06/05/2017

Premier vol pour le 3ème G600 !

Third_G600_Flies_1_47888f6f-8f1e-4631-a0c3-1e2f222f9c3a-prv.jpg

Savannah, Gulfstream Aerospace Corp. a annoncé ce vendredi que le troisième avion d'essai Gulfstream G600 a réussi son premier vol. Le G600 a décollé à 8h51 de l'aéroport international Savannah-Hilton Head pour vol d’une durée de 4 heures et 35 minutes.

L'avion sera soumis à de nombreux tests de système requis pour la certification attendue en 2018 par la Federal Aviation Administration. Les tests vont concerner les performance sur le terrain pour évaluer la manipulation dans plusieurs configurations de pistes. Les tests fournissent des statistiques essentielles pour générer des données de décollage et d'atterrissage pour les conditions et les configurations environnementales du manuel de vol.

3455.png

Le Gulfstream G600 :

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offrir un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramiques.

1924562949.jpg

Photos : 1 Le 3ème G600 2 Cockpit 3 Intérieur @ Gulfstream

22/04/2017

Encore deux records pour le G280

Gulfstream-g280-020113.jpg

Gulfstream Aerospace a annoncé que son Gulfstream G280 a récemment complété deux vols avec un record à la clef.

Le G280 a volé de Singapour à Melbourne, en Australie, soit une distance de 3 ‘32 milles nautiques (6 170 km), en 7 heures et 21 minutes à une vitesse moyenne de croisière de Mach 0,81. La semaine suivante, l’avion a de nouveau quitté Singapour, cette fois pour l'aéroport international Al Maktoum de Dubaï, complétant le vol de 3,177nm (5,883 km) en 7 heures et 18 minutes à une vitesse de Mach 0,82. Lors de ces deux vols le G280 a battu les records de temps de traversée.

L'Association nationale d'aéronautique des États-Unis a approuvé les deux records et les a envoyés à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse pour être reconnues comme records mondiaux.

Le G280 a accumulé plus de 60 records de vitesse depuis sa mise en service 2012, a déclaré l’avionneur.

 

Gulfstream-G280-Flight-Deck.jpg

Le Gufstream G280 :

La Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars. Les premières livraisons devraient avoir lieu au plus tard cette année. Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil « best-in-class ».

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires, et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue. 

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «heads-up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.

 

gulfstream-g280-tour-ebace2015_thumbnail.jpg

Photos : le G280 @ Gulfstream

31/03/2017

Le Global 7000 frôle le mur du son !

original.jpg

 

Bombardier Avions d’affaires confirme que le programme d’essais en vol de son biréacteur d’affaires Global 7000 continu de bien progresser, avec les deux appareils d’essais actuellement en service. Les deux prototypes font preuve d’une excellente fiabilité en accumulant des heures de vol à un rythme soutenu, alors que cet avion s’approche de sa mise en service, prévue au second semestre de 2018.

On frôle le mur du son :

L’équipage des vols d’essais a fait la démonstration des fonctionnalités de performance sur l’avion d’essai FTV1 en poussant le domaine de vol d’essai de l’avion à Mach 0,995. Non seulement le biréacteur d’affaires Global 7000 est le plus grand avion à réaction d’affaires à atteindre cette vitesse élevée, mais il a atteint ce jalon à peine cinq mois après le début du programme d’essais en vol, une étape sans précédent. Outre son impressionnante vitesse et son autonomie de 7’400 milles marins (13’705 km).

De son côté le deuxième véhicule d’essais en vol du Global 7000, (FTV 2), a effectué son premier vol à Toronto le 4 mars et peu après il a aussi été transféré au Centre d’essais en vol de Bombardier à Wichita, où il sert aux essais de propulsion, des systèmes électriques et mécaniques de l’avion.

Le Global 7000

Le biréacteur d’affaires Global 7000 est conçu de façon unique à partir de l’intérieur pour livrer une expérience cabine incomparable pour ses clients. Seul biréacteur d’affaires de l’industrie avec quatre zones habitables distinctes et une aire de repos réservée aux membres d’équipage, l’avion Global 7000 va offrir un très haut niveau de confort et de souplesse du design intérieur qui deviendront la norme pour une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage. La conception évoluée de l’aile du biréacteur d’affaires Global 7000 optimise la vitesse, l’autonomie et la maîtrise de l’appareil pour offrir un vol exceptionnellement doux, une capacité d’approche à angle prononcé et des performances sur courte piste. Donnant accès à des aéroports comme London City, le biréacteur d’affaires Global 7000 vous rapproche plus efficacement de votre destination finale.

Le biréacteur d’affaires Global 7000 pourra relier Londres à Singapour, Doubaï à New York, ou Sydney à San Francisco sans escale, et pourra atteindre une vitesse opérationnelle maximale de Mach 0,925. Les passagers voyageant à bord du biréacteur d’affaires Global 7000 pourront vivre l’expérience d’une autonomie long-courrier de 7 400 NM (13 705 km) à M 0,85 avec 8 passagers.

Photo : Global 7000 @ Bombardier

06/03/2017

Le troisième PC-24 a pris son envol !

PC-24_III_17.03.06_1183.jpg

Stans, le troisième exemplaire (P03) du Pilatus PC-24, immatriculé HB-VSA a effectué avec succès, ce matin son premier vol, malgré une météo capricieuse. Dans sa livrée bleue, le « super jet polyvalent, immatriculé HB-VSA, a volé à travers la Suisse centrale pendant 2 heures et 5 minutes.

Avec ce troisième jet qui a rejoint l’équipe d’essais en vol, l’avionneur suisse tient son calendrier pour une certification prévue pour cette année encore. Les livraisons débuteront l’année prochaine comme prévu initialement.

Par ailleurs, Pilatus est déjà très avancé en ce qui concerne la formation et le soutien à la clientèle du PC-24. L’avionneur développe ses unités de formation et de maintenance, y compris avec un simulateur de vol complet du PC-24 en partenariat avec FlightSafety International. Un réseau de soutien du PC-24 dans le monde entier est actuellement en finalisation, afin de fournir l’ensemble des services de première classe "round-the-clock" pour les clients.

Pilatus a également développé un nouveau programme d'appui du nom de « CrystalCareTM », qui permettra la couverture la plus complète possible pour l'entretien de l’avion.

pilatus aircraft,pc-24,jet privés,nbaa,ebace 17,swiss jet,business jet,pilatus,infos aviation,les nouvelles de l'aviation1 &

Le PC-24:

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

A ce jour, le PC-24 compte 84 commandes fermes, soit trois années de production.

 Présentation à EBACE à Genève :

Pilatus annonce par ailleurs que l’avion (P03) sera présenté au grand public pour la première fois à la Convention européenne Business Aviation & Exhibition (EBACE) à Genève, 22 au 24 mai, 2017. L’avion sera doté d’un intérieur « VIP » L’avion sera équipé d’un intérieur VIP de type "Zermatt" exécutif .

 

 

 

 

 

PC-24_VSA_IV_17.03.06_6533.jpg

Photos : 1 & 3 Vol inaugural du troisième PC-24 @ Stephan Widmer 2 En vol@ Pilatus Aircraft

Le second Global 7000 s’est envolé !

original.jpg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé aujourd’hui que le deuxième véhicule d’essais en vol (FTV2) du programme d’avions Global 7000 et Global 8000 a effectué son premier vol. Ce jalon confirme une fois de plus que le développement du programme se déroule bien et que la mise en service du biréacteur d’affaires Global 7000 devrait avoir lieu comme prévu au second semestre de 2018.

Surnommé « le puissant », le deuxième véhicule d’essais en vol est conçu pour mettre à l’essai les systèmes de bord de l’avion, y compris ses systèmes de propulsion, électriques et mécaniques, qui étaient tous entièrement fonctionnels durant le vol de 4 heures et 28 minutes.

Le commandant de bord Jeff Karnes, assisté par J.R. Marcolesco, copilote, et par Ben Povall, ingénieur, Essais en vol, a décollé des installations de Bombardier à Toronto, samedi à 10:50 (HNE). Ce premier vol a également permis de vérifier la performance de l’avion à haute altitude, le deuxième véhicule d’essais en vol ayant atteint 13,106.4 m (43,000 pieds), comme prévu.

Le Global 7000 :

Le biréacteur d’affaires Global 7000 est conçu de façon unique à partir de l’intérieur pour livrer une expérience cabine incomparable. Seul biréacteur d’affaires de l’industrie avec quatre zones habitables distinctes et une aire de repos réservée aux membres d’équipage, l’avion Global 7000 procure un niveau sans pareil de confort et de souplesse du design intérieur qui deviendront la norme pour une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage.

La conception évoluée de l’aile du biréacteur d’affaires Global 7000 optimise la vitesse, l’autonomie et la maîtrise de l’appareil pour offrir un vol exceptionnellement doux, une capacité d’approche à angle prononcé et des performances sur courte piste. Donnant accès à des aéroports comme London City, le biréacteur d’affaires Global 7000 vous rapproche plus efficacement de votre destination finale.

Le biréacteur d’affaires Global 7000 pourra relier Londres à Singapour, Doubaï à New York, ou Sydney à San Francisco sans escale et pourra atteindre une vitesse opérationnelle maximale de Mach 0,925. Les passagers voyageant à bord du biréacteur d’affaires Global 7000 vivront l’expérience d’une autonomie long-courrier de 7’400 NM (13 705 km) à M 0,85 avec 8 passagers.

 

Photo : le second Global 7000 @ Bombardier