27/01/2016

Pilotes de l’OTAN formés sur C-17

174206505.4.jpg

Boeing va installer en Angleterre un centre de formation, destiné aux pays membres du Strategic Airlift Capability (SAC) en vue de la formation d’équipages sur l’avion de transport tratégique C-17 « Globemaster III ».

Le Strategic Airlift Capability (SAC) est composé de dix pays de l'OTAN et deux pays membres du Partenariat de l'OTAN pour la paix. Le programme débutera la formation de équipages multinationaux au début de cette année. Avant ce contrat, le programme du SAC envoyait les équipages aux États-Unis pour la formation.

Le centre de formation va être équipé d’un simulateur de vol complet du C-17, ainsi que des systèmes de simulation destinés aux Loadmaster. Les mécaniciens ne sont pas oubliés, le programme comprend également des modules destinés à leur formation.

Le C-17 Globemaster III :

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 Globemaster III a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par MC-Donnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

C-17_test_sortie.jpg

 

Photos : 1 Simulateur du C-17 2 Le C-17 en vol @ Boeing

21/12/2015

Premier vol pour le Global Hawk de l’OTAN !

yourfile.jpg

C’est en juin dernier que Northrop-Grumman a dévoilé le premier de cinq drones RQ-4B « Global Hawk » du programme Alliance Ground Surveillance de l'OTAN, destiné au renforcement de la capacité de détection et de surveillance terrestre aéroportée de l’Alliance Atlantique.

 

Premier vol :

Le premier exemplaire du drone RQ-4B « Global Hawk » destiné à l’OTAN a effectué son vol inaugural en début de la semaine. L’avion sans pilote a décollé du centre d’essais en vol de Palmdale, en Californie et a volé à proximité de la base aérienne d’Edwards.

 

Basé en Europe :

Le drone RQ-4B "Global Hawk" Block40 sera opéré par l'US Air Force pour le compte de l’OTAN en Europe, depuis les installations de la base aérienne de Sigonella, en Italie. Le système devrait être opérationnel d'ici 2017 et atteindra sa pleine capacité opérationnelle, l'année suivante avec l'ensemble des appareils en service.

 

270874267.6.jpg

A propos du Global Hawk :

Le RQ-4 « Global Hawk » est un drone de surveillance à long rayon d’action construit par Northrop-Grumman pour l'US Air Force. Il a effectué son premier vol le 28 février 1998. Il est un des rares représentants de la classe des drones de type «HALE» (Haute Altitude Longue Endurance). Le RQ-4 Global Hawk pèse 14,6 tonnes au maximum au décollage, soit la masse d'un petit chasseur, malgré ses dimensions notamment son envergure qui est digne de celle d'un avion de ligne. La construction est assurée à plus de 50 % en matériaux composites (les ailes sont en graphite). Permettant des vols de croisière à très haute altitude, au-dessus du trafic ordinaire commercial, le RQ-4 « Global Hawk » peut surveiller de vastes zones géographiques avec une précision extrême, donnant au gouvernement et à l'armée les informations les plus récentes disponibles, lors d'une crise ou une situation d'urgence et en leur fournissant en temps réel une imagerie de haute résolution qui permet d’appuyer les opérations sur un large spectre.

 

yourfile-1.jpg

Photos : 1 & 3 Premier vol 2 Au sol @ Northrop-Grumman

15/09/2015

Nos F/A-18 au Tactical Leadership Programme 2015 !

2564220.jpg

 

 

Du lundi 14 septembre au vendredi 9 octobre 2015, les Forces aériennes suisses prennent part à un exercice de défense aérienne multinational du Tactical Leadership Programme (TLP), qui se déroule à Albacete, en Espagne. Les pilotes suisses participent chaque année au TLP depuis 2010.

En participant à cet exercice, le détachement suisse complète l’entraînement de défense aérienne qu’il ne peut exécuter que partiellement en Suisse en raison des mesures prises par égard pour la population. L’objectif est de développer les aptitudes et la capacité à collaborer des participants. L’armée de l’air espagnole est l’hôte de cet événement.

Pendant ces quatre semaines, une centaine de collaborateurs des Forces aériennes suisses, répartis en deux groupes, seront détachés sur la base aérienne d’Albacete. Quatre F/A-18 et un hélicoptère Cougar y seront engagés.

Une convention passée avec l’Espagne, approuvée par le Conseil fédéral, constitue la base légale sur laquelle s’appuie la participation à cet exercice.

 

F16_2011_J5081.jpg

 

Tactical Leadership Programme (TLP) :

La base d’Albacete abrite le centre européen d’entraînement au combat aérien, le Tactical Leadership Programme (TLP) dont nos pilotes vont bénéficier pour la cinquième fois (première en 2010). L’objectif du TLP est d’accroître l’efficacité des Forces aériennes dans le cadre de développement des compétences en leadership tactique et capacités de vol, la planification des missions ainsi  que les initiatives conceptuelles et doctrinales.

Les Forces aériennes alliées en Europe centrale (AAFCE) avaient émises il y a plus de 30 ans la volonté de la création d’un tel site d’entraînement dans un but non seulement d’améliorer les procédures tactiques mais aussi à l’élaboration des techniques qui renforcent la coopération aérienne multinationale.

 

Photos : 1 Hornet suisse au TLP 2014 @ Ricardo Calahorra 2 & 3 Participants au TLP@ TLP press

 

12/07/2015

Tir d’une bombe nucléaire B61-12 depuis un F-15 !

f-15e-strike-eagle-2.jpg

 

 

 

L'US Air Force et l'Administration nationale de sécurité nucléaire (NNSA) ont mené un premier essai en vol avec largage, depuis un avion de combat Boeing F-15E « Eagle» de la bombe nucléaire B61-12 inerte  guidée.

 

yourfile-1.jpg

 

Ce premier essais grandeur nature avec un engin inerte s’est déroulé sur les installations de Tonopah Test Range, dans le Nevada. La bomba nucléaire B61 datent des années soixante, la nouvelle version B61-12 dispose d’un ensemble de kit de queue produit par Boeing. Cette nouvelle version de la B61, doit devenir l'arme nucléaire tactique primaire pour les forces américaines et de l'OTAN une fois qu'elle entrera en service au début des années 2020.

 

mkaodpdqg900tegisisl.jpg

 

Ce premier test effectué avec un Boeing F-15E a permis de démontrer la performance de de la bombe dans un environnement de vol complet. Les prochains essais concerneront l’intégration de la B61-12 sur le F-35A Block 4 « Joint Strike Fighter » ainsi que sur le F-16 « Fighting Falcon », le B-2A « Spirit » et les Tornado britanniques. 

 

La B61-12 est appelée à remplacer les modèles B61-3, -4, -7 et -10 ainsi que la bombe 

B83.

1425093_-_main.jpg

 

Photos : 1 F-15E Eagle @USAF 2 largage de la B61-12 3 Bombe B61-12NNSA

 

14/03/2015

Une nouvelle avionique pour l’AWACS!

JDP_7859.jpg

 

 

Seattle, Boeing  a fait voler le premier E-3 « Sentry » AWACS doté d’une nouvelle avionique. Le nouveau système remplacera les systèmes analogiques datant de l'époque des années 1970.

 

Premier vol : 

 

Durant ce premier vol de deux heures les testeurs ont évalués les nouveaux écrans couleurs qui équipent l’avion. A l’issus du vol, il a été démontré que les systèmes offrent de meilleures résultats que prévu. Le programme va donc pouvoir entrer maintenant dans la phase de qualification d'essais en vol. Le poste de pilotage modernisé présentera cinq écrans offrant à l’équipage une interface conviviale et personalisable en ce qui concerne la navigation et les données radar. Rockwell Collins fourni le système de gestion de vol, y compris les écrans EFIS, ainsi que les ordinateurs de gestion de vol.  Parmi les autres fournisseurs, on trouve Thales et Raytheon.

 

Boeing prévoit de moderniser ainsi, un premier lot de 14 AWACS de l’OTAN. Selon le calendrier de l’avionneur américain, le premier aéronef sera livré pour janvier 2016. Les E-3 « Sentry » ainsi modernisés devraient permettre à l’OTAN de 

réduire les coûts opérationnels en permettant une réduction de la taille de l’équipage et en réduisant les coûts de maintenance.

766073058.jpg

 

Photo: 1 Le premier E-3 doté de la nouvelle avionique 2 image de synthèse du nouveau tableau de bord  @ Boeing