26/12/2018

KAI a dévoilé son hélicoptère d’attaque légère !

0.jpg

Le 18 décembre, Korea Aerospace Industries (KAI) a organisé une cérémonie pour dévoiler son hélicoptère d'attaque légère (LAH). Le programme est un développement commun avec Airbus Helicopters, basé sur le Dauphin H155 de 4,9 tonnes, que la Corée a préféré au Leonardo AW169 pour constituer la base de ses projets LAH (hélicoptère attaque légère) et LCH (hélicoptère civil léger).

Seo Ju-seok, vice-ministre de la Défense nationale de la République de Corée, a déclaré: «Le LAH, en tant qu'hélicoptère offrant une navigation de haute technologie et une grande mobilité, est un grand exploit pour l'industrie de la défense coréenne. Le ministère apportera tout son soutien à la stabilité de l'industrie nationale, notamment en améliorant le développement de systèmes d'armes et en soutenant les exportations au niveau gouvernemental. "

La conception du LAH a débuté en juin 2015, trois mois après qu'Airbus et KAI avaient annoncé le programme commun LAH / LCH basé sur le H155, qui s'appuie sur le succès de la précédente équipe d'hélicoptères utilitaires coréens ayant produit le « Surion » lui-même basé sur le « Super Puma ». La conception de base du LAH a été achevée en août 2016 et la conception détaillée en novembre 2017. Le premier exemple devrait effectuer son premier vol en mai 2019, les premières unités devant entrer en service en 2023.

Pour son rôle d'attaque légère, le LAH est équipé d'une tourelle de détection sur le nez, sous laquelle se trouve un canon tri-tubes de 20mm. Des pylônes latéraux de chaque côté de la cabine peuvent monter diverses armes et nacelles.

KAI prévoit de construire environ 200 LAH pour l'armée de la République de Corée afin de remplacer les Bell AH-1 « Cobra » et les MD 500 « Defenders » vieillissants. Ils serviront aux côtés du Boeing AH-64E « Apache Guardian », dont 36 ont été acquis. Le LAH doit également être offert à l'exportation. En novembre 2015, KAI et Airbus ont signé un protocole d'accord couvrant le marketing commun et l'assistance après-vente mondiaux pour LAH et LCH. Airbus ne propose pas de version armée du H155, mais des hélicoptères armés basés sur « Dauphin » ont été développés en Chine sous le nom de Harbin Z-9W et de son dérivé WZ-19 biplace.

Et le LCH :

Dans l'intervalle, le programme parallèle de LCH progresse vers l'entrée en service prévue en 2021. Un prototype de construction française a effectué son premier vol à Marignane en juillet 2018 et un deuxième hélicoptère est en cours de construction en Corée. L’appareil sera doté de composants coréens. Il devrait voler dans la seconde moitié de 2019.

Capable de transporter jusqu'à 15 passagers, le LCH doit être exploité par un certain nombre d'organismes gouvernementaux, tels que la police, les services d'incendie et les services forestiers, qui sont également des clients du « Surion ». KAI prévoit la vente d’environ 300 hélicoptères à des organismes gouvernementaux.

 

 

5.jpg

Photos : Présentation du LAH @ KAI

24/12/2018

Vol inaugural pour le TH-119 IFR !

yourfile.jpg

Leonardo est heureux d'annoncer qu'il a terminé avec succès le test en vol initial de l'hélicoptère de formation TH-119 IFR hier. Le TH-119 fait partie de l’offre de Leonardo pour remplacer la flotte vieillissante d’hélicoptères d’entraînement TH-57 « Sea Ranger » de l’US Navy, une variante du modèle à succès de l’AW119, fabriqué aux États-Unis avec une base solide de fournisseurs locaux. En franchissant cette étape importante, le TH-119 reste sur la bonne voie pour obtenir la certification IFR FAA complète début 2019, ce qui en fait le seul hélicoptère monomoteur certifié IFR en production depuis des décennies. 

Le pilote de Leonardo Patrick McKernan pilotait le TH-119 où toutes les variantes de l’AW119 sont construites. L’hélicoptère a excellé pendant le vol et a notamment évalué les systèmes de traitement général et les systèmes avioniques. Si sélectionné par la US Navy, une flotte de plus de 125 TH-119 sera construite à Philadelphie en utilisant les installations de fabrication et d’assistance existantes de l’usine de l’AW119. 

«Déjà fabriqué aux États-Unis, le TH-119 est un hélicoptère d’enseignement abordable, prêt à l’emploi, qui allie performance, flexibilité et sécurité. Il est conçu pour accomplir chaque mission d’entraînement de premier cycle et chaque manœuvre de pilotage de la Marine, avec beaucoup de marge de manœuvre pour se développer par rapport au vénérable TH-57 », a déclaré Andrew Gappy, directeur de Leonardo aux Ventes gouvernementales aux États-Unis.

Le TH-119 est une variante du célèbre AW119 spécialement conçu pour la formation militaire. Il s’agit du seul hélicoptère monomoteur moderne certifié capable de fonctionner dans des conditions de vol aux instruments (IMC), ce qui permet de disposer de plus de jours de formation disponibles qui limitent temps total pour former. Le TH-119 est un hélicoptère d’entraînement à spectre complet, ce qui signifie qu’avec une seule configuration, la Navy peut effectuer des vols d’entraînement fondamentaux, tels que des atterrissages coulissants, des vol stationnaires et des autorotations complètes (sans en décharger aucun d’entre eux pour la simulation), ainsi qu’un entraînement avancé vols, y compris NVG, instruments, navigation, tactique, monte-charge, cargaison externe et recherche et sauvetage. Cela fait du TH-119 la meilleure solution sur le marché pour les journées «Marine»: conditions météorologiques difficiles et faible visibilité.

 

m10_th119_home_fullspectrum.jpg

Le cockpit doté d’écrans EFIS évolués à double affichage de Genesys Aerosystems permet d’instruire l’un ou l’autre des sièges du pilote avec des capacités IFR complètes, y compris un directeur de vol et un pilote automatique complet à 3 axes. Son siège d'observation unique réglable à 180 degrés offre aux étudiants-pilotes une vue complète du cockpit, offrant un meilleur environnement d'apprentissage, même en tant que passager. Le TH-119 combine des marges de puissance exceptionnelles, grâce à son moteur PT6-B Pratt & Whitney Canada de 1’000 shp, populaire et fiable, à la durabilité d'une cellule en métal de type cocon et à des patins renforcés stabilisés pour l'entraînement au toucher. Pour minimiser le temps passé au sol et maximiser la flexibilité opérationnelle, le TH-119 peut faire le plein de carburant sous pression.

Le TH-119 est fabriqué et supporté dans les installations de production existantes à Philadelphie, offrant à la Marine un calendrier de livraison à faible risque et une assistance de flotte, ainsi que des coûts économiques monomoteurs permettant de réaliser des économies de plusieurs millions $ par rapport aux hélicoptères bimoteurs concurrents.

 

TH-119.jpg

Photo :Le TH-119 IFR @ Leonardo

 

19/12/2018

Vol inaugural pour le H160 de série !

198527_1.jpg

 

Le premier hélicoptère H160 de série, sorti de la toute nouvelle ligne d’assemblage de Marignane, a effectué une démonstration en vol le 17 décembre en présence des équipes H160 en célébration des réalisations du Programme en 2018. Cet hélicoptère, qui sera livré au client de lancement Babcock en 2020, avait déjà effectué ses premiers essais en vol le 14 décembre. La livrée originale de cet hélicoptère rend hommage aux centaines de personnes qui participeront à la certification de la plateforme d’ici la fin de l’année prochaine, à la maturité industrielle du programme et à l’entrée en service harmonieuse de l’appareil à la fabrication duquel toutes ont apporté leur petite touche. Ce premier hélicoptère de série rejoindra les trois prototypes qui ont déjà accompli plus de 1 000 heures de vol pour les dernières étapes de la campagne d’essais en vol, notamment pour confirmer que les modifications introduites dans la configuration de série sont sans incidence sur l’excellente maniabilité de l’appareil. 

Le H160 : 

Le H160 est un hélicoptères bimoteurs de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plate-formes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. 

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

 

3885741520.jpg

Photos : 1 Le H160 de série H160 d’essais @ Airbus Helicopters

 

 

05/10/2018

Le S-97 « Raider » a atteint les 200 nœuds !

raider.jpg

Sikorsky a révélé que son prototype d'hélicoptère S-97 « Raider » avait atteint plus de 200 nœuds (370 km/h) lors des tests effectués par le centre de développement de West Palm Beach. Cet exploit a été accompli par le second de deux prototypes, qui a repris les activités de test du «  Raider » en juin après que le premier aéronef eut subi un accident lors de l’atterrissage en août 2017.

Le programme en vol du S-97 « Raider » dépasse les attentes prévues par l’hélicoptériste Sikorsky et démontre sa vitesse, sa maniabilité et son agilité révolutionnaires. La technologie X2 représente un ensemble de technologies nécessaires au combat à venir, permettant au futur combattant de s’engager dans un conflit de haute intensité à tout moment, n’importe où.


Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky à la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5’000 livres, alors que le «Raider» est d'environ 11’000  livres et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoirs de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Le principe des rotors contrarotatifs coaxiaux à hélices propulsives offrent des vitesses de croisière allant jusqu'à 250 kt (253 mph), plus du double de la vitesse des hélicoptères classiques, selon Sikorsky. Le S-97 est propulsé par un moteur General Electric YT706, une variante du CT7. 

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

3375231291.jpg

Photos : le S-97 « Raider » @ Sikorsky

 

 

 

 

 

 

20/08/2018

TAI prépare les essais de son T625 !

Dk81V0qWsAI4KWQ.jpg

TAI-Turkish Aerospace Industries a terminé l’assemblage de son premier hélicoptère T625. Le T625 Multirole Helicopter est une nouvelle génération d’hélicoptère bimoteur de 6 tonnes développé en réponse à la demande croissante du marché pour une plus grande flexibilité des missions dans cette catégorie.

L'hélicoptère multirôle T625 est conçu et optimisé pour répondre et dépasser les exigences multi-missions pour les environnements très chauds et les conditions météorologiques défavorables.

Dans le cadre du contrat signé entre TAI-Turkish Aerospace Industries, Inc. et le sous-secrétariat aux industries de défense (SSM) en 2013, l'hélicoptère multirôle T625 est en cours de développement pour les marchés nationaux et internationaux.

La plate-forme a un rotor principal à cinq lames et un rotor de queue à quatre pales pour minimiser les vibrations et le bruit. Les moyeux de rotor principal et de rotor de queue sont entièrement articulés avec des paliers en élastomère. Les deux systèmes de rotor sont entraînés par un système de transmission qui consiste en une boîte de vitesses principale à trois étages capable de fonctionner pendant 30 minutes en cas de perte de lubrification. Dans le cadre du programme, les systèmes critiques tels que le système de transmission, le système de rotor et les trains d'atterrissage, ainsi que les aérostructures, sont conçus de toutes pièces dans le TAI.

Le T625 Multirole Helicopter possède une avionique ASELSAN à la pointe de la technologie avec un cockpit tout écrans intégrés de 8x20 pouces et de deux écrans tactiles de 8x10 pouces. Un système de commande de vol automatique double redondant à 4 axes est développé pour fournir des performances et une qualité de traitement supérieures.

Le poste de pilotage offre un environnement confortable et de haute visibilité aux deux pilotes. La cabine T625 est conçue pour accueillir confortablement 12 passagers. Le vaste espace cabine peut être configuré pour répondre aux exigences des opérations polyvalentes telles que le fret, le transport VIP, l’ambulance, l’offshore et les opérations de recherche et de sauvetage. La géométrie de l'hélicoptère est optimisée pour une performance aérodynamique maximale avec des trains d'atterrissage rétractables offrant ainsi une consommation de carburant efficace conduisant à une meilleure autonomie et endurance.

L'hélicoptère multirôle T625 comprend deux turbomoteurs CTS800 LHTEC (Rolls Royce & Honeywell Partnership) de 1373 shp chacun, permettant à l'appareil d'effectuer des performances dans des environnements chauds et élevés et d'effectuer en toute sécurité une condition de perte de moteur pour une certification de catégorie A. Le T625 est conçu pour les opérations en pilote unique IFR et VFR, les opérations de nuit et le vol dans des conditions de givrage connues.

Le processus de certification civile de l'hélicoptère est en cours avec la Direction générale de l'aviation civile turque, qui devrait être suivie par la certification de l'AESA (European Aviation Safety Authority).

Le premier appareil devrait effectuer son premier vol à la fin de 2018. La production en série devrait commencer après 2021.

Dk81V0rWwAArjec.jpg

 

Photos :le T625 @ TAI