10/02/2011

EADS estime le marché d’avions de combat à 800 unités !

 

aeroindia2_34f0f05b36.jpg

Salon aéronautique de Bangalore, 10 février, le consortium européen Eurofighter s'attend à ce que le marché mondial des avions de chasse atteigne 800 unités sur 20 ans et estime pouvoir livrer 250 appareils sur ce total, a déclaré jeudi son directeur général.

Eurofighter, formé des sociétés EADS, BAE Systems et Finmeccanica, participe à l'appel d'offres organisé par l'Inde , programme MMRCA,  pour un contrat de 11 milliards de dollars portant sur 126 chasseurs.

Pour ce contrat, l'une des plus grosses commandes à l'export de l'histoire militaire, le consortium est en concurrence avec le suédois Saab et son JAS-39 Gripen NG , avec le F/A-18 Super Hornet de Boeing, le Rafale de Dassault, le F-16 de Lockheed et le MiG-35 russe.

"L'Inde et d'autres pays en Asie sont des marchés importants pour les avions de chasse", a déclaré Enzo Casolini, directeur général d'Eurofighter, dans un communiqué publié à l'occasion du salon aéronautique indien.

"Tous les pays regardent de près comment l'Inde gère cette compétition difficile et nous étudierons les résultats finaux dans le moindre détail", a-t-il ajouté.

Parallèle, le consortium EADS vise plusieurs autres contrats dont les EAU, la Grèce, le Sultana d’Oman ,la Bulgarie et la Suisse.

 

 

img8.jpg

 

 

 

Liens sur l’Inde :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/08/19/l-inde-va-...

 

Photos : 1 Eurofighter en démo au Salon de Bangalore 2 Statique à Bangalore avec les représentants d’EADS @ EADS- Eurofighter

17/08/2010

Israël confirme l’achat de F-35

 

 

F35.jpg

 

 

Après la confirmation du Canada (voir article) c’est au tour d’Israël par la voix de son Ministre de la Défense Ehud Barak de confirmer le principe d’acquisition de l’avion de combat F-35A conçu par Lockheed Martin. Il s’agît d’une première tranche de 25 appareils dont le prix est estimé à 4 milliards de dollars, les options portant sur un minimum de 50 appareils  et un maximum de 75 aéronefs.

Israël devrait être ainsi le premier pays étranger, en dehors des huit partenaires internationaux qui ont participé à la conception du chasseur, à conclure un accord pour l'achat de F-35 Lightening II. Le contrat était en négociation depuis septembre 2008, lorsque le Pentagone avait donné son accord à la vente. Jusqu'à présent, deux principaux obstacles avaient repoussé l'achat des derniers F-35 : leur prix, soit un peu plus de 140 millions de dollars la machine  et l'opposition américaine à l'intégration de plusieurs systèmes techniques israéliens sur l'avion. En raison du prix élevé de l'appareil, Israël achètera d'abord des modèles standards américains, qui seront livrés fin 2015. Puis, une seconde série, certainement livrée avant 2020, sera configurée aux systèmes israéliens.

Le F-35 est capable d’échapper aux radars, devrait jouer un rôle dans les efforts déployés par Israël pour neutraliser la menace que pose, selon lui, le programme nucléaire controversé iranien. D’un autre côté, l’Etat Hébreu espère maintenir une supériorité aérienne susceptible d’empêcher toute agressions surprises comme ce fût le cas lors des conflits de la guerre des Six Jours en 67 et  la guerre du Kippour en 72.

Le F-35 sera équipé des systèmes suivants :

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20 x 25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.

Les clients du F-35 :

L’Australie avec 100 appareils de type F-35A, le Canada 65 F-35A, Danemark 48 F-35A, US Air Force : 1763 F35A, US Navy 340 F-35C et US Marine Corps 340 F-35B, Italie 109 F35A et 22 F35B, Norvège 48 F35A, Pays-Bas 70 à 85 F35A, Royaume-Unis 50 F-35B, Turquie 116 F-35A.

 

f351.jpg

 

 

Photos : F-35A @ Lockheed Martin


 

21/07/2010

Farnborough : Présentation public du Gripen NG !

 

 

Gripen.ng.jpg

 

 

Pour la première fois SAAB présente en public hors de Suède son démonstrateur lors du salon aéronautique de Farnborough. Précédemment le Gripen NG avait également été visible lors de l’international Air Tattoo à Fairford.

C’est enfin l’occasion pour SAAB de montrer son nouvel opus au public et de pouvoir mieux le faire connaître.

Auparavant, le Gripen NG de démonstration a effectuer qu’une seule sortie hors de Suède, c'était en mai de cette année quand il a volé de la Suède à l'Inde, où des essais d'évaluation ont été réalisées par l'Indian Air Force. Cette phase d'évaluation exigeante, notamment des opérations à la base aérienne indienne Leh, situé à 3300 mètres d'altitude. Pendant cette période, l'avion a accompli son 150ème vol et a désormais plus de 175 vols à son actif.

Selon SAAB :

Le Gripen NG programme offre une toute nouvelle structure de systèmes et d'avionique qui garantit plus de 100% des capacités de calcul de rechange et 30% des capacités disponibles dans tous les systèmes de l'avion. La nouvelle structure permet d’incorporer d'incorporer de nouvelles fonctionnalités ou d'intégrer le nouveau matériel tout au long de la vie de l’appareil afin de maintenir  sa capacité un haut niveau d’efficacité. Saab est en train de tester tous les systèmes tactiques, comme le radar AESA et le nouveau système de communication.

De plus, SAAB vient de terminer avec succès  les essais en vol du détecteur  électro-optique d’approche missiles  et son système d'alerte (MAWS). Ce programme vise à présenter les différentes technologies et fonctions de l'avenir afin que, jusqu'en 2040 et bien au-delà, le Gripen continue d'offrir une performance et une capacité de leader parmi les avions de combat.

 

Photo : Gripen NG par Katsuhiko Tokunaga - SAAB


 

14/07/2010

Hawaii va recevoir ses premiers F-22 Raptor !

 

 

F-22Lockheed.jpg

 

 

La Base aérienne d’Hickam AFB situé à Hawaii va très prochainement recevoir son escadron de Lockheed F-22 Raptor. Dorénavant la nouvelle monture de l’US Air Force ne sera plus seulement opérationnel sur le continent nord-américain mais également à l’extérieur. La mise en service du  Raptor,  continue donc de se mettre en place. D’ors est déjà, deux escadrons de F-22 sont affectés à l'Air Combat Command  du 1st Fighter à Langley AFB, en Virginie et deux escadrons sont affectés à l'Escadre 3e à Elmendorf AFB, Alaska.

Les futurs pilotes de F-22 effectue la transition sur la base aérienne de Tyndall en Floride, tandis que les essais opérationnels sont réalisés en Californie sur la base d’Edwards ainsi qu’à Nellis AFB au Nevada.

Le F-22 Raptor :

Le F-22 a été conçu  pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un  F-15 Eagle bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor  son armement dans deux  soutes  latérales et une soute ventrale, afin de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM 9X Sidewinder chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM 120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes  GBU39. Le F-22 dispose cependant de 4 pylônes sous les ailes, utilisables quand la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA et est couplé directement aux divers capteurs noyé dans la cellule.

Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et  peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multi-fonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

f22Raptor.jpg

 

 

Photos : F-22 Raptor @ Lockheed Martin

 

09/07/2010

Inde : Présentation du chasseur LCA en version Marine!

 

 

LCAnavyrollingout (6).jpg

 

 

L’Inde vient de dévoiler en grande première la version Marine de son LCA (Light Combat Aircraft). Ce nouvel appareil viendra compléter la flotte de MIG-29 K en version Marine qui équiperont les futurs bâtiments de classe Vikrant (CCI Aircraft Carrier) actuellement en chantier en Inde.

Le programme TEJAS LCA :

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé TEJAS («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982 dont la mise au point aura duré 26 ans ! Les premiers appareils destiné à la Force aérienne indienne ont commencé à être livré. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme  est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série seront dotés d’un réacteur de conception nationale, le Kaveri. En attendant, les tests sont effectués en utilisant un General Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet Doppler disposant de modes air-air, air-sol et air-mer et  dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir des liaisons de données.

Tout concourt donc à faire de lui un appareil moderne pour un coût relativement faible estimé en 2006 à 21 millions de dollars.Reste toutefois que l’avion n’a, en début 2006, été présenté qu’avec des munitions classiques (bombe lisses et paniers de roquettes) et des missiles air-air de courte portée.

Le 27 octobre 2007, le prototype PV1 a tiré avec succès son premier missile air-air courte portée R73 Archer . Il s’agit du début de la phase d’intégration des systèmes d’armes, qui devrait être suivie par les essais du missile moyenne portée russe Vympel R77. La prochaine étape portera sur l’intégration du radar multimode (multicibles, TWS et suivi de terrain) de fabrication nationale.

 

tejasairforce.jpg

 

 

Le TEJAS Marine :

Basé sur la version de l’Air Force, le TEJAS version Navy formera donc la composante de la défense aérienne navale aux côtés des MIG-29K qui eux agiront dans la profondeur du dispositif. Le premier prototype du TEJAS naval immatriculé NP-1  est donc prêt à subir la phase d’intégration des systèmes tests conduisant à des points fixes, des essais de taxi et de vol. Le premier vol du NP-1 devrait avoir lieu d’ici la fin de cette année. Cette version reprend la motorisation de la version Air Force, soit le F404-IN-20. Cependant, pour pouvoir effectuer des décollages sur porte-avions en catégorie STOBAR  le constructeur HAL doit encore choisir une motorisation plus puissante  soit le GE F414 (Super Hornet) ou Eurojet EJ200 (Eurofighter).

Un second prototype le NP-2 devrait rejoindre les essais d’ici 2011. Les TEJAS Navy devrait entrer en service d’ici 2015. Au total, l’Inde prévoit de s’équiper de 260 TEJAS pour l’Air Force et la Marine.

 

LCAnavy.jpg

 

 

Photos : 1 Présentation du TEJAS LCA Navy 2 TEJAS de l’Air Force 3 TEJAS Navy @ HAL