26/02/2015

Pilatus livre le 1’300e PC-12 !

 

 

pilatus aircraft,pc-12,pc-12 ng,1300eme pc-12,blog pilatus,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Lors d'une cérémonie à l'usine de Pilatus Aircraft Ltd à Broomfield dans le Colorado, l'avionneur suisse livré l'unité de 1’300e turbopropulseur PC-12. L’avion a rejoint la société californienne Surf Air.

Surf Air est le premier club de Voyage aérien privé offrant des vols mensuels illimités. Il fournit aux membres voyageurs d'affaires et de loisirs des vols à la demande. Surf Air vole vers et depuis les aéroports situés dans la zone de San Francisco Bay, Los Angeles Metro Area, Santa Barbara, Carlsbad / San Diego, Truckee / Lake Tahoe, et Las Vegas.

Le Pilatus PC-12 « Next Generation » :

Le PC-12 «Next Generation» offre nombres d'améliorations significatives par rapport à son prédécesseur, il intègre une  avionique Honeywell Primus Apex qui s’intègre dans un tout nouveau cockpit conçu par BMW Group Designworks USA, doté d’une plus puissante turbine Pratt & Whitney Canada PT6A, le PC-12 offre une plus grande rentabilité pour ses opérateurs, ainsi, qu’une plus grande fiabilité pour répondre à des besoins de transport dans une économie toujours plus exigeante. Les PC-12 équipent non seulement de nombreuses sociétés de transport d’affaires, mais également les «Flying Doctors of Australia» et plusieurs sociétés d’ambulance notamment au Canada, les «Smokejumper» (pompiers volants) aux USA, ainsi que diverse Forces de police et récemment la Force aérienne Finlandaise.

Photo : le 1’300e PC-12 @ Pilatus Aircraft

12/06/2014

L’Arabie Saoudite reçoit ses Pilatus PC-21!

pilatus,pilatus pc-21,avions suisses,pilatus aircraft,saudi arabia


 

L’avionneur suisse Pilatus a débuté les livraisons de son avion école nouvelle génération PC-21 à l'Arabie Saoudite. Six appareils (No: 905, 906, 907, 908, 909 et 910) viennent de quitter l’aérodrome de Stans ce mois pour rejoindre le Centre d’écolage de la Royal Saudi Air Force.

 

Cinq clients pour le Pilatus PC-21 :

 

En choisissant l’avion suisse de dernière génération le PC-21, l’Arabie Saoudite est devenue le quatrième client du dernier né de chez Pilatus après la Suisse (8), Singapore (19) et les EAU (25). Au total se sont 55 appareils qui équiperont l’école des pilotes militaires et ceci à partir de cet été. Ce pays est déjà client chez Pilatus avec 47 appareils de type PC-9. Depuis, le Qatar (24) à également opté pour l’avion suisse et commencera à recevoir ses premiers appareils d’ici quelques mois.

 

Acquis dans le cadre d'un programme de modernisation de son école de formation, L’Arabie Saoudite va également devenir avec ses 55 PC-21, le plus grand utilisateur de cet avion d’ici 2016. En parallèle, ce pays a acquis 22 avions école à réaction Bae Hawk  T2.


 

pilatus,pilatus pc-21,avions suisses,pilatus aircraft,saudi arabia


 

La génération PC-21:

 

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.


 

cache_c7a8ded5373958f4ef8a4d798af6c9d2_763a1fd70e0273a8a59b101d604af22b.jpg


 

Photos : PC-21 aux couleurs de l’Arabie Saoudite à Stans @ Stephan Widmer

21/05/2014

EBACE : 84 commandes pour le PC-24 de Pilatus !

PC24-air2air.jpg

 

EBACE, ce matin, l’avionneur suisse Pilatus vient de créer la sensation avec l’annonce d’un total de 84 commandes pour son futur jet d’affaires le PC-24. Dévoilé hier en ouverture avec les 16 premières commandes fermes et une en options, le carnet de commande a grimpé aujourd’hui à 84 et assure ainsi la production jusqu’en 2019. Pas mal pour un avion de « papier » !

 Oscar j. Schwenk, Président de Pilatus était très satisfait ce matin: « ce qui se passe ici au Salon EBACE 2014 démontre la confiance de nos clients pour notre futur jet d’affaires ».

 

DSCN_3214.jpg

PC-24 Roll Out le 1 Août : 

Le 1er août 2014, à l’occasion de la fête nationale suisse, Pilatus célébrera une étape importante dans l’histoire de l’aviation de notre pays et de l’économie suisse. 

Pilatus présentera le tout premier avion d’affaires conçu, développé et produit en Suisse, lors d’une cérémonie ouverte à tous ! 

Le public est invité le vendredi 1er août à 10h00 sur l’aéroport de Buoch/Stans pour cette présentation. Un déjeuner est prévu à 12H30. L’entrée est libre.

Des performances exceptionnelles :

Ces commandes montrent l’énorme intérêt pour le PC-24 de la clientèle. Si, il est toujours délicat de juger un avion sur ses performances sur papier, celles-ci pouvant être revues à la hausse comme à la baisse, il n’en reste pas moins que le PC-24 fournira une nouvelle référence dans sa catégorie. En matière de distance de décollage et d’atterrissage. Le PC-24 est à même d’offrir des prestations supérieures à ses deux concurrents que sont l’Embraer Phenom 300 et le Cessna Citation CJ4.

 

PC24.jpg

Distance de décollage :


Pilatus PC-24: 2’690 pieds
Phenom 300: 3’138 pieds
Citation CJ4:3’310 pieds

 

 Atterrissage :

 

Pilatus PC-24: 2,425 pieds

Phenom 300 2,620 pieds

CJ4 : 2,700 pieds

 

En matière de prix, le PC-24 est un peu moins cher que le prix de liste probable du Phenom 300 et CJ4 dans un délai de quatre ans. Et c'est sans tenir compte des remises clients de lancement :

Pilatus PC -24: 8,9 millions $ (2017)
Phenom 300 : 8,7 millions $ (2013)

Cessna CJ4 : 9,05 millions $ (2013)


 
Pilatus PC24 : 501 pieds cubes.
Citation CJ4 : 311 pieds cubes.
Phenom 300 : 225 pieds cubes.


Le PC-24 est classé comme un jet hyper polyvalent de sorte que les propriétaires auront la possibilité d’un aménagement de six ou huit personnes en exécutif ou jusqu'à 10 passagers. Il sera également possible de changer complètement l’intérieur pour permettre à l aéronef d’être utilisé pour l’évacuation médicale (MEDEVAC).

Un pari réussis :

 

Il y a un peu plus de quatre ans, lorsque Pilatus annonce le lancement d’un jet d’affaires, la nouvelle avait laissé le monde de l’aéronautique dubitatif. En effet, je l’écrivais à l’époque, « il faudra surprendre pour arriver à se faire une place sur ce créneau ou la concurrence fait rage ». Et bien, Pilatus l’a fait ! Certes, il faut encore attendre le long travail, pas toujours simple, jusqu'à la certification de l’avion. Mais avec un carnet de commande déjà plein, Pilatus a déjà réussi la première partie de son ambitieux pari, prendre les premières parts de marché à des concurrents bien implantés.  

 

DSCN_1206.jpg

Photos : 1 Image de synthèse PC-24 @ Pilatus 2 Oscar j. Schwenk, Président de Pilatus 3 Du monde sur le stand @P.Kümmerling

 

 

 

 

 

28/03/2014

Pilatus & Saab signent un mémorandum !

PC-21.jpg

Stans, Pilatus Aircraft et Saab Aerospace viennent de signer un mémorandum d'accord sur une coopération de grande envergure concernant la coopération industrielle, liée aux compensations de l’achat des 22 Gripen E.

Deux objectifs :

L’objectif premier étant de fournir à la Suède une vingtaine d’avions écoles Pilatus PC-21 pour remplacer les actuels appareils Saab 105 (SK60), en service depuis plus de trente ans, au sein de la Flygvapnet.

Le second objectif de cet accord concerne la création d’une centaine d’emplois qui seront liés à la fabrication de structures du Gripen, mais aussi de renforcer la collaboration entre les deux avionneurs sur d’autres projets aéronautiques. Il est également prévu que Saab et Pilatus coopèrent sur le développement de logiciels pour leurs avions et ceci en parallèle avec les synergies des portefeuilles de produits des deux sociétés. Le contrat prévoit la création d’un centre de développement aéronautique commun aux deux firmes, qui rapporterait 500 millions de francs à la Suisse.

Pour Markus Bucher, directeur général de Pilatus Aircraft Ltd " Il s'agit d'une coopération fructueuse et durable pour les deux sociétés, la Suède et la Suisse pourront ainsi bénéficier à part égale d’une large collaboration ».

Photo : PC-21 @ PIlatus

 

19/01/2014

Seconde tranche de PC-7 pour l’Inde !

3f4a240f0a073161d8632d6395db31c4-_J133301.jpg


 

 

Vous le savez certainement, l’Inde a commandé une première tranche de 75 avions école Pilatus PC-7MKII, les premiers appareils forment déjà la première volée de pilotes.  Ce premier lot de 75 PC-7MKII est estimé à près de1 milliard de dollars. 

 

Second lot : 

 

Dans une récente proposition du ministère de la Défense (MoD) sur demande de l'Indian Air Force (IAF), l’Inde s’apprête à commander une seconde tranche d’avions école Pilatus PC-7MKII, soit 106 appareils. Au total se sont donc bien 181 avions que l’avionneur suisse de Stans, va livrer à l’Inde, en définitive «le contrat du siècle» !

 

Montage sous licence : 

 

Pour cette deuxième partie du contrat, l’Inde a demandé une licence de fabrication de l’avion suisse. L’objectif est de réduite les coûts de fabrication de l’avion par rapport à l’importation de celui-ci depuis la Suisse. Cependant, le principal problème d’une fabrication en Inde du PC-7, concerne des problèmes de qualité. Pilatus et les représentants indiens négocient en ce moment la possibilité d’un montage des avions en Inde, livrés en kits depuis la Suisse,  sous la surveillance d’ingénieurs de chez Pilatus. Cette solution permettra également de ne pas péjorer l’emploi dans notre pays, tout en garantissant la qualité du montage final des appareils.

 

37 indiennes dans le cursus :

 

 

img_3056.jpg

D’ici deux ans, se sont 202 cadets qui auront été formés avec le nouvel avion fournit par Pilatus, parmi ces élèves pilotes, 37 femmes vont être formées sur le PC7MKII. Ces femmes ne rejoindront pas des jets de combat, contrairement à leurs homologues masculins, mais rejoindront les unités de transport de l’IAF.

 

Parfaite intégration : 

 

L'introduction du nouvel avion-école de base dans l'inventaire de la Force Aérienne Indienne (IAF) s'est déroulé sans problème et avec une ponctualité des livraisons sans faille. Cependant, il est toujours difficile d’obtenir un retour sur les éventuels critiques, lors de l’arrivée d’un nouvel appareil au sein d’une Force aérienne. Le moins que l’on puisse dire à ce jour, c’est qu’au sein de l’Académie de vol indienne la satisfaction semble être générale. 

 

Malgré des difficultés rencontrées en matière de conditions météorologiques défavorables dues à l’arrivée de la mousson, les premiers vols en solo ont été réalisés avec succès au cours des trois premières semaines de formation au pilotage. 

 

 A la fin des deux premiers mois de formation, les instructeurs et les cadets ont exprimé une grande satisfaction face à l’environnement d’enseignement que procure le PC-7MKII. Les instructeurs ont mis en avant les grandes qualités de l’avion, sa facilité de mise en oeuvre et sa fiabilité. D’une manière générale, le PC-7MKII a considérablement renforcé la qualité de l'enseignement au sein de l’Indian Air Force. Les premières analyses de fond montrent que l’avion suisse et son avionique moderne forment une plateforme idéale pour l'apprentissage des jeunes équipages de la Force Aérienne Indienne pour leurs tâches difficiles à l'avenir.


 

iaf_inside.jpg


 

Photos : 1 PC7MKII indiens aux essais en Suisse avant livraison @ Pilatus 2 L’une des premières indienne à voler le PC7 3 Le PC7MKII est une grande satisfaction au sein de l’IAF @ IAF