03/04/2013

7e P-8A « Poseidon » pour la Navy !

 

P65853-01P8A_LRIP2.jpg

 

SEATTLE, Boeing vient de livrer le septième P-8A « Poseidon » destiné à  l'US Navy dans les délais prévus. L’avion fait partie du second lot de production à faible taux issus du contrat attribué en novembre 2011.

 

L'avion de patrouille maritime a quitté les installations de Boeing Field à Seattle pour rejoindre sa base  de Jacksonville (Naval Air Station), en Floride, où il a rejoint les six P-8A,  actuellement, utilisé pour former les équipages de la marine américaine.

 

Boeing est sous contrat pour construire 24 P-8A « Poseidon » dans le cadre de trois contrats attribués en 2011 et 2012. La Navy prévoit d'acheter un total de 117 P-8A pour définitivement remplacer les Lockheed P-3 « Orion ».

 

 

Descriptif :


Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action

Dans les missions  de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et

l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

 

Spécifications :

 


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface antinavires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.

 

P8AVP30121116-N-LY958-077b.jpg

 

 

 

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737-800 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. 

 

 

Photos : 1 Le 7e P-8A destiné à la Navy 2 Postes de travail interne @ Boeing

 

20/12/2012

L’Inde réceptionne son premier P-8I «Poseidon»!

P65801_P-8I.jpg


 

SEATTLE,  Boeing vient de livrer officiellement le premier exemplaire sur site du nouvel avion de patrouille maritime P-8I « Poseidon » à la marine indienne et ceci en conformité avec le contrat. L’Inde recevra cet avion et deux autres en 2013, sur un total de huit appareils commandés. 

 

 

Le P-8I «Poseidon» :

Le P-8I est la version indienne du P-8A destiné à l’US Navy, soit un appareil de reconnaissance maritime à long rayon d’action et de lutte anti-sous marine construit par Boeing est destiné à l'Inde dans le cadre d'un contrat attribué en Janvier 2009. Le standard du P-8I dispose des mêmes équipements que la version destinée à la marine américaine, mais avec en plus un détecteur d’anomalie magnétique. 

Le principe du P-8  A & I :

Les P-8A & I « Poseidon»  sont conçu pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offre une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

Spécifications :


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.


 

1218268194.jpg


Photos : 1 Livraison du premier P-8I à l’Inde 2 P-8I au décollage @ Boeing

06/11/2012

La NAVY reçoit son 5e P-8A «Poseidon» !

P-8A1.jpg


 

SEATTLE, Boeing a livré le cinquième avions de patrouille maritime de nouvelle génération de type P-8A «Poseidon» à  l'US Navy. Cet appareil fait partie des 24 premiers aéronefs à taux faible de production (CRTR) construit dans le cadre du marché en 2011.

 

La Navy prévoit d'acheter 117 Boeing P-8A  «Poseidon» avions de patrouille maritime

anti-sous-marine, anti-surface, renseignement, surveillance et reconnaissance pour remplacer sa flotte actuelle de Lockheed P-3 «Orion».

 

L'US Navy a commencé à rechercher un remplaçant au Lockheed P-3 «Orion» à la fin des années 1990. Les études exploratoire de concept commencèrent en 2000 avec le financement par la Navy d'études de Boeing et de Lockheed Martin. Après la diffusion du projet initial, la Navy a publié un cahier des charges définitif en septembre 2003, portant sur l'acquisition de 251 appareils, ce chiffre a depuis été revu à la baisse et porte maintenant sur 117 avions.

La compétition pour le programme MMA a vu s'affronter le Lockheed Martin Orion 21 (un dérivé plus moderne du P-3C) et la version modifiée du Boeing 737. En juin 2004, l'US Navy a annoncé avoir sélectionné le projet de Boeing. Le 14 juin 2004, celle-ci attribua à Boeing un contrat estimé à 3,89 milliards de dollars pour la phase de développement du système et le démonstrateur (SDD). La phase SDD aboutira à la fabrication de sept cellules d'essai en deux étapes.

 

Le P-8A «Poseidon» :

Le P-8A Poseidon est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

 

AIR_P-8A_MMA_Cutaway_Slide_lg.jpg


Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme Broad Area Maritime Surveillance devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing ScanEagle, le MagEagle Compressed Carriage. 

 

Boeing a dû faire plus de 50 modifications coûtant un milliard de dollars pour adapter simplement la cellule de base du B737 pour satisfaire aux exigences de certification plus exigeante de la marine américaine. Le coût du développement est estimé à 5,5 milliards de dollars américain, tandis que le coût total (développement + appareils) est lui estimé à 20 milliards de dollars.


 

4673216373_1b1fb6345e.jpg


 

Photos : 1 le 5e P-8A 2 P-8A Poseidon @ Boeing

 

 

08/03/2012

L’US Navy a reçu le premier P-8A Poseidon de série !

 

P8A_Poseidon-3.jpg


 

SEATTLE, Boeing a remis le premier appareil de patrouille maritime P-8A «Poseidon» de série à l’US Navy. Il s’agit du premier appareil de la série initiale de 13 aéronef commandé par la marine américaine.

En juillet de l’année dernière, le premier P-8A de pré-série avait été réceptionné  au centre de test du Naval air Systems Command de Patuxent River. L’appareil a servit de banc d’essais opérationnel et vont commencé le travail de transition des équipages sur le nouvel avion. Actuellement, six P-8A son utilisé au sein des unités de tests de Patuxent River, il sont accumulés près de 1500 heures de vol.

Avec la livraison du premier P-8A se série, l’US Navy va pouvoir monter en puissance en matière de formation et préparer l’entrée opérationnel du nouvel appareil pour le début de l’année 2013.

Cette première série fait partie d’une commande de départ à faible taux de production, elle prépare  la mise en chantier de la centaine d’appareils commandée par les USA.

800px-Boeing_P-8A_rollout_30_July_2009.jpg

 

 

Le P-8A «Poseidon» :

Le P-8A Poseidon est conçu pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Spécifications :


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Clients :

L’US Navy a commandé 117 P-8A, l’Inde est le premier client export avec 8 appareils nommé P-8I.

p8a_bold_alligator.jpg

 

 

Photos : P-8A Poseidon @ Boeing

 

21:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a poseidon, us navy, marine indienne |  Facebook | |

31/01/2011

L’US Navy commande le P-8A « Poseidon » !

 

1684232.jpg

 

SEATTLE Boeing a reçu un contrat de 1,6 milliards de dollars de l'US Navy pour la production initiale de six P-8A Poseidon. Le contrat comprend également les pièces détachées, la logistique et de dispositifs de formation.



L’US Navy prévoit d'acheter 117 Boeing B737 en version anti-sous-marine et lutte anti-surface,  pour remplacer sa flotte de P-3 « Orion ». La capacité opérationnelle initiale est prévue pour 2013.

Boeing commencera l'assemblage final du premier  P-8A à  Renton près de Washington,  cet été.  L’équipe chargée de la production du Poseidon s’appuie sur la ligne de production des Boeing B737 Next Generation. Toutes les modifications apportées aux aéronefs P-8A seront faites dans l’ordre lors de la fabrication et l’assemblage du fuselage.

 

 

Le P-8A Poseidon est donc basé sur le fuselage du Boeing B737NG et possède les ailes du B737-900. En lieu et place des Winglets montés sur les modèles commerciaux, sont montés des extensions d’ailes destinés à réduire le givrage à basse altitude. L’intérieur du fuselage a été modifié pour accueillir  une soute à armement de 4,7 mètres de long. Northrop-Grumman est chargé de fournir les systèmes de contre-mesure infrarouge et les systèmes de mesures électroniques auxiliaires. Raytheon fourni le radar de surveillance maritime AN/APY-10 ainsi que l’ensemble des systèmes de renseignement électronique. L’appareil est motorisé par deux turboréacteurs  CFM56-7.

 

Le Boeing P-8A Poseidon aussi désigné P-8MMA pour Multimission Maritime Aircraft doit remplacer les vénérables Lockheed P-3 Orion. Doté d’une liaison 16 il travaillera en binôme avec les drones RQ-4N de surveillance maritime.

 

 

Photos 1 P-8A Poseidon @ Rick Schlamp  2 P-8A en vol @ boeing

 

P64934-02_Poseidon_med.jpg