28/05/2015

Deuxième lot d’UH-60M « Black-Hawk » pour Taiwan !

uh60mtaiwanfirstbatch141204_rocarmy-672x372.jpg

                        

Le deuxième lot composé de quatre hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black- Hawk » a été remis à l’armée taiwanaise (ROCA). Les appareils sont arrivés dans le port de Kaohsiung à Taiwan par bateau.

 

Taiwan a commandé un total de  60 UH-60M pour  un coût de 3,1 milliards de dollars us. Les quatre premières plates-formes sont arrivées dans le pays en décembre 2014, le septième est dernier lot achèvera la livraison à fin 2018.

 

Les Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » destinés à Taiwan sont configurés avec les moteurs General Electric T-700-GE-701, Les récepteurs d’alerte radar AN/APR-39A (V) et les contremesures AN/ALQ- 144A (V) 1 avec détecteur laser AVR-2B, d’un système de communication Po-Sheng Communication et une liaison de données. Par ailleurs, les pilotes taiwanais disposent des lunettes de vision nocturnes AN / AVS-9. En matière d’armement, les UH-60M disposent de mitrailleuse  GAU-19A de calibre 50.

 

Photo : Arrivée par bateau des UH-60M à Taiwan @US Embassy

14/12/2014

Taiwan, les F-16 dotés du radar AESA !

2463071.jpg

 

 

Taiwan est en passe de disposer de la version la plus moderne du Lockheed-Martin F-16 C/D «Viper» avec le montage du nouveau radar AESA. Northrop-Grumman a livré les premiers radars  AESA de vue de la mise à niveau des Lockheed-Martin F-16.

 

Le F-16 «Viper»: 

 

La mise à niveau avec le  radar AESA de type SABR est un élément clé du concept de mise au niveau "Viper" du F-16 de Lockheed-Martin. Il comprend également une nouvelle mise à niveau de l'ordinateur de mission et de l’affichage de poste de pilotage.

 

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA), couplée à un nouvel ordinateur de mission. L’architecture est dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

 

Le radar Northrop-Grumman SABR : 


80-0537.jpg


 

Le SABR (Scalabre Agile Beam Radar) de Northrop-Grumman est conçu spécifiquement pour le F-16. Ce radar tire profit de la renommée de la gamme des radars de type l'APG- 77, -77 (V) 1 (F-22 Raptor) et -80 , -81 (F-35). Le SABR a fait ses débuts sur un F-16 en novembre 2009. En vol, ce radar a effectués 17 sorties avec les pilotes d'essais en vol de l'USAF avec un taux de réussite de 100%.

 

Un choix crucial pour le radariste :

 

La décision de Taiwan de moderniser ses F-16 avec le nouveau radar AESA SABR développé par l’équipementier Northrop-Grumman est une véritable aubaine pour celui-ci. En effet, le radariste comptait placer plusieurs centaines de radar SABR sur les F-16 de l’US Air Force et de la Corée du Sud, mais la décision récente du Pentagone de ne moderniser que la cellule des F-16 en service dans l’USAF et la Garde Nationale, a sonné comme une très mauvaise nouvelle pour son concepteur. Le choix de Taiwan redonne un peu d’espoir de vente du nouveau radar à d’autres utilisateurs du F-16.

 

2468738.jpg

 

Photos : 1 F-16C Taiwan F-16D Taiwan S.H. Yang 2 Radar SABR @ Northrop-Grumman

 

 

 

16/07/2013

Taïwan modernise le Ching Kuo !

idf1024-07.jpg


 

 

TAÏPEI, le constructeur taïwanais Aerospace Industrial Development Corp (AIDC) est en passe d'achever la première phase d'un programme de mise à niveau du chasseur indigène F-CK-1 «Ching Kuo». L’objectif est la mise à niveau opérationnel des 71 chasseurs «Ching Kuo» de la Force aérienne taïwanaise (RoCAF) d’ici 2016.

 

Middle Life Update :

 

Le programme de modernisation à mie-vie des avions de combat F-CK-1 «Ching Kuo» vise une amélioration de l'avionique de l'avion, avec l'ajout d'écrans couleurs dans le cockpit. La mise à jour du radar à balayage mécanique de type GD-53 «Golden Dragon» (en fait un AN/APG-67 construit sous licence) en lui donnant une meilleure capacité à faire face à des contre-mesures électroniques, ainsi q’une meilleure capacité de détection sur plus de 80 miles nautiques. De plus, des améliorations en ce qui concerne l’avionique vont permettre de diminuer la charge du pilote grâce à l’arrivée de commandes de vol numérique de 32 bits. 

L’avion recevra également deux ensembles de réservoir de carburant (FT) sur la dorsale pour étendre la distance de combat.


 

800px-F-CK-1_cockpit.jpg


 

L’avion aura une structure renforcée pour accueillir en plus des réservoirs, des pylônes d’armements supplémentaires pour les missiles air-air «Tien Chien II» et «Sky Sword II». L’intégration de missiles «Sky Sword II» et de bombes «Wan Chien» guidés par GPS fera du F-CK-1C un véritable chasseur polyvalent.

 

Le Ching Kuo : 

 

Le F-CK-1 emprunte une grande partie sa cellule au F-16 ainsi qu'à d'autres chasseurs américains comme les entrées d’air du Hornet. Pour réduire les coûts de développement de l'IDF, AIDC a réutilisé des études aérodynamiques faites aux États-Unis et en intégrant des systèmes et une avionique provenant d'avions existants. En effet, les commandes de vols électriques proviennent du F-16, les atterrisseurs du F-5. La structure de l'appareil est principalement composée d'aluminium tandis que les parties mobile (gouvernes,aérofreins) utilisent des composites. Le train d'atterrissage se rétracte hydrauliquement et chaque jambe est dotée d'une seule roue et d'un amortisseur oléo-pneumatique. L'avion dispose de deux circuits hydrauliques indépendants pressurisés à 214 bars actionnant, les gouvernes, les dispositifs hypersustentateurs et le train d'atterrissage ; il dispose aussi d'un circuit pneumatique pressurisé à 20,7 bars servant à déployer le train d'atterrissage en cas d'urgence. Le pilote est assis sur un Siège éjectable Martin-Baker Mk.12 zéro-zéro incliné à 30°. Au niveau avionique, il dispose d'un système de navigation inertielle Honeywell H423, d'écrans multi-fonctions et d'un afficheur tête haute.

L'appareil est propulsé par deux turboréacteurs à double-flux dotés de postcombustion TFE 1040-70 développant 26,8 kN de poussée. Ils sont alimentés par trois réservoirs internes pouvant contenir 2 517 l de carburant et aussi par deux réservoirs largables de 568 l sous les ailes et un de 1 041 l sous le fuselage.

Il est équipé d'un radar multimode à impulsion Kam-Lung GD 53 «Golden Dragon» tiré de l’AN/APG-67 de l’américain Lockheed-Martin. 


 

1365302.jpg


Photos : 1 Prototype modernisé du Ching Kuo @ AIDC 2 Cockpit 3 Ching Kuo en vol @ Denis Chang

 

22:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aids ching kuo, f-ck-1 ching kuo, rocaf |  Facebook | |

17/04/2013

La Corée du Sud choisi l’AH-64D « Apache » !

 

744982653.jpg

SEOUL, vient d’annoncer le gagnant de la compétition  AH-X» pour l’acquisition d’un premier lot  36 hélicoptères d'attaque. Mais au total, c’est une centaine d’appareils qui sont concernés. Quatre fournisseurs étaient en compétition, il s’agissait de Boeing avec l’AH-64D «Apache», Bell Textron qui offre l’AH-1Z «SuperCobra», AgustaWestland avec l’A129B  «Mangusta» et Eurocopter avec le «Tigre». Le contrat remporté par Boeing est estimé à une valeur de 1,6 milliard de dollars.

 

Boeing AH-64D Apache Block III :

 

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

Photo : Boeing AH-64D Apache III @ Boeing

 

14:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64d apache 3, rocaf, corée du sud |  Facebook | |

07/04/2013

Taïwan a modernisé ses E-2 «Hawkeye» !

E-2T.jpg


 

TAIPE, Northrop-Grumman a livré les quatre avions d’alerte précoce et de surveillance E-2 «Hawkeye» modernisés à la République de Chine Air Force (RoCAF). Taïwan exploitait six avions E-2 sous la désignation F-2, ceux-ci opéreront dorénavant sous une norme commune et sous l'appellation E-2K au sein de la RoCAF. Les appareils ont été remis au 2e Escadron d’avertissement électronique, qui fait partie de la 6e (439e) Wing combiné basé dans la ville méridionale de Pingtung.

 

 

Standard Hawkeye 2000 (E-2D) :

 

Les travaux de mise à niveau sont évalués à environ 250 millions de dollars. Le nouveau standard  «Hawkeye 2000» adopté par Taïwan est la version export du modèle E-2D destiné à l’US Navy.

Les systèmes E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain en s’intégrant totalement avec les nouveaux appareils de combat.

Le Hawkeye E-2D Advanced dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et permet un suivi complet air et mer. Par contre la variante export «Hawkeye 2000» dispose du radar AN/APS-145.  L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami /ennemi, de nouveaux postes de travail tactique ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 

Ces avions peuvent patrouiller durant cinq heures et détecter tout mouvement d’aéronef dans une zone de 150.000 km2, alors que dans le même temps, ils peuvent suivre simultanément jusqu'à 600 cibles. En plus d’assurer la tâche de la surveillance aérienne et l'alerte précoce contre un ennemi, l'appareil peut également fournir des fonctions pour guider les appareils amis afin d’exécuter des missions d'interception et de contrôle, procéder à une surveillance de l'air et la reconnaissance électronique. Il est également possible de d’assurer la recherche et l'orientation de sauvetage ainsi que de relais de communications.


 

2013032800221.jpg


 

Photos : Northrop-Grummann E-2K @ RoCAF

23:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : northrop grumman, e-2c, hawkeye, taiwan, rocaf |  Facebook | |