21/12/2009

La Libye choisit russe !

 

 

1570109.jpg

 

 

Selon toute vraisemblance, la Libye devrait très prochainement se doter d’avions de combat russes de type Sukhoi SU-35 et SU30, YAK-130 ainsi que des hélicoptères KA-52 et MI-35. Le montant de la transaction devrait avoisiner les 700 millions d’euros (USD 1 milliard ).

Tripoli serait engagée dans des négociations avancées avec la Russie portant sur l’achat d’une première série de 12 SU-35, 4 SU-30, 6 Yak-130 d’entraînement ainsi que d’hélicoptères de reconnaissance Ka-52 et d’assaut MI-35, dont le nombre n’est pas encore connu !

Selon un responsable russe, la partie Libyenne envisage à plus long terme de renouveler complètement son parc d’aéronefs militaires. La Russie étant prête à exécuter cette commande ainsi que d’autres à 100 %.

Pas de Rafale ?

La Libye n’achèterait donc pas l’avion de combat français Rafale, en dépit des efforts soutenus effectués par Paris ! L’équipe de présentation du Rafale n’avait pourtant pas ménagé ses efforts dernièrement, aidé par l’intervention du Président Sarkozy.  2010 devrait pourtant sourire à Dassault qui devrait pouvoir engranger ses premières commandes  à l’exportation (EAU, Brésil, Inde et pourquoi pas la Suisse !).

Les choix Libyens :

Le Maître de Tripoli semble donc se diriger vers une aviation d’origine russe comme par le passé (Mig-21, Mig-25, MI-8/24) mis à part la livraison par Paris de Mirage F1.

Le Sukhoi-35

Le Su-35 se présente comme un chasseur à trois plans cinq fois plus instable que le SU-27 et équipé de nouvelles commandes de vol électrique quadruplexées. Pour l'augmentation de l'agilité et l'amélioration des performances au décollage et à l'atterrissage, il dispose de plans canards. Il est muni d'une perche de ravitaillement en vol, logée dans le côté gauche. Le pilote, assis sur un Siège éjectable KD-36M incliné à 30° et peut visualiser les informations nécessaires sur trois écrans multifonctions en couleur et un quatrième monochrome. 

Le Su-35 est le premier chasseur au monde à avoir deux radars, un N-011 multi-mode à balayage électronique à l'avant et un N-012 dans le cône de queue. Le N-011 est capable d'acquérir 15 cibles et d'en engager 8, sa portée est de plus de 100km.  Il possède également: un capteur optronique frontal capable de travailler en mode infrarouge. Il est évidemment doté d’une architecture complète en matière de guerre électronique.

1581914.jpg

 

 

Le Yak-130 :

Le Yakovlev Yak-130 est un avion d’entraînement avancé russe mais également utilisable comme avion de reconnaissance et d’attaque au sol. Développé dans les années 90 et rejoint par l’italien Aermacchi. Trois prototypes furent construits pour la qualification de l'appareil. La qualification préliminaire permettant son utilisation par l’aviation russe en tant qu'avion d'entraînement avancé fut attribuée en novembre par le centre d'essai en vol.  Le 19 mai 2009 le premier des douze appareils destinés aux Forces aériennes russes, a effectué son premier vol. En 1998, les espoirs visaient la fabrication de 1 300 appareils d'entraînement et de 770 pour l'appui feu.

1261163.jpg

 

 

Le Kamov Ka-52 :

Le Kamov Ka-52 Alligator est un hélicoptère de combat biplace côte-à-côte doté de rotors contrarotatifs et d’un siège éjectable fonctionnant après l’extraction du double rotor.

Le Kamov Ka-50 a été conçu à partir de décembre 1977sur une demande de l’Union soviétique qui souhaitait disposer d'un hélicoptère de combat capable en particulier de missions antichar. Il s'agissait de répondre au programme américain AAH qui aboutit à l’AH-64 Apache et de trouver un successeur à moyen terme au MI-24. Les deux principaux hélicoptéristes soviétiques se lancèrent dans leurs projets respectifs, celui de Kamov étant appelé V-80 (V pour Vertoliet, hélicoptère). Alors que le MI-28 semble être un croisement d'Apache et de MI-24, le futur Ka-50 innove largement. Des innovations qui soulèvent la perplexité des Occidentaux contribuent à bloquer son exportation actuellement mais qui sont logiques selon la tactique d'emploi de l'hélicoptère dans l'Armée rouge de l’époque.

En effet, en Occident les hélicoptères volent en rase-motte pour se protéger et engagent leurs cibles en restant à la plus grande distance possible. Les Soviétiques utilisaient leurs hélicoptères comme des avions d'assaut : ils se déplaçaient en vol "tactique" horizontal à des altitudes plus élevées et fonçaient sur leurs objectifs en le mitraillant, jusqu'à le dépasser et faire demi-tour pour une nouvelle passe de tir. Le vol stationnaire est essentiellement utilisé pour les décollages et atterrissages.

Le Ka-52 est une variante biplaces adaptée pour l’exportation et permettant la mise en utilisation des tactiques occidentales.

Le MI-35 :

le MI-35 est l’ultime version du Mi-24 Hind du constructeur Mil dont plus de 2’500 exemplaires ont été produit.m Le MI-35 est la version export dont l’avionique peut être dotée d’équipement Occidentaux.

1541147.jpg

 

 

Photos : 1 SU-35 2 Yak-130 3 Ka-52 @ Oleg. V. Belyakov. 4 Mi-35 @ Radim Spalek.

 

16/12/2009

Le JaboG 31 reçoit ses Eurofighter

 

 

lowres_pict_ef-1.jpg

 

 

Le Jagdbombergeschwader 31 "Boelcke" a reçu aujourd’hui ses premiers chasseur-bombardier Eurofighter Typhoon en remplacement des Tornado, lors d'une cérémonie à la base de l'escadre à  Nörvenich, en Rhénanie du Nord.

Le JaboG 31 "Boelcke" est la première unité de la Luftwaffe  à utilisé l'Eurofighter Typhoon en mode  air-sol. Les quatre premiers Typhoon  du JaboG 31 s’entraîneront en collaboration avec le JaboG 73 «Steinhoff». Ces deux formations devront être pleinement opérationnelles dans toutes les conditions météorologiques avec la mise en oeuvre des bombes GBU-48 à guidage laser d’ici 2012.

Le  Fighter Bomber Wing 31 "Boelcke" est le troisième escadron de la Luftwaffe à recevoir l’Eurofighter. L’escadre de chasse 73 «Steinhoff» basée à Rostock-Laage, dans le nord de l'Allemagne, a reçu son premier appareil en mai 2004 (au standard air-air jusqu’ici) et l'escadron de chasse 74 «Mölders»  basée dans le sud de l'Allemagne à  à  Neuburg-Donau, en juillet 2006. 

Le JaboG «Boelcke»:

Comme toutes les unités de l’aviation allemande, la 31 tient son nom d’un «As» en l’occurrence ici le célèbre Oswald Boelcke qui fut l’un des plus fameux pilotes allemands de la Grande Guerre et le premier tacticien de la chasse.

Si l’on devait résumer en un mot la personnalité d’Oswald Boelcke, un des premiers pilotes allemands de la Grande Guerre, qui définit les tactiques du combat aérien, on ne serait guère éloigné de la vérité en lui accordant le qualificatif de " Père de la chasse ". Non seulement il formula les théories du combat aérien, nées d’une expérience directe de la guerre, mais il les mit lui-même en pratique, est les inculqua aux autres jeunes pilotes qui devinrent des as de la Première Guerre mondiale et les transmirent à leur tour à leurs élèves.

Photo : l’un des quatre premiers Eurofighter du JaboG 31. @ EADS

 

29/11/2009

Livraison du 200e Typhoon

 

 

lowres_200gld-095854.jpg

 

 

EADS annonce la livraison du 200e Eurofighter Typhoon II à la Luftwaffe allemande, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Manching, près de Munich.

L’Eurofighter produit par EADS Deutschland, EADS CASA (Espagne), BAE System (Angleterre) et Alenia Aeronautica (Italie) est aujourd’hui en service dans 6 Forces aériennes au sein de 12 escadrilles et remplace 11 types d’avions de combat.

A ce jour, la flotte totale comptabilise plus de 70.000 heures de vol au total.

En opérations :

Récemment, quatre Typhoon  de la Royal Air Force ont effectué un record de vol de 18 heures à destination des  îles Malouines dans la mer de l'Atlantique Sud, dans le cadre d’un  Quick Reaction Alert (QRA).

Dans les rôles opérationnels similaires, la Luftwaffe a effectué des fonctions de police aérienne dans le cadre de l'OTAN au profit des Etats baltes, la Force aérienne italienne effectue des fonctions de police de l'air sur l'Albanie en ce même.

En chiffres :

L'Eurofighter Typhoon a été choisi  par le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Royaume d'Arabie Saoudite et l'Autriche qui ont commandé au total 707 avions. La production de l’Eurofighter assure actuellement 100.000 emplois dans 400 entreprises.

lowres_200_dsc8303.jpg

 

 

Photos : 1 Typhoon de la Luftwaffe du Jagdgeschwader 74. 2 Cérémonie pour le 200e appareil. @ EADS Eurofighter.

 

27/11/2009

L’Australie commande le F-35 et active sa modernisation !

 

 

2416287641_4089d18488.jpg

 

 

 

Canberra, le gouvernement australien a approuvé la commande d’une première série de 14 avions de combat Lockheed Martin F-35 Lightning II, a annoncé le ministre de la Défense John Faulkner.


Une première commande :

Cette première commande d’un montant de 3,2 milliards de dollars australiens, prévoit également la fourniture d’infrastructures et d’une assistance pour l’entraînement et les essais.

Il s’agit là d’un début, car la RAAF devrait à terme se doter d’une flotte de 72 à 100 F-35, dont la prochaine commande devrait être avalisée en 2012.  L’entrée en service des premiers  F-35 est planifiée pour la mi-2018. Ces appareils commenceront à remplacer progressivement les premières versions de F/A-18 A/B non modernisées acquises au début des années quatre-vingt. Puis se sera le tour des F/A-18 modernisés qui seront remplacés d’ici 2030.

 

image.php.jpeg

 

 

Arrivée des premiers Super Hornet :

Boeing  a annoncé la livraison à  la Royal Australian Air Force (RAAF) du troisième F/A-18F Super Hornet Block II, avec trois mois d'avance sur le calendrier initial. Les F/A-18F

australiens disposent du nouveau radar APG-79 AESA (Active Electronically Scanned Array). Ces nouveaux appareils au standard Block II multirôle sont en mesure d’effectuer toutes les missions dans un large spectre tactique, y compris la supériorité aérienne jour/nuit, et disposent d’une large panoplie en matière d’armement susceptible de remplir des missions d’escortes, de l’appui aérien rapproché et la suppression des défenses aériennes ennemies. La reconnaissance ainsi que la lutte de bâtiments de surface sont également au menu !

Les Super Hornet remplacent les vénérables General Dynamic F-111 en service depuis 30 ans. Les livraisons vont s’échelonner jusqu’en 2011.

image-1.php.jpeg

 

Arrivée des B737 AEWC :

Boeing a également livré cette semaine les deux premiers exemplaires de B737 AEWC (Airborne Early Warning and Control) Wedgetail  à la RAAF. Les avions ont été livrés au cours d’une cérémonie sur la base de Williamtown. Trois avions supplémentaires seront livrés d’ici la fin 2010 et le dernier en 2011.

Basé sur une cellule de B737 NG (Next-Generation) le 737 AEWC est conçu pour fournir une capacité complète de gestion tactique aéroportée capable de suivre des mouvements aériens rapides et lents, maritimes et terrestres. L’équipage peut ainsi diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle. Le B737 AWEC dispose d’un radar multirôle AESA et d’un système de liaison électronique Link16. Boeing a incorporé un nouveau système de contre-mesures CMDS (Counter Measures Dispenser System) couplé au système d’auto-protection EWSP (Electronic Warfare).

Photos : 1 Lockheed F-35 @ Lockheed Martin. 2 F/A-18F Super Hornet de la RAAF 3 Les deux premiers B737 AEWC de la RAAF @ Boeing communication

 

15/11/2009

La France commande 60 Rafale

 

 

abflug_rafale.parsys.12584.2.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

 

Le ministre de la Défense française, Hervé Morin confirme la commande de 60 avions de combat Rafale supplémentaire pour la France. Cette commande, prévue dans la loi de finances 2009, porte à 180 le nombre de Rafale commandés.

Marine et armée de l’Air :

Ces 60 appareils seront répartis entre la Marine et l’armée de l’Air, conformément à la loi de programmation militaire, les dates de livraisons des avions seront ajustées en fonction des contrats à l’exportation. Ceci permet d’assurer une organisation optimale de la chaîne de fabrication, pour les besoins nationaux et pour ceux des pays auxquels la France propose un partenariat dans le cadre du programme Rafale.

Les Rafale C/B équipent déjà les escadrons 1/7 Provence, 5/330 Côte d’argent et 1/91 Gascogne (frappe nucléaire) ainsi que la flottille 12F, Rafale M pour la Marine.

Actuellement en discussions avancées avec les Emirats Arabes Unis pour le remplacement des Mirage 2000-9, la France espère bien rapidement pouvoir concrétiser une première vente à l’exportation du Rafale.

Nouveau standard :

Les appareils livrés seront équipés du nouveau radar RBE2-AA à antenne active (AESA) et de moyens d’auto-protection renforcés.

Le marché sera notifié par la Direction générale de l’armement (DGA) avant la fin de l’année aux principaux industriels assurant la réalisation du Rafale : Dassault Aviation, Thales, Safran et MBDA. Une centaine d’entreprises de toutes tailles bénéficieront également de cette commande.

Le Rafale de Dassault est toujours en compétition pour l’Inde, le Koweit, le Brésil et la Suisse.

 

 

abflug_rafale.parsys.12584.4.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

 

Photos : le Rafale lors des essais en Suisse. @ Armasuisse