01/12/2013

Le programme T-50 avance bien !

T-50.jpg


 

MOSCOU, la première étape des essais du chasseur russe de cinquième génération T-50 (PAK-FA) devrait prendre fin en 2015, a annoncé vendredi le président du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) Mikhaïl Pogossian.

 

"Cette année, nous achevons les essais préliminaires du PAK-FA. L'année prochaine, le chasseur sera présenté au commandant en chef de l'Armée de l'air pour le début des tests d'Etat", a rapporté le responsable lors d'une réunion avec le président russe Vladimir Poutine, ajoutant que le chasseur devrait commencer à équiper l'armée dès 2017.

 

Le T-50 (PAK-FA) :

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Photo : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

15:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |

19/08/2013

Les derniers développements du T-50 !

_SPN8702.jpg


 

 

MOSCOU, nous venons de recevoir les dernières informations officiels sur le programme de développement du chasseur russo-indien de cinquième génération le Sukhoi T-50 (PAK).

 

Concernant la motorisation :

 

Le développement de la 2ème étape du moteur sera achevée à la mi-2015. Actuellement les prototype volent avec une version limitée du réacteur  NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée. La seconde étape prévoit d'améliorer les performances du moteur et de dépasser les paramètres spécifiés dans la spécification de performance.

 

Nouvelle combinaison : 

 

Les pilotes russes du T-50 seront dotés d'un équipement de protection unique visant à compenser la pression sur le pilote en cas de surcharge prolongée. Cette innovation de l'entreprise Zvezda comprend deux combinaisons anti-charge et un système d'équilibrage de la pression au niveau des poumons, permettant d'effectuer des manœuvres à un facteur de charge de 9G pour une durée de 30 secondes. Les pilotes seront également en mesure de s'éjecter à une altitude de 23 kilomètres.  

Nikolaï Dergounov, constructeur en chef adjoint de Zvezda, a expliqué que la protection des pilotes comptera deux combinaisons : une anti-charge PPK-7 et une de compensation de l'altitude VKK-17. Le choix de l’une ou de l’autre dépendra de l'altitude : le PPK-7 est efficace jusqu'à 12 kilomètres, alors que le VKK-17 pourrait servir à des altitudes jusqu'à 23 kilomètres. 

Les deux combinaisons sont liées au système d'équilibrage AD-17 qui pompe l'air dans des cavités spéciales et apporte l'oxygène dans le respirateur du pilote en cas de facteur de charge important.

La combinaison de compensation de l'altitude VKK-17 est conçue d'un tissu plus dense et possède un garnissage spécial permettant au pilote de survivre à la dépressurisation ou de s’éjecter à 23 kilomètres d’altitude. Le VKK-17 est également muni d'un gilet de ventilation qui sert à refroidir le corps du pilote. Néanmoins, ce système n'est pas en mesure de compenser à 100% la chaleur et les pilotes préfèrent donc le PPK-7 quand il s'agit d’altitudes moins importantes.     

Les trois derniers prototypes de T-50 sont déjà munis de systèmes de pompes à air et d'équilibrage de pression. Les combinaisons sont actuellement à l'essai, mais seront bientôt transmises aux pilotes. 


 

ob_a9e2a4_combinaison-de-vol-sur-t-50.jpg


 

Système OBOG : 

 

Enfin, les ingénieurs russes se mettent à L’OBOG, le chasseur russe de cinquième génération T-50 sera doté d'un système d'oxygène illimité pour la respiration du pilote, comme ses concurrents occidentaux F-22, F-35 , Gripen E, Rafale et Eurofighter. Ce dispositif est nécessaire pour les vols à des altitudes supérieures à 4 kilomètres : à cette hauteur le pilote "s'endort" et perd connaissance à cause du manque d'oxygène. Tous les avions russes actuellement en service possèdent des ballons d'oxygène, mais ils ont une durée d’utilisation limitée. Le T-50, par contre, sera muni d'un système OBOG qui produit l'oxygène à partir de l'air environnant.

 

Ce système fournit un volume d'oxygène illimité, mais permet aussi d'économiser la charge utile de l'appareil : il ne pèse que 30 kg alors que le poids des ballons d'oxygène nécessaires pour deux heures de vol s'élève aujourd’hui à 90 kg.

Aucun avion moderne ne peut se passer d'oxygène : les pilotes sont tout physiquement incapables de respirer à des altitudes de plus de 4 kilomètres. Et si un avion de ligne ou de transport peut embarquer sans problème de gros ballons d'oxygène, cette diminution de 60 kg est plus que considérable pour un chasseur qui compte chaque centimètre d'espace et chaque gramme de charge.


 

179261837.jpg


 

Photos : 1 & 3  T-50  2 Nouvelle tenue des pilotes russes @ Sukhoi

00:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa, aviation russe, obog |  Facebook | |

25/04/2013

Le Sukhoi T-50 prêt pour 2016 ?

Sukhoi_T-50_in_2011_(4).jpg


 

 

 

MOSCOU, le commandant en chef des Forces aériennes russes, le général Viktor Bondarev a déclaré aujourd’hui que l’avion de combat russe de cinquième génération Sukhoi T-50 (PAK-FA) pourrait entrer en service au début de l’année 2016.

 

Les tests préliminaires sur les prototypes du T-50 devraient être achevés cette année et permettre aux Forces aériennes de prendre la main sur l’avion, dès l’année prochaine selon Mikhaïl Pogossian président du consortium aéronautique Sukhoi.

 

"En 2013, nous devons achever les essais provisoires de cet appareil et entamer son exploitation de test. En 2014, nous procéderons aux tests d'Etat, dont la première étape devrait être achevée en 2015, a indiqué M. Pogossian.

 
Quatre avions de type Sukhoi T-50 (PAK-FA) subissent actuellement des essais en vol et deux autres au sol. L’objectif commun de Sukhoi et des Forces aériennes est clairement de pouvoir produire l’avion en série dès 2016. 


 

_SPN3452.jpg


 

Des questions en suspends :

 

Si, la Russie avance très vite avec le T-50, rien ne garantit sa véritable avancée technologique, ni sa véritable capacité à pouvoir égaler ses homologues occidentaux que sont le F-22 et le F-35, du moins en ce qui concerne la furtivité. Sera-t-il véritablement à 100% de ses capacités à cette date, rien ne le confirme à ce jour. De plus, avec du recul, l’adjonction de radar AESA et d’un IRST permettent à des appareils de la génération 4++ comme le Rafale, l’Eurofighter et le Gripen E de rivaliser avec la 5e génération, mais à moindre coûts.

 

D’ailleurs, les Etats-Unis réfléchissent déjà à la 6e génération, confirmant que la 5e n’est en fait qu’une génération intermédiaire, par ailleurs très coûteuse.


 

t-50.jpg


 

Premier vol avec un pilote de Forces aériennes : 

 

Pour en revenir au T-50 et à l’actualité du jour, signalons qu’en ce 25 avril, le chef pilote des Forces aériennes russe V. Tchakalov a effectué un vol d'essai sur le T-50 pour la première fois. L'avion a décollé de l'aérodrome Gromov près de la ville de Joukovski (région de Moscou). Il s’agissait du premier vol d’un pilote des FA avec le T-50, à ce jour, seul des pilotes d’essais du constructeur Sukhoi volaient l’aéronef.

 

Le T-50 (PAK-FA) :


Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Le radar du PAK-FA T-50 :

Le radar AESA SH121 du T-50 russo-indien est développé par le centre INPI Tikhomirov, ce radar fonctionne en bande X (N036B) comprend également  deux antennes en bande L implantées dans les bords d'attaque de voilure (N036L) et dispose d’éléments internes basés sur l'arséniure de Gallium couplé à des technologies en nano-hétérostructures. Les Russes confirment l’incorporation de modules à électroluminescences (AESA MMIC).

_SPN8698.jpg

Photos : Sukhoi T-50 (PAK-FA) en vol @ Sukhoi

22:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, sukhoi t-50, pak-fa, sukhoi t-50 pak-fa |  Facebook | |

17/12/2012

Le 4e T-50 PAK-FA a volé !

Sukhoi-T-50-PAK-FA-KnAAPO-1S.jpg


 

Moscou, le premier vol du 4e prototype de la cinquième génération d’avion de combat russe Sukhoi T-50  (PAK FA) a eu lieu depuis les installation de l'usine de Sukhoi KnAAPO à Komsomolsk-sur-Amour. L'avion était piloté par le pilote d'essai et héros de la Russie  Sergey Bogdan.

 

L'avion a passé un peu plus de quarante minutes dans les airs  puis a atterri sur la piste de l'aérodrome. Les essais de l’avion ont permis de vérifier la stabilité de l’avion anis que les performances de la centrale électrique. L'avion a fait ses preuves dans toutes les phases du programme de vol. Le pilote a confirmé le bon fonctionnement de tous les systèmes et composants.

 

Le premier vol du PAK FA a eu lieu le 29 Janvier 2010 à Komsomolsk-sur-Amour. A l'heure actuelle, des travaux sont en cours sur l'ensemble des essais au sol et en vol. Trois prototypes PAK FA participent déjà au programme de test. A l'heure actuelle plus de 200 vols ont été réalisés sur le programme d'essais en vol.

 

Les trois appareils de tests T-50 sont utilisés pour des phases de tests bien définies, le T-50-01 sert à tester les angles d'attaque élevés et les manoeuvres de combat aérien. le T-50-02  teste l’enveloppe de vol supersonique avec  diverses configurations. Le troisième prototype, le  T-50-03 est doté du radar AESA  et teste les nombreuses modalités de combat du nouveau radar. Ce quatrième appareil T-50-04 servira à tester l’emport de systèmes d’armes.


 

Tu-50_PAK-FA_Sukhoi_fighter_aircraft_Russia_Russian_aviation_industry_military_technology_017.jpg


 

La suprématie avenir de Sukhoi :

 

Selon une étude récente du Centre russe d'analyse et des stratégies et technologies (l'AST-Centre), le Sukhoi T-50 remplacera les deux tiers de la flotte d'avions tactiques de l'armée de l'air russe  et formera le noyau de la force aérienne nationale à partir des années 2020. D’une manière générale, les avions Sukhoi représentent aujourd’hui plus de 40% du parc d’avions de combat russe et ceci progressivement au détriment de MIG. L’arrivée prochaine dans les unités de combat des versions de SU-27SM3 et SU-30M2, SU34 et SU30CM ainsi que les Su-35 confirme que le constructeur Sukhoi se taille une part toujours plus importante du marché de la Force aérienne russe.


 

044271.jpg


 

Photos : 1 & 2 Le T-50-04 lors de son premier vol @ Sukhoi  3 Le T-50-01 en démonstration de vol @ Sergy

 

23/08/2012

Ravitaillement en vol pour le T-50 !

T-50-3.jpg


 

Sukhoi  vient de confirmer que les essais de son avion de démonstration Sukhoi T-50 (PAK-FA) comprennent le ravitaillement en vol.

 

Un prototype du PAK-Fa T-50 vient de réaliser une phase complète de ravitaillement en vol avec un avion IL-78 «Tanker». Le prototype no: T-50-2 vient de réaliser le premier vol de ravitaillement avec un appareil de type Ilyushin Il-78 «Tanker».

 

Les trois appareils de tests T-50 sont utilisés pour des phases de testes bien définies, le T-50-01 sers à tester les angles d'attaque élevés et les manoeuvres de combat aérien. le T-50-02  teste l’enveloppe de vol supersonique avec  diverses configurations. Le troisième prototype, le  T-50-03 est doté du radar AESA  et teste les nombreuses modalités de combat du nouveau radar.

 

Suprématie avenir de Sukhoi :

 

Selon une étude récente du  Centre russe d'analyse et des stratégies et technologies (l'AST-Centre), le Sukhoi T-50 remplacera  les deux tiers de la flotte d'avions tactiques de l'armée de l'air russe  et formera le noyau de la force aérienne nationale à partir des années 2020. D’une manière générale, les avions Sukhoi représentent aujourd’hui plus de 40% du parc d’avions de combat russe et ceci progressivement au détriment de MIG. L’arrivée prochaine dans les unités de combat des versions de SU-27SM3 et SU-30M2, SU34 et SU30CM ainsi que les Su-35 confirme que le constructeur Sukhoi se taille une part toujours plus importante du marché de la Force aérienne russe.

 

_SPN3372.jpg


 

Photos : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

23:17 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sikhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |