17/07/2017

Le Global 7000 a atteint les 500 heures !

global7000aerial.jpg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé que le programme d’essais en vol de son avion Global 7000 progresse comme prévu et a franchi l’étape des 500 heures. Avec trois véhicules d’essais (FTV) qui effectuent déjà des essais en vol et deux FTV restants qui doivent se joindre à eux sous peu, le programme d’avion Global 7000 est en bonne voie de respecter l’échéance cible d’entrée en service de l’avion à la seconde moitié de 2018.

Bombardier a également confirmé que la production des premiers avions destinés à des clients avance sans encombre, avec quatre biréacteurs d’affaires Global 7000 à l’assemblage final à l’usine de Bombardier à Toronto (Ontario), au Canada.

En novembre 2016, Bombardier a commencé les essais en vol de son biréacteur d’affaires Global 7000  par le vol inaugural du premier véhicule d’essais en vol (FTV1). Celui-ci s’est approché de la vitesse du son, atteignant Mach 0,995 pendant un vol d’essai en mars 2017, devenant le plus gros avion d’affaires à voler aussi près du mur du son. Le deuxième et le troisième véhicule d’essais en vol (FTV2 et FTV3) ont joint le programme en mars et en mai 2017, respectivement.

Les essais complets menés à l’aide des trois FTV au cours des 500 heures de vol ont démontré les capacités des systèmes de propulsion, avioniques, électriques et mécaniques de l’avions. Ces essais correspondent à la majorité des exigences de certification. 

Deux véhicules d’essais restants, le FTV4 et le FTV5, en sont à l’assemblage final et aux essais de validation de vol dans un atelier pré-vol spécial. Ils sont en bonne voie de se joindre aux autres avions du centre d’essais en vol de calibre mondial de Bombardier à Wichita (Kansas).

Le Global 7000 :

f9s4KbKr.jpg

Avec un design visionnaire et des performances supérieures, le jet d’affaires Global 7000 redéfinit l’expérience de l’avion d’affaires. Doté de quatre espaces habitables distincts et d’une aire de repos réservée à l’équipage, il se démarque parmi les biréacteurs d’affaires par son espace, son confort et la grande polyvalence de son design personnalisable. Son système de divertissement en cabine à la fine pointe de la technologie, combiné  à la connexion Internet haute vitesse à bande Ka permet aux passagers de diffuser du contenu haute définition et de profiter d’une expérience de divertissement fiable.

La conception évoluée de l’aile de l’avion Global 7000 a été conçu pour optimiser la vitesse, la distance franchissable et le contrôle afin d’assurer un vol exceptionnellement en douceur. Avec sa capacité ultra long-courrier de 7’400 milles marins (13’705 km) à Mach 0,85, il peut transporter huit passagers sans escale de Londres à Singapour ou de Dubaï à New York avec une vitesse maximale opérationnelle de Mach 0,925.

original.jpeg

Photos : 1 En vol 2 Cockpit 3 Chaîne de mntage du Global 7000@ Bombardier Aviation

15/07/2017

Premier vol d’un Legacy 500 made in USA !

first_flight_first_mlb_500_-_2.jpg

Embraer a réussi le vol inaugural de son premier jet de taille moyenne Legacy 500 assemblé entièrement au sein de son usine à Melbourne, en Floride. Ce premier vol le 13 juillet, fait suite huit mois après que le premier jet léger Legacy 450 produit également à Melbourne ait pris son envol.

Le Legacy 500 est le quatrième modèle de jet d'affaires à être assemblé à l'usine d'Embraer à Melbourne, après le Legacy 450 et les Phenom 100 et 300. Les Legacy 450 et Legacy 500 sont également fabriqués dans les installations de production d'Embraer à São José dos Campos, au Brésil, cependant, l’avionneur envisageait finalement de rassembler la plupart des Legacy 450/500 à Melbourne.

Embraer a commencé à assembler des avions dans son usine de Melbourne au début de 2011 avec le Phenom 100, suivi du Phenom 300 en août 2012, le Legacy 450 en juin 2016 et le Legacy 500 en janvier dernier. Au cours des sept dernières années, la société a livré près de 250 Phenoms et Legacys.

Le legacy 500 :

Le Legacy 500 peut accueillir jusqu'à 12 passagers dans une cabine stand-up de 6 pieds (1,82 mètres) de plafond et un plancher plat. La conception de la cabine comprend quatre sièges inclinables (totalement plat), les sièges «Premium» sont disponibles avec repose-jambes, appui-tête avec des ailes flexibles, actionnée électriquement et support lombaire, système de  massages et des systèmes de chauffage qui sont uniques dans cette catégorie pour le passagers. 

L’avion dispose en outre d’un système de pressurisation cabine à altitude faible soit 6000 pieds conçu par Honeywell ® Select Management System qui permet une meilleure adaptation au vol et diminue la fatigue lors des voyages. L'avion devra être certifié par l'ANAC (Brésil), la FAA (Etats-Unis), l'EASA (Europe), et d'autres autorités de l'aviation dans les marchés clés à travers le monde.

L'avion est propulsé par deux moteurs à double flux Honeywell HTF7500E, chacun produisant £ 6540 de poussée au décollage. Ils permettront  à l'avion de voler à une vitesse de croisière rapide de Mach 0,82, et de couvrir 5600 km (3.000 miles nautiques) avec quatre passagers. L’avion dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line Fusion ® Flight Deck intégré. Le prix est d’environ 18 500 000 $US en fonction de l’aménagement du client.

2399641877.jpg

Photos : 1 Le legacy 500 produit aux USA 2 intérieur@ Embraer

 

05/07/2017

Le Falcon 5X a effectué son vol inaugural !

4043829131.jpg

Dassault Aviation a réussi aujourd’hui le vol inaugural de son de Falcon 5X, ouvrant ainsi la porte de la campagne d’essais complète qui débutera l’année prochaine. L’avion a décollé aujourd’hui du site d’assemblage final de Dassault Aviation à Bordeaux Mérignac, avec les pilotes d’essais Philippe Deleume et Philippe Rebourg aux commandes.

Le vol de deux heures a été effectué avec une version préliminaire du moteur Silvercrest de Safran, dont les problèmes de développement ont engendré un retard de quatre années sur son calendrier initial. Cette campagne d’essais avancée va permettre de recueillir des paramètres concernant la cellule et les systèmes. Ces paramètres ne pouvaient être obtenus lors des essais au sol de ce printemps qui consistaient en tests au point fixe et au roulage à basse et haute vitesse.

Les vols actuels dureront quelques semaines. Ils permettront de prendre de l’avance dans le programme de développement. Les essais de validation et de certification seront réalisés l’année prochaine, quand Safran aura livré des moteurs certifiables et conformes aux spécifications de Dassault Aviation.

« Nous sommes déterminés à contenir au maximum les conséquences des quatre ans de retard du développement du moteur ; cette courte campagne d’essais en vol préliminaires est un élément de cet effort, a indiqué Eric Trappier, le P.-D.G. de Dassault Aviation. Nous suivrons très attentivement les tests de validation du Silvercrest modifié, que Safran a prévu de réaliser dans les mois à venir, car leurs résultats sont cruciaux pour une entrée en service du 5X en 2020 ». 

jpg_5x_cockpit.jpg

Le Falcon 5X :

Dévoilé sur le site de Dassault Aviation à Bordeaux-Mérignac le 2 juin 2015 devant une assistance composée de 400 clients, opérateurs, partenaires industriels, représentants des autorités de certification et élus locaux, le 5X offre la cabine la plus large du marché. Son autonomie de 5’200 nm (9 630 km) lui permettra de relier sans escale la plupart des villes les plus fréquentées de la planète.

Ce nouveau biréacteur sera plus éco-efficient que n’importe quel autre jet d’affaires de sa catégorie et offrira une vitesse d’approche de seulement 105 kts, semblable à celle des avions à turbopropulseurs et donc la possibilité, pour les opérateurs de jets d’affaires, de desservir un plus grand nombre d’aéroports.

Annoncé à Las Vegas en octobre 2013 à l’occasion de la convention annuelle de la National Business Aviation Association (NBAA), le Falcon 5X est équipé d’une toute nouvelle aile ultra efficiente, d’un système de commandes de vol numériques dérivé de l’avion de combat Rafale, et du tout nouveau moteur Silvercrest de Snecma, dont le rendement carburant sera près de 15 % supérieur à celui de n’importe quel autre moteur de sa catégorie de puissance.

Ses autres particularités incluent un cockpit redessiné, doté du système avionique primé EASy de troisième génération, ainsi que des systèmes sophistiqués d’autodiagnostic de l’avion et des moteurs.

Le très attendu Flacon 5X doit venir compléter la gamme des avions d’affaires de l’avionneur français. Ce nouvel opus complète à merveille le 2000XLS, 7X et 8X. Dassault va ainsi se maintenir au plus haut niveau face à la concurrence particulièrement forte de dans le domaine.

 

img_1757.jpg

Photos : 1 Premier vol du Falcon 5X 2 Cockpit 3 Lors de sa présentation @ Dassault Aviation

 

 

11/06/2017

Cessna livre le 2’000ème « Light Jet » !

2000th-CJ-525-Group.jpg

Cessna a célébré la livraison du 2’000ème avion de sa famille Cessna CJ « light jet ». L'avion, un Cessna Citation CJ3 +, a été remis au client Marc Dulude lors d'une cérémonie au siège de Textron Aviation à Wichita dans le Kansas

«Le CJ3 + fournit l'efficacité, la fiabilité et les performances exceptionnelles auxquelles les avions CJ sont connus et sont représentatifs de notre leadership continu dans le secteur des avions légers » a déclaré Rob Scholl, vice-président des ventes et du marketing de Cessna Textron.

L’avionneur Cessna est sa division « jet » signe avec la gamme « Citation » une ligne d’avions d’affaires très populaire. Plus de 7’000 jets ont été conçus, fabriqués et livrés à des clients à travers le monde, la flotte totale atteignant près de 35 millions d'heures de vol.

La série des « CJ », y compris la production actuelle des Citation M2, CJ3 + et CJ4, a atteint près de cinq millions d'heures de vol. Les modèles hors production de la famille comprennent les Citation Jet et Citation CJ1, CJ1 +, CJ2 + et CJ3.

Photo: Cérémonie de livraison @ Cessna Textron 

 

02/06/2017

Bombardier livre le 3’000ème Learjet !

2070491474.jpg

Bombardier Avions d’affaires et Leggett & Platt, Incorporated, de Carthage (Missouri), ont célébré une étape historique de l’aviation d’affaires, avec la livraison du 3’000e biréacteur d’affaires « Learjet » sorti de l’usine. L’avion est également le 100e biréacteur « Learjet 75 » à être livré et le second à se joindre à la flotte de Leggett & Platt. Les avions « Learjet » sont réputés mondialement pour leurs lignes épurées attrayantes sur piste et ont la faveur des pilotes pour leur maniabilité et leurs performances de haut calibre.

bombardier,learjet,learjet 75,aviation d'affaires,bizjet,nbaa,jet privé,info aviation,les nouvelles de l'aviation

« Le 3’000e avion « Learjet » marque un moment très spécial dans la tradition emblématique de « Learjet » et témoigne du succès de ce produit », a affirmé Mme Sudduth. « Nous sommes ravis que nos amis de Leggett & Platt célèbrent ce moment important avec nous », a-t-elle ajouté.

2499889830.jpg

Les avions d’affaires « Learjet » sont assemblés à l’usine polyvalente de Bombardier Avions d’affaires de Wichita (Kansas). La tradition visionnaire de « Learjet » remonte à plus d’une cinquantaine d’années avec le lancement du tout premier avion d’affaires, le biréacteur « Learjet 23 ». Bombardier a fait l’acquisition de « Learjet » en 1990, lançant l’avion le « Learjet 45 » en 1997, le tout premier avion  entièrement redessiné depuis le biréacteur d’affaires « Learjet 23 ». Aujourd’hui, les avions d’affaires « Learjet 70 » et « Learjet75 », dérivés des avions « Learjet 40 XR » et « Learjet 45 XR », demeurent la référence dans la catégorie des avions légers.

Le Learjet 75 :

Le biréacteur Learjet 75 est doté du poste de pilotage avant-gardiste de type Bombardier Vision avec un intérieur conçu pour le style et le confort. C’est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à présenter une configuration de huit fauteuils club doubles, un plancher plat dans toute la cabine et beaucoup d’espace pour les jambes. L’avion Learjet 75 existe également en configuration de six fauteuils de classe affaires, offrant des caractéristiques améliorées de confort et de productivité. Ses moteurs plus puissants et ses ailettes supercritiques redessinées lui assurent une vitesse de croisière de Mach 0,81 et lui permettent d’atteindre un plafond pratique de 51 000 pi (15 545 m). De plus, le Learjet 75 présente une autonomie exceptionnelle de plus de 2’000 milles marins (3 704 km). Son intérieur moderne comprend un nouveau système de gestion cabine avec écrans tactiles individuels à contrôle audio-vidéo complet, un éclairage à LED dans tout l’avion, un généreux rangement à bagages et un office offrant un grand espace optimisé de commissariat. L’avion Learjet 75 peut transporter quatre passagers et deux membres d’équipage sans escale de Londres à Moscou.

1480752511.jpg

Photos : 1 Learjet 75 @ Paval Grischki 2 Remise du 3'000ème Learjet 3 Cockpit Intérieur @ Bombardier