15/07/2019

Premier vol pour le P-8A destiné à la RAF !

IMG_3382.JPG

Le premier Boeing P-8A « Poseidon » destiné à la RAF a effectué son vol inaugural. L’Angleterre disposera d’un total de neuf avions de patrouille maritime. Le vol du Poseidon MRA Mk1 (P-8A) s’est déroulé avec succès aux mains des pilotes d’essai de Boeing.

Après ce premier vol d'essai, l'avion passera d'avions commerciaux de Boeing à Boeing Defence, Space and Security pour y être équipé des systèmes militaires spécifiques. L’avion doit être livré à la Royal Air Force, initialement à la base aéronavale de Jacksonville, en Floride, le 2 octobre prochain.

Les premiers équipages anglais ont débuté leur formation en janvier dernier sur la base aéronavale de Jacksonville en Floride. Le corps initial de 38 membres, issus de la RAF Lossiemouth, est composé d’équipages et d’ingénieurs et sera formé sur l’escadron d’entraînement de la marine américaine, le Patrol Squadron 30 (VP-30). Le personnel de la RAF sera formé aux États-Unis au cours des trois prochaines années, avant la transition de la RAF, afin de former tout son personnel  sur le P-8A « Poséidon » au Royaume-Uni à Lossiemouth. Le temps de formation est d’environ 6 mois.
perfectionnés, à la pointe de la technologie, anti-sous-marins et anti-surface. Le premier Boeing MRA Mk «  Poseidon » entrera en service dans la RAF en octobre 2019, initialement à la Naval Air Station de Jacksonville, et arrivera en Écosse au printemps 2020.

 Le P-8A «Poseidon» :

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration les autre aéronefs. 

Boeing a dû faire plus de 50 modifications coûtant un milliard de dollars pour adapter simplement la cellule de base du B737 pour satisfaire aux exigences de certification plus exigeante de la marine américaine. Le coût du développement est estimé à 5,5 milliards de dollars américain, tandis que le coût total (développement + appareils) est lui estimé à 20 milliards de dollars.

IMG_3381.JPG

Photos :envol du premier Poseidon MRE Mk1 de la RAF @ Boeing

 

12/07/2019

Le Portugal commande le KC-390 !

1101842355.jpg

C’est fait, le Portugal devient le premier à l’exportation pour l’avion de transport tactique mulitrôle Embraer KC-390. Le Cabinet a approuvé les dépenses relatives à l’achat de cinq appareils ainsi qu’ un simulateur de vol et la logistique nécessaire.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres, le ministre de la Défense nationale, João Gomes Cravinho, a expliqué que l'avion, doté d'une autonomie intercontinentale et de véritables capacités multi-missions, serait capable d'exécuter des opérations stratégiques et tactiques, civiles et militaires, sans limitation du transport de troupes, véhicules et cargaisons, au lancement de parachutistes, et de ravitaillement en vol.

Le KC-390 pour remplacer le C-130 :

Les cinq appareils KC-390, remplaceront la flotte actuelle de C-130, entrée en service dans l’armée de l’air portugaise il y a environ 40 ans. Le ministre a déclaré qu'il s'agissait d'une mesure nécessaire, car la flotte de C-130 avait déjà atteint la limite de son utilisation.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

3922242913.jpg

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

1906699408.jpg

Photos : 1 & 3 KC-390 2 Cockpit @ Embraer

 

 

11/07/2019

Relance d’un nouvel avion de combat en Croatie !

1533376273.jpg

Pour faire suite à la décision de Washington de janvier dernier sur son opposition au transfert de technologies sensibles concernant la vente de F-16 israéliens d’occasions à la Croatie, le pays vient de relancé un nouveau concou. En effet, la décision d'un comité interministériel pour l'acquisition d'avions de combat multirôles a été adoptée à la 164ème session du gouvernement croate le jeudi 4 juillet 2019.

Décision :

Conformément aux conclusions du Conseil de la défense (28 juin 2019) et de la commission de la défense du Parlement croate (3 juillet 2019), la décision du gouvernement de la République de Croatie détermine que la République de Croatie doit préserver sa capacité de protection son espace aérien avec ses propres avions de combat. Par conséquent, le Gouvernement lancera l’achat d’avions de combat multirôles en tenant compte des capacités requises et des ressources financières disponibles de la République de Croatie.

Le comité interministériel est chargé de préparer et de mener à bien le processus d’achat d’avions de combat multirôles, ainsi que de suggérer de prendre les décisions qui s’imposent à l’intention du Gouvernement croate et des autres autorités.

Le comité interministériel sera composé de représentants du cabinet du président de la République de Croatie, du cabinet du premier ministre, du ministère de la Défense, du ministère des Affaires étrangères et européennes, du ministère des Finances, du ministère de l'Économie, de l'Entrepreneuriat et de l'Artisanat, du gouvernement en général Secrétariat, Agence de sécurité et de renseignement, Agence de sécurité et de renseignement militaires et Bureau du Conseil de sécurité nationale, ainsi que président et vice-président de la commission de la défense du Parlement croate.

Dans son discours d'ouverture, le Premier ministre croate Andrej Plenković a souligné: "Nous tournons une nouvelle page et nous relançons l'achat d'appareils de combat multirôles."

Remplacer les MIG-21 :

En 2015 et dans l’attente d’une décision sur un nouvel avion de combat qui tarde à venir, la Croatie a reçu douze MiG-21L qui ont subi une remise à niveau en attendant mieux. L’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu. Ukspecexport a installé son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils ont également reçu un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base de type analogiques. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

Pour autant, les vieux MiG-21L ne peuvent aujourd’hui assurer que le strict minimum en matière de police du ciel et seraient incapables de survivre à une attaque aérienne face à des avions modernes.

Il s’agit de la troisième fois que le pays se lance dans une compétition en vue d’un nouvel avion et selon les responsables de l’aviation, il a y urgence cette fois-ci.  

Prochaines étapes :

Mise en place d'un cahier des charges et d'un budget

Lancement d'un appel d'offre international.

 Photo : MiG-21L croates@ Aviation croates.

 

 

09/07/2019

Azores Airlines réceptionne son premier A321LR !

63E2DC9A-C2C6-4322-AD94-0D2337AD8980.jpeg

Azores Airlines, la compagnie aérienne basée à l'archipel des Açores, a pris livraison du premier de ses trois A321LR à être loués à Air Lease Corporation «ALC».

Propulsé par les moteurs CFM LEAP-1A, l’A321LR d’Azores Airlines comprend 190 sièges en configuration à deux classes (16 sièges en classe Affaires et 174 sièges en classe économique), offrant un confort de première classe dans une cabine simple couloir et avec coûts d'exploitation des allées. Avec ce nouvel A321LR, l’opérateur portugais poursuivra sa stratégie de croissance et d’extension de son réseau vers des destinations européennes ainsi que des liaisons transatlantiques entre les Açores et l’Amérique du Nord.

L’A321LR est une version longue portée (LR) de la famille A320neo la plus vendue et offre aux compagnies aériennes la possibilité d’effectuer des vols longue distance jusqu’à 4 000 nm (7 400 km) et d’exploiter de nouveaux marchés long-courriers auparavant inacessible avec un avion monocouloir.

L’A321LR rejoindra la flotte de cinq avions monocouloirs Airbus d’Azores Airlines, soit trois A320ceo, deux A321neo en service depuis l’année dernière. Ce nouveau membre de la flotte fournira à Azores Airlines plus de flexibilité opérationnelle tout en exploitant la communité des avions.

L’A320neo et ses dérivés constituent la famille d’avions monocouloirs la plus vendue au monde, avec plus de 6 500 commandes passées par plus de 100 clients. Il a été le pionnier et a incorporé les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et la conception de cabine de référence de l'industrie, permettant d'économiser 20% du coût en carburant par siège. L'A320neo offre également des avantages environnementaux significatifs avec une réduction de près de 50% de l'empreinte sonore par rapport aux avions de la génération précédente.

Photo : A321LR Azores Airlines @ Airbu

06/07/2019

Vol inaugural pour le LAH coréen !

p1748632_main.jpg

Korea Aerospace Industries (KAI) a réalisé le premier vol de son prototype d’hélicoptère armé léger LAH. Selon l’hélicoptériste, le vol duré vol a duré d'e 20 minutes. Le LAH a été développé autour de la plate-forme d'Airbus Helicopters H155 (anciennement l'EC155 B1).

La conception du LAH a débuté en juin 2015, trois mois après qu'Airbus et KAI avaient annoncé le programme commun LAH / LCH basé sur le H155, qui s'appuie sur le succès de la précédente équipe d'hélicoptères utilitaires coréens ayant produit le « Surion » lui-même basé sur le « Super Puma ». La conception de base du LAH a été achevée en août 2016 et la conception détaillée en novembre 2017. Le premier exemple devrait effectuer son premier vol en mai 2019, les premières unités devant entrer en service en 2023.

Pour son rôle d'attaque légère, le LAH est équipé d'une tourelle de détection sur le nez, sous laquelle se trouve un canon tri-tubes de 20mm. Des pylônes latéraux de chaque côté de la cabine peuvent monter diverses armes et nacelles.

KAI prévoit de construire environ 200 LAH pour l'armée de la République de Corée afin de remplacer les Bell AH-1 « Cobra » et les MD 500 « Defenders » vieillissants. Ils serviront aux côtés du Boeing AH-64E « Apache Guardian », dont 36 ont été acquis. Le LAH doit également être offert à l'exportation. En novembre 2015, KAI et Airbus ont signé un protocole d'accord couvrant le marketing commun et l'assistance après-vente mondiaux pour LAH et LCH. Airbus ne propose pas de version armée du H155, mais des hélicoptères armés basés sur « Dauphin » ont été développés en Chine sous le nom de Harbin Z-9W et de son dérivé WZ-19 biplace.

1453841181.2.jpg

Photos : 1 Vol inaugural Roll-out @ KAI