24/02/2019

Des fissures découvertes sur des SSJ100 « SuperJet » !

svnl0171.jpg

Sukhoi Civil Aircraft (SCAC) à découvert qu'environ 50 avions auraient pu développer des microfissures dans le train d'atterrissage et les moteurs. Une consigne de navigabilité datant du 29 décembre par l'autorité de l'aviation civile russe Rosaviatsiya confirme le problème.

Défauts de fabrication :

Les défauts de fabrication seraient dû à un fournisseur, la société VSMPO-Avisma, qui n’a pas été capable de confirmer la qualité de fabrication de pièces en titane selon les directives en vigueur. De possible contrefaçon étant possibles.

Pour palier au problème, le concepteur en chef du SSJ100, Vladimir Lavrov, a établi un calendrier d'inspections sur 48 avions, dont 15 en service chez Aeroflot, huit avec Azimuth Airlines, neuf avec Yamal Airlines et quatre avec IrAero. Les inspections ont lieu à l'aide d'endoscopes, et ont débuté à la fin du mois de janvier dernier.

En décembre, le fabricant s’est engagé à lutter contre la contrefaçon de pièces en introduisant un passeport électronique pour aéronef (AEP).

Photo :SSJ100 de la compagnie Aeroflot @ A.Semenkov

06/02/2019

Bombardier lance le CRJ550 !

 

bombardier aviation,québec aviation,les ailes du canada,crj550,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

L’avionneur canadien Bombardier développe sa gamme d’avion de ligne régional de 50 places avec un nouvel opus le CRJ550. Le nouveau biréacteur régional CRJ550, sera le premier avion de 50 places trois classes au monde conçu pour satisfaire aux attentes des passagers d’aujourd’hui. Le CRJ550 est un nouveau modèle d’avion CRJ Series, avec un nouveau certificat de type fondé sur le CRJ700. La compagnie américaine United Airlines sera le client de lancement de ce nouveau modèle.

« Le nouveau modèle CRJ550 est l’unique solution en Amérique du Nord capable de remplacer la flotte existante d’avions de 50 places vieillissants, soit un marché de plus de 700 avions, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Il offre une expérience passager améliorée avec amplement de rangement à bord pour les bagages à main et plus d’espace pour les passagers. Voilà un autre exemple de l’attention que nous apportons à créer de la valeur pour nos clients, et un très important témoignage de la part d’United à l’égard de la plateforme CRJ. »

Le CRJ550 comprendra une station libre-service pour les boissons et collations et plus de dégagement pour les jambes par siège que tout autre avion de 50 places exploité par tout autre transporteur en plus de tous les avantages qui font la renommée des avions CRJ Series.

Avec l’ajout du CRJ550, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series est la seule à offrir une cabine aménagée en trois classes sur tous les segments de marché, tout en répondant aux exigences opérationnelles courantes. Grand avantage pour les exploitants américains,  ils pourront tirer parti des postes de pilotage communs des avions CRJ200 à CRJ900. L’avionneur canadien vise un taux de disponibilité de 99,5% et veut offrir une connectivité complète aux passagers avec en plus  l’élimination de l’enregistrement de bagages à la porte d’embarquement.

bombardier aviation,québec aviation,les ailes du canada,crj550,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Photos : 1 le CRJ550 2 Intérieur @Bombardier

19/01/2019

Airbus, nouvelle chaine d’assemblage pour l’A220 !

A220-300-in-flight-014.jpg

Airbus a franchi  une nouvelle étape dans le développement de ses sites de production aux États-Unis avec le lancement officiel de la construction de sa chaîne d’assemblage A220 à Mobile, Alabama, lors d'une cérémonie d'inauguration des travaux. Cette chaîne d’assemblage permettra de répondre à la demande élevée et croissante des États-Unis pour les appareils de la famille A220, la nouvelle gamme de produits proposée par Airbus dans la famille des avions civils.

Tom Enders, CEO d'Airbus, et Guillaume Faury, Président d'Airbus Commercial Aircraft, ont présidé l'événement et accueilli quelque 700 invités parmi lesquels des dirigeants d'Airbus et d'autres industries, des employés de la production d'Airbus, des dignitaires de l'état et de la nation, ainsi que des responsables de la communauté locale. 

Cette nouvelle chaîne d’assemblage, second site de production d'avions civils de l'entreprise aux États-Unis, sera située sur le site Mobile Aeroplex de Brookley, à proximité de la chaîne d’assemblage de la famille A320. Ce site sera dédié à l’assemblage des A220-100 et A220-300 destinés aux clients américains. La production des avions doit démarrer au 3e trimestre 2019 et la livraison du premier A220 assemblé à Mobile est prévue en 2020. La nouvelle chaîne d’assemblage A220 sera terminée d’ici l'année prochaine.

Airbus entretient des relations fortes et durables avec les États-Unis et les avions d'Airbus sont exploités par les plus grandes compagnies américaines. En outre, Airbus est un partenaire majeur des entreprises et des professionnels de l'industrie aéronautique et spatiale américaine. Au cours des trois dernières années, Airbus a dépensé 48 milliards de dollars aux États-Unis auprès de centaines de fournisseurs américains dans plus de 40 états, ce qui se traduit par plus de 275 000 emplois américains soutenus par Airbus. Parmi ses sites aux États-Unis, Airbus compte notamment des centres d'engineering au Kansas et en Alabama, un grand site de formation en Floride et un autre qui ouvrira prochainement au Colorado, un centre de support matériel et le siège en Virginie, une chaîne d’assemblage dédiée à la famille A320 qui assure également les livraisons en Alabama, une cellule de réflexion innovante (A3) en Californie, une entreprise d'analyse de données de drones (Airbus Aerial) à Atlanta en Géorgie, des sites de production et d’assemblage d'hélicoptères au Texas et dans le Mississippi, et un site de production de satellites (OneWeb) en Floride.

L'A220, seul appareil fabriqué sur mesure pour le marché des 100 à 150 sièges, affiche une consommation de carburant inégalée. Il offre le confort d'un véritable gros porteur dans un monocouloir.  L'A220 conjugue des caractéristiques aérodynamiques avancées, l'utilisation de matériaux innovants ainsi que des moteurs de nouvelle génération PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, qui permettent de réduire la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente. Avec un rayon d'action pouvant aller jusqu'à 3 200 nm (5920 km), l'A220 offre des performances comparables à celles d'un appareil monocouloir de plus grande capacité.

Avec un carnet de commandes de plus de 500 appareils à ce jour, l’A220 a toutes les qualités requises pour gagner une grande part du marché des avions de 100 à 150 sièges, qui, d’après les estimations, devrait représenter au moins 7 000 appareils dans les 20 prochaines années.

Photo :A220-300 @ Airbus/ S.Ramadier

18/01/2019

Westjet a réceptionné son premier B787-9 !

 

 

boeing,westjet,low cost,transporteurs canadien,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,aviation canada,les ailes du québec

 

Seattle, Boeing a livré hier au transporteur canadien  WestJet le premier de ses B787 « Dreamliners », marquant ainsi le début de son expansion mondiale. WestJet, qui exploite depuis longtemps une flotte de biréacteurs monocouloirs de Boeing, utilisera le B787-9 « Dreamliner », pour desservir de nouveaux itinéraires internationaux.

"La livraison d'aujourd'hui marque un nouveau chapitre pour WestJet", a déclaré Ed Sims, président et chef de la direction de WestJet, à Calgary. "Le B787 « Dreamliner » de Boeing est l'un des avions les plus évolués sur le plan technologique et constitue la plate-forme idéale pour notre transition vers un opérateur de réseau mondial. Nous sommes impatients d'amener les Canadiens dans le monde et dans le monde entier confortablement et avec style."

Ce printemps, WestJet utilisera le B787-9 sur un long rayon d'action, capable de parcourir 7’635 milles marins (14 140 km) pour offrir le tout premier vol reliant Calgary à Dublin. La compagnie aérienne offrira également un service sans escale entre Calgary et London Gatwick, Calgary et Paris.

Le B787-9 de WestJet pourra accueillir 320 passagers dans une configuration à trois classes. L'intérieur séduisant du « Dreamliner » qui comprend de grandes fenêtres, une altitude de cabine inférieure et une technologie de conduite en douceur, complète la nouvelle cabine d'affaires de WestJet, dotée des premiers sièges allongés du transporteur.

En prévision de ses nouveaux « Dreamliners », WestJet a récemment ajouté des solutions numériques optimisées via Boeing AnalytX, afin d’optimiser ses opérations. Cela inclut le Airplane Health Management, qui fournit des analyses prédictives pour optimiser les opérations de la flotte de « 787 », ainsi que le Toolbox, qui fournit aux techniciens des informations en temps réel leur permettant de résoudre rapidement les problèmes de maintenance et de respecter le calendrier des compagnies aériennes.

Le B787 « Dreamliner » est l'avion gros-porteur le plus vendu au monde avec près de 1’400 commandes. Il permet aux compagnies aériennes de réduire leur consommation de carburant et leurs émissions de 20 à 25% et de desservir des destinations lointaines. La combinaison de l’économie de carburant et de la longue portée a permis aux compagnies aériennes d’économiser plus de 30 milliards de livres de carburant et d’ouvrir plus de 210 liaisons sans escale.

boeing,westjet,low cost,transporteurs canadien,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,aviation canada,les ailes du québec

Photos : Livraison du B787-9 à WestJet @ Boeing

 

15/01/2019

L’A220 obtient l’ETOPS 180 !

 

 

A220-300-in-flight-003.jpg

Le nouveau membre de la famille des avions civils d'Airbus, l'A220 (ex Csériesa de Bombardier) reçu l'approbation ETOPS opérations prolongées 180 minutes de la part de l’autorité canadienne de l’aviation civile, Transports Canada. Cette certification permettra aux clients de l'A220 d'ouvrir de nouvelles lignes directes sans restriction au-dessus des océans ou dans des régions peu desservies ou éloignées.

« Ce jalon ETOPS franchi par l'A220 s'ajoute aux nombreuses performances déjà offertes par la famille A220, aujourd'hui inégalées », a déclaré Florent Massou, Chef du programme A220 au sein d'Airbus.

« Seul appareil en production de sa catégorie capable d'effectuer à la fois des opérations d'approche à forte pente et des trajets long-courriers, l'A220 offre décidément de nouvelles possibilités de liaisons pour les compagnies », a ajouté Rob Dewar, Chef, de l’ingénierie et du soutien à la clientèle pour le programme A220.

L'A220 est le premier avion civil à obtenir la certification ETOPS domestique de la part de Transports Canada. Cette capacité est disponible en option pour les opérateurs de l'A220-100 et de l'A220-300, et leur permettra d'exploiter leurs appareils jusqu'à une distance correspondant à 180 minutes de vol par rapport à l'aéroport de déroutement le plus proche.

Seul appareil fabriqué sur mesure pour le marché des 100 à 150 sièges, l'A220 affiche une consommation de carburant inégalée et offre un confort digne d'un gros-porteur dans un monocouloir. Cet appareil conjugue des caractéristiques aérodynamiques avancées, des matériaux innovants, ainsi que la dernière génération de moteurs PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, permettant de réduire la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente. Avec un rayon d'action pouvant aller jusqu'à 3 200 nm (5 920 km), l'A220 offre les performances d'un monocouloir de plus grande capacité.

Avec un carnet de commandes de plus de 537 appareils à ce jour, l'A220 a toutes les qualités requises pour se tailler la part du lion dans le marché des avions de 100 à 150 sièges.

Certification ETOPS :

La certification ETOPS regroupe un ensemble de règles initialement introduites par l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) au milieu des années 1980 dans le but de permettre l'exploitation commerciale des bimoteurs sur des lignes éloignées de plus de 60 minutes de vol de l'aéroport le plus proche, auparavant uniquement empruntées par des appareils équipés de plus de deux moteurs. Ces règles, maintenant appelées “EDTO” (Extended Diversion Time Operations) par l'OACI, ont été progressivement révisées pour permettre l'exploitation des avions jusqu’à 180 minutes de vol ou plus d'un aéroport de déroutement.

 

KOREAN-AIR-CS300.jpg

Photos : 1 A220-300 @ Airbus/ S.Ramadier A220-300 Korean Air @ Airbus