14/04/2010

Les CF-18 Hornet canadiens modernisés

 

 

1582985.jpg

 

 

La flotte des CF-18 Hornet  fait l’objet d’une mise à niveau complète à mi‑vie exécutée pour que les Forces canadiennes aient une flotte de chasseurs moderne et inter-opérable au moins jusqu’en 2017. Cette modernisation s’est exécutée en deux phases distinctes, devant permettre de passer de la version initiale A/B (avion de troisième génération) à  la version C/D (quatrième génération).

Première phase de la modernisation :

La première partie du projet de modernisation graduelle a été terminée dans les délais prévus et sans dépassement de budget en 2006. Cette première étape de la mise à niveau du CF-18 comprenait l’achat et l’installation du nouveau radar, soit le Raytheon AN/APG-73, ainsi que de radios à l’épreuve du brouillage, d’unités interrogateur-transpondeur (IFF) combinés, de circuits de gestion de l’armement, d’ordinateurs de mission et de systèmes de positionnement de navigation GPS par inertie intégrés.

La mise à niveau était fondée sur une proposition de modification technique de la marine américaine. C’était la méthode la plus économique et la moins risquée de répondre aux besoins de modernisation du CF-18.

Parallèlement à la phase I, le Canada a fait acquisition du missile air-air à moyenne portée AIM-120 AMRAAM, en remplacement des anciens SPARROW.

 

Seconde phase de  modernisation :

La deuxième phase du projet de modernisation graduelle s’est terminée en 2010. Elle comprenait l’installation et l’intégration d’un système de liaison de données tactiques, d’un système de viseur de casque, d’écrans couleur, d’éjecteurs de contre-mesures améliorés et d’un enregistreur vidéo de poste de pilotage numérique.

Les nouveaux écrans couleur ultramodernes ont grandement amélioré la capacité du pilote de gérer les flux de données tactiques reçues pendant le vol. De plus, grâce à la nouvelle visière sur laquelle s’affiche le contenu des écrans, le pilote peut garder les yeux constamment sur sa cible. La production à plein régime a commencé en novembre 2006 à l’usine de L3 MAS à Mirabel (Québec).

Modernisations en  parallèle :

En plus, des deux phases de modernisation, il existe d’autres projets visant l’amélioration des Hornet canadiens qui sont soit terminés, soit en cours de réalisation. Parmi ceux-ci figurent un nouveau système d’instrumentation de suivi de la manœuvre de combat aérien pour les polygones de tir, des moyens de vision nocturne (lunettes NVG), des simulateurs de combat aérien ultramodernes en réseau, une nouvelle nacelle de désignation d’objectif, des munitions à guidage de précision perfectionnées et un nouveau système de guerre électronique défensive.

Enfin, on est en train d’équiper le CF-18 avec un nouveau système de communication par satellite qui permet les télécommunications transhorizon tactiques.

Coûts du programme de modernisation

L’ensemble du programme de modernisation, échelonné sur huit ans, a créé des emplois et des possibilités de développement technologique pour les Canadiens. Jusqu’à présent, on a approuvé un financement d’environ 2,6 milliards de dollars pour le programme.

D’autres Hornet sont  concernés :

Le Canada n’est pas le seul pays dont la force aérienne a procédé à une mise à niveau massive du Hornet. En effet, la Royal Australian Air Force, le United States Marine Corps et la United States Navy prolongent également la durée de vie de leurs F/A-18 au moyen de programmes similaires. Ainsi, les nouveaux systèmes d'affichage multifonctions, ont été élaborés dans le cadre d'un projet de coopération entre le Canada et l'Australie, ce qui a entraîné d'importantes économies pour les deux pays. Boeing a confié à l’usine de L-3 Communications Electronic Systems (ES) de Toronto (Ontario) le développement et la production de ces nouveaux écrans couleur.

Il s’agissait ici de modernisation en profondeur concernant la première génération du Hornet (A/B). En ce qui concerne le seconde génération (C/D), actuellement, en service en Finlande et en Suisse, par exemple, celle-ci sont moins importantes, car une grande partie  des systèmes comme le radar APG-73 équipaient déjà cette version. Par contre, notre pays va intégrer prochainement les nouveaux écrans couleurs ainsi que les enregistreurs de vol numérique. Mais nous en reparlerons dans un prochain article..!

 

1654014.jpg

 

 

Photos : 1 CF-18 canadiens avec une peinture spéciale pour les 100ans de l’aviation canadienne l’année passée. @ Michael Durning 2 CF-18 canadien @ Gabriel Widyna

 

16/03/2010

Arrivée des C-130J Canadiens & commande Tunisienne

 

 

4407020976_9c80e29275_b.jpg

 

 

Mariette, Lockheed-Martin lance la livraison des derniers C-130J-30 Hercules pour la Royal Canadian Air Force (RCAF). Ces appareils remplacent progressivement les modèles de C-130 plus anciens. En vertu de l’entente, le Canada a commandé 17 Hercules C-130J à Lockheed-Martin, dont la livraison se terminera en 2012.

Quatre C-130J seront livrés à Ramstein au sein du 37e  escadron de transport aérien  en Allemagne,  alors que 10 C-130J seront affectés sur le territoire canadien. Le Canada a investi 1,4 milliard de dollars pour remplacer les Hercules les plus anciens, soit la version E. Dans la RCAF, les C-130 travaillent avec les Boeing C-17.

Contrat de maintenance :

Le 13 janvier 2010, le gouvernement du Canada a publié le communiqué annonçant la signature d’un contrat avec Lockheed-Martin pour la fourniture de maintenance et de soutien pour le nouveau C-130J-30. Ce contrat d’entretien de la flotte permettra de créer des emplois à haute valeur ajoutée pour l'industrie canadienne grâce aux retombées industrielles et régionales  tout en fournissant aux Forces canadiennes l’entretien pour l’ensemble de la flotte de C-130.

La Tunisie commande le C-130J-30 :

Le gouvernement Tunisien a signé un contrat avec Lockheed Martin la fourniture de 2 C-130J-30 pour un montant de 130 millions de dollars. La livraison interviendra en 2013 et 2014. La Tunisie est le 12e pays à sélectionner le C-130J Super Hercules, elle exploite actuellement une flotte de C-130H et C-130B acheté dans les années 80.

Le Super Hercules :

Le C-130J-30 Super Hercules est la version la plus récente actuellement en production. Semblable extérieurement aux versions précédentes, le C-130J est doté de nouveaux turbopropulseurs Rolls-Royce AE 2100 couplé à une hélice à six pales en composite. L’avionique est entièrement numérisée avec un HUD (Head-Up display) et permet un équipage à deux. Le système de chargement a a été simplifié. Le Super Hercules peut transporte 40% de charge en plus à une vitesse allongée de 21%, sa distance de décollage est raccourcie de 41%.

Le  C130J a été commandé à ce jour par l'Australie, le Canada, le Danemark, l’Inde, Iraq, l’Italie, la Norvège, Oman, le Qatar, le Royaume-Uni et les États-Unis.

4407022354_bbb60d3f66_b.jpg


 

Photos :  1&2 C130J-30 Canadien @ Lockheed Martin