12/07/2015

Tir d’une bombe nucléaire B61-12 depuis un F-15 !

f-15e-strike-eagle-2.jpg

 

 

 

L'US Air Force et l'Administration nationale de sécurité nucléaire (NNSA) ont mené un premier essai en vol avec largage, depuis un avion de combat Boeing F-15E « Eagle» de la bombe nucléaire B61-12 inerte  guidée.

 

yourfile-1.jpg

 

Ce premier essais grandeur nature avec un engin inerte s’est déroulé sur les installations de Tonopah Test Range, dans le Nevada. La bomba nucléaire B61 datent des années soixante, la nouvelle version B61-12 dispose d’un ensemble de kit de queue produit par Boeing. Cette nouvelle version de la B61, doit devenir l'arme nucléaire tactique primaire pour les forces américaines et de l'OTAN une fois qu'elle entrera en service au début des années 2020.

 

mkaodpdqg900tegisisl.jpg

 

Ce premier test effectué avec un Boeing F-15E a permis de démontrer la performance de de la bombe dans un environnement de vol complet. Les prochains essais concerneront l’intégration de la B61-12 sur le F-35A Block 4 « Joint Strike Fighter » ainsi que sur le F-16 « Fighting Falcon », le B-2A « Spirit » et les Tornado britanniques. 

 

La B61-12 est appelée à remplacer les modèles B61-3, -4, -7 et -10 ainsi que la bombe 

B83.

1425093_-_main.jpg

 

Photos : 1 F-15E Eagle @USAF 2 largage de la B61-12 3 Bombe B61-12NNSA

 

14/03/2015

Une nouvelle avionique pour l’AWACS!

JDP_7859.jpg

 

 

Seattle, Boeing  a fait voler le premier E-3 « Sentry » AWACS doté d’une nouvelle avionique. Le nouveau système remplacera les systèmes analogiques datant de l'époque des années 1970.

 

Premier vol : 

 

Durant ce premier vol de deux heures les testeurs ont évalués les nouveaux écrans couleurs qui équipent l’avion. A l’issus du vol, il a été démontré que les systèmes offrent de meilleures résultats que prévu. Le programme va donc pouvoir entrer maintenant dans la phase de qualification d'essais en vol. Le poste de pilotage modernisé présentera cinq écrans offrant à l’équipage une interface conviviale et personalisable en ce qui concerne la navigation et les données radar. Rockwell Collins fourni le système de gestion de vol, y compris les écrans EFIS, ainsi que les ordinateurs de gestion de vol.  Parmi les autres fournisseurs, on trouve Thales et Raytheon.

 

Boeing prévoit de moderniser ainsi, un premier lot de 14 AWACS de l’OTAN. Selon le calendrier de l’avionneur américain, le premier aéronef sera livré pour janvier 2016. Les E-3 « Sentry » ainsi modernisés devraient permettre à l’OTAN de 

réduire les coûts opérationnels en permettant une réduction de la taille de l’équipage et en réduisant les coûts de maintenance.

766073058.jpg

 

Photo: 1 Le premier E-3 doté de la nouvelle avionique 2 image de synthèse du nouveau tableau de bord  @ Boeing


11/02/2015

Les A-10 « Thunderbolt II » de retour en Europe !

 

 

usaf,fairchild-republic a-10 thunderbolt,otan,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

L'US Air Force (USAF) va déployé a nouveau le célèbre chasseur de chars Fairchild-République A-10 « Thunderbolt II »  en Europe dans le cadre d'un package de sécurité de théâtre (TSP) en vue de l'appui de l'opération « Resolve Atlantique ».

Le déploiement a été annoncé par l'US Air Force en Europe (USAFE) le 10 Février. Douze avions et environ 300 membres du personnel du 355e Fighter Wing, basée à Davis-Monthain Air Force Base (AFB) en Arizona, seront affectés à la 52e Escadre de chasse sur les installations de la  base aérienne de Spangdahlem en Allemagne. Tous les actifs devraient être en place d'ici la fin de Février.

Ces appareils devront notamment, une fois pleinement opérationnels, pouvoir être déployé au sein des pays européens de l'OTAN de l'Est.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthan, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 Thunderbolt II a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

Photo : Le Fairlchil A-10 « Thunderbolt II » @ USAF

 

 

01/05/2014

Hélicoptères russes en manoeuvre !

helicopter-the-mi-28n-stroke.jpg


 

Moscou, on apprend que l’aviation russe vient de déclencher une série de manoeuvres  aériennes avec des hélicoptères Mi-28N et Ka-52 dans l’Ouest de la Russie. Les équipages de la brigade d'aviation de la région militaire de l'Ouest, déployée  dans la région de Pskov, ont entamé des vols d'entraînement planifiés à larges spectres opérationnels.

 

Plusieurs types d’hélicoptères : 

 

Ces manoeuvres aériennes sont intéressantes pour deux raisons : la première parce qu’elles coïncident étrangement avec la crise actuelle qui se déroule en Ukraine. En effet, se sont précisément des unités basées à l’ouest de la Russie (aux abords de Pskov) qui sont activées près des Etats Baltes et anciennement membre de la République soviétique, soit la Lituanie, Lettonie et Estonie, Biélorussie et Ukraine !

D’ailleurs, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou n’a pas caché, que la réaction russe faisait suite à l'aggravation de la situation en Ukraine et au regain d'activité inédit de troupes des Etats-Unis et de l'Otan en Europe de l'Est, à proximité des frontières russes.

 

De plus, pour la première fois, des escadrilles de différents types d'hélicoptères d'attaque de nouvelle génération sont directement engagées de manière simultanée. Il s’agit d’hélicoptères Mi-28N «Night Hunter» et Ka-52 «Alligator».

 

Le Mi-28N «Night Hunter»: 


 

Assalto-foguete-de-helicóptero-Mil-Mi-28-Mi-28N.jpg


 

Le Mil Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. Le Mi-28N «Night Hunter» soit le plus moderne des standards disponible dispose des améliorations techniques suivantes :

 Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).

  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

 Le Mi-28N possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : Cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7 mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :
    • Missiles guidés :
      • Jusqu'à 16 missiles guidés anti-chars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.
    • Pods de roquettes amovibles :
      • Type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 pods ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 pods ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.
    • Pods de mitrailleuses amovibles :
      • Jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.
    • Mines :
      • Jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

Le Kamov Ka-52 «Alligator» : 


 

2208328.jpg


 

Dérivé du Ka-50 «Black-Shark» de constructeur Kamov code OTAN «Hokum», l’Alligator est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Les pales de rotor sont faites de matériaux polymères et résistent aux tirs d’armes légères. 

Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique.

Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.

L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 


 

2126078.jpg


Photos : 1 & 2 Mi-28N  «Night Hunter» 3 & 4 Ka-52 «Alligator» @ Sergy

Ukraine, premier déploiement aérien !

MiG_2012_89_06.jpg


 

Dans le cadre de la crise en Ukraine, l’Otan vient de finaliser la première phase de projection de forces avec le positionnement de plusieurs avions de combat à l’Est de l’Europe. 

 

Le point sur ce déploiement : 


 

AIR_Eurofighter-RAF_Fires_ASRAAM_lg.jpg


 

La Pologne a envoyé quatre avions de combat MiG-29 «Fulcrum» sur les installations de la base aérienne de Siauliai en Lituanie, en parallèle ils ont été rejoint par quatre Eurofighter «Typhoon II» de la Royal Air Force.


 

rafale-20101105.jpg


 

Du côté de la France, se sont quatre avions de combat Rafale en provenance de deux escadrons le 1/7 et le 2/30 basés respectivement à Saint-Dizier et Mont-de-Marsan qui sont arrivés en Pologne à Malbork.


 

denmark-airforce-f-16.jpg


 

La Norvège va débuter aujourd’hui des patrouilles avec quatre F-16 «Fighting Falcon» basés en Estonie.

 

Par ailleurs, six Boeing CF-18A/B de la Royal Canadian Air Force en provenance de la  base aérienne de Bagotville ont quitté le Québec pour la Roumanie le 29 avril accompagné d'un Airbus A310MRTT. 


 

CK2009-0254-02.jpg


 

L’arrivée de ces appareils en Europe de l’Est fait suite à l’arrivée au mois de mars de 12  chasseur-bombardier F-16 «Fighting Falcon» en Pologne de l’US Air Force a été suivi quelques jours plus tard par six chasseurs F-15C «Eagle» et deux avions-citernes KC-135 qui sont  basé à Zokniai.  

Photos : 1 MiG-29 polonais @ aviation polonaise 2 Eurofighter RAF @ RAF 3 Rafale @Armée de l’air 4 F-16 danois @ Danish Air Force 5 CF-18 @ RCAF

12:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : otan, crise ukraine, déploiement aérien |  Facebook | |