25/10/2016

F-35 : Mise en garde de l’Australie !

CbvAMMhUYAEpTgH.jpg

Canberra, les nombreux retards du programme F-35 commencent à agacer les parlementaires australiens ce qui pourrait avantager le « Super Hornet » de Boeing.

Un plan B :

La semaine dernière, une commission parlementaire a demandé au ministère de la Défense de préparer un plan de sauvegarde au cas ou de nouveaux retards viendraient à nouveaux alourdir le programme d’acquisition du F-35.

Certes, la proposition ne va pas jusqu’à demander un abandon du programme F-35, mais doit permettre de combler le vieillissement des « Hornet ». Le « Plan B » consisterait dans l’acquisition d’un nombre encore non défini de « Super Hornet ». La même commission précise également que si une telle décision devait être prise, le budget militaire du pays ne permettrait pas de supporter l’achat de type d’avions. En conséquence l’Australie pourrait reporter les futures livraisons de F-35 à une date encore indéterminée.

Cette réaction fait suite à une autre apparue au printemps dernier de par l’Air Power Australia (groupe à but non lucratif ayant pour idéal la recherche, l’analyse du développement de la Force aérienne) qui déclarait : Quand le produit ne fonctionne pas, vous recrutez autant de clients que vous pouvez, en assurez la promotion de ce dernier du mieux que vous le pourrez, amassez autant d'argent que possible tant que le marché ignore ses défaillances". Le responsable d'Air Power Australia a également qualifié le calculateur du F-35 de « laisse de chien numérique », en référence à la volonté américaine de ne pas partager les codes-source de ce dernier.

Rappel :

L’Australie a prévu d’acquérir 58 appareils (72 initialement) de type F-35A, qui seront livrés entre 2017 et 2021. La capacité opérationnelle initiale est prévue pour le service en 2021 et la pleine capacité opérationnelle des trois escadrons est prévue pour la fin 2023. Et dans un même temps, le pays a également renoncé à l’achat de la version F-35B STOVL dont 14 à 20 appareils devaient initialement venir équiper sa Marine.

 

Photos : 1 F-35A @ Lockheed-Martin

21/07/2016

Vol inaugural réussi pour le premier PC-21 australien !

cdd7d6425326ea517b43263830297695-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (3).jpg

Pilatus Aircraft Ltd est heureux d'annoncer que le premier des 49 PC-21 destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF) a terminé avec succès son vol d'essai initial à l'usine à Stans en Suisse. Le vol a eu lieu seulement sept mois après la signature du contrat.

bf56351c3e958a6db9613c6ffc3b2207-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (7).JPG

En vertu d'un contrat signé en décembre ici à 2015 visant à harmoniser les forces de défense australiennes en matière de formation de vol pour les trois services - Armée, la Marine et la Force aérienne, Pilatus livrera un total de 49 PC-21 qui fonctionnera à partir de quatre bases de la Royal Australian Air Force. Pilatus fournira également des éléments importants de l'équipement de formation au sol sur la base et la capacité de soutien en service.

Ce premier PC-21, enregistré comme A54-001, sera remis à la Royal Australian Air Force à East Vente en juin 2017, après l'achèvement des essais et le travail de vérification en Suisse et en Australie.

 

87839fb37914fd7430aa2ef1179360e1-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (6).jpg

Lien sur l’article précédent :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/07/19/le-premier...

 

Photos : le premier vol du PC-21 australien @ Pilatus Aicraft

26/05/2016

Le premier P-8A de la RAAF a volé !

20160605BOEING0000000_002.jpg

Le premier Boeing P-8A « Poseidon » de patrouille maritime destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF) a effectué son vol inaugural cette semaine. Ce typa d’appareil doit remplacer progressivement la fotte actuelle de 15 Lockheed P-3C « Orion » dont l’âge moyen atteint les 33 ans.

 L’Australie a finalisé sa commande portant sur 8 avions de patrouille de type Boeing P-8A « Poseidon » en janvier de cette année. L’Australie dispose également d’options pour 4 appareils supplémentaires. Le contrat est de 4 milliards de dollars. Les 8 P-8A seront livrés en deux lots de quatre appareils.

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Photo : Le premier P-8A aux couleurs de la RAAF @ Boeing

 

31/01/2016

Boeing reçoit une commande pour 20 P-8A !

p8-11.jpg

L’avionneur Boeing a reçu une double commande pour son nouvel avion de patrouille maritime, l’une en provenance de l’US Navy qui finalise un nouveau contrat portant sur 16 appareils. En parallèle, l’Australie a finalisé la première commande pour lot de composé de 4 P-8A «Poseidon».

L’Australie remplace ses P-3 «Orion»:

Canberra vient de finaliser la commande portant sur un total de 8 avions de patrouille maritime de type Boeing P-8A «Poseidon». L’Australie dispose également d’options pour 4 appareils supplémentaires. Le contrat est de 4 milliards de dollars. Les 8 P-8A seront livrés en deux lots de quatre appareils.

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

 

US_Navy_P-8_Poseidon_taking_off_at_Perth_Airport.jpg

Photos : Boeing P-8A « Poseidon » de l’US Navy @ USN

 

19/01/2016

Pilotes australiens en formation sur le PC-21 !

12509803_10153598383112639_8764732829457112257_n.jpg

Stans, les premiers instructeurs de la Royal Australian Air Force (RAAF) ont débuté leur formation sur le Pilatus PC-21, qui viendra bientôt moderniser l’école de pilotage du pays.

Les cinq premiers instructeurs australiens sont arrivés récemment en Suisse, il s’agit des Lieutenant Andrew Lynch, chef d'escadron, Scott Van Ginkel, le commandant d’Escadre, Colin O'Neil, les chefs d'escadron, Steve Bekker et Jay Tuffley. Ces pilotes formeront l'équipe de transition, qui sera chargée de l'élaboration du nouveau programme de formation sur le PC-21 et les simulateurs.

Rappel :

Le Pilatus PC-21 est l'avion de formation le plus avancé au monde. Dans le cadre du projet AIR 5428, le PC-21 remplacera l’actuel PC-9 au sein de la RAAF, en Australie occidentale. Les capacités du PC-21 permettent une enveloppe de formation très large. Il peut être utilisé dès le premier jour dans le système de formation, ce qui élimine la nécessité d'une flotte d'entraînement de vol élémentaire, mais comble également l'écart de performance entre les formateurs à turbopropulseurs traditionnels et le jet d’entrainement. Le PC-21 est capable de vitesses de bas niveau, les ailerons et spoilers avec assistance hydraulique peuvent produire des taux de roulis de plus de 200 degrés par seconde.

Le contrat de services d'une valeur de 1,2 milliard de dollars, verra Lockheed-Martin Australie livrer en partenariat avec l’avionneur suisse Pilatus, 49 avions écoles de nouvelle génération PC-21. Le contrat comprend également sept simulateurs de vol, ainsi que l’ensemble des systèmes d’apprentissage au sol et pièces détachées. La Ministre de la défense Marise Payne a déclaré, que le nouveau système de formation assurerait aux pilotes les connaissances et les compétences nécessaires leurs permettant de passer directement sur des avions militaires de pointe, comme le Super Hornet et le futur F-35.

1884063527.JPG

Photos : 1 Les instructeurs australiens en Suisse@ RAAF 2 Le PC-21 en Australie @ Pilatus