15/05/2020

2019 une nouvelle année de succès pour Pilatus !

Pilatus_PC_24_WestAir_Charter.5c3cbb939a07a.png

L’année  2019 a été encore une fois couronnée de succès pour l’avionneur suisse Pilatus Aircraft. Le chiffre d’affaires ayant une nouvelle fois dépassé le milliard. Le bénéfice d' exploitation a atteint 153 millions de francs suisses, les entrées de commandes s'élevait à 1,1 milliard de francs suisses. 

2019 restera comme douze autres mois d'ensemble très réussis au sein des 80 ans d'histoire de l'entreprise. Les chiffres étaient très similaires à ceux rapportés en 2018. Le total des livraisons d'avions sont de 83 PC-12, 40 PC-24 et 11 PC-21 soit un total de 143 aéronefs. 

Le succès du PC-24 le marché :

La mise en place du marché du  jet PC-24 flambant neuf est maintenant terminée et Pilatus a bel et bien quitté la phase de l'accumulation. 75 PC-24 ont été livrés à ce jour et sont en cours d'utilisation sur tous les continents. Le PC-24 avec le plus d'heures dans l'air a déjà volé plus de 1’800 heures. Le carnet de commandes a ré-ouvert en mai de l'année dernière et de la demande reste aussi particulièrement élevée. Le PC-24 a gagné de nouveaux clients prestigieux tels que Volkswagen et l’Arabie saoudite, le service d'ambulance aérienne suédois, soit des étapes importantes dans un programme qui est encore très jeune. 

Une vaste campagne de test post-certification a été réalisée en 2019 pour permettre au « Super polyvalent Jet » d’être approuvé pour les opérations sur les pistes de terrain rugueux et dans d'autres conditions. Tous les PC-24 sont désormais autorisés à utiliser des pistes non pavées et l'herbe humide et couverte de neige.

Excellente réponse au PC-12 NGX :

pc12ngxe.JPG

Pilatus a lancé le PC-12 NGX à l'automne 2019. Par rapport à son prédécesseur, ce développement des meilleures ventes de mono-turbopropulseurs du monde en classe dispose désormais d'un moteur amélioré, d’une avionique plus intelligente et d’une cabine entièrement repensée avec des fenêtres plus grandes. Le nouveau moteur PT6E-67XP produit pas Pratt & Whitney Canada est particulièrement impressionnant: son système de transmission électronique et le contrôle du moteur (FADEC) est une première mondiale dans ce segment du marché. Après avoir obtenu la certification en 2019 et apporter les changements appropriés à la ligne de production, le lancement du marché a généré un grand nombre de commandes. Ce mois-ci a vu les premiers clients prendre le ciel à bord de leurs nouveaux PC-12 NGX. 

PC-21 pour l' Espagne :

Finalisé en 2019 et signé en janvier 2020, l'ordre de PC-21 pour l'Espagne est une étape très importante dans la sécurisation des activités futures. A partir de 2021, Pilatus livrera un total de 24 PC-21 à l'Armée de l'Air espagnole, l'Ejército del Aire. L'Espagne est la troisième Force aérienne européenne à opter pour cette nouvelle génération de formateur. Si la Division de l'aviation générale est en effet fortement impacté par les difficultés économiques actuelles, cet ordre sera essentiel pour Pilatus en termes d'activité suffisante pour fournir la main-d'œuvre et la réussite commerciale continue pour l'entreprise. Il démontre également l'importance de la stratégie à deux piliers, des affaires civiles et militaires pour garantir la viabilité économique future. 

Pilatus a livré le dernier des 49 PC-21 à la Royal Australian Air Force en novembre 2019. Cette livraison, la dernière pour l'instant porte la flotte mondiale de PC-21 jà un total de 211 avions. Un chiffre impressionnant en effet et la preuve que le PC-21 est maintenant le système de formation moderne, le plus efficace du monde. 

3408130272.jpeg

Intéressement des employés - rien ne change :

Avec 2’289 emplois à temps plein au sein du Groupe Pilatus. Les très bons chiffres pour l'année offrent le moyen le plus efficace de remerciement des employés de Pilatus: de l'apprenti jusqu'au cadre supérieur, tous les employés ont reçu leur part personnelle dans la bénéfices pour 2019 comme d'habitude. Le bonus de cette année, payé en avril 2020, équivaut à près de 1,5 fois le salaire mensuel respectif. Ce modèle de partage des profits liés à la performance est contractuellement convenu avec le Comité de la main-d'œuvre de l'entreprise et est en place depuis plus de 25 ans. 

Une année 2020 turbulentes :

Pilatus a commencé l'année avec des commandes pour un montant de plus de deux milliards de francs suisses, sans compter l'ordre majeur de la Force aérienne espagnole. Mais la crise du COVID-19 impact l’avionneur. Les perspectives prometteuses des premières semaines de l'année a dû être revu à la baisse. Pilatus n'a pas tardé à prendre des contre-mesures appropriées, y compris l'introduction du travail de courte durée pour un grand nombre du personnel. Entre-temps, moins de 20% des employés sont encore touchés par cette mesure. Les chaînes d'approvisionnement restent perturbées, ce qui nécessite une réévaluation continue de la situation. 

Oscar J. Schwenk sur 2019 et l'avenir :

Oscar J. Schwenk, président de Pilatus, a commenté les résultats annuels comme suit: « Je suis très satisfait de notre performance en 2019. Je note toutefois que la pandémie du COVID-19 nous a dressé dans une période de graves turbulences nécessitant un réajustement nos objectifs. Chaque pilote apprend à faire des correction de trajectoires de vol et l'altitude en fonction de la situation. Nous faisons exactement pareil, comme de revenir à l'essentiel, comme cela est enseigné dès les premières heures d'instruction en vol, englobé dans le terme de discipline aéronautique: aviate, naviguer, communiquer. En d'autres termes, garder le contrôle de l'entreprise, appliquer une approche analytique des problèmes et enfin, définir un plan fondé sur les faits d'action et de communication. Nous ne sommes pas les seuls à se serrer la ceinture. Dans une situation que  personne n’aurait pu prévoir, il est rassurant de savoir que les réserves financières réservées dans le passé veilleront à ce que nous sommes en mesure de naviguer dans la crise actuelle en vue d'un atterrissage propre et dans le futur, un décollage renouvelé, ensemble. Notre réussite commerciale profite tout le monde! »

Photos : 1 PC-24 2 PC-12 NGX 3 PC-21 RAAF @ Pilatus Aircraft

 

30/04/2020

Pilatus PC-24 ambulance pour Alaska’s North Slope Borough !

pc-24-alaska-north-slope-borough.JPG

L’avionneur suisse Pilatus vient de livrer un jet PC-24 en configuration ambulance à Alaska’s North Slope Borough. Le département régional va exploité le PC-24 depuis la ville de Barrow, en Alaska, également connue sous le nom d'Utqiagvik, est située à 71 degrés de latitude nord. La température moyenne à la mi-janvier est de –14 degrés Fahrenheit (–26 degrés Celsius) et le soleil ne se lève complètement au-dessus de l'horizon qu'au début de février. Cette région, avec ses conditions exceptionnellement difficiles, sera le nouveau domicile du « Super Versatile Jet » de Pilatus.

Capacité multi-mission :

Le département SAR de North Slope Borough (North Slope Borough Search and Rescue Department) est chargé de fournir des soins médicaux de base à tous les résidents de la région. L'équipe effectue des opérations d'évacuation sanitaire, de recherche et sauvetage et d'autres missions d'urgence.

En plus du PC-24, qui remplace un jet léger plus ancien, SAR exploite actuellement deux hélicoptères et un turbopropulseur à voilure fixe. Tous sont capables de conditions météorologiques de vol de jour, de nuit, à vue ou aux instruments dans un contexte d'évacuation sanitaire. De nombreux vols sont effectués à partir de pistes couvertes de neige et de glace avec des surfaces pavées, de terre et de gravier, des conditions pour lesquelles le PC-24 a été spécialement conçu.

95220781_2868865279835297_3487849963629576192_o.jpg

Caractéristiques uniques :

April Brooks, directrice de North Slope Borough Search and Rescue, a expliqué les raisons qui ont motivé le choix du PC-24: «Le PC-24 est un « gamechanger » lorsqu'il s'agit de transporter rapidement et efficacement des patients critiques sur de grandes distances dans notre environnement hostile. Sa porte de chargement unique, sa grande cabine et sa capacité à fonctionner en toute sécurité à partir de pistes courtes et non pavées le rendent parfaitement adapté à nos besoins. »

Lors de la cérémonie de remise qui s'est tenue dans la filiale américaine de Pilatus, Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, Colorado, le maire de North Slope Borough, Harry K. Brower Jr., a déclaré: «Nous sommes ravis que nous puissions maintenant offrir aux résidents un nouveau niveau de capacité pour améliorer leur sécurité et bien-être. Dans cette région, des soins médicaux rapides, efficaces et de haute qualité sont absolument essentiels, et le PC-24 nous permettra de remplir tous les aspects de cet engagement. »

95361034_2868865369835288_7404621921515470848_o.jpg

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte-cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « Hyper Jet polyvalent », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

alaska-north-slope-borough-now-flies-a-pc-24-air-ambulance-16053-bDvqMfZN6jo4OhgFLcJZ6DhPr.JPG

Photos : 1 & 4 PC-24 ambulance de North Slope Borough Search and Rescue Department 2 & 3 Aménagement du PC-24 @ Pilatus Aircraft

22/02/2020

La Royal Thaï Air Force va remplacer ses Pilatus PC-9 !

34.jpeg

La Royal Thaï Air Force (RTAF) se prépare à un plan de modernisation important pour les années avenir. La priorité pour l’instant concerne le remplacement des 22 avions écoles de type Pilatus PC-9 actuellement en service. En plus, de l'école de pilote, le PC-9 équipe également la patrouille de démonstration de la RTAF. 

La flotte de Pilatus PC-9 doit être remplacée pour 2023, la RTAF pourrait choisir son remplaçant cette année. Pour ce faire, le pays dispose d’une petite enveloppe de 170 millions de dollars pour acquérir 12 appareils avec les équipements de formation au sol et un simulateur.  

Deux concurrents :

Selon un porte-parole de la RTAF, deux concurrents sont en course pour le remplacement des PC-9. Il s’agit de Pilatus Aircraft avec le PC-21 et Beechcraft avec le T-6 « Texan II ». Les deux avionneurs ont déjà transmis des informations à la RTAF dans le cadre de l’évaluation préliminaire.

A propos du PC-21 :

1280px-Pilatus_pc-21_hb-hzc_lands_arp.jpg

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités qui offrent de nouvelles dimensions. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter et F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion. 

Le Beechcraft T-6 « Texan II » :

1280px-T-6A_Texan_II.jpg

Le Beechcraft T-6 « Texan II » est la version la plus moderne disponible de la gamme T-6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6 dispose d’une avionique avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6 est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la voltige.

 Le Beechcraft T-6 « Texan II » est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9.  

Photos : 1 PC-9 de la patrouille de démonstration de la RTAF @Teerawut.W. 2 PC-21 @ Pilatus Aircraft  3 T-6 Texan II de l’USAF @ David Richards

06/12/2019

RAAF : Les Pilatus PC-21 au complet !

 

20191206raaf8494074_076.t5dea0354.m800.xVTsmGrnG.jpg

 

La Royal Australian Air Force (RAAF) a réceptionné son dernier avion école de nouvelle génération Pilatus PC-21. L’avion a été officiellement accueilli sur la base de la RAAF à Victoria dans l’est du pays, lors d’une cérémonie de remise.

La sénatrice Linda Reynolds, ministre de la Défense, a félicité la Défense, Lockheed Martin, Pilatus et Jet Aviation pour la livraison de la flotte de 49 avions.

« Ce système de formation des pilotes permettra aux jeunes pilotes souhaitant servir dans les forces de défense australiennes (ADF) d'avoir accès aux installations et à la formation les plus récentes », a déclaré le ministre Reynolds.

"Cet investissement s'inscrit dans l'engagement de notre gouvernement de continuer à former du personnel hautement qualifié et talentueux dans la marine, l'armée et la force aérienne."

« Le nouveau système composé du PC-21 peut former plus de personnes plus rapidement et à un niveau supérieur et permettra aux pilotes de premier cycle de développer les compétences nécessaires avant de passer à un avion militaire plus avancé ».

20191206raaf8494074_015.t5dea0354.m800.xjRv6rMiy.jpg

Rappel :

Le PC-21 est l’appareil de formation des pilotes le plus perfectionné au monde. Il s’agit d’un élément essentiel du projet AIR5428, doté d’un budget de 1,5 milliard de dollars. Le PC-21 remplace l'avion PC-9 A qui achève ses 30 ans de service à la fin de l'année, après avoir formé avec succès des milliers d'équipages.

C’est en 2015 que l’Australie a signé le contrat pour la fourniture de 49 avions écoles Pilatus PC-21 à la Royal Australian Air Force (RAAF). Le contrat de services d'une valeur de 1,5 milliard de dollars voit Lockheed-Martin Australie livrer en partenariat avec l’avionneur suisse Pilatus les 49 avions écoles de nouvelle génération PC-21. La Force de défense australienne avait lancé un appel d’offre pour remplacer ses actuels Pilatus PC-9M avec un nouveau système de formation dénommé "Air Project 5428" à partir duquel le PC-21 est sorti vainqueur, après les négociations et l'évaluation approfondie. Ce paquet harmonise la formation avec le PC-21 assurant un système moderne de formation rentable pour la formation de base et avancé des pilotes de la RAAF.

pc-21_flypast2.jpg

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter et F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

La patrouille des « Roulettes » :

1391797802.jpeg

En plus des unités formatrices le PC-21 a rejoint la patrouille des « Roulettes » de la RAAF qui volait jusqu’ici sur le Pilatus PC-9. La patrouille de démonstration de l'École centrale de vol est basée East Sale dans la région de Victoria. L'École a formé sa première équipe de voltige en 1962, les « Red Sales » qui volaient à l’époque sur De Havilland Vampire, puis sur Aermacchi MB-326. En 1970, les « Roulettes » ont été formé pour célébrer le 50e anniversaire de RAAF et est devenue une équipe permanente depuis lors. Pour les 21 instructeurs seniors de l'école, le commandant de l'école et le chef de la patrouille offrent aux pilotes sélectionnés une possibilité de faire partie des « Roulettes ». L'équipe est organisée en saisons, qui durent six mois, la plupart des membres servant dans l'équipe pendant trois saisons avant de passer à d'autres fonctions.


Photos : 1 & 2 Remise du dernier PC-21 avec le CEO de Pilatus Oskar Schwenk et la Sénatrice Linda Reynolds 3 PC-21 aux couleurs de la RAAF 4 PC-21 aux couleurs des Roulettes @ Pilatus Aircraft

27/11/2019

L’Espagne a choisi le Pilatus PC-21 !

301195182.jpg

L’information transpirait depuis quelques jours, ce matin le ministère espagnol de la Défense a finalement confirmé  officiellement le choix de l’avion école avancé de fabrication suisse Pilatus PC-21, pour venir remplacer la flotte de jet CASA C-101.

Pilatus est le lauréat du marché public avec une offre qui comprend 24 avions et équipements au sol, deux simulateurs de poste de pilotage et deux simulateurs de vol en réseau, ainsi qu'un package logistique. 

image.php.jpeg

Le meilleur rapport coût/efficacité :

Selon le ministère espagnol de la Défense, le choix du Pilatus PC-21 est la résultante du meilleur rapport coût/efficacité. Le futur PC-21 espagnol permettra aux pilotes de se familiariser au mieux avec leurs futures unités opérationnelles.

Les six premiers appareils doivent être livrés en mars 2020. Au sein l’Ejército del aire, le PC-21 sera nommé E-27. Les concurrents du PIlatus PC-21 étaient : le PZL-130 Orlik Turbo, le KAI KT-1, le Super Tucano EMB-314 d'Embraer pour les aéronefs avec un turbopropulseur. Et à réaction: le Leonardo M-345 et l'Aero-Vodochody L-39NG.

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités qui offrent de nouvelles dimensions. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter et F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

121526723_o.jpg

Neuvième client pour le PC-21 :

C’est un nouveau succès pour l’avionneur suisse avec l’Espagne qui n’a jamais été cliente des avions formateurs suisses. L’école de la Force aérienne espagnole sera le dixième client pour le PC-21 avec 24 appareils. Arabie Saoudite : 55, Australie : 49, EAU : 25, France : 17, Jordanie : 10, Qatar : 24, Angleterre : Empire Test Pilots’School : 2, Singapour : 19 et la Suisse : 8

Photos : 1 PC-21 Swiss Air Force en vol 2 CASA-101 @ FAE 3 Cockpit @ Pilatus