04/02/2017

Début de service pour le premier P-8A australien !

C3tsio-VMAAgrnc.jpg

Le premier avion de patrouille maritime destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF) a débuté ses essais en mer au large d’Adelaïde. Ces essais doivent permettre de vérifier la bonne intégration du nouveau système avec la Marine australienne.

Obtention de l’IOC :

Cette série de test est effectuée avec le destroyer HMAS Hobart de la Marine australienne. Il s’agit de vérifier que les informations circulent correctement entre les deux systèmes et permettent la misent en places de nouvelles stratégies de combat combinées. La vérification des procédures et de l’application de celles-ci pour les équipages. Au final, il s’agit pour le nouvel opérateur du P-8A d’obtenir la capacité opérationnelle initiale (IOC) d’ici 20-18.

Rappel :

L’Australie a finalisé une commande portant sur 8 avions de patrouille de type Boeing P-8A « Poseidon » en janvier 2014. L’Australie dispose également d’options pour 4 appareils supplémentaires. Le contrat est de 4 milliards de dollars. Les 8 P-8A seront livrés en deux lots de quatre appareils.

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il est possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Le P-8 a été commandé par la Marine américaine, l’Inde, l’Australie, l’Angleterre et la Norvège.

image.jpg

 

Photos : 1 P-8A australien avec le destroyer Hobart@ RAAF 2 Consoles des opérateurs @ USN

17/12/2016

Les C-27J de la RAAF ont atteint la capacité d’exploitation initiale !

First_RAAF_C-27J_Spartan_Arrives_at_RAAF_Base_Richmond_5.jpg

La Royal Australian Air Force (RAAF) a déclaré que sa flotte d’avions de transport Alenia-Aermacchi C-27J « Spartan » a atteint la capacité d'exploitation initiale (COI). L'annonce par la ministre de la Défense, Marise Payne, que la COI est aujourd’hui atteinte marque une étape importante dans le programme de mise en service des dix des avions C-27J « Spartan » au sein de la RAAF.

La COI se définit par le fait que le C-27J « Spartan » peut transporter 40 passagers ou trois palettes de marchandises militaires, ainsi peut réaliser des opérations de largage de parachutistes.

Les livraisons de C-27J ont commencé en 2015 et devraient être terminées en 2017 avec l'arrivée des six derniers avions. L'unité opérationnelle du 35e Escadron de la RAAF est actuellement basée sur les installations de la base de Richmond en Nouvelle-Galles du Sud. Mais cette unité sera déplacée en sur la base aérienne d’Amberley dans le Queensland, lorsque la construction des installations destinées aux C-27J seront achevées en 2019.

 

Rappel :

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

post-6-1360113042.jpg

 

Photos : C-27J « Spartan » de la RAAF @ RAAF

 

17/11/2016

La RAAF réceptionne son premier P-8A !

697096657.jpg

Le premier des 15 Boeing P-8A « Poséidon » de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine a été livré à la Royal Australian Air Force (RAAF). L'avion a été reçu lors d'une cérémonie qui s’est tenue à Canberra.

Une fois opérationnel ai sein de la RAAF, le P-8A remplacera les 19 avions de patrouille maritime Lockheed AP-3C « Orion » exploités par le 10e et le 11e Escadron de la RAAF d'Edimbourg en Australie-Méridionale. La RAAF envisage d'exploiter le P-8A en même temps que sept systèmes de drone Northrop Grumman MQ-4C « Triton » qui seront acquis sous réserve de l'achèvement du programme de développement de la Marine américaine (USN).

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

 

CtZIAfgUEAAiJXz.jpg

Photos : P-8A « Poseidon » de la RAAF @ Boeing

25/10/2016

F-35 : Mise en garde de l’Australie !

CbvAMMhUYAEpTgH.jpg

Canberra, les nombreux retards du programme F-35 commencent à agacer les parlementaires australiens ce qui pourrait avantager le « Super Hornet » de Boeing.

Un plan B :

La semaine dernière, une commission parlementaire a demandé au ministère de la Défense de préparer un plan de sauvegarde au cas ou de nouveaux retards viendraient à nouveaux alourdir le programme d’acquisition du F-35.

Certes, la proposition ne va pas jusqu’à demander un abandon du programme F-35, mais doit permettre de combler le vieillissement des « Hornet ». Le « Plan B » consisterait dans l’acquisition d’un nombre encore non défini de « Super Hornet ». La même commission précise également que si une telle décision devait être prise, le budget militaire du pays ne permettrait pas de supporter l’achat de type d’avions. En conséquence l’Australie pourrait reporter les futures livraisons de F-35 à une date encore indéterminée.

Cette réaction fait suite à une autre apparue au printemps dernier de par l’Air Power Australia (groupe à but non lucratif ayant pour idéal la recherche, l’analyse du développement de la Force aérienne) qui déclarait : Quand le produit ne fonctionne pas, vous recrutez autant de clients que vous pouvez, en assurez la promotion de ce dernier du mieux que vous le pourrez, amassez autant d'argent que possible tant que le marché ignore ses défaillances". Le responsable d'Air Power Australia a également qualifié le calculateur du F-35 de « laisse de chien numérique », en référence à la volonté américaine de ne pas partager les codes-source de ce dernier.

Rappel :

L’Australie a prévu d’acquérir 58 appareils (72 initialement) de type F-35A, qui seront livrés entre 2017 et 2021. La capacité opérationnelle initiale est prévue pour le service en 2021 et la pleine capacité opérationnelle des trois escadrons est prévue pour la fin 2023. Et dans un même temps, le pays a également renoncé à l’achat de la version F-35B STOVL dont 14 à 20 appareils devaient initialement venir équiper sa Marine.

 

Photos : 1 F-35A @ Lockheed-Martin

21/07/2016

Vol inaugural réussi pour le premier PC-21 australien !

cdd7d6425326ea517b43263830297695-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (3).jpg

Pilatus Aircraft Ltd est heureux d'annoncer que le premier des 49 PC-21 destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF) a terminé avec succès son vol d'essai initial à l'usine à Stans en Suisse. Le vol a eu lieu seulement sept mois après la signature du contrat.

bf56351c3e958a6db9613c6ffc3b2207-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (7).JPG

En vertu d'un contrat signé en décembre ici à 2015 visant à harmoniser les forces de défense australiennes en matière de formation de vol pour les trois services - Armée, la Marine et la Force aérienne, Pilatus livrera un total de 49 PC-21 qui fonctionnera à partir de quatre bases de la Royal Australian Air Force. Pilatus fournira également des éléments importants de l'équipement de formation au sol sur la base et la capacité de soutien en service.

Ce premier PC-21, enregistré comme A54-001, sera remis à la Royal Australian Air Force à East Vente en juin 2017, après l'achèvement des essais et le travail de vérification en Suisse et en Australie.

 

87839fb37914fd7430aa2ef1179360e1-PC-21-Australia-First-Flight-Media-Release (6).jpg

Lien sur l’article précédent :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/07/19/le-premier...

 

Photos : le premier vol du PC-21 australien @ Pilatus Aicraft