13/07/2016

Syrie, des bombardiers Tu-22M3 engagés par la Russie !

1535629902.jpg

La Russie continue de mettre la pression en Syrie, le département de la Défense confirme avoir engagé six bombardiers stratégiques à long rayon d'action Tupolev Tu-22M3.

Les troupes aérospatiales russes ont frappé avec des bombes sur plusieurs sites en Syrie. Les appareils de type Tu-22M3 ont décollé de leur base aérienne en Russie et ont attaqué des positions de l’Etat islamique à l’est de la ville de Palmyre selon le communiqué officiel du ministère de la défense.

Selon les russes, ces bombardements ont visé notamment des entrepôts de munitions et d'armes, des chars et des véhicules blindés.

Toujours, selon le ministère, les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'Etat Islamique ainsi que du Front Al-Nosra et l’ensemble des groupes armés qui combattent les forces fidèles à Bachar El-Assad. Les Kurdes et les rares unités chrétiennes ne seraient pas concernées par ces attaques.

Le Tupolev Tu-22M3 :

Les Tu-22M ont été modernisé et portés au standard M3M par Tupolev, ils sont munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison électronique et une avionique modernisée et la dotation des nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M est capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2410 kilomètres ainsi qu’une variété plus large de bombes diverses.

 

3920335158.jpg

Photos : Tupolev Tu-22M3 @ Sergy

 

20/06/2016

AgustaWestland vend 20 hélicoptères en Russie !

AW189-18h.jpg

 La société russe Rosneft-Aircraft a signé pour l’achat de vingt hélicoptères Leonardo-Finmeccanica AgustaWestland AW189. Ces hélicoptères font partie de l'accord-cadre signé en décembre 2014, avec l'opérateur russe Rosneft qui envisage de commander jusqu'à 160 unités d'ici 2025. Les livraisons devraient commencer en 2018 avec trois unités à assembler en Italie et dix-sept au sein de l'usine HeliVert dont le siège est à Tomilino près de Moscou.

L’AW189:

L’AgustaWestland AW189 fait partie de la famille des hélicoptères bimoteur de moyen tonnage qui est composée des modèles : AW169, AW139 et AW189 (par ordre croissant de taille). Leurs masses maximales sont d’environ 5,5 t, 6,8 t et 8 t, respectivement. L'AW189 est conçu pour répondre à la demande croissante du marché pour les hélicoptères de moyen  tonnage, polyvalent et abordable. La nouvelle classe d’hélicoptère bimoteur de 8 tonnes est optimisée pour le transport à grande distance en mer et les missions SAR. Plus de 150 commandes sont déjà confirmées. 

 La cabine spacieuse est configurée avec 16 sièges en standard avec une option pour une densité à 18 sièges  maximum ou 12 en minimum. L'AW189 est le seul appareil à avoir une boîte de transmission principale capable d’un 'run- sec ' 50 à minutes (fonctionnement sans lubrification), dépassant les normes de certification actuels et offrant une sécurité et une fiabilité inégalées pour les opérations en mer à longue portée.

L’AW189 est motorisé par deux moteurs General-Electric CT7-2E1. AgustaWestland a essayé de rendre la cellule la plus aérodynamique que possible. De plus, les pales du rotor ont été dessinées de telle sorte que l'hélicoptère consomme moins de carburant et puisse voler plus vite. L’avionique a aussi bénéficié d'une mise à jour pour correspondre à ce qui se fait de plus moderne. Le cockpit est équipé de quatre écrans de 25 cm de haut sur 20 de large.

 

MOCKUP-1892011-10-18_13-53-58_display_8594.jpg

Photos : 1 AW189 2 Cockpit @ Leonardo-Finmeccanica

 

04/06/2016

Un moteur entièrement russe pour le Mi-26T !

786.jpg

Avec la crise en Ukraine, la Russie a décidé de gagner en autonomie. Pour ce faire, un programme doit lui permettre de devenir totalement indépendant en matière de motorisation. L’ensemble de la flotte d’hélicoptères sera désormais motorisée par des turbines de fabrication russes.

La société russe Aviadvigatel développe un turbomoteur qui va permettre de venir remplacer les turbines D-136 du Mil Mi-26T. Basée sur le turboréacteur PD-14, le nouveau moteur, PD-12V est en ce moment testé sur un Il-76 qui sert de banc d’essai. En effet, les versions actuelles de moteurs qui équipent la famille d’hélicoptères Mi-26 ont été développés par Ivtchenko Progrès et sont en production chez Motor-Sich, soit deux sociétés basées à Zaporozhie en Ukraine.

Pour Russian Helicopters la Russie ainsi que ces clients préfèrent voler à l’avenir avec une motorisation entièrement russe. Un prototype de Mi-26 doté du nouveau moteur prendra son envol en 2017. La production en série suivra l’année suivante.

 La nouvelle motorisation PD-12V peut développer 14.500 shp. Cependant, il sera réduit à 11.500 shp pour correspondre à la boîte de vitesses existante en service sur le Mi-26. La capacité de puissance peut être maintenue jusqu’à l'altitude de 2000 mètres ou à la température ambiante de +40 degrés celsius au niveau de la mer. Ce qui améliorera considérablement les performances du Mi-26.

Selon Aviadvigatel, le PD-12V est plus lourd de 100 kg que le D-136, mais brûle 18 % moins de carburant. Des études préliminaires effectuées par United Engine Corporation (dont Aviadvigatel est membre) ont révélé que la rénovation permettrait d'améliorer la charge utile du Mi-26 et de réduire les coûts d'exploitation grâce à des paramètres techniques plus élevés.

 

Photo : Mil Mi-26T @ Russian Helicopters

29/05/2016

Aviadarts 2016 en Crimée !

58316463953ce0fbc477d4.jpg

La compétition internationale de tir en avions de combat et hélicoptères, baptisé «Aviadarts» se déroulera du 28 mai au 5 juin sur les aérodromes de Kirovskoïe et de Belbek sur le polygone de tir de Tchaouda, près de Féodossie, en Crimée.

Historique : 

Durant l’été 2013, la Russie a organisé son premier tournoi de tir en avion de combat sur le polygone de Pogonovo, dans la région de Voronej. Selon les médias russes, plus de 130 pilotes de chasseurs Sukhoi (Su-25 et Su-25SM) et d'hélicoptères Mil (Mi-24, Mi-28-N) et Kamov (Ka-52) se sont disputés le titre de meilleur pilote de Russie. 

Un pied de nez à l’OTAN :

1025345127.jpg

En organisant cette compétition en Crimée, la Russie fait un joli pied der nez à l’OTAN. L’exercice de cette année prévoit de réunir 59 équipages pilotant des chasseurs, des avions de transport et des avions à long rayon d'action.

Cette année, la Russie accueillera des pilotes en provenances d'Inde d'Egypte, du Pakistan et de l'Arménie. Il se pourrait également que des équipages biélorusses, kazakhs et chinois puissent être présent. Mais sans confirmation pour l’instant.

Parmi les appareils participants figurent notamment des avions Sukhoi Su-25SM, Su-27SM, Su-30SM, Su-35S, Su-24, Su-34, MiG-29SMT, Iliouchine Il-76MD, Tupolev Tu-22M3 et des hélicoptères Kamov Ka-52, Mil Mi-24, Mi-28N, Mi-8MT et Mi-8AMT. Un spectacle aérien marquant la fin du tournoi aura lieu le 5 juin à Sébastopol.

Déroulement :

Pendant le tournoi «Aviadarts», les équipages doivent détruire des cibles terrestres en utilisant des roquettes, des mitrailleuses et des canons embarqués et surmonter la défense antiaérienne, qui sera représentée par les systèmes Pantsir-S1 et les missiles polyvalents Kornet-EM. Des drones surveilleront le déroulement du tournoi.

 

16959310.jpg

Photos : 1 Su-34 2 Su-25 3 Su-35SM@ VVS

 

11/03/2016

Chine, contrat signé pour les Sukhoi Su-35 !

982.jpg

Moscou, le contrat portant sur la vente de 24 avions de combat Sukhoi Su-35 a été signé, marquant ainsi, une nouvelle avancée dans le projet. Mais il faudra encore attendre la ratification des deux pays, pour débuter l’assemblage, puis la livraison des aéronefs. Le contrat est estimé à près de 2,6 milliards de dollars.

Rappel :

C’est en novembre 2015, que la Russie et la Chine avaient confirmés un accord de principe sur l’achat de Sukhoi Su-35, faisant ainsi de la Chine le premier pays à l’exportation du nouvel avion multirôle russe. Les négociations sur la livraison des chasseurs russes Sukhoi Su-35 à la Chine ont été entamées en 2011. En 2012, les Etats en question ont signé un accord préliminaire. Cependant, il a fallu trois ans aux deux pays, pour convenir des conditions à caractèr technique et financier. L’Indonésie est devenu le second pays à l’exportation avec 16 appareils.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques avec commutation de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI à affichage multifonctions de 9 x 12 pouces et une résolution de 1400 x 1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E (AESA), soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivés des l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

436.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Pavel Osipovitch