03/03/2015

Inde : deuxième tranche de Pilatus PC-7 !

332171a2dda7778ff3817ccff8f98dc4-_J133543.jpg

 

News Dehli, le contrat du siècle se concrétise pour l’avionneur suisse Pilatus avec la seconde tranche d’avions écoles PC-7MKII. En effet,  le Ministère indien de la Défense (MoD) a approuvé l'achat d’un second lot de 38 Pilatus PC-7MKII d'entraînement de base supplémentaire pour un montant de 230 millions de francs suisses.

 

Ce second lot va venir renforcer la première commande de 75 PC-7MKII acquis par l'Indian Air Force (IAF) en 2012 pour 1 milliard de dollars. Ce second contrat va porter à 113, le nombre de PC7MKII en service au sein de l’école de pilotage de l’Indien Air Force.

 

A ce jour, Pilatus à livré 59 appareils à l’IAF, les 16 derniers PC-7 seront tous livrés selon les termes du contrat d’ici la fin de l’année 2015. 

 

Troisième et quatrième lots : 

 

Au total, l’Inde pourrait acquérir jusqu'à 181 Pilatus PC-7MKII. Une troisième commande pourrait être lancée en 2018 et une quatrième en 2020, selon les besoins finaux de l’IAF. Mais peu importe le nombre d’avion qui sera finalement commandé, l’avionneur suisse a décroché le plus gros contrat jamais réalisé à ce jour. 

 

Les avantages du PC-7MKII :

 

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proche techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouvait aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-27, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).

 

874281711.jpg

 

Photos : 1 PC-7MKII indiens 2 Pilotes indiens sur PC-7MKII @ Pilatus Aircraft

02/04/2013

Pilatus affiche un large sourire !

a5bd495d2338206f4e7ec518576b8aaf-India PC-7 MkII-1.jpg


 

 

Pilatus Aircraft Ltd est fier d'annoncer des résultats positifs annuels pour l’année

2012 et ceci, en dépit d’un chiffre d'affaires et d’un résultat d'exploitation en baisse comme prévu, par rapport, à l'année précédente. 

 

Quelques chiffres : 

 

Le constructeur de basé à Stans a reçu un total de plus de 2,2 milliards de francs suisses  durant l’exercice 2012. Le nombre d’employés a augmenté de 10% pour atteindre le chiffre de 1’433 salariés. En 2012, Pilatus a réalisé un chiffre d'affaires brut de 593 millions d'euros et un bénéfice d'exploitation (EBIT) de 38 millions de francs suisses. L’entreprise à investit près de 68 millions de francs suisses, dans la recherche et le développement (R&D), jamais l’entreprise n’avait atteint, un tel montant dans ce domaine.

 

Plusieurs grosses commandes : 


 

IMG_0079.JPG


 

Une mention spéciale doit aller à la prise de commandes durant l’année 2012, pour un montant total de 2,7 milliards de francs suisses, avec notamment la commande record destinée à l’Indian Air Force (IAF) pour 75 appareils PC-7MKII, puis 55 PC-21 pour l’Arabie Saoudite et 24 PC-21 pour le Qatar.

 

Le niveau de commandes en 2012 était de fait supérieur à celui des quatre années précédentes combinées, ce qui en fait le plus grand montant dans l'histoire du constructeur suisse. Ces commandes vont d’ailleurs sécuriser les places de travail pour les quatre prochaines années.

 

Mais, si le secteur des avions d’entrainement militaire se porte à merveille et connait une forte croissance, un autre secteur se montre porteur malgré la crise actuelle, il s’agit de l’appareil pour l’aviation générale et multi-rôles PC-12NG. En effet, Pilatus a livré 62 PC-12NG au cours de l'année.

Le principal marché du PC-12NG, l’Amérique du nord continue de progresser avec notamment une commande de la part de L’US Air Force pour 18 PC-12 «Spectres» qui seront livrés au cours des deux prochaines années.


 

618pc12_with_camera.jpg


 

Avancée du programme PC-24 :

 

Pilatus se montre aujourd’hui encore très discret sur le programme de son futur jet d’affaires PC-24, cependant, le constructeur annonce déjà qu’il s’agira du plus grand et du plus rapide appareil jamais construit dans notre pays. Pilatus annonce également une première présentation en exclusivité au Salon EBACE (convention de l'aviation d'affaires européenne) de Genève le 21 mai prochain. Nous y serons !

 

 

Photos : 1 PC-7MKII Indian Air Force 2 PC-21 Arabie Saoudite 3 Image de synthèse PC-12NG Spectres de l’USAF @ Pilatus Aircraft


21:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilatus aicraft, pc-7mk2, pc-21, pc-12ng, pc-24 |  Facebook | |

15/06/2012

L’Indian Air Force en pleine mutation !

 

 

Sheeju_mig21.jpg

 

 

L’Indian Air Force (IAF) est au début d'un renouvellement de son équipement majeur. Ce processus implique l'induction de plusieurs systèmes avancés en matière d’aéronefs et  de formation  susceptibles de transformer l'IAF au cours de la prochaine décennie. L'IAF est en outre prévu d'aborder des problèmes drastiques comme les lacunes de formation et une inefficacité de l'organisation structurelle.

Triste record :

Rien qu’au cours des trois dernières années  et pour le début de l’année en cours (jusqu’à 01/04/2012), ce sont 33 avions de chasse et 10 hélicoptères de combat appartenant à l’Indian Air Force (IAF) qui se sont écrasés. Parmi la liste des avions militaires incriminés, on trouve par exemple :

  1. SEPECAT Jaguar

2 Dassault  Mirage 2000

3 Sukhoi Su-30

27 appareils de type Mikoyan-Gurevich de tous modèles, dont 16 MIG-21. Bref, la question n'est pas «si» mais «comment, et à quel rythme", l'IAF va se transformer au cours des cinq à dix prochaines années !

1433270544-1.jpg

 

 

Le processus de transformation :

Les tâches de l'IAF vont être multiples en matière de défense aérienne. Il est de cette responsabilité que l'IAF est en train de moderniser non seulement sa DCA mais surtout d’assurer la formation de son personnel à tout les niveaux.

La commande récente d’un nouvel avion école, le Pilatus PC-7MKII, doit permettre d’augmenter la compétence en matière de formation des pilotes qui devront ensuite voler sur les BAe Hawk. L’arrivée des cockpits numériques doivent être non seulement assimilés par les élèves mais permettre un niveau de compétences susceptibles de les amener à piloter la nouvelle génération d’avions de combat en préparation dans l’IAF soit les SU-30, les futures PAK/FA T-50 et Rafale.

Aujourd’hui le niveau des pilotes de l’IAF reste par trop limité, un pilote de MIG-21 est non seulement limité dans l’approfondissement de ses connaissances sur ce type d’aéronef mais il s’avère généralement totalement incapable de transiter sur un appareil plus moderne comme un Mirage 2000.

LCA_tejas_IAF _india_4.jpg

 

 

Les effectifs et la formation :

L'IAF est de nature à résoudre ses problèmes d'effectifs actuels par le biais de l'introduction du personnel féminin dans toutes les branches et les emplois. L’application de nouvelles doctrines de formation sur le long terme doivent permettre de renforcer la compétence du personnel et amener celui-ci vers les technologies les plus récentes et ceci de manière généralisée et non plus limitée comme c’est encore le cas aujourd’hui.

L'IAF devraient également être en train de terminer une réorganisation de sa structure organisationnelle et des cadres pour promouvoir la flexibilité et l'efficacité tout en minimisant les coûts.

La transformation de l'IAF sera, toutefois,  dépendante et influencé par quelques facteurs majeurs: comme la croissance de l'économie indienne.

Mirage2000H_KF145_9SQ_090213.jpg

 

 

Modernisation tout azimut :

Moyens de l’armée financier de l’armée indienne son colossaux, et font pâlir d’envie par d’autres armées notamment en occident. L’Inde dispose depuis près de 20 ans d’une capacité en dépenses militaires quasi inégalée hormis les Etats-Unis. Nouvel avion école, multiples développement avec le Tejas, l’avion de combat national, le partenariat avec la Russie sur le <pak/FA T-50, l’acquisition prochaine du Rafale et plus récemment l’annonce du lancement avec les russes d’un avion de transport militaire tactique (voir article sur le sujet).

La flotte actuelle de trois avions AWACS Phalcon d’origine Israélienne devrait également augmenter à un total de cinq appareils au cours des cinq prochaines années.

 

_SPL8704.jpg

 

 

Evolution de la flotte d'aéronefs de l’IAF :

La flotte d'avions de l'IAF est susceptible de subir des changements majeurs ainsi, le Su-30MKI, avec environ 272 avions, continuera à former l’ossature de la flotte. Le bas de gamme serait composé de Tejas au nombre de 350 à 450 appareils répartit entre l’IAF et la Marine. Les trois  escadrons de MiG-29 seront remis à niveau d’ici cinq ans plus tard. De même,que les trois escadrons de Mirage-2000H seront également disponible sous forme de mise à niveau dans un délai similaire.

La flotte à voilure tournante devrait conserver le même inventaire avec des changements significatifs avec en service  d'un nombre accru d'hélicoptères Dhruv Advanced Light (ALH), ainsi que la mise à niveau des Mi-8/17/17-1V / 17-5V. En outre, l'hélicoptère de combat léger (LCH) sera intronisé d’ici cinq ans plus tard en parallèle avec des hélicoptères Apache.

Dans la catégorie de combat, le changement le plus important devrait être l'achèvement du développement de l'avion de cinquième génération Sukhoi  PAK/FA  T-50 d'ici la fin de cette décennie et le début de l'induction d’ici dix ans avec un nombre estimé à 250 aéronefs. Ce qui permettra dans cette période de retirer progressivement les appareils les plus anciens.

libya_rafale.jpg

 

Photos : 1 Mig-21 2 Sukhoi 30MK1 3 Tejas 4 Mirage 200H 5 PAK/FA T-50 6 Rafale @ IAF