22/06/2016

Inde, vol inaugural pour le HTT40 !

1466159934-3847730.jpg

En fin de semaine dernière, Hindustan Aeronautics (HAL) a réussi le premier vol de du prototype de l'avion d'entraînement de base HTT40. L'avion a été piloté par Capt. C. Subramaniam et Capt. Venugopal pendant environ 10 à 15 minutes dans un ciel assombri.

Le HTT40 est un aéronef à voilure fixe incorporant une conception de cellule tout en métal. Sa masse maximale au décollage et de 2800 kg et peut être configurée pour porter des armes, en vue d le l’entrainement, mais également pour des missions de contre-insurrection. Le cockpit climatisé peut accueillir deux membres d'équipage, dont un instructeur et le stagiaire dans la configuration des sièges en tandem de type « zéro-zéro ». Il intègre une avionique avec écrans multifonctions et des systèmes de navigation et de communication modernes. La motorisation du HHT40 comprend une turbine Honeywell TPE331-12B dotée d’un FADEC qui développe une puissance maximale de 950ch sur l'arbre (shp). Le HTT40 devrait pouvoir atteindre une vitesse maximale de 450 kilomètres par heure pour un rayon d’action 1000 km. La vitesse de décrochage avec les volets est 135 km/h.

Un concurrent pour la troisième tranche de PC-7MKII :

L’Indian Air Force (IAF) avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur le jet anglais BAe Hawk. Mais les nombreux retards de conception du HAL HTT40 ont obligé l’IAF à revoir le cursus de formation.

A l’origine, l’Inde prévoyait d’acheter une centaine d’avion HTT40. L’arrivée du Pilatus PC-7MKII a permis de combler les deux étapes primaires de formation des élèves pilotes indiens. Le ministère indien de la défense à l'intention, aujourd’hui, d'acheter 68 HTT40 élaborés localement pour satisfaire une partie de ses besoins pour 180 avions écoles. En effet 120 avions PC-7MKII ont été commandés à ce jour.

De fait, la troisième tranche de PC-7MKII sera directement liée au bon fonctionnement ou non du HAL HTT40.

 

htt40-1466159837.jpg

Photos : premier vol du HTT40 @ HAL

24/03/2016

Nouvelle série de PC-7MKII pour la Malaisie !

PC-7_HCA_16.03.09_6361.JPG

Stans, l’avionneur Pilatus prépare la livraison du second lot d’avions école PC-7MkII pour la Royal Air Force malaisienne (CGRR). Ces appareils font partie d’une commande de 5 aéronefs destinés à venir compléter la flotte actuelle.

La Royal Air Force malaisienne a débuté le remplacement des anciens Pilatus PC-7 datant de 1983 avec la nouvelle génération PC-7MKII. 16 appareils PC-7MKII avait été commandés et doivent être complétés avec ce nouveau lot.

Le Pilatus PC-7MKII :

Le PC-7MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Depuis son introduction en 1994, le PC-7 MkII devenu une plateforme de haut niveau en matière d’équipement. Fiable et économique, le PC-7MkII offre aux pilotes débutants un environnement confiance. Le moteur PT6A-25C de Pratt & Whitney Canada, offre un rendement efficace avec de faibles coûts d’entretien. Doté d’un cockpit moderne adaptable, selon les besoins du client, il permet de préparer aux mieux les élèves pilotes à l’environnement qui les attend au sein des Forces aériennes. A ce jour, plus de 600 avions (PC-7 et PC-7 MkII) ont été vendus à 21 forces aériennes dans le monde entier.

 

PC-7 HCB_16.03.18_6669.JPG

Photos : Le premier PC-7MkII de la nouvelle série destiné à la Malaisie@ Stephan Widmer

11/03/2016

Inde, les trois premières femmes pilotes de chasse !

3943557989.jpg

L'Indian Air Force (IAF) intronisera ses trois premières femmes pilotes de chasse en juin prochain. Ces trois candidates ont été sélectionnées parmi 120 pilotes stagiaires au sein de l'Air Force Academy (AFA) à Dindigul, Inde du sud.

37 femmes futurs pilotes :

A ce jour l’Ecole de pilotage de l’Indian Air Force compte 37 femmes à divers stades de la formation, dont un passage obligé sur le PC7MKII. La grande majorité de ces femmes ne rejoindront pas les jets de combat, contrairement à leurs homologues masculins, mais rejoindront les unités de transport de l’IAF. Le fait que trois femmes puissent devenir les premières à pouvoir un jour, piloter un jet de combat et une révolution au sein de l’IAF.

Les trois premières femmes pilotes de combat, Avani Chaturvedi, Mohana Singh et Bhawana Kanth sont actuellement en cours de la phase II de leur formation de vol sur l’avion école sur le nouvel avion école Pilatus PC-7MKII avec lequel, elles ont déjà réussi le phase I. Puis en juin prochain, ce sera la transition sur le BAe Hawk AJT sur les installations de la base aérienne de Bidar. Cette dernière phase prendra en compte la formation de combat qui comprend l'apprentissage des manœuvres de combat intensives et l’utilisation de l'armement en vue de la préparation aux avions de combat de première ligne, tel que le Sukhoi-30MKI et Mirage-2000.

 

1983638138.jpg

Photos : 1 L’une des trois femme sur PC-7 MKII 2 le PC-7MKII @ Pilatus /IAF

 

 

04/02/2016

Inde, présentation du HTT 40 !

yourfile-1.jpg

Hindustan Aeronautics (HAL) a présenté le premier prototype de l'avion d'entraînement de base HTT-40. L'avion va effectuer des essais au sol et des tests de roulage avant son premier vol.

Le HTT-40 est un aéronef à voilure fixe incorporant une conception de cellule tout en métal. Sa masse au maximale au décollage et de 2800 kg et peut être configuré pour porter des armes, en vue d le l’entrainement, mais également pour des missions de contre-insurrection. Le cockpit climatisé peut accueillir deux membres d'équipage, dont un instructeur et stagiaire dans la configuration des sièges en tandem de type « zéro-zéro ». Il intègre une avionique avec écrans multifonctions et des systèmes de navigation et de communication modernes. La motorisation du HHT40 comprend une turbine Honeywell TPE331-12B dotée d’un FADEC et qui développe une puissance maximale de 950 ch sur l'arbre (shp). Le HTT40 devrait pouvoir atteindre une vitesse maximale de 450 kilomètres par heure pour un rayon d’action 1000 km. La vitesse de décrochage avec les volets sera 135 km/h.

 

Un concurrent pour la troisième tranche de PC-7MKII :

L’Indian Air Force (IAF) avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur le jet anglais BAE Hawk. Mais les nombreux retards de conception du HAL HTT40 ont obligé l’IAF à revoir le cursus de formation.

A l’origine, l’Inde prévoyait d’acheter une centaine d’avion HTT40. L’arrivée du Pilatus PC-7MKII a permis de combler les deux étapes primaires de formation des élèves pilotes indiens. Le ministère indien de la défense a l'intention, aujourd’hui, d'acheter 68 HTT40 élaborés localement pour satisfaire une partie de ses besoins pour 180 avions écoles. En effet 120 avions PC-7MKII ont été commandés à ce jour.

De fait, la troisième tranche de PC-7MKII sera directement liée au bon fonctionnement ou non du HAL HTT40. Un feuilleton qui n’est pas sans rappeler, celui du contrat Rafale et du Tejas !

647266650.jpg

 

Photos : HAL HTT40 @ HAL

 

26/11/2015

Inde, les Pilatus PC7MKII sont très demandés !

PC-7-MKII-indien-No75.jpg.7294776.jpg

Inde, l’armée de l'air indienne (IAF) a été contrainte de commencer l’étape de formation intermédiaire II des pilotes, avec les Pilatus PC-7MKII d'entraînement, alors que ceux-ci ne devaient, en principe, être utilisés que pour la formation de base (BTA).

En effet, l’IAF avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur l’avion anglais BAE Hawk.

 

Les lourds problèmes du HTT40 :

inde,iaf,pilatus,pc-7mk2,infos aviation,blog défense

Seulement voilà, le fameux avion indigène de l’avionneur indien HAL le HHT 40, n’est de loin pas opérationnel et celui-ci, cumulent les problèmes de mise au point. Selon l’avionneur indien le HHT40 devrait prendre son envol à la fin de cette année et pouvoir être opérationnel en 2018 pour fournir une solution indigène aux besoins de formation intermédiaire de l'Inde. Il pourra également inclure une variante armée. Sauf, que rien n’est moins sûr pour l’instant.

 

Nouvelle commande de PC-7MKII ?

Au sein de l’IAF, les doutes subsistent sur les réelles capacités du HHT40 et pour l’instant c’est l’avion suisse qui assure les formation de la phase I et II et ceci de manière exemplaire. De fait, les discussions pour l’achat d’une troisième tranche de Pilatus PC7MKII sont maintenues et pourraient bien être conclue très prochainement. Actuellement 75 PC-7 ont été livré, une seconde tranche de 38 avions a été passée et Pilatus s’attend à une nouvelle commande de 30 à 40 appareils.

 

1983638138.jpg

Photos : 1 & 3 Pilatus PC-7MKII @ Pilatus 3 HAL HTT40@ HAL

 

 

11:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : inde, iaf, pilatus, pc-7mk2, infos aviation, blog défense |  Facebook | |