30/11/2015

Fin de la production du C-17 !

1280px-RAF_RAAF_USAF_C-17s_2007.jpg

 

Long Beach, Californie, le dernier avion de transport militaire lourd de type Boeing C-17 « Globemaster III » a quitté l’usine de la société à Long Beach, en Californie ce dimanche, marquant la fin officielle de la production d'avions sur le cite.

L'avion de transport a survolé la foule et les installations avant d'aller à San Antonio, pour y recevoir ses derniers équipements et rejoindre l’Armée de l’air du Qatar au début de l’année 2016.

Avec l'achèvement de la production du C-17, Boeing continuera à produite des pièces et des systèmes en vue de la maintenance de la flotte de C-17 à travers le monde.

La décision de mettre fin à la production du programme de production du C-17 a été annoncée en 2013. Le premier a pris l'air le 15 septembre 1991. La flotte mondiale de C-17 a accumulé plus de trois millions d'heures de vol, pour soutenir le transport aérien des troupes, le transport de grandes cargaisons et le largage de précision avec notamment des fournitures humanitaires et de sauvetage.

 

Le C-17 Globemaster III :

C-17_cockpit.jpg

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 Globemaster III a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par Mc-Donnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

A ce jour le C-17 est employé dans l’US Air Force, au Canada, en Angleterre, Australie, le Qatar et L’Inde pour un total de 279 appareils. 

 

AIR_C-17_Top_lg.jpg

Photos : 1 C-17 RAF, USAF et RAAF @ RAF 2 Cockpit @ USAF 3 le C-17 @ Boeing

 

04/11/2015

Le Typhoon épine dorsale de la RAF!

 

RAF No 11 Squadron Typhoon at Green Flag, USA.jpg

 

Le Royaume-Uni envisage la possibilité de conserver une partie ou même la totalité de ses premiers modèles d’avion de combat Eurofighter « Typhoon II », car avec ces appareils, la Force pourra garder une dotation suffisante pour assurer les nombreuses missions qui lui incombent. Le but étant d’éviter à la prestigieuse RAF de tomber au plus bas en matière de capacité numérique.

Prenant la parole à la Chambre des communes le 3 novembre dernier, le sous-secrétaire d'Etat à la Défense, Philip Dunne, a déclaré que le ministère de la Défense (MoD) est en train de revoir sa décision en ce qui concerne le retrait des 53 aéronefs de type Eurofighter T1 (Tranche 1) en 2018. En effet, le dernier rapport concernant les prévisions défense stratégique et de sécurité (SDSR) envisageait le retrait pur et simple de la version de base de l’Eurofighter au sein de la RAF.

Pour la RAF, il s’agit notamment de revoir les extensions possibles pour de la durée de vie des équipements existants pour les le standard T1 de l’Eurofighter, anis que les possibilités de modernisation. Le maintien du standard T1 et de sa possible mise à jour doit permettre de combler le départ à la retraite des Panavia Tornado GR4. L’éventualité d’un départ des Tornado et des Eurofighter T1 pour 2019, plongerait la RAF inexorablement dans une sous dotation difficile à combler à l’avenir.

 

La RAF aujourd’hui :

La Royal Air Force dispose à ce jour de 192 avions de combat de première ligne, composée de 87 Tornados, 53 Typhoon T1 et 52 de la T2.  La RAF va prochainement débuter la réception de 40 Eurofighter T3A. Il faut également tenir compte dès 2019 des premières livraisons de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II », mais avec un rythme particulièrement lent. Selon les prévisions de la RAF, en 2019, celle-ci ne disposera donc que de 127 avions de combat, soit le seuil le plus bas jamais comptabilisé.

 

Modernisation est maintien :

Pour la RAF il est devenu primordial de moderniser les Eurofighter avec le programme P1Ea/b, soit : P1E (a) : Mise à jour des logiciels et des senseurs, mise à jour de l’avionique avec  facilitation d’utilisation pour le pilote, dont le viseur de casque, intégration du pod de désignation laser « Litening III », intégration des bombes « Paweway IV ». Préparation à l’intégration du missile « Brimstone II ». 

P1E(b): Amélioration du système IFF, mise à jour du logiciel du système DASS (Defensive Aids Sub System), amélioration des systèmes de communication et de liaison de données Link16, simplification des logiciels de maintenance. 

Et de garder un maximum d’Eurofighter en activité, car celui-ci va devenir l’épine dorsale de la RAF dans les prochaines années.

 

519986836.jpg

Photos : Airbus DS Eurofighter T2 de la RAF @ RAF

 

05/09/2015

Second RC-135W « Airseeker » pour la RAF !

68439.jpg

 

 

La Royal Air Force britannique (RAF) a réceptionné son deuxième Boeing RC-135W « Airseeker » de renseignement, surveillance et de reconnaissance (RSR). Au total la RAF a commandé trois appareils de ce type.

L'avion est arrivé à la base de la Royal Air Force de Mildenhall dans le Suffolk où il recevra des équipements de survie. L’avion sera prêt à être déployé dans quelque semaine. Par ailleurs, Boeing confirme que la livraison est en avance de sept mois sur le calendrier initial, le dernier aéronef sera livré pour 2017.

Les Boeing RC-135W « Airseeker » sont exploités au sein de l’escadron 51 basé à Waddington dans le Lincolnshire.  Nommé « Airseeker » le RC-135W plus connu par son surnom dans US Air Force de « Rivet Joint ».

 

De nombreuses améliorations :

Depuis la livraison du premier « Airseeker «  à la RAF en en 2014, plus de 60 améliorations ont été intégrées dans ce deuxième avion, allant de la mise à niveau des systèmes de mission à l'amélioration des moteurs en vue d’une efficacité accrue en terme de consommation et de durabilité. Le premier avion sera être équipé de ces améliorations à une date ultérieure.

 

Le RC-135W :

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance électronique conçue à partir du C-135. Le RC-135V/W « Rivet Joint « est l'avion de type  SIGINT (Renseignement électromagnétique  et électronique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux.

Photo: Boeing RC-135W « Airseeker » de la RAF @ RAF

30/07/2015

Nouveau système de guerre-électronique pour les Puma anglais !

 

A_Royal_Air_Force_Puma_helicopter_over_the_English_countryside.jpg

 

Les hélicoptères de la Royal Air Force vont recevoir un nouveau système de guerre-électronique en remplacement de l’actuel « Sky Guardian 200 ». Au total se sont 24 hélicoptères « Puma » qui sont concernés par cette modernisation.

 

Le ministère de la défense britannique a choisi le système « Seer RWR » de Selex Es pour équiper les SA330 « Puma »HC2 de la RAF. Le contrat est évalué à près de 30 millions de dollars. Il semble par ailleurs, qu’un second contrat puisse être signé prochainement pour le même type de système, pour venir équipé cette-fois la flotte de Boeing CH-47 « Chinook ».

 

Selex ES Seer RWR :

 

squared_medium_squared_original_SEER_300_new_S.jpg

Le système Selex ES  « Seer RWR » a démontré sa facilité d'intégration et les performances de son système récepteur radar d'alerte numérique (RSA) et d’autoprotection SEER, lors d’un récent exercice de l’Otan, faisant partie du programme « Tactical Leadership (TLP) » à Albacete, en Espagne.

 

 

Photo : 1 AS330 Puma HC2 de la RAF @ RAF Module du Seer RWR @ Selex ES

 

16/07/2015

Mise à niveau des Merlin !

EHI_EH-101_Merlin_HC3_(Mk411),_UK_-_Air_Force_AN0843217.jpg

 

 

 

Le Royaume-Uni a terminé la modification du premier des sept AgustaWestland HC3/3A « Merlin » configuration IHC3 intermédiaire. Il s’agit d’hélicoptères de la Royal Air Force (RAF) qui doivent être transférés à la Royal Navy (RN). Ces hélicoptères vont progressivement remplacer les actuels Westland HC.4 « Commando » d’ici le printemps 2016 au sein de la Royal Navy. 

 

Préparer le Merlin HC4/4A : 

 

La mise à niveau des Merlin HC3/3A au standard intermédiaire IHC3 va permettre 

de rapprocher ces appareils du futur standard HC4/4A, dont l’arrivée est prévue à partir de 2017. 

La mise à niveau IHC3, qui a été réalisée à l'usine d’AgustaWestland à Yeovil. Cette mise à jour fait partie du programme de maintien en vie du « Merlin » (MTPS) et comprend le montage d’une tête de rotor principal pliable, des modifications de châssis pour opérations sur le pont et de l’adaptation de nouveaux points pont d’amarrage destinés.

L’avionique a également été revue et modernisée, avec l’adjonction d’équipements spécifiques destinés à la Royal Navy.

 

L’AW101 «Merlin» : 

 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit : le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler pendant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

1655029_-_main.jpg

 

 

Photos : AW101 Merlin HC3/3A @RAF