11/05/2016

Intégration du Brimstone II sur Tornado !

Image_of_a_15_Squadron_GR4_taken_over_Royal_Air_Force_Lossiemouth,_and_surrounding_countryside._MOD_45155748.jpg

La Royal Air Force a effectué une série d'essais de la variante améliorée du missile MBDA Brimstone II sur des appareils de type Panavia Tornado GR4. Ces essais doivent permettre la qualification du missile sur l’avion.

Onze vols ont été effectués au cours de l'évaluation opérationnelle, qui a été menée en février dernier sur le site de l'US Naval Air Weapons Station de China Lake en Californie. L'activité marque une «étape importante» en vue de l’intégration définitive de l'arme sur les Tornado GR4, puis plus tard sur l’Eurofighter en 2018. La capacité opérationnelle initiale devrait être accordée ce mois, pour utilisation sur le Tornado GR4.

Le Tornado GR4 de la RAF : 

Le Tornado GR4 de la RAF permet les opérations tout temps d’attaque et de reconnaissance. Il est en service dans la RAF depuis maintenant près de 30 ans, mais une combinaison de programmes de mise à niveau et de nombreuses améliorations continuelles ont permis de  garder l'avion à l'avant-garde. Le standard actuel du GR4 lui permet de mettre en oeuvre des armes à guidage de précision modernes en parallèle avec la nacelle de désignation « Litening III » qui est utilisée dans les deux rôles d'attaque et de reconnaissance. Le Tornado GR4 emporte les armements suivantes : Storm Shadow, Brimstone, Sidewinder AIM-9L, Paveway II, III Paveway, Enhanced Paveway, Paveway IV,  ASRAAM.

Propulsé par deux réacteurs Rolls-Royce RB199 Mk103, le GR4 est capable de voler très bas au niveau du vol à une vitesse supersonique et peut maintenir une vitesse de croisière subsonique élevée. L'avion peut voler automatiquement à un niveau bas en utilisant le guidage sol (ISF)  de manière automatique. L'avion est également équipé d'un Forward Looking Infrared (FLIR) et des lunettes de vision nocturne (NVG) compatible avec les instruments du cockpit.

Pour la navigation, le Tornado est équipé d'un système intégré de navigation Global Positioning inertielle (GPINS). Le GR4 dispose également d'un radar au sol de cartographie (GMR) pour identifier les points fixes. Le GR4 est également équipé d'un laser de marquage de cible «Seeker» (LRMTS) qui peut être utilisé pour localiser des cibles désignées sur le sol et peut fournir des informations de cibles au sol. Pour la reconnaissance, il peut également être doté de la nacelle « RAPTOR2. Sa mise en service a donné au GR4 la capacité de transmettre en temps réel les informations. Les Tornado de la RAF sont progressivement remplacés par l’Eurofihgter au sein de la RAF d’ici 2021.

MBDA Brimstone II :

Le Brimstone II dispose de plusieurs améliorations par rapport à la version actuelle, la portée et la précision font partie de celles-ci, de plus la nouvelle ogive est beaucoup plus  létale que l’actuelle. Le missile Brimstone II fonctionne avec un système de radar  autonome à ondes millimétriques, qui lui permet de frapper des cibles mobiles. 

 

_86974327_brimstone.jpg

Photos : 1 Tornado GR4 doté de Brimstone II et Paveway II, nacelle Litening III 2 Brimstone II et nacelle Litening @ RAF

07/04/2016

Coincée, la RAF doit maintenir l’Eurofighter T1 !

1280px-Typhoon_f2_zj910_arp.jpg

La Royal Air Force britannique (RAF) se retrouve coincée tout comme la Luftwaffe allemande avec la première tranche d’avions de combat Eurofighter T1 et devra, faute de moyens, être conservée en service, au-delà de la date de retraite d'origine.

Les 53 avions de combat Eurofighter « Typhoon II » T1 (Tranche1) vont être prolongé de 2019 à 2040 au sein de la défense stratégique et de sécurité (SDSR). La grande question est de savoir comment faire fonctionner les deux escadrons de la Tranche 1 aux côtés des Tranche 2 et 3 ? En effet, il ne subsiste que très peu de points communs entre le T1 et les modèles T2/T3.

Compte tenu des limites des logiciels du T1, la RAF a décidé de ne pas essayer de mettre à niveau ces plateformes particulières avec les améliorations des mises à niveau destinées aux standards T2/T3. De fait, les Eurofighter T1 de la RAF ne peuvent être utilisés qu’exclusivement que pour des tâches de défense aérienne.

Maintenir une dotation suffisante :

Si, la version T1 du « Typhoon II » reste limitée et ne permet pas une mise à jour avancée, comme c’est le cas avec le T2 et prochainement le T3, cette version reste incontournable au sein de la RAF, afin garder une dotation suffisante pour assurer les nombreuses missions qui lui incombent. Le but étant d’éviter à la prestigieuse RAF de tomber au plus bas en matière de capacité numérique.

Le maintien du standard T1 doit permettre de combler le départ à la retraite des Panavia Tornado GR4. L’éventualité d’un départ des Tornado et des Eurofighter T1 pour 2019, plongerait la RAF inexorablement dans une sous dotation difficile à combler à l’avenir.

La RAF aujourd’hui :

La Royal Air Force dispose à ce jour de 192 avions de combat de première ligne, composée de 87 Tornados, 53 Typhoon T1 et 52 en version T2.  La RAF va prochainement débuter la réception de 40 Eurofighter T3A. Il faut également tenir compte dès 2019 des premières livraisons de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II », mais avec un rythme particulièrement lent. Selon les prévisions de la RAF, en 2019, celle-ci ne disposera donc que de 127 avions de combat, soit le seuil le plus bas jamais comptabilisé.

Typhoon-ZJ803-BA-1-XL.jpg

Photos : Airbus DS Eurofighter T1 de la RAF @ RAF

 

 

 

 

09/02/2016

L’ASRAAM va intégrer le F-35 !

56b87756bc17e.jpg

Le missilier européen MBDA a livré le premier lot de missile courte portée air-air ASRAAM aux USA, en vue des essais d’intégration sur le Lockheed-Martin F-35 « Joint Strike Fighter »  destiné au Royaume-Uni.

L’ASRAAM va devenir le premier missile de construction britannique et européen à être testés et utilisés à bord du F-35.Ces essais vont inclure la collecte de données, la vérification de la séparation de l'avion. Puis une seconde série d’essais va permettre de tirer l’arme sur des cibles. Ces tests seront réalisés sur le polygone de tir de Patuxent River dans le Maryland.

Cette campagne d’intégration du missile ASRAAM s’effectuera en collaboration avec le 17ème Escadron de la Royal Air Force qui est en charge de l’évaluation du F-35 aux Etats-Unis.

 

MBDA AIM-132 ASRAAM :

L’AIM-132 ASRAAM (Advanced Short-Range Air-to-Air Missile), est un missile anglais de courte portée soit 0,3 km à18 km, muni d’un système de guidage à infrarouge conçu par la firme américaine Raytheon. L’autodirecteur du missile comporte une matrice plan focal (imageur infrarouge de résolution 128x128). À distance d’acquisition longue, l’ASRAAM résiste aux contre-mseures et peut effectuer un tir d’accrochage sur cible à 90 degrés hors-axe. Il est capable d’identifier des parties spécifiques de l’aéronef ciblé telles que le cockpit ou les moteurs. L’ASRAAM comporte également une capacité d’accrochage après tir (Lock-On After Launch ), particulièrement avantageuse pour le transport des missiles en soute interne, comme dans le F-35 Lightning II.

 

1642913_-_main.jpg

Photos : 1 F-35 britannique avec deux ASRAAM sous les ailes @ MBDA 2 l’ASRAAM @ MBDA

 

03/02/2016

La RAF a choisi le T-6 « Texan II » !

yourfile-1.jpg

Le ministère britannique de la défense a signé des contrats d'une valeur 1,58 milliards de dollars pour moderniser l’école de pilotage de la RAF. Trois appareils sont sélectionnés pour venir remplacer les avions écoles actuellement en service au sein de la Royal Air Force

Le Beechraft T-6C « Texan II » :

Une première étape de remplacement partiel de la flotte actuelle composée d’Embraer EMB-312 « Tucano » se fera avec 10 avions écoles de type Beechraft T-6C « Texan II ». Le Beechcraft T-6C « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T-6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6C dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6C est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la voltige, ainsi que l’introduction aux armes.

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifié de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

Formation de base et de transport :

Pour la formation de base la RAF recevra 23 avions de type Grob G120TP. Le Grob G 120 est un avion biplace monomoteur employé pour la formation, l'entraînement. Il est fabriqué par la société allemande Grob Aircraft. Il est équipé d'un moteur Lycoming 6 cylindes à plat de 8'865 cm3 et d'une hélice tripale.

Par ailleurs 5 jets de type Embraer Phenom 100 vont venir équiper l’école de pilotage pour éa préparation à la transition sur les aéronefs de transport et de ravitaillement. L'Embraer Phenom 100 est un Very Light Jet (VLJ). Il a une capacité de 4 passagers dans sa configuration normale, mais il peut transporter jusqu'à 6-7 passagers avec un équipage unique, avec en option des sièges face à face et des toilettes. Il dispose d'une autonomie maximum de vol de 1178 miles nautiques avec  4 occupants. Cette version utilise des turbines Pratt & Whitney Canada PW617F-E.

 

7865.jpg

Photos : 1 Beechraft T-6C « Texan II » aux couleurs de la RAF @ Beechraft 2 L’Embraer Phenom 100@ P.Kummerling

18/01/2016

RAF, retrait du Tornado retardé !

RAF_Tornado_GR4_MOD_45155234.jpg

Le ministère britannique de la défense a annoncé avoir décidé de retarder le retrait d’un escadron de Panavia Tornado GR4 à 2018 et non plus en 2017, comme le prévoyait le calendrier initial.

Le 12ème escadron devait normalement être dissous en 2017, mais les nombreux retards dans le programme du F-35 obligent à revoir le calendrier de la Royal Air Force. Par ailleurs, se sont les Eurofighter qui prendront progressivement le rôle d’attaque au sol actuellement dévolu au célèbre Tornado.

Opérations au Moyen-Orient :

Le Tornado soutien actuellement les opérations aériennes au Moyen-Orients avec brio, notamment contre les militants de l'État islamique. Actuellement, trois escadrons sont nécessaires pour soutenir l'opération de lutte contre les groupes islamistes.

Le Typhoon en colonne centrale :

Le remplacement de la flotte de Tornado GR4, se fera principalement avec l’Eurofighter « Typhoon, II » avec notamment deux escadrons de première ligne supplémentaires, pour soutenir la capacité jusqu'en 2040. La RAF prévoir d’investir sur l’Eurofihgter en vue de l’intégration prochaine du radar à balayage électronique CAPTOR-E et du missile MBDA Brimstone air-surface pour 2017.

 

raf,tornado gr4,eurofighter,f-35,typhoon,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Tornado GR4 de la RAF : 

Le Tornado GR4 de la RAF permet les opérations tout temps d’attaque et de reconnaissance. Il est en service dans la RAF depuis maintenant près de 30 ans, mais une combinaison de programmes de mise à niveau et de nombreuses améliorations continuelles ont permis de  garder l'avion à l'avant-garde. Le standard actuel  du GR4 lui permet de mettre en oeuvre des armes à guidage de précision moderne en parallèle avec la nacelle de désignation "Litening III"qui est utilisée dans les deux rôles d'attaque et de reconnaissance. Le Tornado GR4 emporte les armements suivants : Storm Shadow, Brimstone, Sidewinder AIM-9L, Paveway II, III Paveway, Enhanced Paveway, Paveway IV,  ASRAAM.

Propulsé par deux réacteurs Rolls-Royce RB 199 Mk103, le GR4 est capable de voler très bas au niveau du vol à une vitesse supersonique et peut maintenir une vitesse de croisière subsonique élevée. L'avion peut voler automatiquement à un niveau bas en utilisant le guidage sol (ISF)  de manière automatique. L'avion est également équipé d'un Forward Looking Infrared (FLIR) et des lunettes de vision nocturne (NVG) compatible avec les instruments du cockpit.

Pour la navigation, le Tornado est équipé d'un système intégré de navigation Global Positioning inertielle (GPINS). Le GR4 dispose également d'un radar au sol de cartographie (GMR) pour identifier les points fixes. Le GR4 est également équipé d'un laser de marquage de cible «Seeker» (LRMTS) qui peut être utilisé pour localiser des cibles désignées sur le sol ou peut fournir des informations de cibles au sol. Pour la reconnaissance, il peut également être doté du pod RAPTOR. Sa mise en service a donné au GR4 la capacité de transmettre en temps réel les informations.

Commentaire :

Il s’agit de la seconde décision concernant l’ajournement du retrait de la flotte de Tornado, la première avait été décidée en octobre 2014. Deux escadrons (no: 9 et 31) basés à Marham dans le Norfolk vont voler au moins jusqu’en 2021, alors qu’il était prévu de les stopper d’ici 2018. Le troisième escadron n°15, basé à Lossiemouth continuera également à voler sur le GR4. Au total, se sont pas moins de 79 Tornado GR4 qui pourront ainsi, continuer à servir sa gracieuse Majesté.

 

RAF_Tornado_GR4_MOD_45155235.jpg

Photos : 1 & 3 Tornado GR de la RAF 2 L'Eurofighter dans sa configuration air -sol@ RAF