05/09/2015

Second RC-135W « Airseeker » pour la RAF !

68439.jpg

 

 

La Royal Air Force britannique (RAF) a réceptionné son deuxième Boeing RC-135W « Airseeker » de renseignement, surveillance et de reconnaissance (RSR). Au total la RAF a commandé trois appareils de ce type.

L'avion est arrivé à la base de la Royal Air Force de Mildenhall dans le Suffolk où il recevra des équipements de survie. L’avion sera prêt à être déployé dans quelque semaine. Par ailleurs, Boeing confirme que la livraison est en avance de sept mois sur le calendrier initial, le dernier aéronef sera livré pour 2017.

Les Boeing RC-135W « Airseeker » sont exploités au sein de l’escadron 51 basé à Waddington dans le Lincolnshire.  Nommé « Airseeker » le RC-135W plus connu par son surnom dans US Air Force de « Rivet Joint ».

 

De nombreuses améliorations :

Depuis la livraison du premier « Airseeker «  à la RAF en en 2014, plus de 60 améliorations ont été intégrées dans ce deuxième avion, allant de la mise à niveau des systèmes de mission à l'amélioration des moteurs en vue d’une efficacité accrue en terme de consommation et de durabilité. Le premier avion sera être équipé de ces améliorations à une date ultérieure.

 

Le RC-135W :

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance électronique conçue à partir du C-135. Le RC-135V/W « Rivet Joint « est l'avion de type  SIGINT (Renseignement électromagnétique  et électronique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux.

Photo: Boeing RC-135W « Airseeker » de la RAF @ RAF

30/07/2015

Nouveau système de guerre-électronique pour les Puma anglais !

 

A_Royal_Air_Force_Puma_helicopter_over_the_English_countryside.jpg

 

Les hélicoptères de la Royal Air Force vont recevoir un nouveau système de guerre-électronique en remplacement de l’actuel « Sky Guardian 200 ». Au total se sont 24 hélicoptères « Puma » qui sont concernés par cette modernisation.

 

Le ministère de la défense britannique a choisi le système « Seer RWR » de Selex Es pour équiper les SA330 « Puma »HC2 de la RAF. Le contrat est évalué à près de 30 millions de dollars. Il semble par ailleurs, qu’un second contrat puisse être signé prochainement pour le même type de système, pour venir équipé cette-fois la flotte de Boeing CH-47 « Chinook ».

 

Selex ES Seer RWR :

 

squared_medium_squared_original_SEER_300_new_S.jpg

Le système Selex ES  « Seer RWR » a démontré sa facilité d'intégration et les performances de son système récepteur radar d'alerte numérique (RSA) et d’autoprotection SEER, lors d’un récent exercice de l’Otan, faisant partie du programme « Tactical Leadership (TLP) » à Albacete, en Espagne.

 

 

Photo : 1 AS330 Puma HC2 de la RAF @ RAF Module du Seer RWR @ Selex ES

 

16/07/2015

Mise à niveau des Merlin !

EHI_EH-101_Merlin_HC3_(Mk411),_UK_-_Air_Force_AN0843217.jpg

 

 

 

Le Royaume-Uni a terminé la modification du premier des sept AgustaWestland HC3/3A « Merlin » configuration IHC3 intermédiaire. Il s’agit d’hélicoptères de la Royal Air Force (RAF) qui doivent être transférés à la Royal Navy (RN). Ces hélicoptères vont progressivement remplacer les actuels Westland HC.4 « Commando » d’ici le printemps 2016 au sein de la Royal Navy. 

 

Préparer le Merlin HC4/4A : 

 

La mise à niveau des Merlin HC3/3A au standard intermédiaire IHC3 va permettre 

de rapprocher ces appareils du futur standard HC4/4A, dont l’arrivée est prévue à partir de 2017. 

La mise à niveau IHC3, qui a été réalisée à l'usine d’AgustaWestland à Yeovil. Cette mise à jour fait partie du programme de maintien en vie du « Merlin » (MTPS) et comprend le montage d’une tête de rotor principal pliable, des modifications de châssis pour opérations sur le pont et de l’adaptation de nouveaux points pont d’amarrage destinés.

L’avionique a également été revue et modernisée, avec l’adjonction d’équipements spécifiques destinés à la Royal Navy.

 

L’AW101 «Merlin» : 

 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit : le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler pendant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

1655029_-_main.jpg

 

 

Photos : AW101 Merlin HC3/3A @RAF

06/07/2015

Troisième A400M pour la RAF !

yourfile-1.jpg

 

 

La Royal Air Force a pris livraison de son troisième avion de transport tactique A400M, avec le ZM403.

 

Un équipage du 206 Escadron de la RAF effectué le transfert de l'A400M depuis le les installations d’Airbus à Séville, en Espagne pour rejoindre la base aérienne de Brize Norton, dans l’Oxfordshire.

 

Le ZM403 est la deuxième A400M a être livré à la RAF cette année. Cette livraison a été retardée suite au crash d'un "Atlas" à Séville le 9 mai dernier.

 

L’A400M :

 

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes.L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

A400M-CityofBristol-1_UKMoD-700x357.jpg

 

Photos : A400M de la RAF @ RAF

24/06/2015

Décollage court pour le F-35B !

yourfile-1.jpg

 

 

Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont réalisé en commun,  le premier test de décollage court du Lockheed-Martin F-35B « Lightning II », lors d'un essais au sol à Patuxent River Naval Air Station dans le Maryland.

 

Ce premier essais, marque le début de la première phase de tests, pour certifier le  décollage court et atterrissage vertical de la version F-35B à partir d'un porte-avions.

L’avions d’essai, numéro BF-04 a décollé sur un pont incliné, démontrant,  ainsi la capacité du F-35B à intégrer les futures opérations au sein d’un bâtiment de la Royal Navy.

L’objectif étant de pouvoir vérifier la capacité d’engagement sur les bâtiments de la Royal Navy, tels que le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales, tous deux dotés d’une une rampe de pente ascendante.

 

Rappel : 

 

L’Angleterre devrait d’ici cinq ans commander progressivement 14 F-35B. Trois F-35 d’essais ont déjà été commandés par les Anglais, qui sont actuellement basés à Eglin Air Force Base en Floride, où ils sont utilisés pour la formation des pilotes. 

 Le Royaume-Uni prévoyait initialement une commande de 138 unités du F-35B pour équiper la RAF et la Royal Navy. Mais les coûts et les nombreux retards ont finalement poussés le gouvernement britannique à réduite la voilure à 50 exemplaires.

 

 

Photo: Essais sur rampe du F-35B @ Lockheed-Martin