 @Irkout 3 Su-30M2 @ Max Briansky

 

 

22:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : aviation russe, russie, sukhoi, su-35, su-30m2 |  Facebook | |